Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266283250
Code sériel : 7253
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Sorcières associées

Date de parution : 10/01/2019
Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules... Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas. Mais voilà qu'un vampire sollicite leur aide après avoir été... Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules... Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas. Mais voilà qu'un vampire sollicite leur aide après avoir été envoûté par un inconnu, tandis que d'étranges incidents surviennent dans une usine dont les ouvriers sont des zombies... Tanit et Padmé pensaient mener des enquêtes de routine, mais leurs découvertes vont les entraîner bien au-delà de ce qu'elles imaginaient. À Jarta, les créatures de l'ombre ne sont pas les plus dangereuses...

« Le roman d'Alex Evans est une petite pépite qui, sous beaucoup d'humour, nous parle de sujets aussi variés que divers. » Allan – Fantastinet
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266283250
Code sériel : 7253
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un imaginaire renouvelé, une ville métissée, une trépidante intrigue policière... Sorcières associées est tout cela, mais pas uniquement. »
Lanfeust

« Alex Evans nous livre un roman parfaitement ciselé. L'univers est recherché, les personnages fouillés, l'intrigue menée de main de maître. Il saute aux yeux que l'auteure a dû beaucoup s'amuser en écrivant. »
Florence, Lecture en fleur

« Le roman d’Alex Evans est une petite pépite qui, sous beaucoup d’humour, nous parle de sujets aussi variés que divers. »
Allan, Fantastinet

