En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Une femme entre deux mondes

            Pocket
            EAN : 9782266285292
            Code sériel : 17263
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 108 x 177 mm
            Nouveauté
            Une femme entre deux mondes

            Date de parution : 04/10/2018
            C'est un mur entre deux mondes. D'un côté, la prison. De l'autre, la liberté.
            D'un côté, Valérie, écrivain, journaliste et maman comblée. De l'autre, Nathalie – Nathalie au noir passé. L'ombre et la lumière...
            Entre les deux femmes, une correspondance se noue bientôt. Puis, au fil des visites au parloir, une intimité...
            C'est un mur entre deux mondes. D'un côté, la prison. De l'autre, la liberté.
            D'un côté, Valérie, écrivain, journaliste et maman comblée. De l'autre, Nathalie – Nathalie au noir passé. L'ombre et la lumière...
            Entre les deux femmes, une correspondance se noue bientôt. Puis, au fil des visites au parloir, une intimité qui fera vaciller le rempart des faux-semblants. Car, de chaque côté du mur, c'est la même peine qui hurle, le même secret tapi dans la mémoire des corps, les mêmes chaînes qu'il faudra, main dans la main, briser...

            « Un second roman sensible : la rencontre entre deux femmes que tout oppose. » Delphine Peras – L'Express
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266285292
            Code sériel : 17263
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            6.70 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • prune42 Posté le 21 Octobre 2018
              Valérie Molain, une romancière, va rencontrer des lectrices d'une prison pour femmes. Quelque temps après, elle reçoit une lettre de l'une d'entre elles, Nathalie ; elles vont établir une correspondance puis lier amitié avec leurs rencontres régulières. Grâce à Nathalie, Valérie comprend qu'elle connaît mal son compagnon qui, lors de ses accès de colère, s'en prend à elle ; elle décide de mettre de la distance entre eux. Parallèlement, Valérie va voir un thérapeute pour comprendre son mal être et découvre un lourd secret familial. A la prison, Nathalie et Valérie se rapprochent encore… J'avais très envie de découvrir ce roman pas comme les autres après en avoir entendu parler autour de moi. En effet, pour moi ce thème de la prison n'est pas habituel dans mes lectures et cette rencontre entre deux femmes suscitait ma curiosité. J'ai lu ce roman rapidement en raison notamment de son écriture plaisante. Quant au livre en lui-même, j'ai été un peu surprise car je ne m'attendais pas vraiment à cette évolution, le désir homosexuel entre ces deux femmes m'a mise un peu mal à l'aise. J'aurais préféré, je crois, une simple et belle histoire d'amitié sans ambiguïté. La fin de ce roman aussi m'a étonnée, je... Valérie Molain, une romancière, va rencontrer des lectrices d'une prison pour femmes. Quelque temps après, elle reçoit une lettre de l'une d'entre elles, Nathalie ; elles vont établir une correspondance puis lier amitié avec leurs rencontres régulières. Grâce à Nathalie, Valérie comprend qu'elle connaît mal son compagnon qui, lors de ses accès de colère, s'en prend à elle ; elle décide de mettre de la distance entre eux. Parallèlement, Valérie va voir un thérapeute pour comprendre son mal être et découvre un lourd secret familial. A la prison, Nathalie et Valérie se rapprochent encore… J'avais très envie de découvrir ce roman pas comme les autres après en avoir entendu parler autour de moi. En effet, pour moi ce thème de la prison n'est pas habituel dans mes lectures et cette rencontre entre deux femmes suscitait ma curiosité. J'ai lu ce roman rapidement en raison notamment de son écriture plaisante. Quant au livre en lui-même, j'ai été un peu surprise car je ne m'attendais pas vraiment à cette évolution, le désir homosexuel entre ces deux femmes m'a mise un peu mal à l'aise. J'aurais préféré, je crois, une simple et belle histoire d'amitié sans ambiguïté. La fin de ce roman aussi m'a étonnée, je ne m'y attendais pas non plus. J'ai donc trouvé cette lecture intéressante car assez originale par son thème et son écriture facile à lire mais je m'attendais à avoir un plus gros coup de coeur que ça pour ce livre vu les critiques que j'avais pu lire avant de le commencer.
              Lire la suite
              En lire moins
            • SD49 Posté le 22 Septembre 2018
              J''ai commencé ce livre avec l'envie de l'aimer et surtout un a priori très positif car j'avais déjà eu un coup de cœur pour Une femme blessée qui était le premier roman de l'auteur. Deux femmes, deux mondes puis deux femmes et deux mondes qui interfèrent l'un avec l'autre. Une femme emprisonnée, une femme "libre". Nathalie, Valérie. Une relation forte va se créer entre elles. Marina Carrère d'Encausse a vraiment une plume très agréable. J'ai aimé que ce ne soit pas un pavé, qu'elle aille à l'essentiel avec sensibilité et surtout j'ai aimé ses personnages. Une histoire très touchante et un roman qui se dévore. Vivement le prochain !
            • Manika Posté le 16 Septembre 2018
              J'avais beaucoup aimé une femme blessée, c'est donc en toute confiance et sans avoir lu la quatrième de couverture que je me suis plongée dans ce roman. Et j'ai vraiment bien fait. Lu d'une traite je me suis laissée happée par la vie pendant quelques mois de Valérie, journaliste et romancière qui va présenter son dernier livre à un groupe de lectrices en prison. Je n'en dirais pas plus et ceux qui me suivent seront sans doute surpris de ne pas voir la quatrième sur ce post. En effet tout y est dit ou presque alors que la lecture est si prenante. En à peine plus de 200 pages, Marine Carrère d'Encausse arrive à nous faire imaginer toutes sortes de situations et aucune de celles que j'avais anticipées n'est ce qu'elle nous propose. Entre sa vie de femme, son histoire d'amour naissant avec Olivier, son travail épanouissant et sa rencontre de détenues, Valerie a une vie bien chargée mais elle est malgré tout à mille lieux d'imaginer ce que la vie lui réserve encore... et nous encore moins. L'écriture est fluide, les personnages bien ancrées dans la vie et les thèmes abordés ou suggérés que trop réels.
            • Fandol Posté le 9 Septembre 2018
              Marina Carrère d’Encausse est connue comme animatrice d’émissions consacrées à la santé mais elle écrit aussi, une habitude familiale qui lui réussit bien. Une femme entre deux mondes est son second roman, un livre que j’ai beaucoup apprécié pour la justesse de ses descriptions de l’enfermement et pour l’émotion qui s’en dégage. Son personnage principal, Valérie Molain, est écrivaine et elle a été invitée par la responsable du Club de lecture d’une prison pour femmes à venir rencontrer un groupe de personnes détenues qui ont lu son dernier livre. La voici, avant d’entrer : « Je respire ; inspire ; expire. Je mesure déjà le prix de la liberté, la chance que j’ai d’être dehors. » Il y a les contrôles, les grilles à passer et la découverte d’un lieu qu’elle n’imaginait pas : les salles de classe et la bibliothèque. La rencontre se passe bien et elle promet d’envoyer un livre dédicacé à chacune des personnes présentes. Suit un intermède consacré à sa vie familiale et sentimentale avec un certain Olivier qui peut être charmant puis, subitement odieux. D’ailleurs, il aurait été intéressant que l’auteure trouve une explication à ces sautes d’humeur incompréhensibles. Heureusement, l’intérêt du livre est ailleurs, quand Nathalie, une... Marina Carrère d’Encausse est connue comme animatrice d’émissions consacrées à la santé mais elle écrit aussi, une habitude familiale qui lui réussit bien. Une femme entre deux mondes est son second roman, un livre que j’ai beaucoup apprécié pour la justesse de ses descriptions de l’enfermement et pour l’émotion qui s’en dégage. Son personnage principal, Valérie Molain, est écrivaine et elle a été invitée par la responsable du Club de lecture d’une prison pour femmes à venir rencontrer un groupe de personnes détenues qui ont lu son dernier livre. La voici, avant d’entrer : « Je respire ; inspire ; expire. Je mesure déjà le prix de la liberté, la chance que j’ai d’être dehors. » Il y a les contrôles, les grilles à passer et la découverte d’un lieu qu’elle n’imaginait pas : les salles de classe et la bibliothèque. La rencontre se passe bien et elle promet d’envoyer un livre dédicacé à chacune des personnes présentes. Suit un intermède consacré à sa vie familiale et sentimentale avec un certain Olivier qui peut être charmant puis, subitement odieux. D’ailleurs, il aurait été intéressant que l’auteure trouve une explication à ces sautes d’humeur incompréhensibles. Heureusement, l’intérêt du livre est ailleurs, quand Nathalie, une des participantes de la rencontre en prison, lui écrit. C’est le début d’une très intéressante relation entre deux femmes dont la vie recèle des épisodes dramatiques et très douloureux. Valérie ayant obtenu un droit de visite, elle se rend régulièrement au parloir, réalisant que trois quarts d’heure, c’est beaucoup trop court : « Dans la vie normale, on peut continuer une discussion le soir au téléphone, le lendemain autour d’un café. Mais la prison n’est pas la vie normale. » Finalement, Marina Carrère d’Encausse profite de l’occasion pour parler d’une technique utilisée par certains psychiatres : l’EMDR. Cette méthode permet de stimuler très simplement les parties du cerveau où sont stockés des souvenirs oubliés. Elle a été mise au point pour les soldats US de retour de combats, pour soulager les symptômes de stress post-traumatique. Les initiales EMDR signifient eye movement desensitization and reprocessing c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires. L’auteure recommande d’ailleurs le site http://www.emdr-france.org/ pour ceux qui veulent parfaire leur documentation. Il faut lire cette belle histoire d’amour entre deux femmes que tout semblait opposer au départ. C’est un récit émouvant, triste et optimiste à la fois.
              Lire la suite
              En lire moins
            • DEVOREUSE77 Posté le 22 Août 2018
              Quand deux femmes se rencontrent, alors que tout les sépares cela donne un roman ou toutes les distances des mondes que rien ne peux rapprocher se défont comme neige au soleil. Une relation nait alors que rien ne disposait ces deux femmes a se trouver au travers de sentiments bien différents....

            Ils en parlent

            « Un second roman sensible : la rencontre entre deux femmes que tout oppose. » Delphine Peras – L’Express
            « Sa plume se confirme. » Damien Thévenot – « C’est au programme », France 2
            « Un récit poignant. » Le Télégramme
            « Qui est la plus enfermée des deux ? Valérie ou Nathalie ? Jusqu’à la fin, dans ce joli roman, il y a ce jeu d’ombre et de lumière. » Marie France
            « Un second roman sensible sur l’amitié et le secret, signé par celle qui est à la fois médecin et présentatrice sur France 5. » Télé Loisirs
            « Avec des mots simples, elle nous embarque dans ce monde de femmes où la liberté d’aller et de venir affronte une forme d’enfermement psychique. » Télé 7 jours
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com