Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Noyade
Date de parution : 01/02/2024
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Noyade

Date de parution : 01/02/2024
Derrière la porte des Haynes, bat le cœur palpitant d’une famille au bord de l’implosion...
Les enfants Haynes et leurs conjoints sont réunis autour d’Elizabeth, matriarche hiératique. En apparence, la dynastie incarne la parfaite success story américaine. Mais à vouloir se conformer à cette image de réussite, ils se... Les enfants Haynes et leurs conjoints sont réunis autour d’Elizabeth, matriarche hiératique. En apparence, la dynastie incarne la parfaite success story américaine. Mais à vouloir se conformer à cette image de réussite, ils se sont enfermés dans des rôles de composition. Combien de temps pourront-ils encore taire leurs mensonges et leurs trahisons sans en payer le prix ?... Les enfants Haynes et leurs conjoints sont réunis autour d’Elizabeth, matriarche hiératique. En apparence, la dynastie incarne la parfaite success story américaine. Mais à vouloir se conformer à cette image de réussite, ils se sont enfermés dans des rôles de composition. Combien de temps pourront-ils encore taire leurs mensonges et leurs trahisons sans en payer le prix ? Accepteront-ils de tomber les masques alors qu’une nouvelle tragédie les frappe ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266338790
Code sériel : 19217
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266338790
Code sériel : 19217
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un petit bijou. On pense à un heureux mélange entre la série « Successions » et un livre de Laura Kasischke. Et on s'y noie avec un plaisir non dissimulé. »
Nathalie Dupuis / ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nathely 08/02/2024
    Voici une histoire familiale qui s'étend entre 1970 et 2021. L'auteure utilise les flash backs pour nous immerger dans les pensées et les secrets de chacun des personnages présents dans ce huit clos hautement intéressant. Noyade, le titre nous indique très clairement de quoi il s'agit ici et d'ailleurs dès le premier chapitre le ton est donné. Mais ça serait bien simple et notre auteure a  bien trop de talent pour que ce récit soit seulement celui d'un accident domestique. Non, ici, bien plus de drames sont disséqués et c'est avec brio que l'auteure nous livre ses personnages. Tout est très précis notamment au niveau de la psychologie de chaque personne. Céline Spierer a le don de rendre vivantes les personnes et les souvenirs. Dans son roman sont abordés de nombreux thèmes comme le patriarcat, le viol, la maladie, l'alcoolisme... Un roman passionnant que j'ai lu d'une traite et qui m'a donné envie de découvrir le premier roman de cette brillante auteure.
  • PLK 17/12/2023
    Un huis-clos familial que j’ai beaucoup aimé. Des secrets de famille à l’envi. D’entrée, nous découvrons le drame qui se joue : la noyade de Thomas, petit-fils de la matriarche. (Scène extrêmement bien décrite). Tous les adultes sont tellement préoccupés par leur rôle que ce petit échappe à leur surveillance, et même pire à leur intérêt. Comme chaque année, la fille ainée organise l’incontournable barbecue familial chez sa mère, dans sa magnifique propriété, dans la banlieue chic de la Nouvelle-Angleterre. Elisabeth est une maitresse-femme hiératique, très peu chaleureuse, acerbe, que tous redoutent sauf Rose la benjamine. Nous découvrons la famille Haynes, les quatre enfants et leur conjoint, dans la cinquantaine qui ont tous réussi. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils voudraient tous être ailleurs, ce barbecue n’enchante personne. Deux fantômes : le père et un oncle qui a joué un grand rôle dans la construction des adolescents qu’ils furent. Nous vivons cette journée à l’ambiance lourde, tout en faisant connaissance de l’intime de chacun. Nous évoluons dans différentes temporalités. Chaque chapitre concerne un protagoniste, avec des retours en arrière, les failles, les non-dits, les traumatismes, les masques bien scellés, leurs secrets chevillés au corps. Des études de caractères très riches. Même si nous connaissons le point d’orgue de ce récit, une certaine tension est parfaitement maintenue. L’écriture est agréable, les personnages sont très attachants dans leur fragilité. J’ai beaucoup aimé la matriarche. J’ai eu beaucoup d’empathie pour Rose, la rebelle. Je n’ai pas accroché avec Emma. La scène de Jacquelyn, l’ainée des Haynes et Freddy est burlesque à souhait. (p101) Vous aimez les secrets de famille ? Ce livre est pour vous.Un huis-clos familial que j’ai beaucoup aimé. Des secrets de famille à l’envi. D’entrée, nous découvrons le drame qui se joue : la noyade de Thomas, petit-fils de la matriarche. (Scène extrêmement bien décrite). Tous les adultes sont tellement préoccupés par leur rôle que ce petit échappe à leur surveillance, et même pire à leur intérêt. Comme chaque année, la fille ainée organise l’incontournable barbecue familial chez sa mère, dans sa magnifique propriété, dans la banlieue chic de la Nouvelle-Angleterre. Elisabeth est une maitresse-femme hiératique, très peu chaleureuse, acerbe, que tous redoutent sauf Rose la benjamine. Nous découvrons la famille Haynes, les quatre enfants et leur conjoint, dans la cinquantaine qui ont tous réussi. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils voudraient tous être ailleurs, ce barbecue n’enchante personne. Deux fantômes : le père et un oncle qui a joué un grand rôle dans la construction des adolescents qu’ils furent. Nous vivons cette journée à l’ambiance lourde, tout en faisant connaissance de l’intime de chacun. Nous évoluons dans différentes temporalités. Chaque chapitre concerne un protagoniste, avec des retours en arrière, les failles, les non-dits, les traumatismes, les masques bien scellés, leurs secrets chevillés au corps. Des études de caractères très riches. Même si nous connaissons le...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chhun 26/11/2023
    Quelle magnifique photo de couverture ! Elle résume la trame de ce drame intimiste. Il y aura bien une noyade. Dans cette piscine. Que personne ne surveille. Ils sont tous là, pourtant, les membres de cette famille, réunis pour le traditionnel et inévitable barbecue, un pensum... chez la matriarche qui cache ses origines, son passé traumatique et solitaire, son complexe vis à vis de son puissant et très éduqué défunt mari, ses douleurs de mère, ses échecs, sous une attitude autoritaire, lointaine, intransigeante. Elle a appris que sauver les apparences était la seule issue. Tout son monde essaye, autour d'elle. Bravement. Lâchement. Difficilement. On assiste aux pensées de chaque protagoniste, ils se livrent tous à une douloureuse introspection. Tous se disent qu'il serait temps de se "parler", mais certains ont essayé, à leurs risques et périls, au pire moment de leur vie. Et ont été renvoyés à leur solitude. Non assistance à personne en danger. Trois générations de non dits, de mensonges, de sauvetage de face, car il n'y a plus de côté pile à sauver, depuis longtemps. Quel gâchis. Car ils sont tous touchants. Tous très humains. La finesse psychologique de l'autrice est époustouflante pour décrire leur réalité et dilemmes intérieurs. Je m'attendais à une autre fin. Mais ce roman est court. Dans ma tête cette fin est ouverte, comme si une deuxième partie pouvait se jouer.Quelle magnifique photo de couverture ! Elle résume la trame de ce drame intimiste. Il y aura bien une noyade. Dans cette piscine. Que personne ne surveille. Ils sont tous là, pourtant, les membres de cette famille, réunis pour le traditionnel et inévitable barbecue, un pensum... chez la matriarche qui cache ses origines, son passé traumatique et solitaire, son complexe vis à vis de son puissant et très éduqué défunt mari, ses douleurs de mère, ses échecs, sous une attitude autoritaire, lointaine, intransigeante. Elle a appris que sauver les apparences était la seule issue. Tout son monde essaye, autour d'elle. Bravement. Lâchement. Difficilement. On assiste aux pensées de chaque protagoniste, ils se livrent tous à une douloureuse introspection. Tous se disent qu'il serait temps de se "parler", mais certains ont essayé, à leurs risques et périls, au pire moment de leur vie. Et ont été renvoyés à leur solitude. Non assistance à personne en danger. Trois générations de non dits, de mensonges, de sauvetage de face, car il n'y a plus de côté pile à sauver, depuis longtemps. Quel gâchis. Car ils sont tous touchants. Tous très humains. La finesse psychologique de l'autrice est époustouflante pour décrire leur réalité et dilemmes...
    Lire la suite
    En lire moins
  • mamzellepotter 03/07/2023
    J’aime beaucoup les lectures autour de famille, avec diverses personnalités, l’articulation des liens entre les personnages, mais aussi les secrets liés à ce noyau. Ici, la quatrième de couverture me donnait vraiment envie, et même si ce fut un bon moment, j’ai trouvé que l’autrice n’avait pas poussé l’intrigue assez loin alors qu’il y avait matière et la fin m’a laissé perplexe. Dommage, encore une fois, car il y avait matière entre une intrigue mêlant secrets et passé, mais aussi des personnalités attachantes qui étaient très intéressantes.
  • kielosa 27/06/2023
    L’histoire secrète d’une famille américaine, les Haynes, répartis sur trois générations et une période d’un demi-siècle (1970-2021). À en juger par la piscine sur la couverture du roman en combinaison avec son titre, le lecteur s’attend à un drame familial résultant ou non d’un acte violent et criminel. Céline Spierer a cependant avec son ouvrage "Noyade" une toute autre ambition : la dissection des fils qui apparemment lient les membres d’une famille riche et unie. Cet objectif évoque le sujet du chef-d'oeuvre de l’auteur néerlandais, Herman Koch, "Le Diner" de 2009, quoiqu'en moins cynique et choquant. À l’occasion du barbecue annuel des Haynes, sous la supervision sceptique et méfiante d’Elizabeth, la matriarche de la famille, ses 4 enfants Winston, Jacquelyn, Sean et Rose avec leur partenaire et descendants, se réunissent autour d’une table somptueusement garnie pour savourer les finesses culinaires patiemment préparées par l’aînée des filles Haynes. Pour l’auteure un setting rêvé pour nous présenter un à un les 12 Haynes, de la matriarche Elizabeth jusqu'au bambin Thomas. Une entreprise qui requiert une solide connaissance psychologique, bien entendu. Et personnellement, je pense que c’est exactement cet approfondissement réussi des protagonistes qui constitue la qualité principale du roman. La précision psychologique ensemble avec une formulation des plus heureuses font que les différents protagonistes nous deviennent si réels comme s’il s’agissait de vieilles connaissances. Quelques exemples : Emma, l’épouse de Sean, est "une beauté timorée" comme sortie d’un tableau de Vermeer. Mathilde, la femme de Winston, "souffre de problèmes médicaux aussi changeants que la direction du vent" et peut s’éloigner avec "cette assurance altière qu’engendre parfois la colère". L’oncle John, le beau-frère d’Elizabeth, est si différent, "différent d’une façon qui capte l’attention et force le respect". Jacquelyn ne peut s’empêcher de discerner chez sa sœur Rose "une opacité similaire à l’eau d’un marais". Un roman passionnant qui m’a donné envie de lire "Le fil rompu", l'autre livre de cette auteure, originaire de Suisse et résident actuellement à New York, qui a eu également d’excellentes critiques littéraires. L’histoire secrète d’une famille américaine, les Haynes, répartis sur trois générations et une période d’un demi-siècle (1970-2021). À en juger par la piscine sur la couverture du roman en combinaison avec son titre, le lecteur s’attend à un drame familial résultant ou non d’un acte violent et criminel. Céline Spierer a cependant avec son ouvrage "Noyade" une toute autre ambition : la dissection des fils qui apparemment lient les membres d’une famille riche et unie. Cet objectif évoque le sujet du chef-d'oeuvre de l’auteur néerlandais, Herman Koch, "Le Diner" de 2009, quoiqu'en moins cynique et choquant. À l’occasion du barbecue annuel des Haynes, sous la supervision sceptique et méfiante d’Elizabeth, la matriarche de la famille, ses 4 enfants Winston, Jacquelyn, Sean et Rose avec leur partenaire et descendants, se réunissent autour d’une table somptueusement garnie pour savourer les finesses culinaires patiemment préparées par l’aînée des filles Haynes. Pour l’auteure un setting rêvé pour nous présenter un à un les 12 Haynes, de la matriarche Elizabeth jusqu'au bambin Thomas. Une entreprise qui requiert une solide connaissance psychologique, bien entendu. Et personnellement, je pense que c’est exactement cet approfondissement réussi des protagonistes qui constitue la qualité principale du roman. La précision psychologique ensemble avec une formulation des...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.