Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266315449
Code sériel : 18164
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm
À Paraître

Si la bête s'éveille

Date de parution : 13/01/2022
Arrive-t-on, lorsqu’on cherche l’animal en l’homme, à confondre les assassins ?
« Adam et le singe capucin se regardent droit dans les yeux. Lui ne voit plus en Clara un animal, mais un homoncule, une sorte d’enfant dépravé, une version dégradée et corrompue de tous les ancêtres de l’homme. L’animal en lui jauge l’homme en elle. Ce regard si sombre lui fait... « Adam et le singe capucin se regardent droit dans les yeux. Lui ne voit plus en Clara un animal, mais un homoncule, une sorte d’enfant dépravé, une version dégradée et corrompue de tous les ancêtres de l’homme. L’animal en lui jauge l’homme en elle. Ce regard si sombre lui fait perdre ses repères. La peur le gagne, non celle des sévices qu’elle va lui faire subir, mais l’épouvante de ne plus savoir à quelle catégorie du vivant il appartient. »
 
Adam, un jeune enquêteur du NYPD victime d’un inexplicable règlement de compte.
Un crime atroce commis dans un immeuble maudit, le Dakota.
Un singe auxiliaire de vie, censé aider le flic. Et soudain, entre eux, une haine incompréhensible. Le cauchemar peut commencer...
Arrive-t-on, lorsqu’on cherche l’animal en l’homme, à confondre les assassins ? Le mystère sera-t-il résolu avant que la bête s’éveille ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266315449
Code sériel : 18164
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 608
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
8.70 €
À paraître le 13/01/2022

Ils en parlent

"Du suspense, des surprises, des intrigues à rebondissements, mais surtout des personnages dessinés comme des héros de cinéma, sensibles et déroutants."
Centre Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • domi_troizarsouilles Posté le 14 Mai 2021
    Un vrai coup de cœur : en librairie à cause de cette couverture à dominante rouge (ma couleur préférée) et cette triplette de singes dans ces postures devenues universelles – je ne dis rien, je n’entends rien, je ne vois rien ; ces fameux trois singes de la sagesse ! Oh, je ne l’ai pas acheté à la première occasion, au contraire : je l’ai pris et repris bien plus d’une fois, avant de chaque fois le redéposer, jusqu’à me décider un jour brutalement à le prendre… en format Kindle ! Et c’est tout autant un coup de cœur à la lecture ! Alors, disons-le d’emblée : on a là un 4e de couverture accrocheur, mais qui ne représente qu’une infime partie de l’intrigue. Adam, jeune flic surdoué au NYPD, s’apprête à déménager avec Angelina, sa compagne et supérieure hiérarchique. Victime d’un supposé mais inexplicable règlement de compte, le voici tétraplégique. Une association lui propose l’aide de Clara, jeune singe capucin, dans le cadre d’une expérience portant sur la capacité à ces presque-humains à devenir assistants de vie, lors de sa lente convalescence, ponctuée de succès inespérés mais désespérément lents. Parallèlement à ça, Angelina est accaparée par un meurtre terrible et inexplicable... Un vrai coup de cœur : en librairie à cause de cette couverture à dominante rouge (ma couleur préférée) et cette triplette de singes dans ces postures devenues universelles – je ne dis rien, je n’entends rien, je ne vois rien ; ces fameux trois singes de la sagesse ! Oh, je ne l’ai pas acheté à la première occasion, au contraire : je l’ai pris et repris bien plus d’une fois, avant de chaque fois le redéposer, jusqu’à me décider un jour brutalement à le prendre… en format Kindle ! Et c’est tout autant un coup de cœur à la lecture ! Alors, disons-le d’emblée : on a là un 4e de couverture accrocheur, mais qui ne représente qu’une infime partie de l’intrigue. Adam, jeune flic surdoué au NYPD, s’apprête à déménager avec Angelina, sa compagne et supérieure hiérarchique. Victime d’un supposé mais inexplicable règlement de compte, le voici tétraplégique. Une association lui propose l’aide de Clara, jeune singe capucin, dans le cadre d’une expérience portant sur la capacité à ces presque-humains à devenir assistants de vie, lors