« Vous trouverez ainsi de tout dans Sorcières Associées : de la magie, un nœud d’intrigues à la hauteur, pas de temps-mort, des personnages charismatiques… et un véritable plaisir de lecture, tout simplement. »
La Bibliothèque de Glow
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • prettymelo Posté le 24 Juin 2020
    Lecture sympa et rapide avec des femmes indépendantes. Un bon mélange de magie, fantastique et steampunk qui nous entraîne dans une aventure de vol et de nécromancie plutôt intéressante.
  • Lunaticmag Posté le 17 Juin 2020
    J'ai apprécié ce premier tome et je crois que c'est ma première lecture dans l'univers steampunk. Les deux associées ont des caractères différents qui se confrontent et se complètent bien, et l'enquête, quoique parfois simple, n'en est pas moins attrayante.
  • sandinae Posté le 19 Avril 2020
    Un roman que j’ai vu circuler sur les réseaux sociaux et dont la couverture m’a tout d’abord séduite. Et puis, je me suis laissée aller à en lire le résumé qui m’a conquis. Un grand merci aux éditions ActuSF pour ce service presse. Une superbe découverte. Oui, la couverture est magnifique et le contenu est intrigant. Padmé (hum, un clin d'œil à Star Wars ?) et Tanit sont des sorcières. Elles possèdent le Don qui leur permet de sentir le Pouvoir (la magie) afin d’aider ceux qui se retrouvent victimes d’êtres surnaturels et/ou de les débarrasser de mauvais sorts. Padmé et la plus réfléchie et la plus posée des deux. Elle est maman d’une jeune adolescente qui possède également le Don. La jeune femme est aussi médecin. Elle est issue d’un milieu aisé même si elle a dû y renoncer pour des raisons que je vous laisserez découvrir par vous-même (bah, je ne peux pas spoiler et vous gâcher le plaisir de la lecture J) Tanit est une guerrière, elle a fait partie d’une unité spéciale durant la dernière guerre qui ne comptait que des individus ayant la même particularité qu’elle. Elle est vive et va droit au but. Elle aime se battre, elle vit... Un roman que j’ai vu circuler sur les réseaux sociaux et dont la couverture m’a tout d’abord séduite. Et puis, je me suis laissée aller à en lire le résumé qui m’a conquis. Un grand merci aux éditions ActuSF pour ce service presse. Une superbe découverte. Oui, la couverture est magnifique et le contenu est intrigant. Padmé (hum, un clin d'œil à Star Wars ?) et Tanit sont des sorcières. Elles possèdent le Don qui leur permet de sentir le Pouvoir (la magie) afin d’aider ceux qui se retrouvent victimes d’êtres surnaturels et/ou de les débarrasser de mauvais sorts. Padmé et la plus réfléchie et la plus posée des deux. Elle est maman d’une jeune adolescente qui possède également le Don. La jeune femme est aussi médecin. Elle est issue d’un milieu aisé même si elle a dû y renoncer pour des raisons que je vous laisserez découvrir par vous-même (bah, je ne peux pas spoiler et vous gâcher le plaisir de la lecture J) Tanit est une guerrière, elle a fait partie d’une unité spéciale durant la dernière guerre qui ne comptait que des individus ayant la même particularité qu’elle. Elle est vive et va droit au but. Elle aime se battre, elle vit sa vie comme elle l’entend quitte parfois à frôler l’illégalité pour le besoin de son travail. L’histoire se déroule à Jarta, une ville assez libre ou peu de choses sont interdites. Autant dire que cela explique le nombre de clients qui font appel à leurs services. C’est un roman Fantasy agrémenté d'une touche de Steampunk. Un univers créé de toutes pièces avec des contrées lointaines et différents peuples. Il y a eu une Grande Guerre à laquelle Tanit et Padmé ont participé et qui les a marqués toutes les deux. Le roman se lit selon deux points de vue. Celui de Tanit et celui de Padmé qui s’expriment chacunes à leur tour à la première personne. L’histoire : Nos deux enquêtrices en surnaturel se voient chargées d’une enquête chacune. Tanit est sollicitée par un vampire à qui on a fait quitter sa dimension sans son accord et Padmé par un industriel qui fait fonctionner son usine grâce à des… Zombies ! Heu je vous ai déjà parlé de l'aversion, que dis-je le dégoût et la trouille aussi que m’inspirent ces créatures ? Et bien l’auteure aura réussi à m’en faire faire abstraction. Bravo ! D’autant qu’ils ont parfaitement leur place vu le contexte de l’histoire. Mon avis : Le roman est très bien écrit et se lit facilement. L’intrigue est prenante et bien ficelée, les sorcières sont attachantes et leur personnalité bien construite. Les créatures imaginaires et magiques du roman m’ont beaucoup plu. Un dépaysement total que j’ai apprécié. J’espère que l’auteure prévoit une suite car j’ai aimé me plonger dans l’univers des Sorcières Associées.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SChaptal Posté le 5 Avril 2020
