Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266317955
Code sériel : 01829
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté
Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux
Date de parution : 19/05/2022
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
Nouveauté

Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux

Date de parution : 19/05/2022
Après un premier volume plébiscité, Patrick Pelloux poursuit avec autant de verve et
d'irrévérence que d'humanité ses autopsies des grands hommes. Mortellement savoureux…
À travers vingt et une chroniques, Patrick Pelloux renfile sa blouse de carabin-chercheur passionné d’histoire et nous invite à une nouvelle promenade au chevet des grands hommes. Une promenade médicale,... À travers vingt et une chroniques, Patrick Pelloux renfile sa blouse de carabin-chercheur passionné d’histoire et nous invite à une nouvelle promenade au chevet des grands hommes. Une promenade médicale, littéraire, politique, sociale, artistique… et un voyage plein de surprises. Jugez plutôt : on y croise un prophète, bien entendu... À travers vingt et une chroniques, Patrick Pelloux renfile sa blouse de carabin-chercheur passionné d’histoire et nous invite à une nouvelle promenade au chevet des grands hommes. Une promenade médicale, littéraire, politique, sociale, artistique… et un voyage plein de surprises. Jugez plutôt : on y croise un prophète, bien entendu des rois et des reines, des poètes et des peintres, des musiciens…
Sans oublier un bel hommage à Charb, l’Ami. Mélange d’empathie et de franc-parler, la plume aiguisée de Patrick Pelloux nous entraîne au gré des époques, des thèmes, des personnages, avec toujours le même plaisir d’apprendre en se distrayant.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266317955
Code sériel : 01829
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

« Après un premier tome en 2013, le toubib et ex-chroniqueur de « Charlie Hebdo » a de nouveau fouiné dans des tonnes d’archives pour narrer d’une plume espiègle les derniers jours d’une tripotée de célébrités, d’un certain Mahomet souffrant de surpoids et de pleurésie à Frida Kahlo, en passant par Marie-Antoinette, Félix Faure ou Louis de Funès. »
Isabelle Barré / le Canard enchaîné
« Avec la compassion du médecin qu'il est, Patrick Pelloux nous parle d’une condition humaine douloureuse, mais courageuse, et nous délivre au passage une leçon de dignité. »
J.R Van der Plaesten / Le Figaro Magazine
« Patrick Pelloux écrit un récit dans l’intimité de la mort pour mieux célébrer la vie. »
Philipe Minard / Sud Ouest

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Promenonsnousdansleslivres Posté le 27 Juin 2021
    Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux, une expression reprise de son ami #charb, décédé lors des attentats de #charliehebdo. #patrickpelloux nous offre dans ce 2 ème opus, la suite des derniers jours des grands hommes. J'avais eu un coup de coeur en lisant le premier volume, c'est extraordinaire de lire tous ces portraits décortiqués de prêt en remettant la mort de chacun d'entre eux dans leurs contextes historiques, tout en ne manquant pas de nous expliquer ce qui aurait pu être mis en place avec notre médecine actuelle. C'est à la lecture des portraits que l'on voit la chance d'être né à la bonne période, certains grands hommes n'ont pas eu cette chance notamment De Funès et ses problèmes cardiaques qui a quelques décennies prêt aurait pu recevoir un traitement lui permettant de vivre correctement. Le dernier portrait présenté est celui de Charb, un bel hommage dans lequel Patrick Pelloux se remémore une relation fraternelle pour cet ami qui "n'aurait pas dû mourir à 47 ans" ...
  • Zexiop Posté le 12 Avril 2020
    Deuxième opus des morts célèbres, comme toujours Patrick Pelloux arrive à nous faire rire et réfléchir sur le côté tragique de la vie, la mort ! Et je le remercie car j'ai découvert des destins que je n'aurais pas imaginé. Beaucoup d'émotions sur le dernier chapitre, Charb qui nous manque tant chaque semaine dans Charlie. Merci Monsieur Pelloux !
  • legoergosum Posté le 2 Janvier 2020
    Voici le tome 2 du recueil de chroniques de Patrick Pelloux, qui relatent les derniers instants de personnages célèbres, rois, hommes politiques, ou artistes . Deux femmes seulement figurent dans la liste des "personnalités" choisies par Patrick Pelloux, il s'agit de l'inoubliable artiste mexicaine Frida Kahlo et de la talentueuse jazzwoman Billie Holiday. Des derniers instants de Mahomet le prophète à ceux de Pasolini, ces chroniques (à l'exception de la dernière, celle consacrée à l'ami de toujours, Charb) mettent surtout l'accent sur les pathologies, les détails anatomiques - voire les autopsies - précédant ou accompagnant la mort ... parfois jusqu'à saturation pour le lecteur. Normal dans le regard d'un médecin urgentiste ! Bel éclectisme en tout cas chez Patrick Pelloux. Certaines chroniques sont savoureuses, comme celle consacrée à Louis XVIII : "Le corps de sa Majesté était à lui seul un dictionnaire de médecine où l'on répertorie toutes les pathologies, ou presque" , ou bien celle qui concerne la fin , truculente, de Félix Faure. Parfois, l'auteur rédige une chronique pleine de tendresse et d'empathie : c'est le cas pour le chapitre consacré à Marie-Antoinette, l'incomprise, jetée en pâture à la foule haineuse, ou pour le récit consacré aux souffrances... Voici le tome 2 du recueil de chroniques de Patrick Pelloux, qui relatent les derniers instants de personnages célèbres, rois, hommes politiques, ou artistes . Deux femmes seulement figurent dans la liste des "personnalités" choisies par Patrick Pelloux, il s'agit de l'inoubliable artiste mexicaine Frida Kahlo et de la talentueuse jazzwoman Billie Holiday. Des derniers instants de Mahomet le prophète à ceux de Pasolini, ces chroniques (à l'exception de la dernière, celle consacrée à l'ami de toujours, Charb) mettent surtout l'accent sur les pathologies, les détails anatomiques - voire les autopsies - précédant ou accompagnant la mort ... parfois jusqu'à saturation pour le lecteur. Normal dans le regard d'un médecin urgentiste ! Bel éclectisme en tout cas chez Patrick Pelloux. Certaines chroniques sont savoureuses, comme celle consacrée à Louis XVIII : "Le corps de sa Majesté était à lui seul un dictionnaire de médecine où l'on répertorie toutes les pathologies, ou presque" , ou bien celle qui concerne la fin , truculente, de Félix Faure. Parfois, l'auteur rédige une chronique pleine de tendresse et d'empathie : c'est le cas pour le chapitre consacré à Marie-Antoinette, l'incomprise, jetée en pâture à la foule haineuse, ou pour le récit consacré aux souffrances de Bourvil, l'artiste qui eut l'élégance de cacher son mal jusqu'au bout pour continuer à servir le cinéma français. Une des chroniques échappe un peu au rituel mortuaire : il s'agit du récit, fort bien documenté, de l'insurrection de la Commune. Il est vrai qu'il aurait été difficile d'observer avec l'oeil d'un médecin les derniers instants de tant de milliers de victimes anonymes. Beau travail de documentation que celui de Patrick Pelloux, qui cite ses sources, pour ces "chroniques funèbres" . Tout est clair et précis, même si la vérité historique a, j'imagine, du mal à émerger, parfois .
    Lire la suite
    En lire moins
  • SchneggIsabelle Posté le 3 Décembre 2019
    Ce livre est une formidable balade dans l'histoire du monde mêlée à celle de la médecine qui nous emporte dans les derniers jours et les agonies de grands hommes et femmes illustres. On y découvre bien des choses sur la réalité de leur mort C'est passionnant et captivant
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.