de sa lente convalescence, ponctuée de succès inespérés mais désespérément lents. Parallèlement à ça, Angelina est accaparée par un meurtre terrible et inexplicable (lui aussi) dans un pavillon de luxe. Et de là, partent toute une série de questions : les deux affaires seraient-elles liées ? Que s’est-il réellement passé, dans chacun de ces deux crimes ? Que va devenir Adam ? Que va devenir le couple Adam-Angelina ? Et quel rôle va jouer la très présente Clara dans tout cela ? C’est ce que je disais : le 4e de couverture présente une infime partie de l’histoire entre Adam et Clara, sans doute la plus sordide… mais qui ne dure guère plus de quelques pages ! Pour le reste, l’auteur mène le lecteur là où il le veut comme il le veut. Il sème des indices à plus d’un endroit, certains sont même tellement « gros » qu’on se demande comment on a pu passer à côté, et pourtant... Par moments, ce sont même des révélations entières qui surgissent, et alors le questionnement continue mais un peu différent : vont-ils s’en sortir malgré tout ? Ainsi, l’auteur nous entraîne dans une double intrigue très rythmée, très visuelle aussi, peut-être grâce à l’usage constant de l’indicatif présent dans des chapitres assez courts, et cette technique bien connue qui consiste à montrer les choses plutôt qu’à les décrire. Mais au-delà de la pure technique, souvent synonyme de réussite par elle-même, il y a aussi tout l’art du conteur ; c’est une écriture efficace, précise, mais aussi parfois presque poétique, chantante, d’un niveau correct et parfois plus soutenu, sans jamais perdre le lecteur. Ce dernier passe beaucoup, beaucoup de temps aux côtés d’Adam ; on vit à son rythme, on a mal pour lui, on voudrait récupérer avec lui, on adore Angelina et sa volonté farouche de l’aimer malgré tout, tout en s’en trouvant quelque peu agacé, etc. Certes, le couple composé de deux flics, l’homme subalterne avec la femme de pouvoir, n’est pas une nouveauté (on a notamment la série policière télévisée « Tandem », mais je pense que c’est loin d’être le seul exemple !), mais est traité ici avec un focus évident sur Adam. En effet, si le narrateur omniscient se penche régulièrement sur l’un ou l’autre des personnages, sans vrai « tour de rôle » toutefois, tout en subtilité, c’est indéniablement Adam le personnage principal, et c’est à lui que le lecteur s’attache d’emblée, grâce à son histoire qui est contée dès le prologue, puis ce terrible crime dont il est victime, ses doutes, ses progrès, sa relation à Clara, sa formidable intelligence, son sens aigu de la justice qui le pousse parfois hors des clous (ou en tout cas à la limite). Tous les autres personnages paraissent un peu comme de satellites qui gravitent autour de lui, même les plus importants, qui sont Angelina qu’on admire bien un peu, l’ami Maxime qui sert la part presque philosophique que ce livre aborde quelques fois à travers des messages d’espoir et d’aller vers l’avant, et Clara bien sûr. Quant aux autres personnages, notamment les différents policiers de l’équipe d’Angelina, qui ont des tâches pourtant bien précises dans la résolution de ces deux enquêtes, non seulement je me suis bien moins attachée à eux, mais en plus j’ai eu du mal à les distinguer les uns des autres. Ce n’est qu’au fil des pages qu’on comprend mieux qui est qui, et quel rôle il/elle joue exactement. Et bien entendu, comme le laisse supposer le synopsis mais de façon tronquée, le personnage de Clara a un rôle bien particulier à jouer, au 1er degré très certainement, dans cette relation homme handicapé – singe assistant, très inhabituelle et dès lors tout à fait originale. L’auteur souligne bien que, si tout le monde trouve désormais « normal » que les aveugles puissent avoir un chien-guide, ça n’a pas toujours été le cas, c’était même une grande nouveauté plutôt mal perçue au début ; et désormais les singes pour un tétraplégique… Mais on passe aussi assez vite à un 2nd degré, à tout ce qu’Adam va entreprendre pour mieux comprendre son assistante de vie, et appliquer à ces enquêtes auxquelles il reprend part peu à peu, toutes ses découvertes éthologiques, sur cette part primale de la bête qu’il y