Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264058249
Code sériel : 1505
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Orgueil et préjugés

Valentine LECONTE (Traducteur), Charlotte PRESSOIR (Traducteur)
Date de parution : 05/01/2012

Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut ! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennett et du vaniteux Mr Darcy n’ont pas pris une ride ! Mais, il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour...

Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut ! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennett et du vaniteux Mr Darcy n’ont pas pris une ride ! Mais, il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour voir clair dans la nuit. Un classique universel, drôle et émouvant.

« La plus grande femme écrivain que nous ayons.»
Virginia Woolf 

Traduit de l'anglais 
par Valentine Leconte et Charlotte Pressoir 

Préface de Virginia Woolf

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264058249
Code sériel : 1505
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Classique d’une intemporalité absolue, ce roman est énormément plus qu’un roman d’amour et de moeurs ! Sous le regard lucide de la vive et délicieuse Elizabeth Bennet, nous découvrons une société du XIXe étriquée, et surtout une galerie de personnages truculents ! Le chef-d’oeuvre de Jane Austen est un régal d’ironie et de sagacité !
Sandrine Dieupart / Librairie Livres en Tête

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaVieCouleurPink Posté le 4 Octobre 2021
    N’est seller de la littérature « à avoir lu dans sa vie », le livre est très bien écrit et tourne en dérision l’obligation de mariage du temps de l’auteur ainsi que les mondanités de l’époque. J’ai bien aimé la lecture de certains passages et je me suis ennuyée à la lecture d’autres ; pas assez de péripéties ? ou peut être que ce genre de roman romantique ne tient pas suffisamment mon haleine …
  • SofetteBouquine Posté le 1 Octobre 2021
    Dès les premières pages le charme de l'écriture de Jane Austen opère et l'on se laisse séduire par l'atmosphère du livre, les personnages et l'humour léger, anglais, des dialogues. J'ai beaucoup aimé la valeur apportée au temps dans ce roman avec notamment l'importance de prendre le temps. Prendre le temps de connaître les gens pour ne pas tomber amoureuse trop vite et mettre en péril son avenir. Ou, au contraire, prendre le temps de les connaître pour ne pas les juger trop vite et passer à côté du véritable bonheur. C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai tourné les pages de ce roman qui m'a donné l'impression de pouvoir dire "stop", ou tout du moins "moins vite", dans un quotidien tellement soumis aux horaires, à l'efficacité et aux objectifs. Et je me suis bien entendu régalée de voir naître doucement mais sûrement les sentiments d'Élisabeth et M.Darcy. Sentiments qui dureront aussi longtemps que le tendre souvenir que je garderai d'eux...
  • CzarnyPies Posté le 28 Septembre 2021
    Pride and Prejudice est le plus grand roman de la littérature anglaise. Ce roman de la vie à la compagne en Angleterre durant l'époque Napolienne est court, efficace, et infiniment comique. Tous les intrigues et sous-intrigues sont bien menées. Les personnages sont tous très crédibles et leurs mobiles sont bien expliqués avec peu de mots. Un marxiste aura horreur de ce roman. Jane Austen était progressiste à ses propres yeux. Elle s'opposait violement à l'esclavage qui était la base de la richesse de l'empire britannique avant l'âge industriel. Cependant dans Pride and Prejudice la seule injustice sociale décriée par l'auteur est le manque de respect qu'avaient les gens de la grande noblesse pour les gens de la petite noblesse. La raison pour la popularité toujours grandissante dans le monde Anglophone de Pride et Prejudice est le brio avec lequel Austen montre l'hypocrisie, la malhonnête des gens envers leurs proches et le manque de remords qu'avaient des personnages quand ils enfonçaient des couteaux dans les dos de leurs amis. Pride and Prejudice est et sera toujours de toute actualité.
  • taleofacity Posté le 27 Septembre 2021
    C'est une vérité universellement reconnue qu'un lecteur curieux de littérature anglaise doit avoir lu "Orgueil et Préjugés". Dans "Une chambre pour soi", Virginia Woolf soutenait que la littérature anglaise et plus particulièrement la littérature féminine anglaise est héritière d'autrices telles qu'Austen, Brontë ou Eliot. "Orgueil et Préjugé" de Jane Austen est un indémodable qui aura marqué des générations de lecteurs et lectrices par sa modernité et son style vif et détonnant. Mais prenons garde, l'on pourrait se méprendre et confondre ce roman avec une histoire à l'eau de rose. Après tout, l'enjeu est ici celui du mariage et notamment celui des cinq filles Bennet. L'arrivée dans le comté de monsieur Bingley et de son ami monsieur Darcy va mettre la famille en émoi, ces derniers étant pas dépourvus de richesse et d'un statut social enviable. Cependant, c'est avant tout la liberté qui est ici mise en avant, notamment à travers le personnage d'Elizabeth. Alors que sa famille met tout en oeuvre pour lui trouver un parti convenable et lui assurer ainsi une sécurité financière et sociale, Elizabeth avance à contre-courant, préférant la compagnie des livres et sa liberté. Mais cette soif de liberté n'est-elle pas le reflet de son orgueil... C'est une vérité universellement reconnue qu'un lecteur curieux de littérature anglaise doit avoir lu "Orgueil et Préjugés". Dans "Une chambre pour soi", Virginia Woolf soutenait que la littérature anglaise et plus particulièrement