Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266261074
Code sériel : 16448
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Un lit pour deux

La tendre guerre

Date de parution : 28/04/2016
Quel bonheur, la nuit venue, de se réfugier sous la couette ! À deux, c’est encore mieux… Quoique… Passée la séquence aveugle et sourde de la passion, celui ou celle qui chaque soir se glisse à la même place peut se révéler un redoutable ronfleur, un lutteur sournois jamais fatigué de... Quel bonheur, la nuit venue, de se réfugier sous la couette ! À deux, c’est encore mieux… Quoique… Passée la séquence aveugle et sourde de la passion, celui ou celle qui chaque soir se glisse à la même place peut se révéler un redoutable ronfleur, un lutteur sournois jamais fatigué de tirer sur la couette ou un monstre aux pieds froids.
Conjugal, le lit fut longtemps le lieu consacré des moments essentiels d’une vie. On y naissait, on y mourait. Aujourd’hui, il révèle les attentes contradictoires du couple qui aspire à un bien-être personnel sans renoncer à l’amour fusionnel.
Spécialiste de l’intime et du quotidien, l’auteur fouille dans le secret des alcôves pour soulever toutes les questions qui, bien qu’en apparence légères, éclairent en profondeur notre intimité.
 
« Comme ses précédents livres, cette nouvelle enquête se lit vraiment comme un roman. » Questions de femmes
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266261074
Code sériel : 16448
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Jean-Claude Kaufmann borde une fois de plus l’intimité des couples. » Libération
« Comme ses précédents livres, cette nouvelle enquête se lit vraiment comme un roman. » Questions de femmes

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lirio Posté le 8 Avril 2015
    Lieu de la fusion amoureuse des débuts de la relation de couple, le lit devient parfois au fil des ans un terrain de discorde et de tensions, où les petites habitudes et le confort de chacun peinent à trouver leur place harmonieusement. Positions incompatibles, mouvements perturbants, ronflements ou cauchemars envahissants, désirs de lecture de l'un frustrés par le désir d'obscurité de l'autre... C'est pourquoi au bout d'un temps plus ou moins long, certains couples prennent la décision de faire lit ou chambre à part : un choix difficile dans ses renoncements, et souvent mal perçu par l'entourage, mais qui peut être l'occasion d'une savoureuse émancipation... Dans cette enquête nourrie d'un grand nombre de témoignages où chacun peut se reconnaître, le sociologue Jean-Claude Kaufmann éclaire d'un jour nouveau le lit conjugal : en véritable reflet du couple, il est devenu l'enjeu d'un tiraillement entre l'aspiration à la fusion romantique et le désir d'épanouissement personnel.
  • carnetdelecture Posté le 12 Mars 2015
    Un lit pour deux nous permet de glisser un œil indiscret dans la chambre des couples, ce lieu d’intimité, de bien-être et d’amour par excellence mais qui peut aussi devenir celui des dos qui se tournent. Entre les ronfleurs (ou ronchopathes), les agités, les somnambules et les insomniaques, les nuits partagées ne sont pas toujours de tout repos. Pour son dernier ouvrage, le sociologue français a donc naturellement choisi fait le point sur le « dormir à deux » à une époque où l’individualisation explose. L’auteur revient sur l’utilisation et la symbolique du lit à travers les époques. Avec humour, il évoque le choix du côté du lit et l’importance qu’il revêt pour les personnes, les multiples positions adoptées par les couples ainsi que les habitudes de sommeil, plus ou moins compatibles avec celles du partenaire. Puisqu’il part de témoignages réels, le lecteur se retrouve inévitablement dans certaines descriptions et l’on pense à des discussions ou situations déjà vécues. La question de la chambre à part occupe une grande place dans cet ouvrage, présentée par les protagonistes comme la solution idéale quand les habitudes de sommeil des partenaires sont trop différentes. Dans une société où les individus défendent leur droit à la... Un lit pour deux nous permet de glisser un œil indiscret dans la chambre des couples, ce lieu d’intimité, de bien-être et d’amour par excellence mais qui peut aussi devenir celui des dos qui se tournent. Entre les ronfleurs (ou ronchopathes), les agités, les somnambules et les insomniaques, les nuits partagées ne sont pas toujours de tout repos. Pour son dernier ouvrage, le sociologue français a donc naturellement choisi fait le point sur le « dormir à deux » à une époque où l’individualisation explose. L’auteur revient sur l’utilisation et la symbolique du lit à travers les époques. Avec humour, il évoque le choix du côté du lit et l’importance qu’il revêt pour les personnes, les multiples positions adoptées par les couples ainsi que les habitudes de sommeil, plus ou moins compatibles avec celles du partenaire. Puisqu’il part de témoignages réels, le lecteur se retrouve inévitablement dans certaines descriptions et l’on pense à des discussions ou situations déjà vécues. La question de la chambre à part occupe une grande place dans cet ouvrage, présentée par les protagonistes comme la solution idéale quand les habitudes de sommeil des partenaires sont trop différentes. Dans une société où les individus défendent leur droit à la liberté et malgré le tabou qui entoure toujours cette pratique, faire chambre à part peut permettre à certains couples d’éviter la rupture et de poursuivre la relation de façon plus apaisée. Mon souci, c’est que j’ai eu l’impression que ce livre en arrivait presque à faire l’apologie de la chambre à part plutôt que de donner un aperçu objectif de la situation. L’utilisation de témoignages est intéressante et rend le récit vivant mais le caractère répétitif des propos tenus et le fait que certains extraits de témoignages soient dupliqués à l’identique plusieurs fois dans le livre donnent finalement l’impression de ne pas nous apprendre grand-chose. En règle générale, j’aime beaucoup les écrits de Jean-Claude Kaufmann, sa façon de situer un problème dans un contexte plus large et à partir de témoignages pour analyser une situation. Il fait d’ailleurs de nombreuses références à ses précédents ouvrages, dont « Premier matin » et « La femme seule et le prince charmant », mais "Un lit pour deux" n’est pas son meilleur livre.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.