RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            ONE-PUNCH MAN - tome 07

            Kurokawa
            EAN : 9782368523797
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 208
            Format : 115 x 177 mm
            ONE-PUNCH MAN - tome 07

            ,

            Frédéric MALET (Traducteur)
            Collection : ONE-PUNCH MAN
            Série : ONE-PUNCH MAN
            Date de parution : 08/06/2017
            Saitama est trop puissant, tellement puissant qu’il élimine tous les monstres les plus farouches avec un simple coup de poing.
            Découvrez l’histoire du plus puissant des super-héros dans ce manga qui va vous mettre K.O. !!
            Les héros de classe S ont été mobilisés pour stopper l'invasion de la Terre par des extraterrestres. A l'intérieur du vaisseau-mère ennemi, Saitama affronte Boros, et face à l'impressionnante puissance de ce dernier, il va enfin devoir passer aux choses sérieuses !! Quel sort attend donc la Terre au terme de ce combat contre des ennemis sans précédent ?!
            EAN : 9782368523797
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 208
            Format : 115 x 177 mm
            Kurokawa
            6.80 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Avec ce tome, Murata met la barre très haute d'un point de vue graphique et comme à son habitude, ONE continue de nous faire rire avec son univers barré et décalé.
            Mathieu Poitier / Daily Mars

