En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Où allons-nous mes amis ?

            Robert Laffont
            EAN : 9782221200056
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 96
            Format : 108 x 177 mm
            Où allons-nous mes amis ?

            Date de parution : 02/03/2017

            « Mes amis, il y a urgence. Nous marchons et ignorons où mènent nos pas. Même l’horizon, que certains tentent de nous dessiner, se dissout dans le brouillard. Nous sommes comme ce voyageur du Transsibérien qui, jour après jour, se lamente sur son siège. “Personne ne peut m’aider, personne. –...

            « Mes amis, il y a urgence. Nous marchons et ignorons où mènent nos pas. Même l’horizon, que certains tentent de nous dessiner, se dissout dans le brouillard. Nous sommes comme ce voyageur du Transsibérien qui, jour après jour, se lamente sur son siège. “Personne ne peut m’aider, personne. – Mais pourquoi ? – Parce que, depuis une semaine déjà, je roule dans un train qui ne va pas dans la bonne direction !” Depuis une semaine ? Pour nous, depuis bien plus longtemps. Avons-nous essayé de tirer la sonnette d’alarme ? De changer de train ? De direction ? Mais pour aller où ? Vieille question. Quo Vadis, Domine ? “Où vas-Tu, Seigneur ?” Où allons-nous, mes amis ? Où voulons-nous aller ? »
            Dans un monde dominé par la peur et menacé par les guerres de religion, Marek Halter tente inlassablement de restaurer le dialogue entre juifs, musulmans et chrétiens. D’une voix puissante, il lance avec ce texte un nouvel appel à la réconciliation et à la paix.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221200056
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 96
            Format : 108 x 177 mm
            Robert Laffont
            5.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • SZRAMOWO Posté le 23 Mars 2017
              Où allons nous, mes amis, est un essai de Marek Halter proposant une analyse de la situation de la société, des réactions des humains désorientés, emportés dans «(...) dans un train qui ne va pas dans la bonne direction ! » et des solutions pour revenir dans la bonne direction et ne pas céder à la facilité en faisant comme ceux qui choisissent le repli sur soi. «La seule réponse que quelques-uns d'entre nous ont trouvée face à ces multiples peurs est la « solution identitaire ». Sujet d'actualité s'il en est, publié à un moment où le politique, préoccupé de sa seule survie, nous déçoit. Devons nous alors tourner nos espoirs vers la religion ? Halter souligne le paradoxe actuel de notre pays : la conférence des évêques de France propose un contrat social alors que la campagne des présidentielles est engluée dans les affaires. Un pays où, si les évêques passent pour des sages, la vision des religions à travers le prisme de la laïcité conduit la plupart des responsables politiques et des intellectuels, et donc l'opinion, à en donner une image déformée. Cette image déformée s'accompagne d'une série de contresens sur des termes supposé définir le domaine religieux (intégrisme, radicalisme, judaïsme, islamophobie) dont le... Où allons nous, mes amis, est un essai de Marek Halter proposant une analyse de la situation de la société, des réactions des humains désorientés, emportés dans «(...) dans un train qui ne va pas dans la bonne direction ! » et des solutions pour revenir dans la bonne direction et ne pas céder à la facilité en faisant comme ceux qui choisissent le repli sur soi. «La seule réponse que quelques-uns d'entre nous ont trouvée face à ces multiples peurs est la « solution identitaire ». Sujet d'actualité s'il en est, publié à un moment où le politique, préoccupé de sa seule survie, nous déçoit. Devons nous alors tourner nos espoirs vers la religion ? Halter souligne le paradoxe actuel de notre pays : la conférence des évêques de France propose un contrat social alors que la campagne des présidentielles est engluée dans les affaires. Un pays où, si les évêques passent pour des sages, la vision des religions à travers le prisme de la laïcité conduit la plupart des responsables politiques et des intellectuels, et donc l'opinion, à en donner une image déformée. Cette image déformée s'accompagne d'une série de contresens sur des termes supposé définir le domaine religieux (intégrisme, radicalisme, judaïsme, islamophobie) dont le seul but est de démontrer l'incompatibilité des religions entre elles, avec la démocratie, avec la république, et avec notre mode de vie. Pourtant, dit-il, ceux qui enferment la ou les religions dans de telles fantasmagories sont « Des hommes qui ne connaissent pas leur propre histoire, bref, des ignorants » Ignorants d'une part, «Belles âmes» au sens Hégélien de l'autre, dans ce débat pipé, Kamel Daoud a été «vilipendé, dénoncé. Par les islamistes ? Vous n'y êtes pas ! Par ceux qui se réclament de l'antiracisme !» «Ô mes amis, n'écoutez pas, n'écoutez pas les donneurs de leçons. Ni ceux qui vous parlent au nom de Dieu. Ni ceux qui vous parlent au nom d'une morale universelle dont ils seraient les uniques gardiens.» On retrouve chez Marek Halter, une analyse complémentaire à celle des évêques de France lors qu'il parle de l'éducation lacunaire de nos jeunes. Là où les évêques disent «Plus que d'armures, c'est de charpente que nos contemporains ont besoin pour vivre dans le monde d'aujourd'hui.», lui répond : «L'ignorance du « fait religieux » est aussi dangereuse que l'ignorance des autres matières. Plus dangereuse, même. Car elle nourrit tous les préjugés.» «Et voilà que resurgit la vieille question posée en son temps par Robespierre : devons-nous opposer la terreur à la terreur, la peur à la peur ?» Marek Halter propose une vision historique juste, généreuse, humaine, qui souligne les paradoxes de l'histoire et renvoie les «Belles âmes» dans ses poubelles. «Dans notre histoire nationale, je parle de l'histoire de France, les radicaux étaient ceux qui oeuvraient sans relâche pour des réformes radicales, dans le sens de la démocratie et de la laïcité.   Juste le contraire du djihadiste.   Et le mot « terroriste » ?   de tous temps, la plupart de ceux qui se sont battus pour leurs libertés n'ont-ils pas été traités de « terroristes » ?» Certes, l'éducation reste le fondement de la démocratie, et on ne peut que partager cette vision. Hélas, l'analyse de Marek Halter fait l'impasse sur la dimension économique. L'éducation a beau faire, son travail restera inefficace tant la réalité vécue peut être à l'opposé de la réalité enseignée. Il conclut par un vibrant : « Face à la violence qui s'installe dans nos cités, certains aimeraient que l'on durcisse nos lois, que l'on change nos sociétés. Résistons. « Celui qui fuit devant la peur tombe dans la fosse », dit la Bible (Jérémie, 48, 44). Nous gagnerons, non pas seulement parce que nous sommes les plus forts, mais parce que personne n'a encore inventé un plus beau projet que « Liberté, Égalité, Fraternité ». Souvent malmené, il est le seul qui puisse encore faire rêver. Et qui continue à faire rêver des milliards d'individus à travers le monde. Mes amis, mes amis, ne l'abandonnons pas ! » Livre pouvant alimenter les débats familiaux et entre amis, particulièrement denses par les temps qui courent.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com