a en chaque être humain … Non seulement il présente des scènes, toujours très visuelles, de comportement animalier d’une façon claire et très abordable, mais en plus, un peu insidieusement, il pousse le lecteur à se demander comment il est / agit dans sa propre avis : que devenons-nous si la bête [en nous] s’éveille ?... C’est par moments glaçant ou très triste, c’est parfois intellectuel mais tout à fait abordable, mais c’est surtout remarquable, un vrai polar jubilatoire où chaque mot a sa place, où le lecteur enquête aux côtés de son policier préféré et se réjouit avec lui de ses succès, époustouflé de cette façon qu’il a de n’en faire qu’à sa tête pour arriver à une résolution finale sur les chapeaux de roue, façon scène de cinéma à grand spectacle. Brillant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • mel_bouquine18 Posté le 29 Avril 2021
    C’est un coup de cœur ! Dans ce roman, vous avez plusieurs intrigues. D’abord, Adam, jeune enquêteur du NYPD victime d’une agression à son domicile le rendant tétraplégique. Ensuite, une jeune adolescente découverte assassinée dans sa chambre. Et puis un capucin, auxiliaire de vie d’Adam, qui va se révéler quelque peu hostile. Je ne dévoilerai rien d’autre et préfère vous laisser savourer le déroulement des intrigues et leurs surprises. D’ailleurs, ne vous arrêtez pas à la 4ème de couverture qui, selon moi, n’est pas à la hauteur de la pépite qu’elle est censée vous teaser. Dès les premières pages, vous êtes happés. Les chapitres courts donnent un rythme, et soutiennent une écriture à l’érudition qui surprend (dans le bon sens du terme). C’est beau, les mots choisis avec justesse, addictif. Pour ma part, quand un livre me divertit, mais m’enrichit aussi intellectuellement, que ce soit par un aspect théorique ou par le fait de susciter la réflexion, c’est jackpot ! L’auteur met en avant les rapports entre l’animal et l’homme. Qu’est-ce qui nous différencie ? Si nos instincts primaires parlent autant que ceux des animaux, peut-être pas grand-chose au final… Étudier leurs comportements permet d’en apprendre tellement sur ce que nous sommes, et... C’est un coup de cœur ! Dans ce roman, vous avez plusieurs intrigues. D’abord, Adam, jeune enquêteur du NYPD victime d’une agression à son domicile le rendant tétraplégique. Ensuite, une jeune adolescente découverte assassinée dans sa chambre. Et puis un capucin, auxiliaire de vie d’Adam, qui va se révéler quelque peu hostile. Je ne dévoilerai rien d’autre et préfère vous laisser savourer le déroulement des intrigues et leurs surprises. D’ailleurs, ne vous arrêtez pas à la 4ème de couverture qui, selon moi, n’est pas à la hauteur de la pépite qu’elle est censée vous teaser. Dès les premières pages, vous êtes happés. Les chapitres courts donnent un rythme, et soutiennent une écriture à l’érudition qui surprend (dans le bon sens du terme). C’est beau, les mots choisis avec justesse, addictif. Pour ma part, quand un livre me divertit, mais m’enrichit aussi intellectuellement, que ce soit par un aspect théorique ou par le fait de susciter la réflexion, c’est jackpot ! L’auteur met en avant les rapports entre l’animal et l’homme. Qu’est-ce qui nous différencie ? Si nos instincts primaires parlent autant que ceux des animaux, peut-être pas grand-chose au final… Étudier leurs comportements permet d’en apprendre tellement sur ce que nous sommes, et peut expliquer parfois bien des choses. Suivre la convalescence d’Adam, ses remises en question, et sa relation avec Clara, le capucin, vous fera passer par toutes les émotions : de l’attendrissement à la répulsion. Être le témoin de la vie de couple d’Adam et Angelina, qui est en fait sa supérieure hiérarchique, dans ces épreuves, vous agacera peut-être, comme moi, du fait de l’attitude de la jeune femme. Têtue, réfractaire à la discussion et à l’ouverture d’esprit. Ces événements les font évoluer différemment, ils ne se comprennent plus. Bref, les intriguent se lient, tout est cohérent. Et vous y réfléchirez encore une fois le livre fermé. Foncez découvrir ce roman qui bouscule le genre, l’approche d’une manière originale et intelligente. Un incontournable !
