Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266297981
Code sériel : 17647
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Nos secrets trop bien gardés

Christelle Gaillard-paris (traduit par)
Date de parution : 06/01/2022
Les dessous de l'histoire du roman Le Docteur Jivago.
États-Unis, 1956. Tout juste recrutée comme dactylo à la CIA, Irina se voit vite confrontée aux vrais enjeux de la guerre froide. Il se murmure qu’en Union Soviétique, le poète préféré de Staline aurait écrit un grand roman subversif, interdit de publication, Le Docteur Jivago. Décision est prise d’en introduire... États-Unis, 1956. Tout juste recrutée comme dactylo à la CIA, Irina se voit vite confrontée aux vrais enjeux de la guerre froide. Il se murmure qu’en Union Soviétique, le poète préféré de Staline aurait écrit un grand roman subversif, interdit de publication, Le Docteur Jivago. Décision est prise d’en introduire clandestinement des milliers d’exemplaires derrière le rideau de fer… Olga, muse et maîtresse du poète, le paiera de plusieurs mois de goulag, tandis qu’Irina, l’espionne en herbe, et Sally, le « moineau » de l’OSS, connaîtront à leur façon l’amertume des victoires féminines… De Moscou aux horreurs du goulag, de Washington à Paris et Milan, ces héroïnes de l’ombre, ces gardiennes des secrets sauront faire preuve d’un extraordinaire courage…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266297981
Code sériel : 17647
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman capable de tresser les fils de cette affaire vécue par plusieurs protagonistes en Union soviétique comme aux Etats-Unis. »
Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nicokykkoduq Posté le 5 Janvier 2022
    Interdit de publication pendant 3 décennies en union soviétique, " le Docteur Jivago " est distribué en occident dés les années 50. La CIA fera tout pour que ce roman à succès soit diffusé clandestinement dans le pays de Staline comme outil de propagande de la démocratie. Quel est l'histoire de cet ouvrage ? Le récit de Lara Prescott apporte 2 points de vue : à l'Est celui de Boris Pasternak, auteur du roman, et de sa maîtresse, mais aussi, à l'Ouest, celui des petites mains féminines de la CIA. Dans cette lecture, j'ai choisi mon camp. le récit de l'Est est captivant et décrit de manière intéressante le parcours de l'écrivain soviétique par le biais de sa maîtresse. Le récit de l'Ouest décrivant le vécu des dactylos supposées de la CIA est beaucoup plus romancé me donnant un ressenti " à l'eau de rose " qui ne m'a pas convaincu.
  • Taraxacum Posté le 4 Novembre 2021
    La guerre mondiale est du passé, et le monde s'enfonce dans la guerre froide. Les deux blocs s'affrontent sur tous les terrains, y compris celui de la littérature! Et oui, car Nos secrets trop bien gardés tourne, entre autre, autour de l'idée de la CIA de ré-introduire en URSS le roman de Boris Pasternak, qui n'a été publié qu'à l'étranger, et interdit dans son propre pays, car considéré comme anti-soviétique. Les histoires se mêlent dans ce roman chorale; la muse et maîtresse de Pasternak, la pauvre Olga qui a vraiment existé et que les soviets ont envoyé au goulag à sa place à lui, mais aussi la jeune Irina, née aux USA mais d'origine russe, et la brillante, et Sally, qui comme beaucoup de femmes ayant joué un rôle d'agent pendant la guerre se voit uniquement proposer de jouer la réceptionniste, pendant que les hommes qui tenaient le même rôle qu'elle pendant le conflit ont des titres ronflants et des bureaux à eux. C'est une histoire d'espionnage, de littérature, mais aussi une histoire d'amour tragique, entre Olga et Boris par exemple, car la question dès le début est le choix qu'il fait perpétuellement entre son oeuvre et elle, l'expédiant dans... La guerre mondiale est du passé, et le monde s'enfonce dans la guerre froide. Les deux blocs s'affrontent sur tous les terrains, y compris celui de la littérature! Et oui, car Nos secrets trop bien gardés tourne, entre autre, autour de l'idée de la CIA de ré-introduire en URSS le roman de Boris Pasternak, qui n'a été publié qu'à l'étranger, et interdit dans son propre pays, car considéré comme anti-soviétique. Les histoires se mêlent dans ce roman chorale; la muse et maîtresse de Pasternak, la pauvre Olga qui a vraiment existé et que les soviets ont envoyé au goulag à sa place à lui, mais aussi la jeune Irina, née aux USA mais d'origine russe, et la brillante, et Sally, qui comme beaucoup de femmes ayant joué un rôle d'agent pendant la guerre se voit uniquement proposer de jouer la réceptionniste, pendant que les hommes qui tenaient le même rôle qu'elle pendant le conflit ont des titres ronflants et des bureaux à eux. C'est une histoire d'espionnage, de littérature, mais aussi une histoire d'amour tragique, entre Olga et Boris par exemple, car la question dès le début est le choix qu'il fait perpétuellement entre son oeuvre et elle, l'expédiant dans les ennuis à chaque fois qu'il choisit son oeuvre. Et puis une autre histoire d'amour, que je n'ai pas du tout venir et dont je ne vais rien dire ici, parce que ce serait déflorer l'intrigue, mais qui s'est révélé bien plus satisfaisant que Boris/Olga! Un bon roman, bien construit, assez palpitant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mamyrouge Posté le 22 Octobre 2021
