Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377359592
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 300
Format : 10,8 x 17,7 mm

Où es-tu, maman ?

Collection : Témoignages
Date de parution : 01/04/2021
Élevée par une mère droguée et alcoolique, la petite Melody, 8 ans, vit dans un sous-sol froid et humide, ne mange pas à sa faim et ne va pas à l’école. Mais, derrière ce cas de maltraitance ordinaire, se cache une réalité plus complexe… et plus douloureuse. À Cathy Glass, mère d’accueil, de lui redonner le sourire. Ses récits ont déjà touché 3 millions de lecteurs.
Élevée par une mère droguée et alcoolique, la petite Melody, 8 ans, vit dans un sous-sol froid et humide, ne mange que rarement à sa faim, ne se lave pas et ne va plus à l’école.

Lorsqu’elle est confi ée à Cathy Glass, son histoire apparaît tristement banale à cette maman...
Élevée par une mère droguée et alcoolique, la petite Melody, 8 ans, vit dans un sous-sol froid et humide, ne mange que rarement à sa faim, ne se lave pas et ne va plus à l’école.

Lorsqu’elle est confi ée à Cathy Glass, son histoire apparaît tristement banale à cette maman d’accueil habituée à recevoir chez elle des enfants en grande détresse.

Mais, derrière ce cas de maltraitance, se cache une réalité plus complexe… et douloureuse. Avec douceur, Cathy va tenter de redonner confiance à la fillette.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359592
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 300
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MilleetunepagesLM Posté le 23 Juin 2021
    Le commentaire de Cathy : Cathy Glass, assistante familiale, partage avec nous un nouveau témoignage. Cette fois ci, c'est Melody qui intègre son foyer, la petite fille âgée de 8 ans vivait jusqu'à présent avec sa mère, alcoolique et droguée, dans un sous-sol insalubre. La petite n'allait plus à l'école, ne mangeait pas à sa faim et ne se lavait pas, très vite Cathy va comprendre que Melody avait à cœur de bien s'occuper de sa mère. Cette histoire de maltraitance enfantine cache tout autre chose, c'est cela qui rend ce récit encore plus triste. Melody est une petite fille très forte, elle a des réactions que je ne m'attendais pas à voir chez une enfant de cet âge, elle fait preuve d'une grande maturité, une grande capacité d'adaptation, elle a vécu des moments très difficile, mais elle ne pense qu'à une chose, que ça maman aille bien. Cette histoire est bouleversante, à plusieurs moments, j'ai eu la gorge nouée par l'émotion tandis qu'à d'autres, je n'ai pu empêcher mes larmes de couler. Une fois de plus Cathy Glass m'a fait passer un très bon moment de lecture, je ne suis pas prête d'oublier cette petite Melody, j'espère que sa vie est douce, elle le mérite tellement.
  • Clem_YCR Posté le 13 Juin 2021
    Pour moi, Cathy Glass est une valeur sûre. De la même manière que je lisais les récits / témoignages de Torey Hayden durant mon adolescence, je découvre toujours avec admiration la façon dont Cathy prend en charge ces enfants qui lui sont confiés, et leur redonne espoir. Où es-tu, maman ? est le troisième récit de l'auteure que je lis. J'avoue avoir été un peu perturbée, au début de celui-ci, car je n'ai pas réussi à le situer chronologiquement par rapport aux deux autres, la situation familiale de Cathy n'étant pas celle dont je me souvenais. Cela n'est pas trop dérangeant pour autant, et les témoignages de la mère d'accueil peuvent très bien être lus dans l'ordre que l'on souhaite. Dans ce récit là, Cathy ne parle pas seulement de son expérience avec Melody, cette petite fille de 8 ans qui a été prise en charge très tardivement par les services sociaux, alors que ces demi-frères et sœurs ont tous été placés. Elle parle également d'Amanda, la maman de Melody, qui est très présente puisque Cathy est amenée à la rencontre à de nombreuses reprises, parfois sans la fillette. A chaque nouveau témoignage, je me fais la même réflexion : Cathy est vraiment... Pour moi, Cathy Glass est une valeur sûre. De la même manière que je lisais les récits / témoignages de Torey Hayden durant mon adolescence, je découvre toujours avec admiration la façon dont Cathy prend en charge ces enfants qui lui sont confiés, et leur redonne espoir. Où es-tu, maman ? est le troisième récit de l'auteure que je lis. J'avoue avoir été un peu perturbée, au début de celui-ci, car je n'ai pas réussi à le situer chronologiquement par rapport aux deux autres, la situation familiale de Cathy n'étant pas celle dont je me souvenais. Cela n'est pas trop dérangeant pour autant, et les témoignages de la mère d'accueil peuvent très bien être lus dans l'ordre que l'on souhaite. Dans ce récit là, Cathy ne parle pas seulement de son expérience avec Melody, cette petite fille de 8 ans qui a été prise en charge très tardivement par les services sociaux, alors que ces demi-frères et sœurs ont tous été placés. Elle parle également d'Amanda, la maman de Melody, qui est très présente puisque Cathy est amenée à la rencontre à de nombreuses reprises, parfois sans la fillette. A chaque nouveau témoignage, je me fais la même réflexion : Cathy est vraiment une personne admirable, admirable et si organisée ! Avec son expérience, elle commence à connaitre tous les rouages du système et sait parfaitement de que l'on attend d'elle; elle arrive à conjuguer son travail de mère d'accueil et sa vie de famille, impliquant ses trois enfants de 12 à 18 ans et ne les négligeant à aucun moment. Elle nous décrit avec précision les étapes traversées par Melody et elle-même, sans rentrer dans une sorte de voyeurisme, tout en restant respectueuse. Elle décrit sans émettre de jugement, d'une manière neutre, presque chirurgicale, sans