Lisez! icon: Search engine
Les Impliqués
Kamil Barbarski (traduit par)
Date de parution : 08/01/2015
Éditeurs :
Pocket

Les Impliqués

Kamil Barbarski (traduit par)
Date de parution : 08/01/2015
Varsovie, 2005. Sous la houlette du docteur Rudzki, quatre patients ont investi l'ancien monastère de la Vierge Marie de Czestochowa. Entre huis clos et jeux de rôles, cette nouvelle méthode... Varsovie, 2005. Sous la houlette du docteur Rudzki, quatre patients ont investi l'ancien monastère de la Vierge Marie de Czestochowa. Entre huis clos et jeux de rôles, cette nouvelle méthode de thérapie de groupe, dite « Constellation familiale », ne manque pas d'intensité. Au point qu'un matin, l'un d'entre eux... Varsovie, 2005. Sous la houlette du docteur Rudzki, quatre patients ont investi l'ancien monastère de la Vierge Marie de Czestochowa. Entre huis clos et jeux de rôles, cette nouvelle méthode de thérapie de groupe, dite « Constellation familiale », ne manque pas d'intensité. Au point qu'un matin, l'un d'entre eux est retrouvé mort au réfectoire, une broche à rôtir plantée dans l'œil...
Pour le procureur Teodore Szacki, l'expérience est allée trop loin. À moins qu'elle n'ait réveillé un passé enfoui, que la Pologne se tue à essayer d'étouffer...

« On dévore ce polar polonais... Vous allez vous régaler avec cette histoire de thérapie collective qui dégénère. » Pascale Frey – ELLE

« Un des livres les plus passionnants publiés l'année dernière et un portrait saisissant de la Pologne contemporaine. » Yann Plougastel – Le Monde

