Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298629
Code sériel : 17720
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

L'Homme qui aimait trop les livres

Cyril GAY (Traducteur)
Date de parution : 02/01/2020
Un voleur de livres rares, un libraire obstiné, l'histoire d'une traque haletante entre deux amoureux du livre.

Jusqu'où iriez-vous pour mettre la main sur le livre de vos rêves ? Mieux encore, jusqu'où iriez-vous pour avoir une bibliothèque remplie de vos livres préférés ?
L’Américain John Gilkey a dérobé pour 200 000...
Un voleur de livres rares, un libraire obstiné, l'histoire d'une traque haletante entre deux amoureux du livre.

Jusqu'où iriez-vous pour mettre la main sur le livre de vos rêves ? Mieux encore, jusqu'où iriez-vous pour avoir une bibliothèque remplie de vos livres préférés ?
L’Américain John Gilkey a dérobé pour 200 000 dollars de livres anciens. Son but, réunir une collection à son image. C'était compter sans la ténacité de Ken Sanders, libraire irascible, qui s'improvise détective et mène l'enquête.
À travers le récit de cette traque, l'auteur nous plonge dans l'univers fascinant du livre ancien en se posant toujours cette question : de quoi serions-nous capables par amour des livres ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298629
Code sériel : 17720
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Allison Hoover Bartlett nous interroge sur notre rapport charnel à la littérature et nous ouvre l’univers des collectionneurs de livres rares. » 
Paris Match

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ju-s-tine Posté le 9 Mai 2020
    Une enquête qui nous emmène dans les dessous de la bibliophilie, de la collection à la folie. Un très bon moment de lecture, surtout quand on adore les livres !
  • Stelphique Posté le 23 Avril 2020
    Ce que j’ai ressenti: En tant que passionnée de livres, lire cette aventure palpitante au cœur des livres, c’est un peu comme un feu d’artifice, une joie dans la joie. Allison Hoover Bartlett, avec son enquête nous pousse à nous remettre en question et à réfléchir sur nos propres comportements de bibliophiles et de bibliomanes. Jusqu’où iriez-vous pour votre passion des livres? Parce que si l’on comprend aisément, l’idée qu’un homme puisse « aimer trop les livres », qu’en est-il si cet amour le pousse à les voler? Jusqu’à quel point peut-on aimer ces petits carrés de magie? "On en apprend beaucoup sur une personne en regardant sa bibliothèque." John Gilkey est un voleur de livres. C’est un homme qui m’a laissée perplexe tout autant que cette écrivaine qui va consacrer des années à compiler des preuves, des entretiens et des heures à essayer de comprendre l’esprit perturbé de ce cleptomane endurci. Cette collection de livres anciens dans laquelle il se jette à corps perdu avec un idéal de grandeur, le dépasse tellement qu’il en oublie la frontière entre le bien et le mal. Mais l’amour des livres est puissant, nous savons bien cela, et d’autres amoureux de la littérature vont s’associer pour... Ce que j’ai ressenti: En tant que passionnée de livres, lire cette aventure palpitante au cœur des livres, c’est un peu comme un feu d’artifice, une joie dans la joie. Allison Hoover Bartlett, avec son enquête nous pousse à nous remettre en question et à réfléchir sur nos propres comportements de bibliophiles et de bibliomanes. Jusqu’où iriez-vous pour votre passion des livres? Parce que si l’on comprend aisément, l’idée qu’un homme puisse « aimer trop les livres », qu’en est-il si cet amour le pousse à les voler? Jusqu’à quel point peut-on aimer ces petits carrés de magie? "On en apprend beaucoup sur une personne en regardant sa bibliothèque." John Gilkey est un voleur de livres. C’est un homme qui m’a laissée perplexe tout autant que cette écrivaine qui va consacrer des années à compiler des preuves, des entretiens et des heures à essayer de comprendre l’esprit perturbé de ce cleptomane endurci. Cette collection de livres anciens dans laquelle il se jette à corps perdu avec un idéal de grandeur, le dépasse tellement qu’il en oublie la frontière entre le bien et le mal. Mais l’amour des livres est puissant, nous savons bien cela, et d’autres amoureux de la littérature vont s’associer pour déjouer les plans de la frénésie de John Gilkey en essayant de rétablir l’equlibre et la justice, notamment grâce à un libraire tenace Ken Sanders. « Tout livre rare est un livre volé. » J’ai adoré cette lecture! C’était passionnant! Toute cette énergie déployée pour protéger la culture, les trésors de la littérature, la magie d’une belle histoire, la puissance ensorcelante d’un livre, tout est fascinant dans cet univers des livres anciens . Allison Hoover Bartlett nous emmène à l’intérieur de cet univers de collectionneurs chevronnés pour nous enivrer de cette odeur caractéristique du pouvoir de la lecture. Il y a vraiment des passionnés en ce monde et ça fait plaisir à lire! C’était un reportage et une enquête vraiment édifiante, j’ai appris tellement sur les livres et ceux qui les aiment TROP…Je recommande vivement cette lecture à tous ceux qui aiment les livres, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… "Les livres ne sont pas des objets inertes mais portent en eux autant de vie que l’âme qui les a fait naître, en effet ils conservent, comme dans une fiole, la puissance et l’essence de l’intellect qui leur a donné le jour." Ma note Plaisir de Lecture 9/10
    Lire la suite
    En lire moins
  • aureliestrega Posté le 15 Avril 2020
    Un avis mitigé. Attention ce n'est pas un roman.C'est une enquête sur un fameux voleur de livre et un libraire tenace. On découvre le milieu du livre ancien en Amérique qui est fait de quelques passionnés et de beaucoup de spéculateur. Le livre devient objet précieux et plus véhicule plus d'idées. Les libraires eux semblent toujours aussi passionnés et l'on apprend des choses sur les livres anciens. L'enquête est intéressante, le voleur est complexe et l'écriture est facile d'accès. Mon souci c'est cette façon de voir le livre comme un placement et le fait que la journaliste qui écrit semble avoir la même approche. Elle se décrit comme une passionnée de livres et dans le même temps écrit qu'elle ne mettrait pas aussi cher dans un livre que dans une paire de chaussure. J'ai eu du mal avec ce double jeu mais elle n'aurait peut-être pas pu mener l'enquête si loin en étant une vraie passionnée.
  • triple_l_de_mag Posté le 21 Mars 2020
    Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à cette histoire lorsque j’ai commencé « L’homme qui aimait trop les livres » d’Allison Hoover Bartlett. Le titre est bien sûr attirant... De mon côté, j’adore la lecture et les livres mais neufs. L’histoire n’est pas fictive comme je pensais. Il s’agit d’une histoire vraie, d’une sorte d’enquête de l’auteure qui est journaliste. Elle raconte l’histoire d’un homme qui aime tellement les livres anciens qu’il en vole énormément. D’un côté, elle a enquêté sur cet individu et de l’autre, elle a suivi l’un des libraires les plus impliqués dans la lutte contre le vol de livres anciens. C’était intéressant, je me suis laissée emporter malgré ma surprise de tomber sur ce style d’histoire.
  • Ericdesh Posté le 16 Mars 2020
    Ce court roman n'est pas un polar (ni roman policier, ni thriller) mais plutôt un essai, un témoignage des rencontres de l'auteur avec John Gilkey, un homme plein de contradictions mais fascinant. On y apprend beaucoup de choses sur le milieu des amateurs de livres anciens et même les simples amateurs de livres "normaux" (comme moi) qui ne peuvent pas (et/ou n'ont pas envie d') avoir accès à ces objets de collection peuvent être sensible à cette histoire simple mais intéressante. En bref, un bon petit roman qui vaut le détour.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    16 livres qui parlent de livres pour le plus grand plaisir des bibliophiles

    Ils n'ont jamais les mêmes goûts, peuvent s'affronter pendant des heures sur des détails, mais s'il y a bien une chose sur laquelle les lecteurs se rejoignent c'est que rien ne vaut un bon livre. La seule exception ? Les livres qui parlent de littérature, qui mettent en scène auteurs et lecteurs, dont l'intrigue plante son décor dans une librairie ou dans une bibliothèque. Ces livres-là sont de véritables pépites et les cadeaux parfait à offrir aux bibliophiles de son entourage, ou à s'offrir évidemment.

    Lire l'article