    Lire la suite
    En lire moins
  • MELIANNE Posté le 5 Avril 2021
    Un polar comme on les aime ! Près de 550 pages qui filent à toute allure dans un style agréable et dans une intrigue à la mécanique bien huilée. Il y a l'énigme à résoudre, ou plutôt deux énigmes. La jeune fille aux doigts brûlés étranglée dans sa chambre fermée à clé. L'enquêteur immobilisé par une balle dans un fauteuil roulant. Il y a les personnages, chacun à plusieurs facettes, les rendant très humains. Ce terme est-il approprié ? Quand on dit humain, on s'attache en fait à tout ce qui n'est pas comportement formaté par la société, alors que l'on réserve aux animaux les sentiments primaires, instinctifs. C'est cette animalité qui pointe en chacun de nous qui permettra la résolution de l'énigme et qui fait l'originalité du roman. J'ai aussi beaucoup aimé les passages sur l'architecture, conditionnant la vie des habitants et son importance dans la résolution de l'enquête. New york et ses immeubles aux styles variés, le célèbre Dakota Building, mais aussi les nouvelles terrasses, et les habitations au style industriel, un agréable voyage !
  • lolo60 Posté le 21 Mars 2021
    Dès les premières pages, on est plongé dans une ambiance sombre avec l'agression d' Adam, enquêteur du NYPD lors de son déménagement. Il en ressort paraplégique, détruit, son corps est meurtri, ses membres ne répondent plus, une lente reconstruction commence. Sa femme Angelina qui est aussi sa supérieure hiérarchique est en charge de l'enquête et cherche sans relâche celui qui a brisé son mari alors qu'elle s'apprête dans quelques mois à donner naissance à son premier enfant. Elle mène en parallèle une enquête sur le meurtre d'une jeune fille, assassinée et violée dans un immeuble mytique de New-York "le Dakota" , lieu face auquel fut assassiné John Lennon. Elle mobilise toutes ses équipes pour enquêter dans ce lieu où résident de richissimes artistes. Frédéric Lepage a parfaitement mis en avant les rapports entre l'homme et l'animal en nous démontrant que que ces deux genres ne sont finalement pas si différents dans certains de leurs comportements. Ce thriller comporte deux parties, la première la cohabitation d'Adam et de Clara et la seconde le déroulement de l'enquête sur l'assassinat de Louise. Les personnages sont développés, analysés ce qui permet d'être totalement immergé dans leurs vies. L'écriture de Frédéric Lepage est un réel bonheur,... Dès les premières pages, on est plongé dans une ambiance sombre avec l'agression d' Adam, enquêteur du NYPD lors de son déménagement. Il en ressort paraplégique, détruit, son corps est meurtri, ses membres ne répondent plus, une lente reconstruction commence. Sa femme Angelina qui est aussi sa supérieure hiérarchique est en charge de l'enquête et cherche sans relâche celui qui a brisé son mari alors qu'elle s'apprête dans quelques mois à donner naissance à son premier enfant. Elle mène en parallèle une enquête sur le meurtre d'une jeune fille, assassinée et violée dans un immeuble mytique de New-York "le Dakota" , lieu face auquel fut assassiné John Lennon. Elle mobilise toutes ses équipes pour enquêter dans ce lieu où résident de richissimes artistes. Frédéric Lepage a parfaitement mis en avant les rapports entre l'homme et l'animal en nous démontrant que que ces deux genres ne sont finalement pas si différents dans certains de leurs comportements. Ce thriller comporte deux parties, la première la cohabitation d'Adam et de Clara et la seconde le déroulement de l'enquête sur l'assassinat de Louise. Les personnages sont développés, analysés ce qui permet d'être totalement immergé dans leurs vies. L'écriture de Frédéric Lepage est un réel bonheur, addictive et sans longueurs. Il aime les lieux, le mots et les maitrise avec brio. Les 547 pages du livre se dévorent pourtant j'ai pris mon temps car je ne souhaitais pas quitter cette ambiance et ses protagonistes trop tôt.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 14 Mars 2021