    J'ai découvert comment le roman "le Docteur Jivago" après avoir été interdit de publication en Russie a fini par y être introduit par l intermédiaire des Américains. Le livre fait un va et vient entre l Est et l Ouest, avec plusieurs narrateurs. La lecture est parfois fastidieuse, les histoires des différents personnages s eparpillent et le livre ne se recentre pas assez sur le sujet principal
  • Felina Posté le 21 Septembre 2021
    La guerre froide n'est pas ma période historique préférée - peut-être d'ailleurs à cause du terme « froide » qui sait - par contre les destins extraordinaires de femmes déterminées, totalement ! Ce roman, avec pour point de départ, un fait historique presque anodin, va montrer quel impact peuvent avoir les mots sur l'Histoire. En 1949, une femme est arrêtée et déportée vers le Goulag, elle n'est autre que l'inspiratrice et l'amante de Boris Pasternak, l'auteur du roman « Docteur Jivago » . C'est ainsi que la grande Russie compte faire pression sur l'auteur, car son roman est un sujet de propagande qu'utiliserait les États-Unis contre le Kremlin. Quelques années plus tard, Irina, une jeune femme d'origine russe, est embauchée par la CIA. Officiellement, elle est dactylo... Mais en réalité, elle va être formée par Sally au monde de l'espionnage. L'autrice a fait un travail documentaire incroyable rassembler les documents qui sont les fondations de ce roman. Tout tourne autour du roman de Boris Pasternak « Docteur Jivago » . Il faut savoir que Boris Pasternak a mis une bonne dizaine d'années à écrire son livre, qui a finalement vu le jour grâce à Olga Ivinskaïa, son inspiratrice. Sa publication... La guerre froide n'est pas ma période historique préférée - peut-être d'ailleurs à cause du terme « froide » qui sait - par contre les destins extraordinaires de femmes déterminées, totalement ! Ce roman, avec pour point de départ, un fait historique presque anodin, va montrer quel impact peuvent avoir les mots sur l'Histoire. En 1949, une femme est arrêtée et déportée vers le Goulag, elle n'est autre que l'inspiratrice et l'amante de Boris Pasternak, l'auteur du roman « Docteur Jivago » . C'est ainsi que la grande Russie compte faire pression sur l'auteur, car son roman est un sujet de propagande qu'utiliserait les États-Unis contre le Kremlin. Quelques années plus tard, Irina, une jeune femme d'origine russe, est embauchée par la CIA. Officiellement, elle est dactylo... Mais en réalité, elle va être formée par Sally au monde de l'espionnage. L'autrice a fait un travail documentaire incroyable rassembler les documents qui sont les fondations de ce roman. Tout tourne autour du roman de Boris Pasternak « Docteur Jivago » . Il faut savoir que Boris Pasternak a mis une bonne dizaine d'années à écrire son livre, qui a finalement vu le jour grâce à Olga Ivinskaïa, son inspiratrice. Sa publication fut interdite dans son pays d'origine car c'était une critique ouverte du régime soviétique. Lara Prescott s'appuye sur des faits réels pour écrire ce récit riche de détails. Les personnages sont humanisés, très travaillés et tout à fait crédibles. Elle met bien en avant la rivalité entre les deux blocs historiques Est et Ouest, qui s'affrontent sur le moindre petit détail. Le lecteur prend alors conscience de l'ampleur du pouvoir que renferme « Docteur Jivago » . L'auteur et son livre deviennent alors des pions sur l'échéquier mondial de l'affrontement entre les deux puissances. Beaucoup de personnes, aussi bien réelles que fictives, ont été écrasées par ces événements. Olga, victime et égérie, aura tenu lors de ces années un rôle tragique et marquant à tenir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarieVerSen17 Posté le 14 Juillet 2021
    La lecture de ce livre me laisse un sentiment plutôt mitigé. Je m'attendais à une histoire d'espionnage palpitante, il n'en est rien. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne m'a pas intéressée. J'ai beaucoup aimé tous les récits qui se passent à l'est, l'histoire de l'écriture du Dr Jivago, de Boris Pasternak et de sa muse, la folie des dirigeants de l'URSS tout cela est instructif, mais pour ma part je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire des dactylos de la CIA, même si cela rend bien, il me semble, le climat de l'époque, je l'ai trouvé trop long avec des passages inintéressants...un livre à lire pour qui veut connaître "l'histoire" qui se cache derrière le livre "le Dr Jivago."
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.