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Foxfire Posté le 20 Septembre 2018
              Ma lecture du tome 6 remonte à plusieurs mois déjà. Ne pensez pas que j'étais démotivée par cette série, je kiffe toujours autant les aventures de Saitama. Mais, vous connaissez le problème, trop de bouquins et pas assez de temps. Et puis entre-temps je suis tombée raide dingue de "Vinland saga". Un tout autre registre, un tout autre style mais qui m'a quelque peu accaparée. Bref, je me suis laissée déborder. En voyant, et en achetant, le tome 12 de "One punch man" je me suis dit qu'il était grand temps de m'y remettre. J'ai donc relu, très en diagonale, le tome 6 et je me suis plongée dans ce 7ème volet. Quel pied ! C'est là qu'on voit qu'une série est vraiment réussie, lorsqu'on la reprend après une longue interruption et qu'on retrouve très vite ses marques, qu'on se sent immédiatement comme chez soi. C'est vraiment ce que j'ai ressenti. J'ai eu l'impression de retrouver des vieux potes. J'ai très vite retrouvé mes repères. En plus ce tome est très très bon. Ce 7ème volet est plus que jamais bourré d'action. L'affrontement entre Saitama et Boros est titanesque. Le dessin est tout simplement dingue. Pour raconter ce combat hors-norme,... Ma lecture du tome 6 remonte à plusieurs mois déjà. Ne pensez pas que j'étais démotivée par cette série, je kiffe toujours autant les aventures de Saitama. Mais, vous connaissez le problème, trop de bouquins et pas assez de temps. Et puis entre-temps je suis tombée raide dingue de "Vinland saga". Un tout autre registre, un tout autre style mais qui m'a quelque peu accaparée. Bref, je me suis laissée déborder. En voyant, et en achetant, le tome 12 de "One punch man" je me suis dit qu'il était grand temps de m'y remettre. J'ai donc relu, très en diagonale, le tome 6 et je me suis plongée dans ce 7ème volet. Quel pied ! C'est là qu'on voit qu'une série est vraiment réussie, lorsqu'on la reprend après une longue interruption et qu'on retrouve très vite ses marques, qu'on se sent immédiatement comme chez soi. C'est vraiment ce que j'ai ressenti. J'ai eu l'impression de retrouver des vieux potes. J'ai très vite retrouvé mes repères. En plus ce tome est très très bon. Ce 7ème volet est plus que jamais bourré d'action. L'affrontement entre Saitama et Boros est titanesque. Le dessin est tout simplement dingue. Pour raconter ce combat hors-norme, le dessin se fait lui aussi hors-norme. Plus dynamique que jamais, il se permet des audaces visuelles réjouissantes. J'ai également beaucoup aimé le ton du dénouement de cet épisode lorsqu'on voit Metal Knight reconstruire la ville à vitesse grand V. Je n'ai pu m'empêcher de ressentir une pointe d'angoisse et je pense que c'est voulu de la part de l'auteur, ce qui montre encore une fois que cette série est plus subtile que ce qu'on pourrait penser de prime abord. Que ce soit dans l'histoire principale ou dans les histoires bonus, l'auteur continue de développer, l'air de rien et toujours avec beaucoup d'humour, un propos humaniste et bien éloigné du vomi libertarien qui gangrène de plus en plus nos sociétés. Et ça fait du bien de savoir qu'il y a encore des gens pour mépriser l'individualisme forcené et qui continuent de croire un peu en la bonté désintéressée. C'est de plus en plus rare et donc de plus en plus précieux.
              Lire la suite
              En lire moins
            • balloonvenus Posté le 19 Octobre 2017
              Alors que sur Terre, les super-héros de classe S se battent contre d'insignifiants extra-terrestres, Saitama affronte Boros dans un combat final épique. Une fois de plus, à l'issue du combat, une ville est détruite et Saitama ne récolte donc pas les éloges mérités. Mais grâce à Metal Knight la ville est rapidement reconstruite et les super-héros sont relogés dans un QG hyper protégé. Dans une histoire bonus, Saitama sauve un commissariat. A mes yeux, Saitama est vraiment le héros modèle. Toujours modeste, jamais indigné que ses actions ne soient jamais reconnues (il ne court pas après les médailles de toute façon), il continue néanmoins à s'acquitter de sa mission avec talent et panache, à la différence des stars de classe S, qui usurpent d'ailleurs parfois leur popularité (voir tome 8).
            • myormerod Posté le 9 Août 2017
              Voici un autre super Tome où nous assistons à un remarquable combat d’une puissance sans égale. Le dessin est sensationnel, les détails incroyables et les personnages toujours aussi cool. Nous découvrons la puissance de Boros, cet extraterrestre venu tester sa force. Ce combat qui l’oppose à Saitama est juste magnifique avec des descriptions sur plusieurs pages nous permettant de saisir tout à fait la puissance employée par les protagonistes. Les plans, le contraste sont juste parfaits sans oublier le principal, l’humour !!! Nous y retrouvons aussi de petites histoires bonus vraiment amusantes qui apportent un grand plus et qui ne peuvent que ravir les fans !! En bref, une suite toujours aussi cool, puissante, dans un univers de monstre, je recommande assurément !!!!
            • Alfaric Posté le 17 Juin 2017
              Dans ce tome 7, tandis que les Pieds-nickelés superhéroïques affrontent les extra-terrestres, Tatsumaki la télékinésiste surdouée s’attaque à leur vaisseau mère. Pendant ce temps, c’est le choc des titans entre Boros et Saitama… Et alors que l’association des super-héros fait entrer le monde dans une nouvelle ère, Yusuke Murata repousse les limites de son art : nous ne sommes plus dans la bande dessinée mais bel et bien dans le cinéma hollywoodien ! Mais derrière la grosse déconne superhéroïque, la réflexion est presque existentialiste : le super-héros blasé affronte son équivalent extra-terrestre ayant basculé du Côté Obscur à cause des puissances occultes de la crevardise… Et Saitama est confronté à ses limitations : il a beau être l’être le plus puissant de la création il reste impuissant à changer le monde : nous sommes dans la modernisation du mythe de Gilgamesh, et plusieurs incarnation du Héros aux mille et un visages ont déjà arpenté cette voie comme Kull, Conan, Elric, Imaro… (ça me fait penser une fois de plus que finalement Luc Ferry n’y connaît rien en mythologie parce qu’il est incapable de sortir de sa vision étriquée car élitiste) Le dernier quart du tome est dédié à des histoires courtes... Dans ce tome 7, tandis que les Pieds-nickelés superhéroïques affrontent les extra-terrestres, Tatsumaki la télékinésiste surdouée s’attaque à leur vaisseau mère. Pendant ce temps, c’est le choc des titans entre Boros et Saitama… Et alors que l’association des super-héros fait entrer le monde dans une nouvelle ère, Yusuke Murata repousse les limites de son art : nous ne sommes plus dans la bande dessinée mais bel et bien dans le cinéma hollywoodien ! Mais derrière la grosse déconne superhéroïque, la réflexion est presque existentialiste : le super-héros blasé affronte son équivalent extra-terrestre ayant basculé du Côté Obscur à cause des puissances occultes de la crevardise… Et Saitama est confronté à ses limitations : il a beau être l’être le plus puissant de la création il reste impuissant à changer le monde : nous sommes dans la modernisation du mythe de Gilgamesh, et plusieurs incarnation du Héros aux mille et un visages ont déjà arpenté cette voie comme Kull, Conan, Elric, Imaro… (ça me fait penser une fois de plus que finalement Luc Ferry n’y connaît rien en mythologie parce qu’il est incapable de sortir de sa vision étriquée car élitiste) Le dernier quart du tome est dédié à des histoires courtes faisant la part belle à l’humour, à part le récit intitulé "Porc pané"… Kuma le policier fait la leçon à Saitama sur les héros du quotidien, quand débarque un monstre du quotidien qui s’est transformé en super-vilain pour se venger des héros du quotidien, et un manager crevard de l’association des super-héros compte bien profiter de la situation pour avancer ses pions (c’est la théorie du choc tellement à la mode parmi les dirigeants actuels)… Evidemment entre son patron crevard et ses semblables, le véritable héros n’hésite pas ! Nous sommes dans le pamphlet social et cela fait du bien d’entendre une voie discordante dans le concert de louanges ultralibéral / néoféodal dominant !!!
              Lire la suite
              En lire moins
            Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
            Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.