Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266287326
Code sériel : 17346
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Les Jours de ton absence
Caroline Bouet (traduit par)
Date de parution : 06/06/2019
Éditeurs :
Pocket

Les Jours de ton absence

Caroline Bouet (traduit par)
Date de parution : 06/06/2019
Sept jours d’idylle… Il aura suffi d’une semaine pour que s’inverse le cours de l’existence monotone de Sarah. Depuis qu’elle a rencontré Eddie sur une petite route de campagne anglaise,... Sept jours d’idylle… Il aura suffi d’une semaine pour que s’inverse le cours de l’existence monotone de Sarah. Depuis qu’elle a rencontré Eddie sur une petite route de campagne anglaise, la jeune femme est certaine qu’un bonheur sans nuages les attend. Sa vie débute enfin.
Le jour où il lui annonce...
Sept jours d’idylle… Il aura suffi d’une semaine pour que s’inverse le cours de l’existence monotone de Sarah. Depuis qu’elle a rencontré Eddie sur une petite route de campagne anglaise, la jeune femme est certaine qu’un bonheur sans nuages les attend. Sa vie débute enfin.
Le jour où il lui annonce qu’il doit s’absenter pour un voyage prévu de longue date, Sarah n’a aucune inquiétude. Mais le temps passe et Eddie ne revient pas. La laisse sans nouvelles. Ne répond plus à ses messages. Rien. Alors que ses amis pensent qu’il n’est tout simplement pas intéressé, Sarah est persuadée qu’elle a manqué quelque chose. Que cache le silence d’Eddie ? Peu à peu, une explication se dessine. Mais Sarah est-elle prête à l’entendre ?

« Rosie Walsh réussit un trio gagnant, suspense-drame-amour ! » Pascale Frey – ELLE

« Ce récit vibrant et brillant va vous happer jusqu’au bout. Un livre idéal pour les vacances. » Maxi
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266287326
Code sériel : 17346
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’Anglaise Rosie Walsh réussit un trio gagnant, suspense-drame-amour ! » Pascale Frey, ELLE

« Entre sonneries de mobile et folles spéculations, Rosie Walsh nous entraîne avec justesse et drôlerie dans une situation bien connue. Où se cache la vérité ? » Madame Figaro

« Ce récit vibrant et brillant va vous happer jusqu’au bout. Un livre idéal pour les vacances. » Maxi

« Vraiment la lecture d’été idéale. » Laurent Bignolas, France 2 Télématin

« Les Jours de ton absence est le roman parfait pour l’été, celui qui vous fera passer une nuit blanche ou encore rater une station de métro ! » Nathalie Iris, PAGE

« Un palpitant suspense amoureux maintenu jusqu’aux dernières lignes. » Biba

« Un roman plein de rebondissements. Sortez vos mouchoirs. » Avantages

 « Une histoire d’amour bouleversante au cœur d’un mystère passionnant. Romantique, poignant mais plein d’espoir – parfait pour les fans de Jojo Moyes. » Kirkus Reviews
Presse
Passionnant !
A l'approche de la quarantaine et fraîchement divorcée, Sarah ne s'attendait pas à retrouver l'amour si vite et de façon si inattendue. En effet, alors qu'elle rend visite à ses parents en Angleterre, elle rencontre Eddie. Ils vont passer sept jours passionnés à l'issue desquels ils jurent de se revoir bientôt ; mais, de retour aux Etats-Unis où elle travaille, Sarah n'a pas de nouvelles. Bien que ses amis lui conseillent de l'oublier, elle s'obstine à penser que quelque chose de terrible lui est arrivé. Un magnifique roman, touchant sans être mièvre et qui réserve bien des surprises.
Céline / Librairie Madison

