RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Tout n'est pas perdu

            Pocket
            EAN : 9782266268233
            Code sériel : 16655
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 408
            Format : 108 x 177 mm
            Tout n'est pas perdu

            Fabrice POINTEAU (Traducteur)
            Date de parution : 13/04/2017
            Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Un jour, il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt.... Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Un jour, il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.
            Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, confiant leurs pensées les plus intimes, laissant tomber le masque, et faisant apparaître les fissures et les secrets de la ville en apparence si tranquille…

            « Parfaitement ficelé. » Les Inrocks

            « Roman coup de poing sur la manipulation psychologique et les mécanismes de la mémoire. » M, Le magazine du Monde
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266268233
            Code sériel : 16655
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 408
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Ce premier roman sera bientôt un grand succès à Hollywood. Mais on le lit sans attendre, tant il est addictif et dérangeant. » Julie Malaure, Le Point

            « Parfaitement ficelé, Tout n'est pas perdu déploie son intrigue sur plus de 300 pages sans jamais perdre le fil, distillant les révélations au compte-goutte, et questionnant avec une précision chirurgicale les mécanismes de la mémoire. » Clémentine Goldzsal, Les Inrocks

             « Roman coup de poing sur la manipulation psychologique et les mécanismes de la mémoire. Tout n'est pas perdu peut aussi se lire comme une description au vitriol d'une société américaine pas si tranquille. »  Yann Plougastel, M le Magazine du Monde

            « Une lecture à ne pas manquer ! » Valérie Gans, Madame Figaro

            «  Ce thriller joue avec l’obsession de la justice et le besoin de se reconstruire au fil d’une intrigue à tiroirs qui explore la manipulation psychologique. » Ouest France