    New-York. Adam est un jeune enquêteur du NYPD. La veille de son emménagement avec Angelina, sa future épouse, qui est également sa supérieure hiérarchique, il est victime d’une terrible agression, à l’intérieur de son appartement. La balle qui l’atteint dans le cou le rend tétraplégique. Après un long séjour à l’hôpital, Adam est autorisé à rentrer chez lui. Il lui est proposé une assistante de vie, nuit et jour. Elle s’appelle Clara et elle a déjà aidé des tétraplégiques, dans leur quotidien. L’appartement a la configuration idéale pour lui permettre de cohabiter avec son patient. Il y a de nombreuses poutrelles… ce qui pour un singe capucin est un vrai bonheur. Oui, celle qui va permettre à Adam de retrouver un peu d’autonomie est un petit singe femelle, tout mignon. Tous les jours, l’inspecteur reçoit la visite des soignants, ainsi que celle d’Angelina. Cette dernière a mobilisé toute son équipe pour retrouver l’agresseur de son amoureux. Elle enquête, également, sur un meurtre commis dans un immeuble célèbre de la ville : le Dakota, ce lieu huppé où a été assassiné John Lennon et où ont vécu de nombreuses célébrités. Le corps d’une adolescente, Louise, a été découvert dans sa chambre, fermée... New-York. Adam est un jeune enquêteur du NYPD. La veille de son emménagement avec Angelina, sa future épouse, qui est également sa supérieure hiérarchique, il est victime d’une terrible agression, à l’intérieur de son appartement. La balle qui l’atteint dans le cou le rend tétraplégique. Après un long séjour à l’hôpital, Adam est autorisé à rentrer chez lui. Il lui est proposé une assistante de vie, nuit et jour. Elle s’appelle Clara et elle a déjà aidé des tétraplégiques, dans leur quotidien. L’appartement a la configuration idéale pour lui permettre de cohabiter avec son patient. Il y a de nombreuses poutrelles… ce qui pour un singe capucin est un vrai bonheur. Oui, celle qui va permettre à Adam de retrouver un peu d’autonomie est un petit singe femelle, tout mignon. Tous les jours, l’inspecteur reçoit la visite des soignants, ainsi que celle d’Angelina. Cette dernière a mobilisé toute son équipe pour retrouver l’agresseur de son amoureux. Elle enquête, également, sur un meurtre commis dans un immeuble célèbre de la ville : le Dakota, ce lieu huppé où a été assassiné John Lennon et où ont vécu de nombreuses célébrités. Le corps d’une adolescente, Louise, a été découvert dans sa chambre, fermée de l’intérieur. La jeune fille a été tuée, puis violée après sa mort et ses doigts ont été brûlés. Adam, depuis son lit médicalisé, apporte son support, en effectuant des recherches sur les réseaux sociaux. Il est persuadé que ses collègues se trompent de coupable. Grâce à Clara, il retrouve un peu d’indépendance. Elle lui apporte son café, veille sur lui, l’épouille comme s’il était un congénère… mais un jour, cette harmonie se rompt. Le comportement de l’animal change : sa tendresse se mue en agressivité, elle multiplie les mauvais coups, elle devient violente, etc. Lorsque Adam veut alerter son entourage, personne ne le croit : Clara se rebelle uniquement quand ils sont seuls. Il met en place des stratagèmes pour prouver ses dires, mais le petit singe parvient à les détourner. La vie de l’inspecteur devient un enfer et il a peur. Il décide d’étudier l’éthologie. Ce qu’il apprend est fascinant et il comprend que certaines de ses constatations s’appliquent aux humains : certains de nos actes résultent de notre part animale. Après avoir tenté quelques expériences qui confirment ses théories, il utilise ses thèses pour résoudre le crime du Dakota. La suite sur mon blog...
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.