    Des détectives enquêtant dans un monde de fantasy, c’est assez classique. C’est même devenu l’un des clichés de l’urban fantasty, voire de la bit-lit, comme le prouvait encore récemment Dirty Magic. Pour autant, Sorcières associées d’Alex Evans arrive habilement à détourner le genre. Premièrement, nous ne sommes ni dans un environnement urbain moderne ni dans un Moyen-âge revisité à la sauce fantastique. Jarta, la cité où s’activent nos sorcières est une version steampunk de Singapour ou de Hong Kong, sans que les machines à vapeur n’y soient omniprésentes. Deuxièmement, nos protagonistes, Tanit et Padme ne sont pas à proprement parler des détectives, mais deux sorcières dans la force de l’âge (fin de trentaine, début de quarantaine). Vétérans des guerres meurtrières ayant déchiré il y a quelques années leur monde, elles ne sont pas des donzelles s’agitant en tout sens en attendant l’âme sœur, n’est-ce pas Charlaine Harris et Laurell K Hamilton ? Certains clichés de polars sont quant à eux respectés. Comme dans Amicalement Votre, l’une est issue d’un milieu aisé, l’autre a grandi dans la misère et la criminalité. Comme dans Des Agents très spéciaux, elles furent avant de se connaître combattantes dans des camps opposés. Il en reste d’ailleurs de... Des détectives enquêtant dans un monde de fantasy, c’est assez classique. C’est même devenu l’un des clichés de l’urban fantasty, voire de la bit-lit, comme le prouvait encore récemment Dirty Magic. Pour autant, Sorcières associées d’Alex Evans arrive habilement à détourner le genre. Premièrement, nous ne sommes ni dans un environnement urbain moderne ni dans un Moyen-âge revisité à la sauce fantastique. Jarta, la cité où s’activent nos sorcières est une version steampunk de Singapour ou de Hong Kong, sans que les machines à vapeur n’y soient omniprésentes. Deuxièmement, nos protagonistes, Tanit et Padme ne sont pas à proprement parler des détectives, mais deux sorcières dans la force de l’âge (fin de trentaine, début de quarantaine). Vétérans des guerres meurtrières ayant déchiré il y a quelques années leur monde, elles ne sont pas des donzelles s’agitant en tout sens en attendant l’âme sœur, n’est-ce pas Charlaine Harris et Laurell K Hamilton ? Certains clichés de polars sont quant à eux respectés. Comme dans Amicalement Votre, l’une est issue d’un milieu aisé, l’autre a grandi dans la misère et la criminalité. Comme dans Des Agents très spéciaux, elles furent avant de se connaître combattantes dans des camps opposés. Il en reste d’ailleurs de nombreux non-dits entre elles. Et comme dans la majorité des histoires policières, les deux affaires présentées au début n’en font qu’une et ont des ramifications avec le passé des sorcières. De quelles affaires s’agit-il ? Oh trois fois rien. D’une part, trouver qui a attiré et piégé un vampire dans la dimension des humains, tout en empêchant son client de tuer pour se nourrir. D’autre part, enquêter sur une série de dysfonctionnement dans une usine automobile où les ouvriers ont été remplacés par des zombies. Le tout est particulièrement bien écrit avec un ton propre à chacune des narratrices. Et les 276 pages se dévorent en quelques heures. Action, humour (notamment avec la fille de l’une des sorcières qui se décide à apprivoiser un gremlin) et réflexion, tous les ingrédients pour une lecture de détente de fin d’été sont réunis avec goût.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AmeliaChatterton Posté le 25 Janvier 2020
    Vampire possédé ? Zombie exploité ? Appelez le cabinet de sorcières associées Amrithar et Murali ! Deux sorcières qui ne manquent pas de caractère Alex Evans nous présente deux sorcières aka détectives privées et désenvoûteuses aussi différentes qu’intéressantes, avec toutes deux une  forte personnalité. Il y a tout d’abord Tanit, ancienne espionne de l’armée, joueuse, buveuse, adepte des aventures sans lendemain et des tenues affriolantes, avec une tendance à foncer tête baissée dans les ennuis. Elle réside dans les bas-fonds de la ville et aime traîner dans les bars. Son passe-temps favori est de participer à des combats de boxe libres. A l’opposé, Padmé, qu’on suppose d’origine indienne avec son sari, est plutôt posée et réfléchie. Elle est la mère d’une jeune adolescente adepte des créatures magiques, et a fui son mari, ancien médecin de l’armée. Elle aide de manière bénévole et anonyme dans un hôpital pour nécessiteux à côté de son travail de détective et vit dans un quartier respectable, très bourgeois. Elle a du mal à s’engager dans des relations amoureuses du fait de son statut de mère célibataire. Bien qu’ayant été dans deux camps opposés pendant la dernière guerre magique, les deux sorcières se sont associées dans une sorte de cabinet de détective liées... Vampire possédé ? Zombie exploité ? Appelez le cabinet de sorcières associées Amrithar et Murali ! Deux sorcières qui ne manquent pas de caractère Alex Evans nous présente deux sorcières aka détectives privées et désenvoûteuses aussi différentes qu’intéressantes, avec