la littérature féminine anglaise est héritière d'autrices telles qu'Austen, Brontë ou Eliot. "Orgueil et Préjugé" de Jane Austen est un indémodable qui aura marqué des générations de lecteurs et lectrices par sa modernité et son style vif et détonnant. Mais prenons garde, l'on pourrait se méprendre et confondre ce roman avec une histoire à l'eau de rose. Après tout, l'enjeu est ici celui du mariage et notamment celui des cinq filles Bennet. L'arrivée dans le comté de monsieur Bingley et de son ami monsieur Darcy va mettre la famille en émoi, ces derniers étant pas dépourvus de richesse et d'un statut social enviable. Cependant, c'est avant tout la liberté qui est ici mise en avant, notamment à travers le personnage d'Elizabeth. Alors que sa famille met tout en oeuvre pour lui trouver un parti convenable et lui assurer ainsi une sécurité financière et sociale, Elizabeth avance à contre-courant, préférant la compagnie des livres et sa liberté. Mais cette soif de liberté n'est-elle pas le reflet de son orgueil ? Cela ne sera pas sans conséquences, notamment pour sa soeur Jane dont elle est particulièrement proche, qui se verra privée de perspective avec son prétendant. Dans un monde où la seule condition qu'une femme peut espérer est le mariage, la liberté de choix est un propos avant-gardiste dont Austen se fait intelligemment l'avocate. La plume est particulièrement drôle, avec une maîtrise des dialogues inoubliable. Je me rappelle encore de certaines répliques, tellement elles m'ont marquées (bon, je l'avoue, le film est également passé par là). C'est une lecture dont l'on se délecte, tant elle est aboutie sur le fond et dans la forme. J'ajouterai même qu'en relecture, c'est un véritable plaisir coupable, tant les personnages sont attachants et l'on a envie de retrouver les bons mots de Jane Austen.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MaggyM Posté le 24 Septembre 2021
    Autant je craignais de me plonger dans le monument de Jane Austen, autant je suis plus que ravie de l'avoir fait et me reproche d'avoir tant tardé. Quelle belle plume ! Quelle impertinence ! Quel finesse dans l'humour ! Vous l'aurez compris, je suis conquise. Tout a déjà été dit et écrit sur ce roman, je ne vais donc pas m'étaler. Dans tous les cas, on peut confirmer que la romance moderne n'a rien inventé. Tout est là; tous les mécanismes propres aux harlequinades ou autres new romances sont présents: les "je t'aime moi non plus", les techniques de séduction l'air de ne pas y toucher, les dialogues à l'emporte pièce entre des protagonistes qu'on espère voir finir ensemble, le petit coeur qui bat, les espoirs fous et les doutes profonds, la vanité, l'orgueil et les préjugés bien entendu. Et si j'ai beaucoup apprécié les personnages de l'autrice, qu'elle croque admirablement bien dans un environnement qu'on se représente sans peine alors qu'elle use de descriptions avec économie, j'ai un petit faible pour le père de famille. Ce Mr Bennet m'a bien souvent fait sourire, voire rire à travers ses sentences rares, mais tellement savoureuses. Bref, ce fut une excellente surprise pour moi... Autant je craignais de me plonger dans le monument de Jane Austen, autant je suis plus que ravie de l'avoir fait et me reproche d'avoir tant tardé. Quelle belle plume ! Quelle impertinence ! Quel finesse dans l'humour ! Vous l'aurez compris, je suis conquise. Tout a déjà été dit et écrit sur ce roman, je ne vais donc pas m'étaler. Dans tous les cas, on peut confirmer que la romance moderne n'a rien inventé. Tout est là; tous les mécanismes propres aux harlequinades ou autres new romances sont présents: les "je t'aime moi non plus", les techniques de séduction l'air de ne pas y toucher, les dialogues à l'emporte pièce entre des protagonistes qu'on espère voir finir ensemble, le petit coeur qui bat, les espoirs fous et les doutes profonds, la vanité, l'orgueil et les préjugés bien entendu. Et si j'ai beaucoup apprécié les personnages de l'autrice, qu'elle croque admirablement bien dans un environnement qu'on se représente sans peine alors qu'elle use de descriptions avec économie, j'ai un petit faible pour le père de famille. Ce Mr Bennet m'a bien souvent fait sourire, voire rire à travers ses sentences rares, mais tellement savoureuses. Bref, ce fut une excellente surprise pour moi de découvrir qu'un récit aussi moderne me parvenait plus de deux siècles après que les premiers mots aient été couchés sur le papier. Mon premier Austen ne sera certainement pas le dernier !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    L'amour en littérature : 7 grands classiques à lire et à relire

    "En vain ai-je lutté. Rien n’y fait. Je ne puis réprimer mes sentiments. Laissez-moi vous dire l’ardeur avec laquelle je vous admire et je vous aime". Cette déclaration, point d'orgue du roman culte Orgueil et préjugés, est le symbole même de l'amour en littérature. Enflammées, déçues, tragiques, salvatrices... ces histoires d'amour-là sont fantasmées et continuent pourtant de nous toucher droit au coeur des siècles plus tard. Voici 7 grands classiques de la littérature qui rendent hommage à l'amour, à lire et à relire sans plus tarder. 

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    5 conseils pour se remettre d'une dépression post-livre

    La dépression post-livre, vous connaissez ? Elle désigne notre incapacité à commencer un nouveau livre, notre pauvre tête étant toujours coincée dans l’univers du précédent. Mais rassurez-vous, il existe quelques petites astuces pour s’en sortir. Amis lecteurs, amies lectrices, voici nos 5 conseils pour se remettre d’une gueule de bois livresque !

    Lire l'article