Cet ouvrage a été finaliste du Grand Prix des lectrices de ELLE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254458
Code sériel : 16160
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266254458
Code sériel : 16160
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« On dévore ce polar polonais... Vous allez vous régaler avec cette histoire de thérapie collective qui dégénère. Un polar sociologique, qui n’en oublie pas d’être haletant. » Pascale Frey – ELLE
« Un roman noir remarquable. » Le Parisien
 « Un polar polonais? C'est nouveau, et c'est réussi. » Le Nouvel Observateur
 « Un des livres les plus passionnants publiés l'année dernière et un portrait saisissant de la Pologne contemporaine. » Le Monde
 « Si vous avez envie de découvrir une voix différente et originale, Les Impliqués est le roman qu’il vous faut. » Marc Fernandez – Metro News
« Ça commence comme du Agatha Christie et ça finit comme du Dostoïevski. Avez Les Impliqués, Zygmunt Miloszewski inaugure un genre inédit de polar, à la fois ludique et caustique, léger et grave. » François Lestavel – Paris Match
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • quoilire 10/05/2024
    Zygmunt Miloszewski est un peu le Georges Simenon polonais. Ces livres sont à contre-courant du page-turner mais on ne peut s'empêcher de tourner les pages à la lecture de cette enquête menée par un procureur aux habitudes d'un homme plus âgé qu'il n'est : prendre son temps dans l'analyse de la situation, ne pas posséder de pistolet et aimer manger. Seule différence avec son homologue le Commissaire Maigret, ses interrogations sur son pays, sa politique, le fonctionnement du système policier et judiciaire... et la lassitude de son couple. Plus qu'un roman où une enquête est menée, c'est avant tout une belle analyse de la société polonaise et des restes de son histoire. Ayant oublié ce livre dans un hôtel, je n'aurais certainement pas l'occasion de finir un jour sa lecture.
  • auroregerard793 01/04/2024
    Un polar qui manque de rythme Mon Avis un procureur polonais qui mène l’enquête et un cadavre avec une broche à rôtir dans l’oeil et vous obtenez un polar qui sort de l’ordinaire. Même si ce n’est pas le polar de l’année, il se démarque de la moyenne par une intrigue policière au cordeau mêlant habilement fiction et contexte historique avec le passé douloureux de la Pologne soviétique tout en nous offrant un portrait minutieux de la Pologne contemporaine. Mais le rythme est ralenti par les atermoiements amoureux et familiaux de notre héros qui alourdissent la lecture et n’apportent que peu de chose à l’histoire.
  • Kaetxa 26/12/2023
    Lors d'une séance de thérapie collective, un des participants est retrouvé mort, un pic à broche planté dans un oeil. Suicide ? Crime ? Qui a pu commettre cet acte barbare ? Le policier chargé de l'enquête, Teodore Szacki, ne voit aucun lien avec les autres protagonistes du groupe. En tout cas, au commencement de ses investigations. Puis, au fil des auditions, il découvre des liens entre des événements, présents ou anciens. Et son ressenti change. Première enquête polonaise pour moi, qui a constitué une belle découverte. La Pologne contemporaine, encore sous influence russe, qui a du mal à s'émanciper. Le policier, légèrement hypocondriaque : plutôt psychiquement que physiquement. Une envie de le secouer m'a prise. De lui dire de sortir de sa déprime et de croquer la vie à pleines dents, au lieu de se morfondre sans cesse. Je répète : c'était une belle découverte !
  • Ambre1802 28/05/2023
    J'ai eu un réel plaisir à découvrir cet auteur de polar Polonais moi qui ai une affection toute particulière pour ce pays. L'intrigue débute sur un meurtre dont le procédé est peu conventionnel car l'arme du crime est une broche à rôtir qui a été plantée dans l'orbite d'un patient suivant une thérapie basée sur les constellations familiales. Le style de l'auteur est très fluide, très agréable facile à lire ( il faut quand même être un peu familier des prénoms, noms polonais pour que la lecture soit réellement fluide). Je suis très vite attachée au procureur Teodore Szacki qui mène cette enquête à bras le corps tout en traversant personnellement " une crise de milieu de vie". On en apprend beaucoup sur le mécanisme de la justice Polonaise où justement ce n'est pas la police qui mène l'enquête mais le parquet, sur les services secrets polonais, ainsi que sur la thérapie des constellations familiales. Le rythme est soutenu avec un dénouement auquel je ne m'attendais absolument pas. Un résumé c'est un agréable polar qui me donne envie de découvrir les autres thrillers à l'actif de cet auteur.
  • Livrescapades 22/03/2023
    (...) Les impliqués (2013) du journaliste, romancier et scénariste polonais Zygmunt Mi#322;oszewski (1976) est le premier volet d’une trilogie consacrée au procureur Teodore Szacki. Le roman débute dans un ancien monastère à Varsovie où en ce début de mois de juin 2005 l’un des quatre participants à une thérapie collective est retrouvé mort, une broche à rôtir plantée dans l’oeil. Les investigations criminelles étant dirigées en Pologne non pas par la police qui n’a qu’un rôle secondaire mais par les procureurs, l’affaire est confiée à Teodore Szacki, un procureur de trente-cinq ans aux cheveux prématurément blanchis à la suite d’un important choc psychologique, et à son second, un policier d’origine russe amateur de blagues lourdes mais doté d’un sens de l’observation hors du commun. Si je suis restée hermétique aux explications psychanalytiques sur la thérapie menée selon la théorie de la « constellation familiale » et aux jeux de rôle qui m’ont passablement ennuyée, j’ai beaucoup apprécié suivre la vie personnelle de Szacki -fonctionnaire sous-payé désabusé mais aussi mari et père d’une fillette de sept ans en pleine crise existentielle- , lire les bulletins d’actualité au début de chaque chapitre et en apprendre un peu davantage sur les rouages de certaines institutions nationales ainsi que sur le passé communiste de la Pologne. Malgré une enquête policière peu palpitante et qui traîne en longueur, Les impliqués reste une lecture intéressante de par son atmosphère et son contexte social, politique et historique. Je poursuivrai donc la trilogie avec Un fond de vérité (2015) qui attend déjà sagement son tour sur mes étagères. A lire également sur le blog.(...) Les impliqués (2013) du journaliste, romancier et scénariste polonais Zygmunt Mi#322;oszewski (1976) est le premier volet d’une trilogie consacrée au procureur Teodore Szacki. Le roman débute dans un ancien monastère à Varsovie où en ce début de mois de juin 2005 l’un des quatre participants à une thérapie collective est retrouvé mort, une broche à rôtir plantée dans l’oeil. Les investigations criminelles étant dirigées en Pologne non pas par la police qui n’a qu’un rôle secondaire mais par les procureurs, l’affaire est confiée à Teodore Szacki, un procureur de trente-cinq ans aux cheveux prématurément blanchis à la suite d’un important choc psychologique, et à son second, un policier d’origine russe amateur de blagues lourdes mais doté d’un sens de l’observation hors du commun. Si je suis restée hermétique aux explications psychanalytiques sur la thérapie menée selon la théorie de la « constellation familiale » et aux jeux de rôle qui m’ont passablement ennuyée, j’ai beaucoup apprécié suivre la vie personnelle de Szacki -fonctionnaire sous-payé désabusé mais aussi mari et père d’une fillette de sept ans en pleine crise existentielle- , lire les bulletins d’actualité au début de chaque chapitre et en apprendre un peu davantage sur les rouages de certaines institutions nationales...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.