forcément mettre de sentiment, simplement en exposant les faits. Et pourtant. Et pourtant, certains passages ou certaines phrases sont poignants. A travers le récit de Cathy, nous avons une vision plus ou moins complète de l'organisation du système social et de placement des enfants en Grande-Bretagne; c'est, évidemment une organisation totalement différente de celle que l'on peut observer en France. Même si Cathy s'efforce de rester neutre en nous exposant les faits, on constate les dysfonctionnements de ce système, le manque d'implication ou de considération de certains intervenants et la passion avec laquelle elle exerce son métier. Le temps de cette immersion dans la vie de Cathy Glass, nous nous attachons aux enfants dont elle transmet l'histoire, mais également à ses propres enfants, aussi peu présents soient-ils. Nous constatons à quel point, le temps de quelques mois, la place est faite, dans sa famille, aux enfants qu'elle accueille, et à quel point il est dur de les voir partir. Pourtant, grâce à l'amour de Cathy et au cocon familial qu'elle a construit, ces enfants ont droit à une part de bonheur. Une plume que j'apprécie particulièrement et dont je pourrais facilement devenir inconditionnelle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaureLiseuseHyperfertile Posté le 9 Mai 2021
    Lorsque ce témoignage a attiré mon attention dans le catalogue Archipoche, Mylène des éditions L’archipel m’a dit « oh tu es sûre? prépare les mouchoirs. » Je m’étais donc préparée et finalement cette histoire est très positive et m’a donné un bel aperçu de ce que peut être un parcours d’enfant placé en Angleterre. Lorsque Melody arrive chez Cathy, c’est une petite fille totalement désappointée de laisser sa mère. A plusieurs reprises, elle évoque le fait que sa mère va être perdue, qu’elle ne saura pas faire ceci ou cela etc. Cela interpelle Cathy, le fait que la petite fille ne se dise pas elle en manque de sa maman mais qu’elle évoque plutôt la nécessité d’être présente pour l’accompagner. Et on va comprendre très vite pourquoi, quel rôle avait la petite fille dans sa vie auprès de sa mère. Une vie de misère, le froid, la faim, bien peu de temps de scolarisation, pas de cadre de vie stable, doux, serein. C’est alors Cathy qui va construire cela pour Melody, l’accueillant comme elle l’a fait pour bien des enfants avant elle. Auprès de ses 3 enfants, elle va apporter la normalité dont a besoin la vie de Melody. Et la petite... Lorsque ce témoignage a attiré mon attention dans le catalogue Archipoche, Mylène des éditions L’archipel m’a dit « oh tu es sûre? prépare les mouchoirs. » Je m’étais donc préparée et finalement cette histoire est très positive et m’a donné un bel aperçu de ce que peut être un parcours d’enfant placé en Angleterre. Lorsque Melody arrive chez Cathy, c’est une petite fille totalement désappointée de laisser sa mère. A plusieurs reprises, elle évoque le fait que sa mère va être perdue, qu’elle ne saura pas faire ceci ou cela etc. Cela interpelle Cathy, le fait que la petite fille ne se dise pas elle en manque de sa maman mais qu’elle évoque plutôt la nécessité d’être présente pour l’accompagner. Et on va comprendre très vite pourquoi, quel rôle avait la petite fille dans sa vie auprès de sa mère. Une vie de misère, le froid, la faim, bien peu de temps de scolarisation, pas de cadre de vie stable, doux, serein. C’est alors Cathy qui va construire cela pour Melody, l’accueillant comme elle l’a fait pour bien des enfants avant elle. Auprès de ses 3 enfants, elle va apporter la normalité dont a besoin la vie de Melody. Et la petite fille va se révéler, s’apaiser, se passionner pour ce qu’elle apprend à l’école. Une vraie renaissance mais toujours marquée par le parcours de sa mère, à présent hospitalisée. Au fur et à mesure que l’état d’Amanda se dégrade, confirmant que Melody ne pourra jamais retourner vivre auprès d’elle, les visites entre la mère et la fille se compliquent, le lien se perd, perturbé par la maladie. Ce témoignage m’a beaucoup apporté et, s’il apporte une vision positive du parcours que peut avoir un enfant placé, il n’en reste pas moins réaliste : la complexité de ce parcours, sa lourdeur avec le nombre d’intervenants différents qui interviennent dans le dossier de chaque enfant, la transmission des informations qui se perd parfois, etc. Etre assistant familial pour les enfants placés, c’est une vraie vocation. Le temps que Cathy va investir ici pour Melody m’a impressionnée, parfois au détriment de ses propres enfants. Je n’en salue que plus le courage de ceux qui choisissent de s’engager dans cette voie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cecile13 Posté le 16 Décembre 2020
    Dans ce roman, Cathy Glass évoque le cas de Melody, petite fille de 8 ans vivant dans des conditions déplorables avec sa mère toxicomane et alcoolique et malheureusement atteinte de démence précoce. Cathy Glass est une formidable mère d'accueil qui sait redonner goût à la vie à ces enfants malheureux. Elle leur apprend à avoir une vie normale. Elle pointe également du doigt les dysfonctionnements des services sociaux britanniques. Récit très émouvant et fort. A lire.
  • nanouky79 Posté le 26 Avril 2020
    Dès le début du livre on s'attache à Mélody qui vient d'être placée dans la famille d'accueil de Cathy Glass. Du haut de ses 8 ans, elle s'occupait de sa maman qui était incapable de se gérer elle-même. Au fil des pages, on découvrira que cette mère est malade, atteinte de démence. Cathy va tout faire pour offrir un accueil chaleureux, remplie d'affection, une nouvelle vie à Mélody. Un témoignage plein d'émotion, une histoire bouleversante
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés