RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Rêveries du promeneur solitaire

            Pocket
            EAN : 9782266286183
            Code sériel : 17250
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 176
            Format : 108 x 177 mm
            Les Rêveries du promeneur solitaire

            Date de parution : 07/06/2018
            LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIÈCLE

            « Me voici donc seul sur la terre, n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même. »
            À l’automne 1776, Rousseau, alors au crépuscule de sa vie, trouve refuge loin du « torrent du monde », dans une bienheureuse solitude magnifiée par la beauté de...
            LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIÈCLE

            « Me voici donc seul sur la terre, n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même. »
            À l’automne 1776, Rousseau, alors au crépuscule de sa vie, trouve refuge loin du « torrent du monde », dans une bienheureuse solitude magnifiée par la beauté de la nature. Au gré de ses promenades, le philosophe marche à la rencontre de lui-même, dans une introspection lyrique, admirablement sensible : entre souvenirs et méditations, il y embrasse le plaisir de la mémoire et de l'écriture, dans la pure conscience d’exister.

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266286183
            Code sériel : 17250
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 176
            Format : 108 x 177 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • myrtigal Posté le 4 Août 2019
              J’ai beaucoup aimé cette première lecture de Rousseau. Je ne sais pas si c’était le meilleur choix que de commencer par sa dernière œuvre et posthume qui plus est, mais c’est peut être pour cela que j’ai tant aimé. Rousseau a écrit ses rêveries pour lui même et non dans le but d’être lu par d’autres, il y a consigné ses réflexions, ses impressions, ses rêveries en somme. Il y relate également quelques anecdotes de son quotidien, sa passion pour la nature et la botanique. Mais surtout le repos qu’il trouve dans la solitude et l’éloignement du genre humain qui l’a tant déçu et blessé. J’ai aimé ces belles promenades en compagnie de Rousseau, il m’a éclairé sur certaines choses, émue sur d’autres. Peut-être faut-il se reconnaître en lui pour être tant touché par cette très belle œuvre. Je l’ai été et je garderais ce livre bien précieusement auprès de moi pendant longtemps.
            • lecassin Posté le 27 Juillet 2019
              De la nécessité de relire les textes « imposés » au collège… Publié en 1782, « Les rêveries du promeneur solitaire » alors que Rousseau n’est plus… Une œuvre de la maturité ? de la résignation ? de la justification ? Peut-être un peu tout ça … Qu’importe : une lecture de collégien et une relecture partielle pour « composer » cette modeste chronique… Un souvenir : une lecture fastidieuse et ennuyeuse. Un constat, actuel, à l’âge mûr : prose d’une grande beauté, introspective, élégante… Un vagabondage intellectuel et physique… Des questionnements que l’âge encourage… Un vague à l’âme, un vague à l’âge…
            • Aurel82 Posté le 19 Avril 2019
              La dernière œuvre de Rousseau, écrite pour lui, à la fin de sa vie (il ne l'a terminera pas d'ailleurs). À travers ses "promenades", il nous fait partager son introspection (et ses contradictions) ainsi que son amour de la nature. J'avoue avoir été attendri par quelques passages même si j'ai trouvé un Rousseau plutôt las et épuisé. Quand même un classique à lire pour mieux comprendre l'auteur.
            • Seaview Posté le 12 Mars 2019
              Il se trouve dans ce texte tout ce qu'on recherche de Rousseau, une réflexion sur la vie, la connaissance de soi-même qui passe par celle des autres, des méditations qui nous entraînent dans l'introspection de soi ; " je médite, je ne rêve jamais plus délicieusement que quand je m'oublie moi-même". Ces promenades sont des voyages à l’intérieur de l’âme, à la découverte de soi. On se laisse à chaque page emporté par les pensées de Rousseau qui semble agir comme une onction de l'esprit. Un classique à relire, ne serait-ce que pour retrouver l'élégance de l’écriture de son siècle.
            • UneVieDesLivres Posté le 2 Février 2019
              À travers dix promenades, Rousseau revient sur sa vie et nous offre des réflexions sur celle-ci et sur divers sujets. J’ai retenu celui de la limite entre vérité et mensonge, notamment. Un chapitre assez complexe à lire. Le fil conducteur, c’est le bonheur. Où le trouver ? Dans la société ou dans la solitude ? Eh oui, le titre a évidemment un rapport avec toutes ces réflexions. Rousseau ayant été rejeté, il se demande si finalement, la solitude n’est pas la bienvenue. Ces thèmes sont intéressants, mais quelques passages sont plus ardus à comprendre, et la façon dont c’est écrit ne me poussait pas à poursuivre ma lecture, je dois l’avouer (cela dit, je ne saurais pas l’expliquer). J’ai tenu bon en tentant simplement d’y trouver moi-même matière à réflexion ! La nature est omniprésente, d’où la couverture du livre. Si j’en comprends l’utilité, j’ai tout de même trouvé que Rousseau aurait pu raccourcir quelques paragraphes à ce sujet. Enfin, vous savez ce qu’on dit : les goûts et les couleurs…
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              7 classiques de la littérature pour réfléchir

              Ils sont iconiques, et pour certains lecteurs, sont même indispensables à toute bonne bibliothèque qui se respecte. Et s'ils ne sont plus tout jeunes, les classiques de la littérature sont loin d'être démodés. de Voltaire à Mikhaïl Boulgakov, voici 7 oeuvres qui continuent de nous faire réfléchir et d'élargir notre vision du monde.

              Lire l'article