RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Plaidoyer pour le bonheur

            Pocket
            EAN : 9782266144605
            Code sériel : 12276
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 384
            Format : 108 x 177 mm
            Plaidoyer pour le bonheur

            Date de parution : 07/10/2004
            Le bonheur existe-t-il et peut-on l'atteindre ? Matthieu Ricard vous apporte la réponse à travers l'enseignement bouddhiste. Fort de sa double culture, il vous propose une alternative à l'individualisme en mal de repères. Point par point, l'auteur examine les facteurs qui renforcent ou diminuent votre satisfaction profonde afin de vous... Le bonheur existe-t-il et peut-on l'atteindre ? Matthieu Ricard vous apporte la réponse à travers l'enseignement bouddhiste. Fort de sa double culture, il vous propose une alternative à l'individualisme en mal de repères. Point par point, l'auteur examine les facteurs qui renforcent ou diminuent votre satisfaction profonde afin de vous aider à trouver le chemin du bonheur.

            Matthieu RICARD a étudié la génétique cellulaire avant de se tourner vers le bouddhisme. Ordonné moine en 1978, il est l'un des spécialistes mondiaux du bouddhisme tibétain. Il vit dans l'Himalaya auprès des grands maîtres spirituels. Il est l'interprète français du Dalaï-Lama.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266144605
            Code sériel : 12276
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 384
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Joop Posté le 1 Décembre 2018
              critiquesLibres.com : Plaidoyer pour le bonheur Matthieu Ricard Pourquoi faire compliqué ? Cet ouvrage tente de répondre à la sempiternelle question du " Bonheur " et des méthodes pour l'atteindre. Matthieu RICARD nous montre le chemin au travers des préceptes du bouddhisme en insistant sur le travail sur soi . Ce livre ébranle nos certitudes occidentales et nous fait prendre conscience des futilités de nos vies quotidiennes sources de stress et d'insatisfactions . A dévorer de toute urgence ...
            • Drych Posté le 11 Mars 2018
              L'étiquette bouddhiste de Matthieu Ricard et le titre un peu accrocheur ne me poussait pas à lire ce livre, mais séduit par une prestation radio de l'auteur j'ai eu envie d'en savoir plus. D'abord peu convaincu par les premières pages très style "dissertation scolaire", je me suis rapidement laissé prendre par un exposé plutôt brillant, argumenté et bien construit, envisageant déjà d'autres lectures de ce philosophe. Et puis, les pages passant, la petite musique du bouddhisme réponse à tout m'a un peu lassé. Le livre est très intéressant, mais c'est avant tout la proposition d'un bouddhiste. Je ne connais que peu de chose de cette religion, plus raisonnée, m'a t'il semblé à la lecture de ce livre, que d'autres plus dépendantes de la foi. La proposition est intéressante, et il y a certes beaucoup à en tirer, mais adhérer aux aspects métaphysiques est une autre affaire. Au final, je ne suis pas vraiment motivé pour approfondir cette religion, et je serai plutôt tenté de lire les entretiens de l'auteur avec son père athée Jean-François Revel, mais je crains le dialogue de sourds entre deux érudits.
            • mercutio Posté le 16 Septembre 2017
              Atteindre l'état de bonheur (soukha dans le bouddhisme) est l'affaire d'une vie d'être humain. Selon Mathieu Ricard, cela nécessite principalement d'apprendre à méditer, c'est-à-dire exhumer des brumes de son esprit sa conscience pure, seule capable de connaître la réalité; éliminer l'ego et se défaire des émotions négatives que celui-ci favorise (sources de mal-être- samsara) et enfin faire croître l'amour et la compassion pour autrui, le postulat bouddhiste étant que ces vertus existent "nativement" en nous ainsi que le potentiel pour les développer. Les apports spécifiques de l'auteur dans son entreprise d'enseignement sont multiples. Instruit par plusieurs maîtres spirituels tibétains et traducteurs d'écrits y compris anciens, il puise ses connaissances du sujet à leur source. Occidental de naissance et d'éducation, il trouve, mieux que d'autres, le mode de pensée et les formules qui nous rendent compréhensible l'objet de son discours d'inspiration orientale, pas accessible de façon évidente. Ses principales références philosophiques, resserrées et invoquées avec parcimonie, s'appellent Kant, Mill, Alain, Comte-Sponville, Brückner. Scientifique de formation, il intègre à sa réflexion, en tout cas au moins pour les éléments qui la servent, un intéressant panorama de l'état des connaissances sur les relations entre la physiologie du cerveau et les émotions (Davidson, Damasio) ainsi que... Atteindre