RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Sorcières associées

            Pocket
            EAN : 9782266283250
            Code sériel : 7253
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 108 x 177 mm
            Sorcières associées

            Date de parution : 10/01/2019
            Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules... Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas. Mais voilà qu'un vampire sollicite leur aide après avoir été... Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules... Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas. Mais voilà qu'un vampire sollicite leur aide après avoir été envoûté par un inconnu, tandis que d'étranges incidents surviennent dans une usine dont les ouvriers sont des zombies... Tanit et Padmé pensaient mener des enquêtes de routine, mais leurs découvertes vont les entraîner bien au-delà de ce qu'elles imaginaient. À Jarta, les créatures de l'ombre ne sont pas les plus dangereuses...

            « Le roman d'Alex Evans est une petite pépite qui, sous beaucoup d'humour, nous parle de sujets aussi variés que divers. » Allan – Fantastinet
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266283250
            Code sériel : 7253
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 108 x 177 mm

            Ils en parlent

            « Un imaginaire renouvelé, une ville métissée, une trépidante intrigue policière... Sorcières associées est tout cela, mais pas uniquement. »
            Lanfeust

            « Alex Evans nous livre un roman parfaitement ciselé. L'univers est recherché, les personnages fouillés, l'intrigue menée de main de maître. Il saute aux yeux que l'auteure a dû beaucoup s'amuser en écrivant. »
            Florence, Lecture en fleur

            « Le roman d’Alex Evans est une petite pépite qui, sous beaucoup d’humour, nous parle de sujets aussi variés que divers. »
            Allan, Fantastinet

            « Vous trouverez ainsi de tout dans Sorcières Associées : de la magie, un nœud d’intrigues à la hauteur, pas de temps-mort, des personnages charismatiques… et un véritable plaisir de lecture, tout simplement. »
            La Bibliothèque de Glow
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Yanoune Posté le 17 Août 2019
              Sorcières et associées... Ou le bouquin que t'achètes en vacance, parce que y a pas celui que tu veux dans la libraire (Blood Song 2), et que y a sorcières dans le titre. Pitch: Une ville, Jarta où tout s'achète et tout se vend avec ses propres loi ( encore une ). Une ville pleine de temple et de créatures en tous genres, les goules infestent les cimetières, les zombie les usines, les succubes les bordels, les gremlins squattent les jardins... C'est là que Tanit et Padmé se sont réfugiées pour échapper à la guerre, et ont ouvert un bureau d'enquêtes et de conseils... Et les affaires semblent florissantes pour les deux sorcières... ah oui se sont des sorcières.. Et puis bin forcement quand ont fait ce genre de métiers y a toujours un moment où y a le client, le client chiant qui demande un truc un peu louche, un peu difficile.. Là un vampire... Je sors de cette lecture mi figue mi raisin, un peu déçue mais quand même contente... D'abord on est dans de l'urban Steampunk, et je dois dire que les deux sont plutôt bien ancrés dans l'histoire, dans le monde. Un monde assez noir, où la guerre... Sorcières et associées... Ou le bouquin que t'achètes en vacance, parce que y a pas celui que tu veux dans la libraire (Blood Song 2), et que y a sorcières dans le titre. Pitch: Une ville, Jarta où tout s'achète et tout se vend avec ses propres loi ( encore une ). Une ville pleine de temple et de créatures en tous genres, les goules infestent les cimetières, les zombie les usines, les succubes les bordels, les gremlins squattent les jardins... C'est là que Tanit et Padmé se sont réfugiées pour échapper à la guerre, et ont ouvert un bureau d'enquêtes et de conseils... Et les affaires semblent florissantes pour les deux sorcières... ah oui se sont des sorcières.. Et puis bin forcement quand ont fait ce genre de métiers y a toujours un moment où y a le client, le client chiant qui demande un truc un peu louche, un peu difficile.. Là un vampire... Je sors de cette lecture mi figue mi raisin, un peu déçue mais quand même contente... D'abord on est dans de l'urban Steampunk, et je dois dire que les deux sont plutôt bien ancrés dans l'histoire, dans le monde. Un monde assez noir, où la guerre fait rage entre plusieurs nations depuis un bail, on en est à la troisième guerre, même si on ne sait pas vraiment pourquoi donc, du comment tout ça a commencé ( mais finalement un peu comme toujours avec les guerres..). Ensuite on est dans de l'enquête, le détective privé, l'agence Fiat Lux et tutti quanti... Où bien sûr rien ne va être facile, et où la pelote d'indice va arriver à un truc qui va faire soulever le coeur de nos sorcières... Un monde rempli de peuple, mais je dois dire comme j'ai aucune idée de la géographie de ce monde, bin ça m'est passé un peu au-dessus en fait... Une petite carte aurait été chouette, pour poser les frontières, voir de quoi il en retournait, parce qu'à part les Nordien qui doivent être au nord, les autres bin je sais toujours pas. J'ai grandement apprécié le parallèle travailleurs zombies, le rêve pour les industriels... [masquer] les cadavres des soldats revendus par leurs nations pour être transformés en travailleurs obéissants.. D'abord chair à canon pour devenir ensuite ouvriers dociles, double emploi, merveilleux.. Tout autant que zombifier un empereur, comme ça, la gente militaire a les mains libre... là-aussi ça m'a fait sourire, de nos jours c'est très commun, j'en connais certains dans ce cas-là.. hélas. [/masquer] Pour le travailleur zombie hélas on est pas si loin d'ailleurs. [masquer] et d'ailleurs le seul travailleur qui l'ouvre, le côté syndiqué de l'histoire, bin pour celui-là ça va être moche... vraiment moche et le parallèle avec notre époque est criant de vérité. [/masquer] Le temple tout puissant aussi, le plus puissant, celui qui a le plus d'adeptes... où le symbole est le veau d'or tout un poème... et là de nouveau le parallèle avec notre société m'a fait sourire autant qu'il m'a donné des aigreurs... et les aigreurs ne sont pas à cause du livre.. juste ce fait.. [masquer] même si pour les deux, l'industriel et le grand prêtre de la monnaie ça va plutôt mal finir... bien fait pour eux ! ils n'ont que ce qu'il mérite [/masquer] Non sur le fond, et sur les messages j'adhère plutôt avec l'auteur, je partage sa vision... elle a bien raison. Par contre, sur l'histoire en elle-même, sur l'enquête, il n'y a pas trop de surprises, vraiment, le lecteur sait bien avant les protagonistes le pourquoi du comment... Et pour moi peu de twist ont marché vraiment... quelques uns ce n'est déjà pas si mal, des fois c'est pas du tout... Le truc aussi c'est que je me suis demandé si ces deux sorcières étaient amies.. elles ont si peu de rapport au final. Chaque chapitre est le point de vue de l'une ou l'autre, chacune enquêtant sur un truc, pour un client différent [masquer] bon on se doute bien que tout va se recouper, pour ne faire plus qu'une seule affaire [/masquer]. Mais au final elles n'ont que peu d'interactions entre elles, et j'ai trouvé cela un peu dommage. C'est parfois un peu confus, non pas au niveau de l'enquête mais au niveau du décors, du contexte, voir même de la magie. Même si on l'étudie à l'université, et qu'elle fait parti intégrante du monde. Pour la magie l'auteur a un parti pris auquel j'adhère à cent pour cent... Les effets retour, et le prix à payer, il est parfois bien plus élevé que l'on ne croit... Niveau créatures, c'est vrai qu'il y en a pas mal, qu'on explique un peu, le pourquoi du comment, et d'où elles viennent... Niveau écriture, c'est pas mal, c'est fluide, même si au cours de la lecture les différences niveau façon de parler entre les deux sorcières s'effacent petit à petit, et ça c'est peu dommage ( elles sont si différentes), mais tenir ce genre de chose n'est pas si aisée. C'est rythmé, ça va vite, c'est parfois très visuel, voir même très odorant ( beurk!), parfois non et ça manque... Non c'était pas désagréable à lire, il manque deux trois petites choses pour que se soit très bien... Mais c'est le premier d'une série. Peut-être que le deux sera mieux, je ne sais pas... Mais j'ai envie de lire, c'est déjà ça.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Yanoune Posté le 17 Août 2019
              Sorcières et associées... Ou le bouquin que t'achètes en vacance, parce que y a pas celui que tu veux dans la libraire (Blood Song 2), et que y a sorcières dans le titre. Pitch: Une ville, Jarta où tout s'achète et tout se vend avec ses propres loi ( encore une ). Une ville pleine de temple et de créatures en tous genres, les goules infestent les cimetières, les zombie les usines, les succubes les bordels, les gremlins squattent les jardins... C'est là que Tanit et Padmé se sont réfugiées pour échapper à la guerre, et ont ouvert un bureau d'enquêtes et de conseils... Et les affaires semblent florissantes pour les deux sorcières... ah oui se sont des sorcières.. Et puis bin forcement quand ont fait ce genre de métiers y a toujours un moment où y a le client, le client chiant qui demande un truc un peu louche, un peu difficile.. Là un vampire... Je sors de cette lecture mi figue mi raisin, un peu déçue mais quand même contente... D'abord on est dans de l'urban Steampunk, et je dois dire que les deux sont plutôt bien ancrés dans l'histoire, dans le monde. Un monde assez noir, où la guerre... Sorcières et associées... Ou le bouquin que t'achètes en vacance, parce que y a pas celui que tu veux dans la libraire (Blood Song 2), et que y a sorcières dans le titre. Pitch: Une ville, Jarta où tout s'achète et tout se vend avec ses propres loi ( encore une ). Une ville pleine de temple et de créatures en tous genres, les goules infestent les cimetières, les zombie les usines, les succubes les bordels, les gremlins squattent les jardins... C'est là que Tanit et Padmé se sont réfugiées pour échapper à la guerre, et ont ouvert un bureau d'enquêtes et de conseils... Et les affaires semblent florissantes pour les deux sorcières... ah oui se sont des sorcières.. Et puis bin forcement quand ont fait ce genre de métiers y a toujours un moment où y a le client, le client chiant qui demande un truc un peu louche, un peu difficile.. Là un vampire... Je sors de cette lecture mi figue mi raisin, un peu déçue mais quand même contente... D'abord on est dans de l'urban Steampunk, et je dois dire que les deux sont plutôt bien ancrés dans l'histoire, dans le monde. Un monde assez noir, où la guerre fait rage entre plusieurs nations depuis un bail, on en est à la troisième guerre, même si on ne sait pas vraiment pourquoi donc, du comment tout ça a commencé ( mais finalement un peu comme toujours avec les guerres..). Ensuite on est dans de l'enquête, le détective privé, l'agence Fiat Lux et tutti quanti... Où bien sûr rien ne va être facile, et où la pelote d'indice va arriver à un truc qui va faire soulever le coeur de nos sorcières... Un monde rempli de peuple, mais je dois dire comme j'ai aucune idée de la géographie de ce monde, bin ça m'est passé un peu au-dessus en fait... Une petite carte aurait été chouette, pour poser les frontières, voir de quoi il en retournait, parce qu'à part les Nordien qui doivent être au nord, les autres bin je sais toujours pas. J'ai grandement apprécié le parallèle travailleurs zombies, le rêve pour les industriels... [masquer] les cadavres des soldats revendus par leurs nations pour être transformés en travailleurs obéissants.. D'abord chair à canon pour devenir ensuite ouvriers dociles, double emploi, merveilleux.. Tout autant que zombifier un empereur, comme ça, la gente militaire a les mains libre... là-aussi ça m'a fait sourire, de nos jours c'est très commun, j'en connais certains dans ce cas-là.. hélas. [/masquer] Pour le travailleur zombie hélas on est pas si loin d'ailleurs. [masquer] et d'ailleurs le seul travailleur qui l'ouvre, le côté syndiqué de l'histoire, bin pour celui-là ça va être moche... vraiment moche et le parallèle avec notre époque est criant de vérité. [/masquer] Le temple tout puissant aussi, le plus puissant, celui qui a le plus d'adeptes... où le symbole est le veau d'or tout un poème... et là de nouveau le parallèle avec notre société m'a fait sourire autant qu'il m'a donné des aigreurs... et les aigreurs ne sont pas à cause du livre.. juste ce fait.. [masquer] même si pour les deux, l'industriel et le grand prêtre de la monnaie ça va plutôt mal finir... bien fait pour eux ! ils n'ont que ce qu'il mérite [/masquer] Non sur le fond, et sur les messages j'adhère plutôt avec l'auteur, je partage sa vision... elle a bien raison. Par contre, sur l'histoire en elle-même, sur l'enquête, il n'y a pas trop de surprises, vraiment, le lecteur sait bien avant les protagonistes le pourquoi du comment... Et pour moi peu de twist ont marché vraiment... quelques uns ce n'est déjà pas si mal, des fois c'est pas du tout... Le truc aussi c'est que je me suis demandé si ces deux sorcières étaient amies.. elles ont si peu de rapport au final. Chaque chapitre est le point de vue de l'une ou l'autre, chacune enquêtant sur un truc, pour un client différent [masquer] bon on se doute bien que tout va se recouper, pour ne faire plus qu'une seule affaire [/masquer]. Mais au final elles n'ont que peu d'interactions entre elles, et j'ai trouvé cela un peu dommage. C'est parfois un peu confus, non pas au niveau de l'enquête mais au niveau du décors, du contexte, voir même de la magie. Même si on l'étudie à l'université, et qu'elle fait parti intégrante du monde. Pour la magie l'auteur a un parti pris auquel j'adhère à cent pour cent... Les effets retour, et le prix à payer, il est parfois bien plus élevé que l'on ne croit... Niveau créatures, c'est vrai qu'il y en a pas mal, qu'on explique un peu, le pourquoi du comment, et d'où elles viennent... Niveau écriture, c'est pas mal, c'est fluide, même si au cours de la lecture les différences niveau façon de parler entre les deux sorcières s'effacent petit à petit, et ça c'est peu dommage ( elles sont si différentes), mais tenir ce genre de chose n'est pas si aisée. C'est rythmé, ça va vite, c'est parfois très visuel, voir même très odorant ( beurk!), parfois non et ça manque... Non c'était pas désagréable à lire, il manque deux trois petites choses pour que se soit très bien... Mais c'est le premier d'une série. Peut-être que le deux sera mieux, je ne sais pas... Mais j'ai envie de lire, c'est déjà ça.
