Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300742
Code sériel : 17882
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 592
Format : 108 x 177 mm

Mon territoire

Héloïse ESQUIÉ (Traducteur)
Date de parution : 01/10/2020
Fille unique de Duke McKenna – le plus brutal baron de la drogue de ce coin de Californie – Harley a toujours été à bonne école : les fusillades pour berceuse, les guerres de gangs pour contes de fées… Tandis qu’à l’aube de la vingtaine d’autres jeunes filles vivent le grand... Fille unique de Duke McKenna – le plus brutal baron de la drogue de ce coin de Californie – Harley a toujours été à bonne école : les fusillades pour berceuse, les guerres de gangs pour contes de fées… Tandis qu’à l’aube de la vingtaine d’autres jeunes filles vivent le grand amour, cette tireuse hors pair, elle, n’y a pas droit – héritière d’une vengeance qui ne lui appartient pas. Comment s’affranchir, en femme puissante, de la violence ? Comment imposer, face aux hommes, son territoire ? Si tu veux la paix, prépare la guerre…
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300742
Code sériel : 17882
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 592
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Un roman féministe, narré à la première personne par son personnage de tireuse d'élite qui sait concevoir des traquenards et remporter la victoire dans les rixes."
Macha Séry / Le Monde des livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mille_lectures_splendides Posté le 5 Octobre 2021
    3 mots : sombre, violent, féministe. J'ai beaucoup aimé l’esprit féministe de ce roman. L'héroïne prépare seule sa vengeance contre des hommes puissants qui n'hésiteraient pas à mettre fin à ses jours. Elle va leur prouver qu'ils la sous-estiment et qu'elle a les épaules pour succéder à son impitoyable paternel en défendant avec ardeur son territoire. Sa lutte acharnée pour protéger les femmes battues m'a profondément touchée. Elle ne les laisse jamais tomber, quitte à se mettre en danger elle-même. J'ai eu de la peine à rentrer dans ce roman. Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages, peut-être parce que l'héroïne est assez froide: elle se convainc elle-même de ne pas s'attacher aux autres afin de supporter tout ce qu'elle endure. Je n'aurais pas forcément choisi ce livre car le thème de la drogue ne m'attire pas, mais il m'avait été conseillé dans ma recherche d’une lecture féministe.
  • a_lombre_dun_livre Posté le 6 Septembre 2021
    Un récit époustouflant. On suit Harley McKenna, fille d'un baron de la drogue local, dans sa quête de vengeance, une vengeance qu'elle n'a pas choisie... L'alternance des chapitres, entre passé et présent, permet de mieux comprendre comment cette fillette a pu devenir ainsi, et malgré ses erreurs, on en vient presque à l'excuser. L'action est au rendez-vous à toutes les pages. Difficile de lâcher cet incroyable page-turner et encore plus dur, à la fin, de dire au revoir à cette héroïne, pas comme les autres mais très touchante et définitivement inoubliable.
  • iris29 Posté le 31 Août 2021
    Mon territoire fait plus de deux cent cinquante hectares, je possède une scierie, un refuge pour femmes et enfants battues, des labos de meth et pleins d'autres bizness... Mon père règne sur tout ça, et depuis mon plus jeune âge, quand d'autres allaient à l'école, moi j'apprenais à tirer, et à sauver ma peau de tout un tas de situations craignos. Je suis Harley McKenna, j'ai la vingtaine et la possibilité de changer tout ça, de me ranger (un peu ) , de faire les choses à ma façon, et j'ai un Plan... reprendre les affaires familiales ? suivre la voie tracée par son père, se mettre du bon côté de la loi ? Là est la question, la différence entre vous et moi, les cinquante nuances de filles biens, d'héroïnes qui attirent le lecteur. Moi, j'ai eu des doutes jusqu'au tiers du livre... Est-on dans un livre pour ados, très (trop) noir, ou dans un roman des éditions Sonatine ? Est-ce que j'aime, ou est ce que je m'ennuie ? Ai-je l'impression d'avoir déjà croisé ce genre de personnage ou pas ? Habile croisement entre ( en vrac ) : My Absolute Darling, pour le côté "nature, personnages violents... Mon territoire fait plus de deux cent cinquante hectares, je possède une scierie, un