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marypoppins34 Posté le 24 Février 2022
    j'adore cette lecture de vacances un peu légère certes mais on se laisse happer par cette histoire de ghosting si courante et on entre facilement dans le récit habité par l'envie de savoir pourquoi il ne rappelle pas....le personnage central est attachant et drôle dabs son auto critique... excellent moment de découverte
  • Sarrousse Posté le 20 Décembre 2021
    Cela faisait longtemps que je n’avais pas été happée par un livre comme ça. Sarah rencontre Eddie et c’est le coup de foudre immédiat, pour l’un comme pour l’autre. En une semaine à peine, ils savent qu’ils se sont trouvés. Alors quand, du jour au lendemain, Eddie ne donne plus aucune nouvelle, Sarah a l’impression de devenir folle. Rosie Walsh nous balade complètement, de pages en pages, avec de nombreux rebondissements qui nous obligent à lire le livre d’une traite. Plusieurs fois, je me suis dit que l’histoire était complètement téléphonée. Alors que pas du tout ! Mais je me tais pour ne pas en dire trop !
  • misscatastrophes Posté le 17 Juin 2021
    Le résumé de ce livre m'a intrigué,j'étais bien curieuse de savoir ce qu'il était advenu d'Eddy... L'auteure nous entraîne dans cette aventure,je déplore quelques longueurs mais la 2 ème moitié du livre vaut vraiment la peine ! J'ai aimé comment on se fait avoir!
  • Cassiopee42 Posté le 17 Mai 2021
    L’absence peut-elle être présence ? C’est le titre (beaucoup plus poétique qu’en langue originale) et le visuel de la première page (bien plus beau que celui de l’édition de base) qui m’ont attirée en premier lieu dans ce roman. Comme quoi, il en faut peu pour décider d’une lecture…. « Les jours de ton absence » est un roman « aérien », léger et profond à la fois, ramifié comme les plantes de la couverture, porteur d’histoires de vies et empli de délicatesse et de tendresse. Il dégage un parfum d’amour, celui des membres d’une famille, celui des vrais amis et celui de la rencontre avec l’être aimé. Si la fin semblera « convenue » pour certains, elle n’en demeure pas moins intéressante car liée à la résilience, au renoncement, et symbole de beaucoup de messages cachés. Sarah, récemment séparée de son conjoint, est « tombée en amour ». A quarante ans, elle a rencontré par le plus grand des hasards Eddie et il y a eu immédiatement quelque chose entre eux. Elle était là pour passer quelques jours en famille au Royaume-Uni et elle a fini chez lui … comme une évidence …. Pourtant, raisonnables comme la plupart des... L’absence peut-elle être présence ? C’est le titre (beaucoup plus poétique qu’en langue originale) et le visuel de la première page (bien plus beau que celui de l’édition de base) qui m’ont attirée en premier lieu dans ce roman. Comme quoi, il en faut peu pour décider d’une lecture…. « Les jours de ton absence » est un roman « aérien », léger et profond à la fois, ramifié comme les plantes de la couverture, porteur d’histoires de vies et empli de délicatesse et de tendresse. Il dégage un parfum d’amour, celui des membres d’une famille, celui des vrais amis et celui de la rencontre avec l’être aimé. Si la fin semblera « convenue » pour certains, elle n’en demeure pas moins intéressante car liée à la résilience, au renoncement, et symbole de beaucoup de messages cachés. Sarah, récemment séparée de son conjoint, est « tombée en amour ». A quarante ans, elle a rencontré par le plus grand des hasards Eddie et il y a eu immédiatement quelque chose entre eux. Elle était là pour passer quelques jours en famille au Royaume-Uni et elle a fini chez lui … comme une évidence …. Pourtant, raisonnables comme la plupart des quadras, ces deux là se sont dits qu’une semaine, c’est bien court pour être sûrs et certains d’avoir rencontré celui ou celle dont vous ne voulez plus jamais lâcher la main… Mais c’est ainsi, ils le sentaient, le voulaient fort tous les deux donc …. Alors lorsqu’ Eddie a expliqué qu’il avait un voyage prévu de longue date qui se profilait à l’horizon, ils ont pensé que ce ne serait qu’une petite séparation et avec Facebook, les emails, les textos, ils allaient rester en contact…. Après les journées idylliques passées à se découvrir, s’apprécier, s’aimer corps à corps, s’écouter, échanger, se découvrir à chaque instant plus de points communs, Eddie est parti et Sarah est restée…. Malgré la séparation inéluctable (elle habite en Californie et il faudra retourner au boulot, il demeure en Angleterre), ils pensent se donner les moyens d’essayer de vivre une belle histoire ensemble… De ce fait, lorsque Eddie s’en va pour son petit périple de quelques jours, Sarah est confiante. Un premier sms au moment de prendre l’avion la rassure puis c’est le silence… Plus de nouvelles, une boîte vocale dès qu’elle appelle, une page facebook inactive…. Qu’est-il arrivé à son amoureux ? Comment comprendre l’inexplicable ? Y-a-t-il une bonne raison au comportement d’Eddie, a-t-il eu un accident ? Je me suis beaucoup questionnée sur ce qui avait pu pousser cet homme à disparaître. Je n’avais bien entendu pas une seconde imaginé ce qui avait pu provoquer sa réaction. Autant à la vingtaine, ce genre de situation peut se produire, autant là, avec des personnes plus matures, cela me semblait incompréhensible. Et pourtant, les faits étaient là… La souffrance de Sarah aussi… Bien sûr, ses amis la raisonnent, chacun à sa manière, il arrive même qu’on lui conseille de l’oublier… Tout ceci, c’est sans compter sur le caractère opiniâtre de la jeune femme. Elle veut savoir. Elle est forte et fragile à la fois, elle cache des blessures profondes, elle est secrète se confie peu…. Et lui ? Est-il aussi serein qu’il le paraît ? Pourquoi sa mère est-elle si envahissante ? Que cache-t-il ? Où se trouve l’explication ? Dans le passé douloureux des uns et des autres ? Ce livre est une réussite. J’ai aimé les protagonistes, qu’ils soient au premier plan, dans l’ombre ou dans le souvenir des uns et des autres. La construction en trois parties (dont la dernière où le « je » change), entrecoupée de quelques lettres, m’a paru adaptée au contenu, en phase avec les événements. L’écriture de Rosie Walsh (merci à la traductrice) est lumineuse, douce, délicate, posée. Elle nous entraîne au cœur de plusieurs familles et son récit est loin d’être aussi simple qu’il le paraît. Avec un phrasé de qualité, des mots choisis, elle développe ce que vivent ses personnages. Elle les fait si bien vivre que nous avons envie de les accompagner, de les aider…et surtout de ne pas les quitter….
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fanfanhouari Posté le 16 Mai 2021
    Un joli roman,qui malgré ses débuts un peu périlleux a été finalement difficile à lâcher. Une histoire triste ,très triste ,du chagrin,de la culpabilité, du désespoir et malgré tout l' envie de vivre ,d' avancer et d' être heureux. La mort d'une petite fille comme fil conducteur ô combien destructeur chamboule nos propres peurs ,nos propres épreuves, nos propres blessures face à la cruauté de l' absence . Une lecture qui pourrait paraître facile mais qui interroge et qui réserve des surprises. Je ne le conseillerais pas forcément pour une lecture idéale pour les vacances comme le suggère une critique sur sa couverture car il est loin d ' être drôle et léger. Ce n'est pas non plus un coup de cœur, certainement du à des passages trop "harlequin" à mon goût. Cela reste cependant un livre avec de belles qualités.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !