Lisez! icon: Search engine
Les Incasables
Date de parution : 02/09/2021
Éditeurs :
Pocket

Les Incasables

Date de parution : 02/09/2021
Une plongée dans l’univers des Segpa, des classes professionnalisantes et de ses difficultés
Est-ce parce que l’Ecole lui a tout donné que celui qu’on appelle, sur Twitter, « Rachid l’instit » a décidé de lui rendre la pareille ? De 2016 à 2019, c’est aux « incasables »... Est-ce parce que l’Ecole lui a tout donné que celui qu’on appelle, sur Twitter, « Rachid l’instit » a décidé de lui rendre la pareille ? De 2016 à 2019, c’est aux « incasables » de Marseille que le jeune enseignant décide de consacrer une partie de sa carrière. Cette section SEGPA réunit les collégiens... Est-ce parce que l’Ecole lui a tout donné que celui qu’on appelle, sur Twitter, « Rachid l’instit » a décidé de lui rendre la pareille ? De 2016 à 2019, c’est aux « incasables » de Marseille que le jeune enseignant décide de consacrer une partie de sa carrière. Cette section SEGPA réunit les collégiens les plus en difficulté des quartiers, ces jeunes aux parcours difficiles qui seront les prolétaires de demain… Sa mission ? Leur redonner confiance en eux. Mais jour après jour, auprès de Selma la Star, de Nour, de Damien, du « soigneur de cafards », ces élèves aux parcours de vie si précaires, le professeur a lui aussi quelques leçons à prendre…
 
« Un ouvrage émouvant en forme de plaidoyer contre la fatalité. » Le Monde
« Un portrait tendre de ses élèves en échec scolaire et une analyse lucide de l’origine de leurs difficultés. » Libération
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266318099
Code sériel : 18312
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266318099
Code sériel : 18312
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un portrait tendre de ses élèves en échec scolaire et une analyse lucide de l’origine de leurs difficultés. »
Libération