            « Un polar rusé et déroutant. » Gala
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Olympe7744 Posté le 5 Mars 2019
              Wendy Walker nous livre un roman policier au suspens haletant. Elle entraîne le lecteur exactement où elle le souhaite grâce à une histoire particulièrement bien construite. Tout commence par le viol sauvage d'une jeune fille de 16 ans lors d'une soirée. Les personnages vont alors habilement se croiser dans le cabinet d'Alan Forrester, psychiatre. Des histoires souvent complexes, des êtres dont la vie est entravée par les « valises » plus ou moins lourdes du passé. Alan Forrester raconte ses consultation avec ses patients avec un détachement clinique. Pourtant l'histoire prend un virage inattendu lorsque le drame se rapproche dangereusement de sa propre famille. Il devient alors plus humain, le masque se fissure et commencent à apparaître, l'enfant puis le mari et le père de famille. On entrevoit progressivement ses propres « valises » et ses failles. La manipulation mentale qu'il exerce sur ses patients et la culpabilité qui parfois l'assaille donnent de la profondeur au personnage. Wendy Walker aborde également avec précision les conséquences des traumatismes violents sur le psychisme et les traitements plus ou moins expérimentaux de la science pour les soigner. Ce roman est sans conteste un excellent policier, intelligent et captivant, que l'on a du mal... Wendy Walker nous livre un roman policier au suspens haletant. Elle entraîne le lecteur exactement où elle le souhaite grâce à une histoire particulièrement bien construite. Tout commence par le viol sauvage d'une jeune fille de 16 ans lors d'une soirée. Les personnages vont alors habilement se croiser dans le cabinet d'Alan Forrester, psychiatre. Des histoires souvent complexes, des êtres dont la vie est entravée par les « valises » plus ou moins lourdes du passé. Alan Forrester raconte ses consultation avec ses patients avec un détachement clinique. Pourtant l'histoire prend un virage inattendu lorsque le drame se rapproche dangereusement de sa propre famille. Il devient alors plus humain, le masque se fissure et commencent à apparaître, l'enfant puis le mari et le père de famille. On entrevoit progressivement ses propres « valises » et ses failles. La manipulation mentale qu'il exerce sur ses patients et la culpabilité qui parfois l'assaille donnent de la profondeur au personnage. Wendy Walker aborde également avec précision les conséquences des traumatismes violents sur le psychisme et les traitements plus ou moins expérimentaux de la science pour les soigner. Ce roman est sans conteste un excellent policier, intelligent et captivant, que l'on a du mal à lâcher avant de connaître LA vérité.
              Lire la suite
              En lire moins
            • popo2501 Posté le 20 Février 2019
              Que faire quand certains douloureux souvenirs sont effacés mais que la mémoire émotionnelle et le corps se rappellent d'eux. Tel est l'enjeu d'un psychiatre qui va tenter de retracer l'agression d'une jeune fille et réveiller de sombres secrets. Un premier roman fascinant.
            • Louplou Posté le 10 Octobre 2018
              ‘Tout n'est pas perdu' est un bon polar. Je l'ai trouvé très original. En effet, Wendy Walker a choisi un sujet très peu exploité dans les romans, le syndrome post-traumatique. Ce n'est pas un polar classique et ça change ; c'est très agréable à lire. On suit l'enquête à travers le personnage du psychiatre. L'intrigue est bien ficelée, les personnages bien campés. L'histoire est crédible et m'a tenue en haleine jusqu'au bout. Enormément de suspense. J'avais hâte de connaître le fin mot de l'histoire. Je ne suis pas déçue. Je vais continuer à suivre cette auteure.
            • manonlitaussi Posté le 29 Août 2018
              Un très bon thriller que je peux qualifier d’addictif, bien mené à travers la voix d’un psychiatre qui participe à une enquête policière pour retrouver un violeur. Les pages se tournent rapidement. Jenny a été violée pendant une soirée de lycéens. Afin de lui faire oublier ce qu'elle a vécu et tiré un trait sur ce drame, sa mère accepte un traitement qui lui permettra d'oublier le viol. Son père garde en lui une volonté de vengeance, de justice. Il n'était pas d'accord mais a cédé devant sa femme Malgré le traitement, Jenny garde des séquelles physiques. Si elle n’a plus en mémoire les événements, l'incohérence avec les souvenirs corporels la mène à vouloir retrouver la mémoire. C'est là qu’entre en scène, Alan Forrester, psychiatre qui nous transmet l'histoire à travers les différentes consultations de la mère, du père, de Jenny elle même. Mais les circonstances font que les intérêts du psychiatre entrent en conflit avec l’enquête menée pour retrouver le violeur. Et quand il faut protéger les siens, toutes les manipulations sont excusables. Un bon moment de lecture avec manipulations à l'appui subtilement menées par le psychiatre. Toutes les pièces du puzzle sont parfaitement installées et le narrateur appelle notre attention sur tout... Un très bon thriller que je peux qualifier d’addictif, bien mené à travers la voix d’un psychiatre qui participe à une enquête policière pour retrouver un violeur. Les pages se tournent rapidement. Jenny a été violée pendant une soirée de lycéens. Afin de lui faire oublier ce qu'elle a vécu et tiré un trait sur ce drame, sa mère accepte un traitement qui lui permettra d'oublier le viol. Son père garde en lui une volonté de vengeance, de justice. Il n'était pas d'accord mais a cédé devant sa femme Malgré le traitement, Jenny garde des séquelles physiques. Si elle n’a plus en mémoire les événements, l'incohérence avec les souvenirs corporels la mène à vouloir retrouver la mémoire. C'est là qu’entre en scène, Alan Forrester, psychiatre qui nous transmet l'histoire à travers les différentes consultations de la mère, du père, de Jenny elle même. Mais les circonstances font que les intérêts du psychiatre entrent en conflit avec l’enquête menée pour retrouver le violeur. Et quand il faut protéger les siens, toutes les manipulations sont excusables. Un bon moment de lecture avec manipulations à l'appui subtilement menées par le psychiatre. Toutes les pièces du puzzle sont parfaitement installées et le narrateur appelle notre attention sur tout ce qui est important pour nous dévoiler à la fin un dénouement par lequel j’ai été surprise alors que je pensais avoir résolue l’enquête et pensais être maligne.
              Lire la suite
              En lire moins
            • sorcika01 Posté le 9 Août 2018
              Lorsque Jenny se fait violer de façon violente et traumatisante, ses parents acceptent de la traiter de façon à ce qu’elle occulte et oublie complètement ce qui lui est arrivé. Pensant bien faire, ils ne réalisent pas que c’est à cause de cet oubli qu’elle ne parviendra pas à se reconstruire. Un psy est appelé à le rescousse pour aider la jeune fille, nous lisons ici son journal et ses ressentis face à ce que la jeune fille vit au quotidien. Je suis restée en haleine pendant toute ma lecture, les personnages sont forts et complexes, ce à quoi j’octroie toujours beaucoup d’importance. Ce qui me plait, c’est que malgré le thème particulier et peu habituel, tout me parait plausible. Pas d’effet magique ni de dénouement à l’emporte-pièces, tout y est décrit comme dans la « vraie vie » sans concession ni embellissement de la description de la nature humaine.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

            Lisez maintenant, tout de suite !