              Lire la suite
              En lire moins
            • CamilleLB Posté le 26 Juin 2019
              Étant plutôt fan des histoires de vampires. de sorcières et de petites créatures magiques, j’aime beaucoup quand tout un univers magique est créé par un auteur. Ici, j’ai particulièrement apprécié le fait que le focus reste sur les aspects magiques, cad plutôt fantasy que science fiction : c’est hors du temps sans être futuriste (ce qui souvent me retient dans les ouvrages SF). L’histoire démarre de suite, il y a une construction de l’univers un peu à la Tolkien (en très soft hein) avec des clans différents, des grandes guerres et épopées passées qui ont forgé la société actuelle qui est dépeinte ; point intéressant : tout ceci est évoqué au fil de l’histoire sans être expliqué (quand je vous disais que c’était du soft ah ah). Mais pourquoi pas étant donné que ça fonctionne. Autre particularité : le roman est découpé en sections qui s’entrecroisent attribuées à chacune des deux héroïnes du roman, chaque section étant à la première personne. C’est très sympa car on alterne le point de vue de chacune. Ça aurait pu être « casse gueule » mais c’est très bien fait. On passe un bon moment : ça se lit très bien, les enquêtes qui composent le... Étant plutôt fan des histoires de vampires. de sorcières et de petites créatures magiques, j’aime beaucoup quand tout un univers magique est créé par un auteur. Ici, j’ai particulièrement apprécié le fait que le focus reste sur les aspects magiques, cad plutôt fantasy que science fiction : c’est hors du temps sans être futuriste (ce qui souvent me retient dans les ouvrages SF). L’histoire démarre de suite, il y a une construction de l’univers un peu à la Tolkien (en très soft hein) avec des clans différents, des grandes guerres et épopées passées qui ont forgé la société actuelle qui est dépeinte ; point intéressant : tout ceci est évoqué au fil de l’histoire sans être expliqué (quand je vous disais que c’était du soft ah ah). Mais pourquoi pas étant donné que ça fonctionne. Autre particularité : le roman est découpé en sections qui s’entrecroisent attribuées à chacune des deux héroïnes du roman, chaque section étant à la première personne. C’est très sympa car on alterne le point de vue de chacune. Ça aurait pu être « casse gueule » mais c’est très bien fait. On passe un bon moment : ça se lit très bien, les enquêtes qui composent le récit sont originales, les personnages agréables et il y a un petit côté agence de détectives femmes des années 20 (pour ceux qui aiment les séries audiovisuelles comme Miss Fisher ou Franckie Drake, j´y ai vraiment pensé). J’aurais bien aimé que la résolution de l’énigme soit plus détaillée : le roman est assez court et pour ma part j’en aurais bien pris le double. C’est en lisant une critique ici que j’ai noté cette référence et je ne le regrette pas. L’été étant là, pour les amateurs de fantasy / SF, un bon petit roman de plage pour ceux qui ont cette chance ;) ce que je vous souhaite !
              Lire la suite
              En lire moins
            • CamilleLB Posté le 26 Juin 2019
              Étant plutôt fan des histoires de vampires. de sorcières et de petites créatures magiques, j’aime beaucoup quand tout un univers magique est créé par un auteur. Ici, j’ai particulièrement apprécié le fait que le focus reste sur les aspects magiques, cad plutôt fantasy que science fiction : c’est hors du temps sans être futuriste (ce qui souvent me retient dans les ouvrages SF). L’histoire démarre de suite, il y a une construction de l’univers un peu à la Tolkien (en très soft hein) avec des clans différents, des grandes guerres et épopées passées qui ont forgé la société actuelle qui est dépeinte ; point intéressant : tout ceci est évoqué au fil de l’histoire sans être expliqué (quand je vous disais que c’était du soft ah ah). Mais pourquoi pas étant donné que ça fonctionne. Autre particularité : le roman est découpé en sections qui s’entrecroisent attribuées à chacune des deux héroïnes du roman, chaque section étant à la première personne. C’est très sympa car on alterne le point de vue de chacune. Ça aurait pu être « casse gueule » mais c’est très bien fait. On passe un bon moment : ça se lit très bien, les enquêtes qui composent le... Étant plutôt fan des histoires de vampires. de sorcières et de petites créatures magiques, j’aime beaucoup quand tout un univers magique est créé par un auteur. Ici, j’ai particulièrement apprécié le fait que le focus reste sur les aspects magiques, cad plutôt fantasy que science fiction : c’est hors du temps sans être futuriste (ce qui souvent me retient dans les ouvrages SF). L’histoire démarre de suite, il y a une construction de l’univers un peu à la Tolkien (en très soft hein) avec des clans différents, des grandes guerres et épopées passées qui ont forgé la société actuelle qui est dépeinte ; point intéressant : tout ceci est évoqué au fil de l’histoire sans être expliqué (quand je vous disais que c’était du soft ah ah). Mais pourquoi pas étant donné que ça fonctionne. Autre particularité : le roman est découpé en sections qui s’entrecroisent attribuées à chacune des deux héroïnes du roman, chaque section étant à la première personne. C’est très sympa car on alterne le point de vue de chacune. Ça aurait pu être « casse gueule » mais c’est très bien fait. On passe un bon moment : ça se lit très bien, les enquêtes qui composent le récit sont originales, les personnages agréables et il y a un petit côté agence de détectives femmes des années 20 (pour ceux qui aiment les séries audiovisuelles comme Miss Fisher ou Franckie Drake, j´y ai vraiment pensé). J’aurais bien aimé que la résolution de l’énigme soit plus détaillée : le roman est assez court et pour ma part j’en aurais bien pris le double. C’est en lisant une critique ici que j’ai noté cette référence et je ne le regrette pas. L’été étant là, pour les amateurs de fantasy / SF, un bon petit roman de plage pour ceux qui ont cette chance ;) ce que je vous souhaite !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Eilly Posté le 4 Mai 2019
              Sorcières associées est un roman mélangeant le steampunk à la fantasy, les enquêtes à la magie, la douceur à la brusquerie. J’ai aimé ce roman et la fois j’ai été déçue. Je pense que j’attendais trop de chose, comme par exemple de la magie de fou à profusion, de l’action avec des méchants ou encore du vrai steampunk. Ici malheureusement, on nous parle de deux trois machines sans plus, ce qui pour moi ne fait pas réellement référence à ce style littéraire. J’ai trouvé qu’il manquait également des descriptions ou des explications sur le passé de nos deux protagonistes qui ont vécu une très vilaine guerre qui les a marqué. Oui, il y en a eu, mais elles étaient trop courtes, j’aurais tellement aimé les connaître un peu plus. Néanmoins, les enquêtes étaient sympathiques et prenante, j’ai prit un énorme plaisir à suivre Tanit et Padme dans l’élucidation de ces deux enquêtes. Ce livre se lit super rapidement tellement l’écriture de l’auteur est fluide, l’histoire tient la route et les personnages sont très bien. Elles sont le contraire de l’autre. Une est le calme, l’autre est la tempête. Une est douce et attentionnée avec les autres alors que sa collègue... Sorcières associées est un roman mélangeant le steampunk à la fantasy, les enquêtes à la magie, la douceur à la brusquerie. J’ai aimé ce roman et la fois j’ai été déçue. Je pense que j’attendais trop de chose, comme par exemple de la magie de fou à profusion, de l’action avec des méchants ou encore du vrai steampunk. Ici malheureusement, on nous parle de deux trois machines sans plus, ce qui pour moi ne fait pas réellement référence à ce style littéraire. J’ai trouvé qu’il manquait également des descriptions ou des explications sur le passé de nos deux protagonistes qui ont vécu une très vilaine guerre qui les a marqué. Oui, il y en a eu, mais elles étaient trop courtes, j’aurais tellement aimé les connaître un peu plus. Néanmoins, les enquêtes étaient sympathiques et prenante, j’ai prit un énorme plaisir à suivre Tanit et Padme dans l’élucidation de ces deux enquêtes. Ce livre se lit super rapidement tellement l’écriture de l’auteur est fluide, l’histoire tient la route et les personnages sont très bien. Elles sont le contraire de l’autre. Une est le calme, l’autre est la tempête. Une est douce et attentionnée avec les autres alors que sa collègue est plutôt à cogner sur le premier venu. Elles formaient un très beau duo même si une fois de plus j’ai trouvé un petit bémol... on ne les voit pas beaucoup ensemble. Elles sont chacune sur leurs enquêtes et se réunissent uniquement le soir pour en discuter en vitesse. J’aurais aimé voir plus d’interaction entre elles. Malgré tout ces petites choses, j’ai passé un bon moment avec cette lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.