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nelloum 05/02/2024
    « Monsieur, pourquoi est-ce qu’on est nul ? » Découvrez l’expérience personnelle de l’auteur, son parcours, son attachement à l’école mais aussi sa réflexion sur la pédagogie, le système actuel, qui « forment » ces incasables. Ces élèves en rupture ou en échec scolaire, trop souvent moqués, mis à l’écart, stigmatisés, auprès desquels il a passé 3 ans. Ces jeunes humain-es pleins de rêves brisés (ou bientôt) méritent votre lecture, votre reconnaissance. Touchant au possible. #x1f62e
  • Darjeelingdo 21/10/2023
    Ce livre est un témoignage et une réflexion sur la difficulté à enseigner à des jeunes en grandes difficultés scolaires. Professeur des écoles puis professeur en SEGPA, Rachid Zerouki s’interroge dans ce livre sur sa pratique et ses convictions . Il le dit lui-même en introduction, il veut « donner à voir et à ressentir » ( citation qu’il emprunte au sociologue Bernard Lahire) .«  Je veux ici rendre au problème de la difficulté scolaire la complexité qu’il mérite, raconter le poids qu’il représente, les destins qu’il malmène et les cicatrices qu’il laisse dans les esprits. » Les classes de SEGPA ( section d’enseignement général et professionnel adapté) accueillent des collégiens « dont les difficultés scolaires sont trop graves et persistantes pour qu’ils puissent emprunter un cursus normal. » L’enseignement y est adapté, les effectifs allégés, et, à partir de la 4eme, la part des enseignements généraux est réduite au profit de la découverte des milieux professionnels. L’auteur a exercé 3 ans dans ces classes, à Marseille, et nous parle de son expérience. Nous rencontrons par exemple Kaïs et le sourire artificiel qui ne le quitte jamais, Dylan le soigneur de cafards, Nathan et sa violence impossible à maîtriser, Selma la Star, Damien et bien d’autres. Points communs à tous ces ados : leurs difficultés bien sûr, mais aussi tout ce qui se cache derrière et que Dylan exprime par une question qui fait mal : « Monsieur, pourquoi est-ce qu’on est nuls ? » Dans le chapitre « Qui sont-ils ? », Rachi Zerrouki évoque origine ethnique, structures familiales souvent détériorées voire inexistantes , pauvreté, mal logement, « carences éducatives et autres maltraitances de toutes natures », déterminisme social… Le livre mêle des épisodes concrets de vie de classe et une profonde réflexion sur la pratique pédagogique et tous les théoriciens et pédagogues de tout poil qui souvent vous expliquent « comment donner à manger mais jamais comment donner faim ». « A moi, l’école a tout donné » dit Rachid Zerouki et son livre est aussi un témoignage de son attachement à l’école publique.Ce livre est un témoignage et une réflexion sur la difficulté à enseigner à des jeunes en grandes difficultés scolaires. Professeur des écoles puis professeur en SEGPA, Rachid Zerouki s’interroge dans ce livre sur sa pratique et ses convictions . Il le dit lui-même en introduction, il veut « donner à voir et à ressentir » ( citation qu’il emprunte au sociologue Bernard Lahire) .«  Je veux ici rendre au problème de la difficulté scolaire la complexité qu’il mérite, raconter le poids qu’il représente, les destins qu’il malmène et les cicatrices qu’il laisse dans les esprits. » Les classes de SEGPA ( section d’enseignement général et professionnel adapté) accueillent des collégiens « dont les difficultés scolaires sont trop graves et persistantes pour qu’ils puissent emprunter un cursus normal. » L’enseignement y est adapté, les effectifs allégés, et, à partir de la 4eme, la part des enseignements généraux est réduite au profit de la découverte des milieux professionnels. L’auteur a exercé 3 ans dans ces classes, à Marseille, et nous parle de son expérience. Nous rencontrons par exemple Kaïs et le sourire artificiel qui ne le quitte jamais, Dylan le soigneur de cafards, Nathan et sa violence impossible à maîtriser, Selma la Star, Damien et bien d’autres. Points...
    Lire la suite
    En lire moins
  • alli-cia59 07/10/2023
    Vous êtes professeur ou éducateur, ce livre peut vous intéresser. C'est l'histoire d'un professeur dans une classe de SEGPA. On découvrir le bonheur mais aussi les difficultés de faire cours à des élèves en difficulté. Ici, le livre est coupé en plusieurs chapitres plus ou moins longs. L'auteur nous partage des anecdotes, réflexions sur sa vie de professeur. C'est rythmé entre pratique et théorie... C'est ce que j'ai beaucoup apprécié ! Et on se rend vite compte que la réalité du terrain ne laisse parfois pas la place aux grandes théories éloignées dans la réalité. Il faut parfois d'adapter, tester, écouter, faire preuve d'empathie, et aussi se tromper. Le livre se lit facilement, vous vous plongera rapidement dans la peau de ce jeune professeur !
  • Melwasul07 13/08/2022
    Aujourd’hui, je vous parle d’un roman que j’ai dévoré en cette rentrée des classes et qui m’a particulièrement touché. Dans « Les Incasables », Rachid Zerrouki, connu sous le pseudo Twitter rachidlinstit, nous parle de son quotidien de professeur dans une classe de SEGPA dans un collège marseillais. Il nous parle de ces incasables, ces élèves dont les difficultés scolaires sont telles qu’ils ont besoin d’être dans une classe où les enseignements sont mieux adaptés pour eux. Ces élèves souvent montrés du doigt et moqués en cour de récréation par les autres collégiens. En tant que professeur, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu un élève dire à un autre, comme une banale insulte, « t’es un vrai SEGPA toi » alors qu’il n’y avait, parfois, même pas de classe SEGPA au sein du collège... Et pourtant, ces incasables ne sont pas plus bêtes que les autres. Ils ont souvent un parcours, un passé, une situation familiale qui ont freiné leurs apprentissages scolaires, ils ont parfois besoin de plus de temps, souvent décrocheurs, ils ont besoin qu’on leur explique autrement et qu’on leur redonne goût aux savoirs, ils ont surtout besoin de croire en eux mais ce ne sont pas des incapables. Finalement, ils ont le profil de nombreux élèves que j’ai moi-même croisé dans mes classes de collège général ... J’ai beaucoup aimé le regard et l’évolution de l’enseignement, de la méthode et de la pédagogie de Rachid Zerrouki. Je me suis moi-même retrouvée un certain nombre de fois dans ses pensées, ses actes, ses projets mais aussi ses déceptions, « ses défaites ». Ce texte, c’est une vraie réflexion sur notre système scolaire, sur notre École et ses élèves. Sur ce qu’elle a de mieux et ce qu’elle a de pire. Sur ce qu’elle offre mais aussi ce qui lui manque, ce qu’il faudrait changer. Comment ? C’est bien là tout le problème. Il y a tant à faire. Mais est-ce que cela sera forcément mieux ?... Vous l’aurez compris c’est un très beau livre que nous avons ici. Pas seulement destiné aux enseignants mais aussi aux parents et aux étudiants. C’est un constat, c’est une ouverture des yeux, c’est une réflexion. A lire sans hésitation !Aujourd’hui, je vous parle d’un roman que j’ai dévoré en cette rentrée des classes et qui m’a particulièrement touché. Dans « Les Incasables », Rachid Zerrouki, connu sous le pseudo Twitter rachidlinstit, nous parle de son quotidien de professeur dans une classe de SEGPA dans un collège marseillais. Il nous parle de ces incasables, ces élèves dont les difficultés scolaires sont telles qu’ils ont besoin d’être dans une classe où les enseignements sont mieux adaptés pour eux. Ces élèves souvent montrés du doigt et moqués en cour de récréation par les autres collégiens. En tant que professeur, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu un élève dire à un autre, comme une banale insulte, « t’es un vrai SEGPA toi » alors qu’il n’y avait, parfois, même pas de classe SEGPA au sein du collège... Et pourtant, ces incasables ne sont pas plus bêtes que les autres. Ils ont souvent un parcours, un passé, une situation familiale qui ont freiné leurs apprentissages scolaires, ils ont parfois besoin de plus de temps, souvent décrocheurs, ils ont besoin qu’on leur explique autrement et qu’on leur redonne goût aux savoirs, ils ont surtout besoin de croire en eux mais ce ne sont pas des incapables. Finalement,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Katialin 05/08/2022
    J'imagine qu'il faut être ou avoir été enseignant pour apprécié pleinement cet ouvrage . J'ai terriblement apprécié la recherche de l'auteur pour travailler au mieux avec ses élèves , pour les faire progresser....malgré eux . Pour mettre de la sensiblilté entre ses éléves et lui . Pour réfléchir à comment faire régner un certain calme dans sa classe : "autorité ou autoritarisme?" . Chaque élève est unique , chaque classe égalemnt et Rachid Zerrouki ne s'installe pas dans une routine mais invente son métier tous les jours . Bravo à lui !
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.