toutes deux une  forte personnalité. Il y a tout d’abord Tanit, ancienne espionne de l’armée, joueuse, buveuse, adepte des aventures sans lendemain et des tenues affriolantes, avec une tendance à foncer tête baissée dans les ennuis. Elle réside dans les bas-fonds de la ville et aime traîner dans les bars. Son passe-temps favori est de participer à des combats de boxe libres. A l’opposé, Padmé, qu’on suppose d’origine indienne avec son sari, est plutôt posée et réfléchie. Elle est la mère d’une jeune adolescente adepte des créatures magiques, et a fui son mari, ancien médecin de l’armée. Elle aide de manière bénévole et anonyme dans un hôpital pour nécessiteux à côté de son travail de détective et vit dans un quartier respectable, très bourgeois. Elle a du mal à s’engager dans des relations amoureuses du fait de son statut de mère célibataire. Bien qu’ayant été dans deux camps opposés pendant la dernière guerre magique, les deux sorcières se sont associées dans une sorte de cabinet de détective liées aux affaires magiques à Jarta. Elles se voient confier deux enquêtes : un vampire possédé par un humain et forcé de tuer des gens, ainsi que des accidents mystérieux dans une usine où travaillent des zombies. Ce deux enquêtes vont leur permettre également de faire le point sur leur vie et de résoudre des problèmes liés à leur passé. Une enquête à deux voix D’emblée, Alex Evans nous propose une narration à deux voix : celles des deux sorcières. A chaque chapitre, l’une d’elle s’exprime sur l’enquête en cours et raconte aussi un peu de son histoire. Au lecteur de créer des liens logiques autour de l’enquête à travers les récits des deux protagonistes. Cette technique d’écriture permet de garder un certain rythme dans l’histoire et par conséquent, de ne pas endormir le lecteur. Mais dans les derniers chapitres, les deux voix ont tendance à perdre de leur personnalité pour ne devenir qu’une. Un peu dommage pour la distinction entre les personnages mais cela ne trouble pas pour autant l’intrigue principale. Un univers magique avec ses règles Jarta est une cité qui s’éveille à la magie. Des années auparavant, elle avait disparu et voilà qu’elle revient de manière mystérieuse. Cela occasionne de gros problèmes car avec la magie, viennent les créatures magiques…et toutes ne sont pas bienveillantes. Cependant, cela donne du travail aux deux sorcières, ainsi qu’à d’autres. Les sorciers forment une sorte de club dans la cité et aiment à se retrouver pour discuter de leurs affaires respectives. Mais, être une sorcière n’est pas de tout repos car il faut obéir à certaines lois. Par exemple, quiconque utile la magie pour de mauvaises raisons doit s’attendre à un retour de bâton ou au mauvais sort. Padmé est très respectueuse de cette règle et s’efforce constamment de convaincre Tanit d’en faire de même. Découvrir que l’on est une sorcière n’est pas simple non plus. Les sorciers étaient auparavant pourchassés, utilisés à des fins de guerre dans des unités d’élite, ou encore endoctrinés dès leur plus jeune âge. Tanit et Padmé ont, dans leur histoire personnelle, vécu des traumatismes liés à leur pouvoir. Enfin, des humains sans pouvoir magique peuvent en acquérir en réunissant de puissants artefacts appelés Tellions. Ces objets, mi-magiques, mi-mécaniques auraient été détruits des années auparavant et dispersés. Mais leur usage peut s’avérer très dangereux pour un néophyte. Une réflexion sur le capitalisme et la vie éternelle A travers les deux enquêtes, l’auteur nous fait réfléchir sur deux sujets : le capitalisme et la vie éternelle. Avec son usine d’ouvriers-zombies, Stanford propose une alternative à moindre coût pour continuer à faire du profit : continuer à utiliser ses propres ouvriers, une fois morts pour les transformer en zombies et qu’ils continuent à travailler sans relâche dans son usine. Il suffit pour cela de racheter leur corps à leur famille et de les transformer. Cette idée, astucieuse, pose un problème éthique : celui du respect des morts d’une part, et de l’égalité entre ouvriers. Les ouvriers morts ne coûtent rien contrairement aux vivants et donc leurs sont préférés. Cependant, leurs familles ne peuvent jamais faire réellement le deuil de leur proche car il n’est pas réellement décédé. Pour lire la suite, rdv sur :
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    10 livres qui vont envoûter les fans des "Nouvelles Aventures de Sabrina"

    Diffusée pour la première fois en 2018, la série Les Nouvelles Aventures de Sabrina a rapidement ensorcelé son public. Une petite ville en apparence calme, des sorcières puissantes, des démons, des histoires d'amour compliquées et une bonne dose d'action et de drames... le show Netflix promet à chaque épisode une sympathique virée en enfer. Les mésaventures de Sabrina Spellman vous passionnent ? Découvrez notre sélection de livres inspirée par la série !

    Lire l'article