RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Une femme entre deux mondes

            Pocket
            EAN : 9782266285292
            Code sériel : 17263
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 108 x 177 mm
            Une femme entre deux mondes

            Date de parution : 04/10/2018
            C'est un mur entre deux mondes. D'un côté, la prison. De l'autre, la liberté.
            D'un côté, Valérie, écrivain, journaliste et maman comblée. De l'autre, Nathalie – Nathalie au noir passé. L'ombre et la lumière...
            Entre les deux femmes, une correspondance se noue bientôt. Puis, au fil des visites au parloir, une intimité...
            C'est un mur entre deux mondes. D'un côté, la prison. De l'autre, la liberté.
            D'un côté, Valérie, écrivain, journaliste et maman comblée. De l'autre, Nathalie – Nathalie au noir passé. L'ombre et la lumière...
            Entre les deux femmes, une correspondance se noue bientôt. Puis, au fil des visites au parloir, une intimité qui fera vaciller le rempart des faux-semblants. Car, de chaque côté du mur, c'est la même peine qui hurle, le même secret tapi dans la mémoire des corps, les mêmes chaînes qu'il faudra, main dans la main, briser...

            « Un second roman sensible : la rencontre entre deux femmes que tout oppose. » Delphine Peras – L'Express
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266285292
            Code sériel : 17263
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            6.70 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Un second roman sensible : la rencontre entre deux femmes que tout oppose. » Delphine Peras – L’Express
            « Sa plume se confirme. » Damien Thévenot – « C’est au programme », France 2
            « Un récit poignant. » Le Télégramme
            « Qui est la plus enfermée des deux ? Valérie ou Nathalie ? Jusqu’à la fin, dans ce joli roman, il y a ce jeu d’ombre et de lumière. » Marie France
            « Un second roman sensible sur l’amitié et le secret, signé par celle qui est à la fois médecin et présentatrice sur France 5. » Télé Loisirs
            « Avec des mots simples, elle nous embarque dans ce monde de femmes où la liberté d’aller et de venir affronte une forme d’enfermement psychique. » Télé 7 jours

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Ladybird123 Posté le 14 Janvier 2019
              Valérie et Nathalie se ressemblent, nouées et enfermées chacune à leur manière dans les couloirs d’une vie sous les barreaux. La première, Valérie est romancière et se rend au pénitencier des femmes afin de parler de son dernier roman. Valérie c’est aussi une femme fragile, angoissée qui semble avoir construit sa vie sur un mensonge, percutée par des secrets, prisonnière d’une vie qu’elle ne parvient pas à s’autoriser. Nathalie quant à elle est incarcérée à la prison pour femmes pour plusieurs longues années. Quand elle entend Valérie parler de son roman, elle fond en larme et fuit la salle. Quelque temps plus tard, elle écrira une lettre à la romancière. Ce sera le début d’une relation forte et intense entre les deux femmes. Une femme enfermée dans la vie, une femme enfermée dans sa tête. Les barreaux n’ont pas toujours la couleur de la rouille et du fer, ils savent s’élever dans l’ombre des victimes. Victimes, elles le sont toutes les deux. Un traumatisme peut faire chavirer toute une vie. Il y a un prix à payer pour récupérer la liberté : vingt-cinq années pour l’une, un lâcher prise pour l’autre. Un roman qui sonne juste et véhicule plusieurs messages... Valérie et Nathalie se ressemblent, nouées et enfermées chacune à leur manière dans les couloirs d’une vie sous les barreaux. La première, Valérie est romancière et se rend au pénitencier des femmes afin de parler de son dernier roman. Valérie c’est aussi une femme fragile, angoissée qui semble avoir construit sa vie sur un mensonge, percutée par des secrets, prisonnière d’une vie qu’elle ne parvient pas à s’autoriser. Nathalie quant à elle est incarcérée à la prison pour femmes pour plusieurs longues années. Quand elle entend Valérie parler de son roman, elle fond en larme et fuit la salle. Quelque temps plus tard, elle écrira une lettre à la romancière. Ce sera le début d’une relation forte et intense entre les deux femmes. Une femme enfermée dans la vie, une femme enfermée dans sa tête. Les barreaux n’ont pas toujours la couleur de la rouille et du fer, ils savent s’élever dans l’ombre des victimes. Victimes, elles le sont toutes les deux. Un traumatisme peut faire chavirer toute une vie. Il y a un prix à payer pour récupérer la liberté : vingt-cinq années pour l’une, un lâcher prise pour l’autre. Un roman qui sonne juste et véhicule plusieurs messages où l’on viendrait presque à entendre la vérité s’époumoner après avoir hurlé de douleur.
              Lire la suite
              En lire moins
            • seniorette Posté le 9 Janvier 2019
              On se laisse prendre à cette lecture agréable même si on ne croit ps trop à la possible réalité du récit. Qui de la prisonnière ou de la journaliste est la plus libre? Hélas c'est un peu téléphoné.. mais on prend malgré tout du plaisr à la lecture
            • clergue_aurel Posté le 8 Janvier 2019
              J'étais à la Fnac peu de temps avant Noël afin de trouver un cadeau de dernière minute à l'un de mes proches. Je n'avais aucune raison de me trouver à arpenter les rayonnages de livres, pourtant ils m'ont attiré comme un aimant. J'y ai passé une bonne heure à lire les 4èmes de couvertures des derniers romans parus. L'image et le titre d'"Une femme entre deux mondes" m'a très vite accroché. La 4ème de couverture m'a conquise. J'allais lire ce livre, même sans savoir s'il avait eu de bonnes critiques. Je savais qu'il allait être question de correspondances et de rencontres entre le monde "libre" et le monde "enfermé" de deux femmes qui ne se connaissaient pas. [masquer] Plus qu'une correspondance banale, leur histoire s'entremêle, fait écho chez l'autre. L'être aidé n'est pas forcément celle que l'on croit. On comprend que l'enfermement et la liberté peut se matérialiser autrement que part l'image de la prison, dans un sens bien plus large que par des barreaux et une cellule. Ces deux femmes qui se rencontrent, se trouvent, s'aident, s'écoutent incarnent une représentation forte d'une amitié naissante, spontanée, immédiate qui va au-delà des préjugés. L'histoire devient d'autant plus touchante que l'on ne s'imagine... J'étais à la Fnac peu de temps avant Noël afin de trouver un cadeau de dernière minute à l'un de mes proches. Je n'avais aucune raison de me trouver à arpenter les rayonnages de livres, pourtant ils m'ont attiré comme un aimant. J'y ai passé une bonne heure à lire les 4èmes de couvertures des derniers romans parus. L'image et le titre d'"Une femme entre deux mondes" m'a très vite accroché. La 4ème de couverture m'a conquise. J'allais lire ce livre, même sans savoir s'il avait eu de bonnes critiques. Je savais qu'il allait être question de correspondances et de rencontres entre le monde "libre" et le monde "enfermé" de deux femmes qui ne se connaissaient pas. [masquer] Plus qu'une correspondance banale, leur histoire s'entremêle, fait écho chez l'autre. L'être aidé n'est pas forcément celle que l'on croit. On comprend que l'enfermement et la liberté peut se matérialiser autrement que part l'image de la prison, dans un sens bien plus large que par des barreaux et une cellule. Ces deux femmes qui se rencontrent, se trouvent, s'aident, s'écoutent incarnent une représentation forte d'une amitié naissante, spontanée, immédiate qui va au-delà des préjugés. L'histoire devient d'autant plus touchante que l'on ne s'imagine pas qu'elle puisse aboutir à de l'amour et du désir entre ces deux femmes et c'est une belle surprise supplémentaire que nous offre l'auteure et talentueuse Marina Carrère d'Encausse. J'avais peur au début de ma lecture, d'être tombée sur un roman très niaiseux. Elle y dépeint un amour tellement beau et parfait, que j'ai presque failli fermé le livre à cet instant tellement ça dégoulinait d'un amour pur. Si c'était pour lire une histoire lisse, autant m'acheter un Harlequin ! Mal m'en pris ! Le génie de Marina arrive juste après, c'est promis ! [/masquer] Je ne suis peut-être pas très objective sur ma note, je vous explique pourquoi. J'ai travaillé en milieu carcéral, en tant que médiatrice culturelle, mais avec des hommes. Généralement dans mon métier nous intervenant aussi en milieu féminin, mais durant ma période CDD je n'ai pas eu d'ateliers à la prison pour femmes. Mon intervention chez les hommes s'est très bien passée et je n'ai eu aucune appréhension. Par contre je sais que je ne serai pas sortie indemne de mes rencontres si cela avait été avec des femmes. Je suis beaucoup plus sensible à ce que peut vivre les femmes, à leur sensibilité, à leurs douleurs, à leurs vécus et je n'aurai certainement pas su avoir la distance nécessaire pour ne pas m'attacher à elles. D'un côté je regrette ne pas avoir pu vivre ces moments de rencontres entre femmes, d'un autre je sais que ça m'a permis d'être préservée et de faire efficacement mon job. Le roman me touche par 2 autres manières encore. [masquer] L'amour pour une personne perverse narcissique, bien que Marina choisi de ne pas aller jusqu'au bout de cette facette dans son personnage d'Olivier. [/masquer] Je l'ai moi-même vécue, mais tout comme l'héroïne du roman, j'ai choisi de m'en éloigner. Et la dernière surprise, [masquer]c'est l'amour d'une femme envers une autre femme. Ça fait réellement plaisir de lire dans un roman "non classé du genre lesbien" une histoire d'amour naissant entre deux femmes et encore plus lorsque l'on ne s'y attend pas ! [/masquer] Bref ce livre m'a comblée, je l'ai dévoré et adoré ! Merci à l'auteure pour ce petit bijou qui restera précieusement dans ma bibliothèque.
              Lire la suite
              En lire moins
            • papilou Posté le 9 Décembre 2018
              Excellent roman, sensible et prenant, dans lequel on suit la vie et les sentiments de Valérie, la narratrice. Ecrivain, elle est conviée à un club de lecture dans une prison pour une femmes. Une condamnée souhaite correspondre avec elle et de ces liens épistolaires, puis des rencontres au parloir, dérouleront la vie secrète de ses deux femmes qu'un terrible secret unit...
            • julienraynaud Posté le 3 Décembre 2018
              Je suis le premier surpris d'avoir terminé ce livre et de l'avoir apprécié. Après l'avoir commencé, je l'avais abandonné, le trouvant superficiel et attendant une intrigue qui ne venait pas. Puis je l'ai repris, et moyennant de sauter par ci par là quelques lignes de bavardage inutile, l'intrigue est arrivée, tout s'est mis en place. Et alors on veut savoir, et on ne sera pas déçu car il y aura un bon lot d'événements, bien moins gnan-gnan que les passages où l’héroïne raconte ce qu'elle fait le soir en rentrant chez elle. Attention ce livre pourrait vous donner envie de tenter une EMDR (intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires)...
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.