En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Voici venir les rêveurs

        Pocket
        EAN : 9782266276122
        Code sériel : 16969
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Voici venir les rêveurs

        Sarah TARDY (Traducteur)
        Date de parution : 07/09/2017
        Ils ont traversé l’Atlantique pour vivre leur rêve, le vrai, l’américain.
        Originaire du Cameroun, Jende Jonga sait que le sort de sa famille repose sur l’obtention d’un visa de travail. Des études pour sa femme, Neni, un avenir pour son fils, Liomi… Après plusieurs petits boulots clandestins, Jende croit enfin tenir...
        Ils ont traversé l’Atlantique pour vivre leur rêve, le vrai, l’américain.
        Originaire du Cameroun, Jende Jonga sait que le sort de sa famille repose sur l’obtention d’un visa de travail. Des études pour sa femme, Neni, un avenir pour son fils, Liomi… Après plusieurs petits boulots clandestins, Jende croit enfin tenir sa chance : un job de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier de Manhattan. Mais nous sommes en 2007, et la crise des subprimes réserve, à tous, un réveil brutal…
        Choc des cultures et quête du bonheur : le rêve que l’on poursuit n’est pas toujours celui qu’on croit…

        « Un premier roman impossible à refermer. » Valérie Marin La Meslée – Le Point

        « Imbolo Mbue croit en l'humanité et en la fiction. Elle en tire sa réussite. » Jeanne de Ménibus – ELLE

        Cet ouvrage a reçu le prix PEN/Faulkner Award 2017

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266276122
        Code sériel : 16969
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Coryne1966 Posté le 6 Août 2018
          Imbolo Mbue est une auteure camerounaise qui vit à Manhattan. Elle y est arrivée à l'âge de 16 ans comme Chimamanda Ngozi Adichie dont j'ai lu "Americanah". En 2014, à la Foire du Livre de Francfort, les éditeurs font monter les enchères pour éditer le premier manuscrit d'Imbolo Mbue. Elle écrit "Voici venir les rêveurs" en 2016 ("Behold the dreamers"), son second livre. Ce livre a reçu le Prix Pen/Faulkner Award 2017. Jende Jonga arrive du Cameroun pour obtenir la fameuse "green card" américaine et vivre le rêve américain. A l'aide d'un mensonge, il devient chauffeur d'un financier de Wall Street, Clark Edward. Seul inconvénient : cet homme travaille chez Lehmann Brothers et nous sommes à l'aube de la crise des subprimes de 2008. Imbolo Mbue met face à face le monde riche des blancs et la vie difficile des noirs; on côtoie les extrêmes de la société dans ce roman. Les thèmes traités sont : la solidarité, l'amour, l'amitié, la loyauté et la trahison. J'ai beaucoup aimé la couverture de l'édition Pocket où les motifs ethniques se mélangent aux grattes-ciels de Manhattan.
        • Tbilissi Posté le 4 Août 2018
          Ce premier roman conte l’histoire de la famille Jonga, ayant quitté son Cameroun natal pour les États-Unis dans l’espoir d’une vie meilleure. Jende le père de famille est parti en éclaireur, suivi quelques mois après de Neni sa femme, et Liomi leur fils ; la petite Timba naîtra sur place. Jende et Neni travaillent pour les Edwards, une très riche famille new-yorkaise, mais la crise économique arrive... C’est une histoire emprunte d’une profonde humanité que nous livre Imbolo Mbue. A travers une narration relativement linéaire malgré quelques flash-back, et un récit presque au jour le jour qui peut sembler plat, elle donne à voir avec beaucoup de sensibilité l’intimité de ces familles, leurs joies et leurs peines, leurs espoirs déçus, les liens qui se tissent. Pour ma part j’ai eu un gros coup de cœur pour la belle relation qu'entretiennent Jende et son patron Clarke Edwards, tout en discrétion et respect. J’ai également apprécié le fils aîné du dit patron, Vince, et sa rébellion qui lui fait déclamer des tirades savoureuses sur la société américaine. Quelques longueurs sur la fin, mais un roman puissant.
        • nath45 Posté le 25 Juillet 2018
          Une fable moderne sur l’immigration, qui n’a rien d’un conte de fée!! Ici les rêves de l’immigration sont parfaitement décrits et donnent un texte d'une grande puissance, l'auteur décrit les douleurs de l’exil, ce qui ne l'empêche pas d'avoir un humour parfois décalé, c'est une histoire profondément humaine, avec des personnages attachants. Neni et Jende ont quitté leur Cameroun natal pour vivre le rêve américain, ils vivent avec leur fils Liomi dans un petit appartement à Harlem. Jende obtient un emploi de chauffeur auprès de Clark Edwards, un directeur chez Lehman Brothers, Neni quant à elle, peut reprendre des études à l'université pour devenir pharmacienne. Mais pour vivre le rêve américain il faut le sésame, la Green card!!! Un roman dont les dialogues hauts en couleur sont savoureux, un roman profondément humain et réaliste, un auteur à suivre.
        • Gsirot Posté le 17 Juillet 2018
          Un roman très pertinent sur l'immigration et particulièrement sur le mythique rêve américain qui l'est beaucoup moins en réalité, c'est ce que nous enseigne ce premier roman de Mbue à travers l'histoire d'une famille camerounaise, les Jonda, qui vient de débarquer à New York. Ils vont se lancer dans un combat sans relâche pour devenir de vrais Américains et espèrer une vie meilleure. Ça commence bien, les Edwards, une famille riche new yorkaise les embauche! Mais l'aventure ne fait que commencer ! A vous de lire pour la suite ! les personnages sont attachantes, l'auteur ne manque pas de sincérité dans son écriture, un vrai régal !!
        • Gaoulette Posté le 4 Juillet 2018
          Quel image avons nous dans les médias de l'immigration, des clandestins..... Des bateaux surchargés, la misère,, des migrants à l'agonie, des émeutes dans certains centres, la peur, des peuples qui veulent à tout prix échapper à la guerre. Imbolue Mbue rend hommage à cette population montrée du doigts. Elle fait honneur au Cameroun et à sa terre d'accueil, les Etats Unis. A travers la famille de Jende Jonga, père de famille, époux dévoué qui souhaite le meilleur avenir possible pour ses descendants, l'auteur raconte une autre face de l'immigration clandestine. Une face avec plus d'espoir et de dignité. Jende va débarquer au Etats Unis avec des rêves pleins la tête. Installé dans un quartier pauvre d'Harlem, il côtoie tous les jours par son travail de chauffeur le gratin de Wall Streets, la richesse, les hommes d'affaires et leur femme au foyer.... Devenir chauffeur pour un richissime banquier va lui faire toucher du doigts le St Graal, à ses yeux possibilité d'obtenir la Green Card. Deux familles que tout oppose (la Famille Jonga et Edwards) vont partager leur tracas du quotidien, se découvrir leur culture, s'écouter, se confier, négocier..... Deux familles où il n'y a pas seulement l'argent qui les... Quel image avons nous dans les médias de l'immigration, des clandestins..... Des bateaux surchargés, la misère,, des migrants à l'agonie, des émeutes dans certains centres, la peur, des peuples qui veulent à tout prix échapper à la guerre. Imbolue Mbue rend hommage à cette population montrée du doigts. Elle fait honneur au Cameroun et à sa terre d'accueil, les Etats Unis. A travers la famille de Jende Jonga, père de famille, époux dévoué qui souhaite le meilleur avenir possible pour ses descendants, l'auteur raconte une autre face de l'immigration clandestine. Une face avec plus d'espoir et de dignité. Jende va débarquer au Etats Unis avec des rêves pleins la tête. Installé dans un quartier pauvre d'Harlem, il côtoie tous les jours par son travail de chauffeur le gratin de Wall Streets, la richesse, les hommes d'affaires et leur femme au foyer.... Devenir chauffeur pour un richissime banquier va lui faire toucher du doigts le St Graal, à ses yeux possibilité d'obtenir la Green Card. Deux familles que tout oppose (la Famille Jonga et Edwards) vont partager leur tracas du quotidien, se découvrir leur culture, s'écouter, se confier, négocier..... Deux familles où il n'y a pas seulement l'argent qui les oppose. Il y a aussi les valeurs familiales, le rôle de la femme dans le couple, les attentes pour nos progénitures, nos espérances pour l'avenir. Deux familles qui vont rencontrer des problèmes sur les aléas de la vie et lecteur se retrouvera à pointer du doigt les deux clans. Franchement l'auteur offre une autre image des clandestins. Elle ne prend aucune position et brosse parfois un portrait peu reluisant des protagonistes, qu'il soit américain ou camerounais. Elle apporte une certaine dignité au sans papier. Je repense aussi au tandem Mme Edward/Neni, deux femmes prêtes à tout pour sauver les apparences, pour leur famille. Une confrontation que j'ai adoré lire malgré l'issue tragique. De plus, l'auteur offre un final des plus déroutant. Une autre issue de l'immigration. Une prise de position qui m'a surprise et émue. Un premier roman touchant, intéressant, émouvant avec un zest d'humour. Il offre une image plus digne de l'immigration. Il donne de l'espoir. Je le conseille.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        " Roman nostalgique sur l'immigration, en apesanteur entre le pays quitté et le pays trouvé, roman made in USA qui interroge notre liberté face au mirage américain, Voici venir les rêveurs se lit comme untruculent récit sur New York. On penss avoir découvert un formidable écrivain." Gladys Marivat, Le Monde des livres

        "Mbue égratigne l'american dream en révélant les fractures intimes et sociales d'un mirage. Un effondrement raconté sur fond de crise des subprimes, en 2007. Si les nantis dégringolent, les immigrés comme Jende ne sont pas mieux lotis. Jusqu'où les héros sont-ils prêts à aller pour décrocher le sésame de la carte verte ou pour sauver leur peau ?"
        Livres Hebdo, Keren El Kaïm

        "Un premier roman impossible à refermer."
        Le Point, Valérie Marin La Meslée

        "Imbolo Mbue fait le portrait d'une Amérique où tout est encore possible, même si le prix à payer est lourd et le racisme "enraciné". Il arrive que les rêves se fracassent et que les rêveurs soient renvoyés à la mer"
        L'Humanité, Sophie Joubert

        "Imbolo Mbue croit en l'humanité et en la fiction. Elle en tire sa réussite."
        Elle, Jeanne de Ménibus

        "Un roman puissant, remarquablement écrit."
        Femme Actuelle, Michel Primault

        "Avec ce premier roman tout en finesse, Imbolo Mbue s'affirme d'emblée comme une voix forte de la littérature afro-américaine, en plein renouveau depuis quelques années."
        Point de Vue, Pauline Sommelet

        "D'une écriture follement maîtrisée et évocatrice, Imbolo Mbue raconte la tragédie de l'immigration."
        Le Quotidien, Serge Bressan

        "Une immense réussite."
        Avantages, Isabelle Bourgeois

        "On pense aux livres de Dinaw Mengestu sur l'exil ou ceux de Jonathan Dee sur l'Amérique des nantis. On pense surtout avoir découvert un formidable écrivain."
        Le Monde, Gladys Marivat

        "Une écriture sensible et efficace [...] une grande réussite."
        Le Parisien Magazine, François Vey

        "Avec ce premier roman plein d'énergie et d'optimisme, la jeune Imbolo Mbue explore les différences culturelles, les questions d'intégration et veut croire aussi qu'un "African dream" est possible. Un roman aux chemins inattendus."
        Madame Figaro, Isabelle Potel

        "Un premier roman fracassant sur l'immigration, les rêves et les désirs."
        Sud Ouest, Isabelle de Montvert-Chaussy

        "Cet excellent roman coule d'une écriture fluide et colorée, s'anime de personnages volontiers touchants, parfois choquants ou pittoresques, pour un regard de l'intérieur sur l'exil, entre douleur et espoirs fous."
        L'Alsace, Jacques Bertho

        "Imbolo Mbue décrit au mieux ce qu'elle connaît de l'intérieur : la poursuite d'un rêve américain qui se délite."
        Les Dernières Nouvelles d'Alsace, François Montpezat

        "Imbolo Mbue signe un récit magnifique sur l'American dream version afro, sur l'épineux thème de l'immigration d'un couple qui recommence à zéro."
        Amina, Marine Rebut

        "Imbolo Mbue décrit l'envers du décor, l'intégration feinte, l'entre-soi des communautés. Et, surtout, le rêve américain" comme mirage toujours lointain."
        Afrique Magazine

        "Par la poésie des images, l'évocation de souvenirs, le recours à des dialectes ou à des expressions stéréotypées, dans une succession de chapitres qui privilégient chacun un protagoniste en particulier, Imbolo Mbue réussit à faire vibrer tout ce qui sépare les deux familles : la race, l'origine, les repères, le parcours, les conditions matérielles, l'ambition, les préoccupations."
        Esprit, Sylvie Bressier

        "Un premier roman très maîtrisé, pour ses dialogues enlevés, la psychologie de ses personnages déraillant des archétypes attendus et sa langue savoureuse, entre exaltation et pragmatisme."
        La Croix, Marie Soyeux

        "Un premier roman addictif. [...] Imbolo Mbue procède à un dynamitage des lieux communs : ne pas se fier aux clichés du patron blanc paternaliste et de son chauffeur noir, plein de sagesse. Elle aborde au contraire avec subtilité les rapports interraciaux, le rêve américain ou le couple."
        Télérama, Yasmine Youssi
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com