Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266305815
Code sériel : 17863
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Pour les trois couleurs T1

Date de parution : 18/06/2020
Mars 1798. La France révolutionnaire est en guerre contre la plupart des monarchies d’Europe. Parmi ses ennemis, l’Angleterre et sa puissante Royal Navy sont le fer de lance de cette lutte sans merci qui s’éternise. Hélas, la jeune Marine républicaine se consume sur les cendres de la défunte Royale. La... Mars 1798. La France révolutionnaire est en guerre contre la plupart des monarchies d’Europe. Parmi ses ennemis, l’Angleterre et sa puissante Royal Navy sont le fer de lance de cette lutte sans merci qui s’éternise. Hélas, la jeune Marine républicaine se consume sur les cendres de la défunte Royale. La flotte française, à court de crédits, souffre d’une corruption généralisée.
Engagé à l’âge de treize ans, Gilles Belmonte en a vingt-neuf lorsqu’il accède au grade très convoité de capitaine de frégate. Il se voit confier une mission cruciale pour la survie de la France qui mettra à rude épreuve son humanité et son intelligence. Entre machinations des services secrets, combats navals et amours naissantes, survivra-t-il dans ce monde où l’ennemi n’est pas toujours celui que l’on croit ?

« Un roman d’aventures qui fait claquer les huniers et parler la poudre des canons. » Laurent Joffrin – Libération
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266305815
Code sériel : 17863
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Avertissement : ceux qui n'aiment pas les embruns, le souffle du vent, le pont mouvant des
bateaux, le mal de mer, les horizons enigmatiques et le danger tapi derrière les vagues s'abstiendront de le lire. Les autres y retrouveront les rêves de I'enfance. » Laurent Joffrin

« De ce matériau truffe de détails étranges ou effrayants, il a tiré un récit impitoyable, comme un film d'horreur tourne sur la glace, néanmoins conclu en happy end. » 
 