refuge pour femmes et enfants battues, des labos de meth et pleins d'autres bizness... Mon père règne sur tout ça, et depuis mon plus jeune âge, quand d'autres allaient à l'école, moi j'apprenais à tirer, et à sauver ma peau de tout un tas de situations craignos. Je suis Harley McKenna, j'ai la vingtaine et la possibilité de changer tout ça, de me ranger (un peu ) , de faire les choses à ma façon, et j'ai un Plan... reprendre les affaires familiales ? suivre la voie tracée par son père, se mettre du bon côté de la loi ? Là est la question, la différence entre vous et moi, les cinquante nuances de filles biens, d'héroïnes qui attirent le lecteur. Moi, j'ai eu des doutes jusqu'au tiers du livre... Est-on dans un livre pour ados, très (trop) noir, ou dans un roman des éditions Sonatine ? Est-ce que j'aime, ou est ce que je m'ennuie ? Ai-je l'impression d'avoir déjà croisé ce genre de personnage ou pas ? Habile croisement entre ( en vrac ) : My Absolute Darling, pour le côté "nature, personnages violents , père qui prépare sa fille au pire", Breaking Bad ( la série TV ) pour les labos de meth croisés ( pas beaucoup mais un peu quand même ..), et l'auteure Jax Miller (pour la plume féminine trempée dans la violence). Et puis, tout d'un coup, dans l'obscurité, la lumière, avec ce refuge de femmes battues que Harley et son père subventionent grâce à l'argent sale, histoire de rester fidèle à la mémoire de la maman d' Harley ( laquelle était un coeur pur...) . Ça, et la petite histoire d'amour distillée tout du long, font que l'enfer n'est pas tout à fait l'enfer... J'ai eu la même impression que pour Betty, oui, l'auteure a du talent , mais moi lectrice, j'éprouve un ras le bol du noir, de ce noir là... peut- être que pour écrire des histoires glauques ou tristes ou noires, il faut les avoir un peu vécues ? Peut- être que ces jeunes auteures sont trop jeunes , trop "neuves" pour raconter des histoires pareilles ? Peut- être qu'elles en font des tonnes... Je n'ai pas la réponse . Je sais juste que sur moi, ça ne marche pas , ça "marchotte": J'ai aimé et j'ai pas aimé... Comme l'impression d'un roman pour ados qui essayerait de se la jouer Tarentino ! Je lirai d'autres livres de cette auteure pour voir, si c'est irrémédiable ou si je peux réussir à rentrer dans son univers, Son Territoire ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • ROUMANOFFBE Posté le 25 Juillet 2021
    Je pensais que j'allais me plonger dans un thriller, en vérité, c'était plus un western version 21ème siècle. J'ai trouvé que la lecture était trop lente à mon goût et le lecteur baigne dans la violence et la menace en permanence. La drogue, les trafics, les violences, les coups, il y en a déjà assez dans la réalité et le contexte se rapprochait un peu trop de la réalité justement. Heureusement qu'un brave toutou vient donner un peu de fraîcheur à tout ça sinon ce monde de brutes m'a lassée. Et finalement, cette petite femme se débrouille pour arriver à survivre et mettre en place le projet qu'elle mijotait depuis pas mal d'années. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un livre original mais je ne m'attendais pas à ce genre-là.
  • charlene_bzh Posté le 25 Juillet 2021
    Pour ce roman, il s’agit d’un coup de coeur. Je n’aime pas spécialement les bains de sang, la drogue et les règlements de compte. Mais pour ce roman c’est différent. Il y a un fond que j’aime beaucoup : la dénonciation des violences. Et si la fin peut paraître un peu utopique, elle laisse beaucoup d’espoir et fait rêver à un monde meilleur, à la protection et au soutien des femmes. Le rythme est dense, le suspens souvent haletant. On n’a pas le temps de s’ennuyer. Les pages défilent à toute allure sans se rendre compte que l’on tourne déjà la dernière. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, surtout dans la première partie où je me suis laissée enchanter par ses mots et ses phrases si bien construites. Par la suite, l’histoire a pris le dessus sur le phrasé. C’est un premier roman et je dis bravo. Il y a tout. La façon d’aborder le deuil et de pouvoir s’en sortir ensuite, rebondir et avancer m’a beaucoup touché. Un roman initiatique très fort que je vais beaucoup recommander autour de moi.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !