Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264077813
Code sériel : 5640
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Occasions tardives

Aurélie Tronchet (traduit par)
Date de parution : 21/01/2021
Les vies de deux couples très proches basculent lors d'un décès soudain
Alex et Christine, Zach et Lydia, sont inséparable depuis qu’ils ont 20 ans. Des colocations d’étudiants et pubs crasseux d’alors jusqu’aux chics soirées londoniennes et carrières florissantes d’aujourd’hui, les vies des deux couples ont toujours été étroitement liées. Jusqu’à ce soir où Alex et Christine reçoivent un appel : Zach... Alex et Christine, Zach et Lydia, sont inséparable depuis qu’ils ont 20 ans. Des colocations d’étudiants et pubs crasseux d’alors jusqu’aux chics soirées londoniennes et carrières florissantes d’aujourd’hui, les vies des deux couples ont toujours été étroitement liées. Jusqu’à ce soir où Alex et Christine reçoivent un appel : Zach est mort. Inconsolable, Lydia s’installe chez ses amis. Mais plutôt que de les rapprocher, leur chagrin se transforme en colère et amertume lorsque la tragédie fait remonter à la surface les secrets passés, les griefs tus, et les pousse à revoir différemment toute leur histoire.
Alternant entre passé et présent, Tessa Hadley explore ici d’une écriture fine et nuancée les entrelacs des relations les plus intimes.

 « Tessa Hadley est l’une des plus grandes stylistes actuelles. Les tragédies ordinaires et les petites trahisons de la vie domestique deviennent extraordinaires sous sa plume. » Washington Post

Traduit de l’anglais par Aurélie Tronchet
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264077813
Code sériel : 5640
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LadyDoubleH Posté le 11 Août 2021
    J’ai eu un formidable coup de coeur pour cette plume anglaise que je ne connaissais pas. Deux couples londoniens, Christine et Alex, Lydia et Zachary, qui se connaissent depuis toujours ou presque, entretiennent des relations fusionnelles. Le roman s’ouvre sur l’annonce du décès brutal de Zachary… et tout s’effondre. « Sans Zachary, notre vie est livrée au désordre. De tous, il est bien celui que nous ne pouvions nous permettre de perdre ». L’équilibre entre eux quatre semblait immuable, mais cette disparition redistribue toutes les cartes. Occasions tardives est un presque huis-clos au souffle puissant, qui couvre différentes époques. Tessa Hadley déroule lentement l’écheveau de personnalités complexes et de relations qui évoluent, voire se métamorphosent. On découvre Christine, Lydia, Alex et Zachary dans la cinquantaine, puis trente ans plus tôt… tellement différents mais déjà eux-mêmes, ou l’inverse. Les êtres s’étoffent à mesure du roman et l’auteure dévoile à merveille profondeur et élans, tout en pointant avec subtilité les ambiguïtés et les silences. Les contours des êtres et de leurs relations sont redéfinis à mesure, perpétuelle mouvance d’un puzzle où les ombres succèdent à des fulgurances. Il y a des révélations et des coups de théâtre, j’ai trouvé cette histoire vraiment passionnante à... J’ai eu un formidable coup de coeur pour cette plume anglaise que je ne connaissais pas. Deux couples londoniens, Christine et Alex, Lydia et Zachary, qui se connaissent depuis toujours ou presque, entretiennent des relations fusionnelles. Le roman s’ouvre sur l’annonce du décès brutal de Zachary… et tout s’effondre. « Sans Zachary, notre vie est livrée au désordre. De tous, il est bien celui que nous ne pouvions nous permettre de perdre ». L’équilibre entre eux quatre semblait immuable, mais cette disparition redistribue toutes les cartes. Occasions tardives est un presque huis-clos au souffle puissant, qui couvre différentes époques. Tessa Hadley déroule lentement l’écheveau de personnalités complexes et de relations qui évoluent, voire se métamorphosent. On découvre Christine, Lydia, Alex et Zachary dans la cinquantaine, puis trente ans plus tôt… tellement différents mais déjà eux-mêmes, ou l’inverse. Les êtres s’étoffent à mesure du roman et l’auteure dévoile à merveille profondeur et élans, tout en pointant avec subtilité les ambiguïtés et les silences. Les contours des êtres et de leurs relations sont redéfinis à mesure, perpétuelle mouvance d’un puzzle où les ombres succèdent à des fulgurances. Il y a des révélations et des coups de théâtre, j’ai trouvé cette histoire vraiment passionnante à suivre, et merveilleusement écrite. La prose de Tessa Hadley est élégante, pleine d’espace et de chaleur, d’acuité et de style. Occasions tardives parle de couples, mais ce n’est pas une romance. C’est une histoire de vie, d’amitié et d’amour, de choix et de résilience, qui questionne avec subtilité et ironie le couple et notre rapport à l’autre… et à nous-même. J’ai complètement craqué pour ce roman, son précédent, Le passé, a déjà rejoint ma pile à lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • spirale_livresque Posté le 19 Juillet 2021
    Dans Occasions tardives de Tessa Hadley, on retrouve deux couples d'amis, Alex et Christina, et Zack et Lydia. Ils se connaissent depuis 20 ans et leurs vies s'entremêlent depuis. Leur petit équilibre va basculer lorsque Zack meurt brutalement, à cette occasion Lydia vient s'installer chez ses amis car elle ne supporte plus leur grande maison vide. Au lieu de les rapprocher cette cohabitation va faire ressortir de la colère et des secrets. Au travers d'un récit en double temporalité, on est bercé par ces histoires d'amitiés et d'amours parfois des deux en même temps. Habituée à lire plutôt des thrillers, j'ai d'abord été refroidie par le rythme doux de ce livre. J'ai au final été transporté par les histoires de ces amis dans le passé et le cheminement de leur deuil dans le présent. Un roman très touchant qui se savoure.
  • Tapagenocturne Posté le 10 Juin 2021
    Ils ont vingt ans. À eux quatre, ils forment une équipe indestructible, étant presque indissociables les uns des autres. Des couples se forment. Alexandre et Christine, Lydia et Zachary. Trente ans plus tard, c’est toujours le cas, les enfants en plus. Mais un appel change tout : Zach vient de mourir. Ils sont dévastés, le chagrin les envahit et fait ressortir en chacun d’eux les souvenirs et les regrets du passé. Ils veulent se rapprocher mais sont pourtant plus distants que jamais. Quelque chose est rompu. C’est un récit talentueux de part cette ambiance particulière et étouffante qui prend à la gorge. La maîtrise de la psychologie torturée des personnages amène le lecteur à éprouver, peu importe la situation, de l’empathie ou au contraire de la colère, pour chacun d’entre eux. Pourtant, c’est long, c’est lent, mais presque nécessaire pour s’immerger complètement dans les états d’âme des uns, dans les douleurs des autres. C’est intime, c’est fragile, c’est une histoire de ressenti. Néanmoins ce sont aussi ces lourdeurs, cette langueur régulière, qui alourdissent le texte, qui nous font presque nous impatienter, et donnent un sentiment de lassitude, et de platitude parfois. Aborder cependant un thème banal finalement, mais en le... Ils ont vingt ans. À eux quatre, ils forment une équipe indestructible, étant presque indissociables les uns des autres. Des couples se forment. Alexandre et Christine, Lydia et Zachary. Trente ans plus tard, c’est toujours le cas, les enfants en plus. Mais un appel change tout : Zach vient de mourir. Ils sont dévastés, le chagrin les envahit et fait ressortir en chacun d’eux les souvenirs et les regrets du passé. Ils veulent se rapprocher mais sont pourtant plus distants que jamais. Quelque chose est rompu. C’est un récit talentueux de part cette ambiance particulière et étouffante qui prend à la gorge. La maîtrise de la psychologie torturée des personnages amène le lecteur à éprouver, peu importe la situation, de l’empathie ou au contraire de la colère, pour chacun d’entre eux. Pourtant, c’est long, c’est lent, mais presque nécessaire pour s’immerger complètement dans les états d’âme des uns, dans les douleurs des autres. C’est intime, c’est fragile, c’est une histoire de ressenti. Néanmoins ce sont aussi ces lourdeurs, cette langueur régulière, qui alourdissent le texte, qui nous font presque nous impatienter, et donnent un sentiment de lassitude, et de platitude parfois. Aborder cependant un thème banal finalement, mais en le décortiquant, en l’analysant, en intégrant à la fois la banalité et la complexité d’un quotidien, et cela en profondeur. C’est fin et délicat, élégant et froid. Ce roman illustre parfaitement tout ce que la névrose et le poids des années cachent sous une impeccable couche d’apparence.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bazart Posté le 13 Avril 2021
    A l'université, Lydia était attirée par Alex. Mais Alex était attiré par Christine. Lydia se marie avec Zachary. Les quatre amis ont continué à se fréquenter pendant des années malgré les incompréhensions et les non dits . C’est la disparition de Zachary à 50 ans qui va les bouleverser, profondément et apporter des palettes de couleurs et de nuances à ces relations entre eux ... La romancière anglaise réussit à étudier avec une précision clinique l'entrelacs des relations qui unit ces quatre amis.et comment l'histoire de deux couples, qui évoluent ensemble et en parallèle toute leur vie durant, dont l'harmonie est soudainement brisée par la mort soudaine de l'un d'entre eux. Plus les 4 protagonistes de l'histoire gagnent en épaisseur, , et plus leurs rapports gagnent en densité et en ambiguité . La romancière anglaise, en pleine forme, nous offre un roman tout en profondeur, délicatesse et en questionnements sur les faux semblants de l'amitié.
  • manonlitaussi Posté le 5 Avril 2021
    Occasions tardives de Tessa Hardley Je dois avouer que j’ai failli passer à côté de cette lecture. Mais une fois terminée, je me suis dis que cela aurait été bien dommage. Je me suis un peu perdue mais toujours attachée aux personnages, je suis revenue avec plaisir dans cette lecture un peu exigeante mais envoûtante par le style. C’est assez dense dans l’exploration des relations entre les personnages. On alterne entre le présent et le passé, l’amour, l’amitié et la rancœur. A l'université, Lydia était attirée par Alex. Mais Alex était attiré par Christine. Lydia se marie avec Zachary. Ces quatre amis ont continué à se fréquenter. C’est la mort de Zachary à 50 ans qui va les réunir, les chambouler, nuancer les relations qui durent. On revient sur le passé, la formation des couples, leur évolution. C’est immersif. C’est dense qu’il faut s’accrocher. Sans être complètement touchée ou bouleversée, j’ai apprécié cette lecture, le travail sur les personnages, leur passé et le style très pointu
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…