l'état de bonheur (soukha dans le bouddhisme) est l'affaire d'une vie d'être humain. Selon Mathieu Ricard, cela nécessite principalement d'apprendre à méditer, c'est-à-dire exhumer des brumes de son esprit sa conscience pure, seule capable de connaître la réalité; éliminer l'ego et se défaire des émotions négatives que celui-ci favorise (sources de mal-être- samsara) et enfin faire croître l'amour et la compassion pour autrui, le postulat bouddhiste étant que ces vertus existent "nativement" en nous ainsi que le potentiel pour les développer. Les apports spécifiques de l'auteur dans son entreprise d'enseignement sont multiples. Instruit par plusieurs maîtres spirituels tibétains et traducteurs d'écrits y compris anciens, il puise ses connaissances du sujet à leur source. Occidental de naissance et d'éducation, il trouve, mieux que d'autres, le mode de pensée et les formules qui nous rendent compréhensible l'objet de son discours d'inspiration orientale, pas accessible de façon évidente. Ses principales références philosophiques, resserrées et invoquées avec parcimonie, s'appellent Kant, Mill, Alain, Comte-Sponville, Brückner. Scientifique de formation, il intègre à sa réflexion, en tout cas au moins pour les éléments qui la servent, un intéressant panorama de l'état des connaissances sur les relations entre la physiologie du cerveau et les émotions (Davidson, Damasio) ainsi que sur les développements des sciences cognitives (discipline scientifique ayant pour objet la description, l'explication, et le cas échéant la simulation des mécanismes de la pensée humaine, animale ou artificielle) et de la psychologie positive (étude des conditions et processus qui contribuent à l'épanouissement ou au fonctionnement optimal des gens, des groupes et des institutions), à rapporter à la date de publication de l'ouvrage (2003). On apprend au passage qu'existerait une certaine prédisposition génétique au bonheur et qu'il est préférable, pour l'atteindre en galérant moins, d'être extraverti, optimiste et d'activer préférentiellement son cerveau gauche; ce qui me donnait une certaine légitimité à refermer l'ouvrage sans plus attendre, ce que je n'ai pas fait. "Lisez-moi jusqu'au bout", aurait pu dire l'auteur, '"et apprenez que je l'ai fait, que je suis un exemple vivant de ce que j'énonce". Modeste, il a effectivement réservé pour la fin l'invocation de son cas personnel, ne comptant pas dessus pour convaincre, sinon porter l'estocade à ceux qui auraient été ébranlés par le corps du témoignage ou démonstration. L'éditeur Pocket, peut-être moins scrupuleux, n'a, lui, pas hésité à exposer la physionomie souriante, épanouie, amicale de l'auteur, se disant qu'une bonne photo valait autant sinon plus qu'un long discours. On ne saurait lui en vouloir, c'est sans danger, Mathieu Ricard n'est pas un gourou. Picorons donc sans modération ce qui, dans l'ouvrage, ne peut faire que du bien. Mais le bonheur qui est celui de l'auteur, et pour lequel il a consacré sa vie, me comblerait-il, moi...?
              Lire la suite
              En lire moins
            • Errant Posté le 20 Octobre 2016
              J'ai lu ce livre sur une assez longue période, par petite tranche, à la fois parce comme première incursion dans cet univers, j'ai parfois été dérouté et que les concepts présentés méritent réflexion. De plus, le style de Ricard est dense, pas vraiment alambiqué mais parfois plutôt un peu ésotérique. Bref, autant le fonds que la forme commandent une lecture lente, minutieuse, entrecoupée de réflexions pour bien assimiler le propos, surtout lorsqu'il s'agit en quelque sorte d'une initiation. Je crois que ce livre en est un qu'on a avantage à garder pas trop loin pour y revenir de temps à autre car, dans mon cas du moins, il est certain que je n'ai pas saisi l'ensemble de ce qui y est présenté. Par contre, d'emblée, certains concepts m'ont frappé et plu, la gestion des émotions par exemple. Assurément aussi , il m'a suffisamment intrigué et attiré pour me donner le goût de poursuivre l'exploration de cette philosophie de vie. Bref une lecture qui vaut certainement la peine, en autant qu'on soit prêt à y consacrer les efforts qu'elle requière.
            • PatateVelue Posté le 15 Septembre 2016
              En quête de sagesse et de sérénité ce livre est pour vous. Matthieu Riccard est pédagogue et permet une première approche de la philosophie bouddhiste tibétaine. Il permet de changer de point de vue et de nous éloigner de certaines valeurs occidentales. Une compréhension de ce que nous sommes au plus profond de nous est l'objectif de ce livre simple mais pas simpliste tant il est important de le relire pour aborder la vie du bon côté.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.