Libération

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laurent31Carmes Posté le 3 Octobre 2020
    Des aventures bien écrites. Des mousquetaires sur des bateaux. Très agréable à lire
  • nikolais Posté le 17 Septembre 2020
    Très bonne lecture, ce li bien, pour qui aime la Marine et les bateaux seront ravis de cette histoire de la France
  • Guillemotd Posté le 13 Août 2019
    Un premier livre, livre d’aventure et de combats de mer qui suit, à l’époque de la révolution., celle, imaginaire, d´un jeune capitaine de frégate, humain et intelligent mené à agir contre les vaisseaux de l’armada anglaise. Captivant car très bien écrit, mais grâce aussi à la très belle connaissance qu´a l’auteur des vaisseaux armés de l’époque et de la vie à bord.
  • Arthas Posté le 22 Juillet 2019
    Grace à mon intérêt pour la Révolution et l'Empire je me suis lancé à la recherche de romans d'aventure se déroulant dans cette période. Il me faut remercier fnitter donc la critique a attiré mon attention sur ce livre. J'aurais préféré une aventure terrestre mais comme cela ne semble pas exister j'ai fait contre mauvaise fortune bon coeur et ait donc embarqué à bord de la frégate Egalité sous le commandement du Capitaine de frégate Gilles Belmonte. Et je ne suis pas déçu du voyage ! On affaire à un roman d'aventures maritimes/navales des plus sympathiques et globalement solide mais qui compte malgré tout son lot de défauts. D'un point de vue stylistique, rien à redire c'est simple mais pas simpliste, bien écris et l'auteur utilise le vocabulaire adapté à l'époque et au cadre de la marine de guerre. C'est hélas aussi mon premier reproche: entièrement novice en ce qui concerne la navigation, je ne connais que les grandes bases, à plus forte raison la navigation à voile j'ai passé le livre à me poser un certains nombre de questions sur la signification des termes utilisés. Certes le lexique et la représentation du navire à la fin du roman sont utiles... Grace à mon intérêt pour la Révolution et l'Empire je me suis lancé à la recherche de romans d'aventure se déroulant dans cette période. Il me faut remercier fnitter donc la critique a attiré mon attention sur ce livre. J'aurais préféré une aventure terrestre mais comme cela ne semble pas exister j'ai fait contre mauvaise fortune bon coeur et ait donc embarqué à bord de la frégate Egalité sous le commandement du Capitaine de frégate Gilles Belmonte. Et je ne suis pas déçu du voyage ! On affaire à un roman d'aventures maritimes/navales des plus sympathiques et globalement solide mais qui compte malgré tout son lot de défauts. D'un point de vue stylistique, rien à redire c'est simple mais pas simpliste, bien écris et l'auteur utilise le vocabulaire adapté à l'époque et au cadre de la marine de guerre. C'est hélas aussi mon premier reproche: entièrement novice en ce qui concerne la navigation, je ne connais que les grandes bases, à plus forte raison la navigation à voile j'ai passé le livre à me poser un certains nombre de questions sur la signification des termes utilisés. Certes le lexique et la représentation du navire à la fin du roman sont utiles mais hélas trop limités pour un bleu comme moi. Certaines actions navales se sont donc déroulées de manière approximative dans ma tête. C'est dommage parce que si l'intrigue n'est pas débordante d'originalité, ayant lu Honor Harrington on retrouve le jeune commandant qui prend son premier commandement avec un équipage incomplet/démoralisé/de piètre allure, rayez la mention inutile, elle est solide, accrocheuse et reserve malgré tout son lot de surprises. Mon second reproche portera sur les personnages à commencer par Gilles Belmonte le protagoniste. Je l'ai apprécié pas de souci dessus, il m'es sympathique: il est jeune, brave, intelligent, honnête mais avec un soupçon de malice, en bref il coche toutes les cases du héros parfait. Et c'est la que le bas blesse encore une fois, il est un peu trop Gary Sue à mon gout et l'équipage passe un peu trop de temps à chanter ses louanges au cours du récit. L'auteur s'y met également et nous rappelle à intervalle régulier que tout ne peut que réussir car ce capitaine la il sait ce qu'il fait ! C'est sympa les trois premières fois et ça renforce le personnage en lui conférant une certaine aura, mais à la longue ça devient lassant et ça ôte une partie de la tension au récit. En plus de son personnage principal l'auteur nous brosse une galerie de vieux loups de mer qu'ils soient français ou britanniques ainsi que quelques figures féminines attachantes. Mais hélas, hélas, trois fois hélas si certains sont réussi (George Davies, Camille Desmaret, Lancou) d'autres ne sont brossés qu'a grand traits et ne bénéficient pas d'un traitement approfondi. On regrettera par exemple que Samuel, le garçon de cabine du Capitaine, ne serve qu'a lui amener du café ou une couverture en se disant qu'il a vraiment de la chance d'avoir Belmonte pour commandant. C'est vraiment dommage car il y aurait pu avoir une vrai relation père/fils ou grand frère/petit frère entre les deux et cela n'arrive pas vraiment. J'espère sincèrement que ce problème sera résolu dans les tomes suivants. Ce autre défaut passé je dois bien avouer que j'ai apprécié la balade émaillée de coups de mains, intrigues et batailles qu'on ma offerte. J'ai vu du pays au cours du récit et ait été plongé dans les affrontements entre bâtiments au milieu de la fumée des canons ou dans le corps à corps sauvage des marins. Je recommande donc le livre qui, malgré quelques problèmes dont j'espère encore une fois une résolution rapide, offre une belle tranche d'aventure d'action en pleine Révolution de 1789. Mais maintenant je me demande: Y auras t-il quelqu'un pour rivaliser avec Sharpe de Bernard Cornwell !?
    Lire la suite
    En lire moins
  • beauscoop Posté le 24 Avril 2019
    Certainement le meilleur roman maritime français relatant de l'époque des vaisseaux de lignes et navires de la fin XVIIIe. Après les 3 sagas majeurs du même genre; Hornblower de Cecil Scott Forester, Bolitho d'Alexander Kent et Jack Aubrey de Patrick O'Brian. Trois auteurs tous britanniques qui ont écrit avec grand succès des aventures maritimes dans lesquelles l'ennemi principal est la flotte française, impliquant un parti pris évident. Nous avons dans le récit de Fabien Clauw un son de cloche plus objectif sur les relations guerrières des 2 nations colonisatrices. La vie à bord est décrite de façon réaliste, le héros personnage principal possède un bon caractère franc et combatif, un physique à s'attirer de belles femmes. Ce qui ne gâte rien au récit car le lecteur est témoin de la naissance et de l'évolution d'une idylle qui devrait se concrétiser dans les prochaines suites.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !