Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259306003
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Aliénés

Date de parution : 14/10/2021
Le pire danger pour l’espèce humaine ? L’ALIENation…
Mai 2022. À 400 kilomètres de la terre, la station spatiale internationale sombre dans la nuit artificielle. Tandis que l’équipage dort, le cadavre éventré d’un astronaute américain flotte en impesanteur dans l’un des modules de recherche. Le même jour, à Lyon, le corps éviscéré d’un biologiste américain est retrouvé à... Mai 2022. À 400 kilomètres de la terre, la station spatiale internationale sombre dans la nuit artificielle. Tandis que l’équipage dort, le cadavre éventré d’un astronaute américain flotte en impesanteur dans l’un des modules de recherche. Le même jour, à Lyon, le corps éviscéré d’un biologiste américain est retrouvé à 30 mètres de profondeur, dans un mystérieux réseau de galeries souterraines baptisé les « arêtes de poisson ».

S’engage une double enquête, d’abord internationale avec la NASA, aux États-Unis, pour tenter d’élucider un meurtre inédit dans l’histoire : celui d’un astronaute dans l’espace. À Lyon, Louise Vernay, commandant de la brigade criminelle, fait rapidement le rapprochement entre les deux assassinats, très semblables et synchrones, l’un dans l’espace, l’autre sous terre… Qu’est-ce qui les relie ? Pour quelle raison ces deux Américains ont-ils été visés ? Comment ont-ils pu être éliminés au même moment, à une telle distance ?

Louise fait rapidement la rencontre d’un étonnant moine jésuite, astrophysicien et directeur de l’observatoire du Vatican, de passage à Lyon et qui avait rendez-vous avec la victime. Ce personnage troublant lui laisse entendre que des signes d’une présence extraterrestre se multiplient, et qu’ils pourraient bien être à l’origine de ces deux meurtres…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259306003
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • RomansNoirsEtPlus Posté le 14 Janvier 2022
    Avec Fabrice Papillon on retrouve comme dans ces précédents romans un mix de suspens , d’ésotérisme, de culture scientifique et de sensationnel. Deux affaires « explosives » menées en parallèle avant de finir par se rejoindre. Une dans l’espace avec un astronaute , membre de la station spatiale internationale, retrouvé éventré par ses coéquipiers. L’autre sur Terre , plus précisément plutôt sous-Terre, avec le cadavre d’un scientifique américain globe trotter , découvert dans un réseau de galeries niché sous Lyon. La commandante Louise Vernay de la brigade criminelle de l’ancienne capitale des Gaules , mène l’enquête à sa manière , escortée de son fidèle adjoint. Dans l’ISS c’est beaucoup moins simple , les américains accusant les russes d’être derrière ce meurtre , les services secrets se battant pour reprendre l’enquête . Mais le laboratoire Columbus dans lequel le corps a été découvert étant européen , c’est à eux via Interpol de se charger des investigations. Louise est la première à faire le rapprochement entre les deux événements et va faire des pieds et des mains pour reprendre l’affaire à son compte. Elle va vite découvrir qu’une visite à l’oncle Sam s’impose si elle veut percer le secret de ces horribles morts. Ce qu’elle ne... Avec Fabrice Papillon on retrouve comme dans ces précédents romans un mix de suspens , d’ésotérisme, de culture scientifique et de sensationnel. Deux affaires « explosives » menées en parallèle avant de finir par se rejoindre. Une dans l’espace avec un astronaute , membre de la station spatiale internationale, retrouvé éventré par ses coéquipiers. L’autre sur Terre , plus précisément plutôt sous-Terre, avec le cadavre d’un scientifique américain globe trotter , découvert dans un réseau de galeries niché sous Lyon. La commandante Louise Vernay de la brigade criminelle de l’ancienne capitale des Gaules , mène l’enquête à sa manière , escortée de son fidèle adjoint. Dans l’ISS c’est beaucoup moins simple , les américains accusant les russes d’être derrière ce meurtre , les services secrets se battant pour reprendre l’enquête . Mais le laboratoire Columbus dans lequel le corps a été découvert étant européen , c’est à eux via Interpol de se charger des investigations. Louise est la première à faire le rapprochement entre les deux événements et va faire des pieds et des mains pour reprendre l’affaire à son compte. Elle va vite découvrir qu’une visite à l’oncle Sam s’impose si elle veut percer le secret de ces horribles morts. Ce qu’elle ne sait pas encore , c’est que des conflits mêlant politique , business et science risquent de ne pas rendre sa tâche des plus faciles, à moins qu’une aide extérieure inattendue ne vienne à son secours.. Un récit une nouvelle fois trépidant même si l’auteur a par moment forci un peu le trait sur certains épisodes et certains personnages. Pour autant, on ne s’ennuie pas un seul instant et en plus on se cultive. Il est vrai qu'il ne faut pas perdre le fil , tant les personnages sont nombreux et qu’ils se succèdent à une vitesse grand V . Mais l’auteur trouve le liant nécessaire pour faire avancer sa trame et son scénario. On retrouve avec plaisir Louise Vernay présente depuis le premier roman qui se passe d’ailleurs déjà sous-Terre (décidément..) même si par moment elle disjoncte complètement. L’amour sans doute …. C’est moins simple dans l’espace où l’auteur nous offre une visite guidée de l’ISS comme si vous y étiez ( même si depuis les séances live de Thomas Pesquet on s’est déjà familiarisé avec l'exiguïté des lieux ) où la distance vis à vis de la terre ferme n’empêche pas les conflits ancestraux. En résumé un bon roman d’aventures policières qui tient ses promesses (malgré quelques invraisemblances peut-être).
    Lire la suite
    En lire moins
  • SylFa Posté le 12 Janvier 2022
    Et voilà un thriller qui sort de l’ordinaire! Mai 2022. A 400 kilomètres de la Terre, la Station spatiale internationale sombre dans la nuit artificielle. Tandis que l’équipage dort, le cadavre éventré d’un astronaute américain flotte en impesanteur dans l’un des modules. le même jour, à Lyon, le corps éviscéré d’un biologiste américain est retrouvé à 30 mètres de profondeur, dans un mystérieux réseau de galeries souterraines... Un récit mené tambour battant par la commandant de la PJ de Lyon, Louise Vernay. Un personnage haut en couleurs « qui jure comme un charretier, irradie le monde de sa gouaille et sa mauvaise humeur ». J’ai eu l’impression de suivre un épisode de Capitaine Marleau, par ce côté décalé et peu diplomate du personnage. L’intrigue en elle-même est terriblement bien ficelée, rappelant certains romans de Dan Brown. J’ai été complètement happée par l’atmosphère, passionnée par l’exploration de Lyon, la Station spatiale, la Silicon Valley...et bluffée de découvrir plein de choses passionnantes sur l’univers, le fonctionnement des GAFAM... bref on ne s’ennuie pas et on ressort de cette lecture avec plein de questionnements. Une lecture tel un script pour un futur Blockbuster: à découvrir si vous aimer les thrillers scientifiques!!!
  • musemania Posté le 5 Janvier 2022
    J’avais découvert la plume de Fabrice Papillon au travers de son premier thriller historique : « Le dernier hyver ». Je participais cette année-là au jury du Prix du Meilleur Polar des Editions Points et ce livre avait été un lauréat haut la main. Si vous ne connaissez pas cet auteur, je dois vous faire une confidence : attention, ce livre est dangereux. Et oui, dangereux car très difficile à déposer, à suspendre sa lecture, à ne dire qu’on n’y consacrera que 5 petites minutes… Une fois lancé, vous n’arriverez certainement plus à vous arrêter. En tout cas, pour ma part, cela a été le cas! Deuxième chose dont je souhaitais vous faire part, c’est que l’auteur consacre un énorme et colossal travail à documenter son histoire. Hors de question, de survoler son sujet quel qu’il soit. En effet, cela doit être des heures et des heures de fouilles dans la littérature, dans la documentation que l’auteur doit passer afin d’offrir à ses lecteurs des thrillers aussi fournis ! Dès qu’il aborde une question en particulier, rien n’est laissé au hasard. On y apprend une flopée d’information et ce, sans s’en rendre compte. Dans « Aliénés », j’ai adoré que le milieu de... J’avais découvert la plume de Fabrice Papillon au travers de son premier thriller historique : « Le dernier hyver ». Je participais cette année-là au jury du Prix du Meilleur Polar des Editions Points et ce livre avait été un lauréat haut la main. Si vous ne connaissez pas cet auteur, je dois vous faire une confidence : attention, ce livre est dangereux. Et oui, dangereux car très difficile à déposer, à suspendre sa lecture, à ne dire qu’on n’y consacrera que 5 petites minutes… Une fois lancé, vous n’arriverez certainement plus à vous arrêter. En tout cas, pour ma part, cela a été le cas! Deuxième chose dont je souhaitais vous faire part, c’est que l’auteur consacre un énorme et colossal travail à documenter son histoire. Hors de question, de survoler son sujet quel qu’il soit. En effet, cela doit être des heures et des heures de fouilles dans la littérature, dans la documentation que l’auteur doit passer afin d’offrir à ses lecteurs des thrillers aussi fournis ! Dès qu’il aborde une question en particulier, rien n’est laissé au hasard. On y apprend une flopée d’information et ce, sans s’en rendre compte. Dans « Aliénés », j’ai adoré que le milieu de l’espace soit omniprésent. Étant, depuis toute petite, une grande fan du monde spatial, j’ai encore pu y découvrir plein de choses. Quand Fabrice Papillon vous décrit l’ISS, la station spatiale internationale, vous avez tout simplement l’impression d’y graviter, en compagnie de son équipage à plus de 400 km de la terre. Quand j’ai lu certains détails, j’ai eu l’impression que l’auteur lui-même s’y était rendu tellement des détails y sont apportés, c’est inouï ! J’apprécie cette manière de travailler un bouquin, surtout que c’est encore plus rare en matière de littérature noire. Et juste pour cela, je dois en tirer mon chapeau! Entre la France et les Etats-Unis, c’est une véritable enquête qui est menée sur les chapeaux de roues. On ne s’ennuie à aucun moment. Le personnage de Louise Vernay est déjà apparu dans le premier thriller de l’auteur, dont je vous parlais ci-dessus, « Le dernier hyver ». Flic au caractère exécrable, alors qu’elle fait habituellement cavalier seule, elle doit s’associer afin de faire toute la lumière sur de mystérieux et sanguinolents décès. Franchement, j’ai beaucoup apprécié cette lecture divertissante et originale. C’est tout un univers qu’offre l’auteur à ses lecteurs. Digne des meilleurs thrillers historiques et d’aventure, Fabrice Papillon fait partie de la cour des grands et mérite toute sa place sur cette scène où les écrivains de talent qui parviennent à vous tenir en haleine pendant plus de 500 pages ne sont pas des plus nombreux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Killing79 Posté le 3 Janvier 2022
    Fabrice Papillon est un vulgarisateur. Il cherche à transmettre ses connaissances par l’intermédiaire de l’écrit ou de l’image. Pour ce faire, dans ses romans, il lie des enquêtes policières à des réalités de la science. A la sortie de ses œuvres, on s’est diverti en apprenant et c’est assez agréable ! Dans « Aliénés », une commissaire stagiaire, cherche à trouver la connexion entre deux meurtres commis dans des lieux singuliers. Afin de déchiffrer ces phénomènes inexplicables, elle part dans tous les sens, confrontant les acteurs suspects même les plus inaccessibles. Elle suit des pistes tour à tour religieuses, militaires et scientifiques. Très vite, on comprend que ses crimes isolés font partie d’une machination beaucoup plus grande et que son acharnement va déclencher une tempête. Louise Vernay a un caractère très fort. Elle est impulsive, parfois irrespectueuse et risque d’en énerver quelques-uns. Pour ma part, j’ai aimé ce personnage féminin sans filtre qui renverse tout sur son passage pour arriver à ses fins. Elle entraîne le lecteur à un rythme fou dans une quête de vérité tumultueuse. Pour cet épisode, l’auteur a eu recours à moins d’érudition et a plutôt tendu son histoire vers plus d’aventure. Portées par cet objectif, certaines scènes sont... Fabrice Papillon est un vulgarisateur. Il cherche à transmettre ses connaissances par l’intermédiaire de l’écrit ou de l’image. Pour ce faire, dans ses romans, il lie des enquêtes policières à des réalités de la science. A la sortie de ses œuvres, on s’est diverti en apprenant et c’est assez agréable ! Dans « Aliénés », une commissaire stagiaire, cherche à trouver la connexion entre deux meurtres commis dans des lieux singuliers. Afin de déchiffrer ces phénomènes inexplicables, elle part dans tous les sens, confrontant les acteurs suspects même les plus inaccessibles. Elle suit des pistes tour à tour religieuses, militaires et scientifiques. Très vite, on comprend que ses crimes isolés font partie d’une machination beaucoup plus grande et que son acharnement va déclencher une tempête. Louise Vernay a un caractère très fort. Elle est impulsive, parfois irrespectueuse et risque d’en énerver quelques-uns. Pour ma part, j’ai aimé ce personnage féminin sans filtre qui renverse tout sur son passage pour arriver à ses fins. Elle entraîne le lecteur à un rythme fou dans une quête de vérité tumultueuse. Pour cet épisode, l’auteur a eu recours à moins d’érudition et a plutôt tendu son histoire vers plus d’aventure. Portées par cet objectif, certaines scènes sont exagérées et casse un peu le réalisme de l’histoire. La réussite repose donc moins sur la crédibilité habituelle que sur l’efficacité du récit, mené tambour battant. J’ai aussi besoin de préciser qu’en plus d’être un écrivain talentueux, Fabrice Papillon est un mec super sympa, drôle et passionnant, qui m’a écrit la meilleure dédicace du monde ! Je ne peux donc que vous encourager à vous intéresser à son travail. Ce thriller, fort de son savoir-faire, est une nouvelle fois la preuve que la littérature peut être distrayante et intelligente. Merci Fabrice, le rendez-vous est pris pour le prochain !
    Lire la suite
    En lire moins
  • blackbookspolar Posté le 30 Décembre 2021
    J’avais beau savoir que Fabrice Papillon écrivait des thrillers scientifiques vulgarisés (c’est à dire accessibles à tous et surtout à moi!), j’avais tout de même quelques craintes. N’ayant que très peu d’attraits pour ce genre littéraire, je me suis tout de même demandé si j’arriverai à suivre cette enquête. Eh bien la réponse est une grand OUI ! Ok, le démarrage a été laborieux en ce qui me concerne, tous ces termes propres au milieu spatial m’ont pendant quelques minutes mis à rude épreuve mais c’est très, très vite passé et pour cause! L’auteur nous simplifie grandement les choses sans jamais nous prendre pour des imbéciles, ça a très bien fonctionné pour moi et je me suis laissée happer par cette intrigue digne des meilleurs scenarii de science-fiction cinématographiques. Aliénés a été pour moi, un véritable OVNI (sans mauvais jeu de mots). Peu habituée à ce genre de lecture, j’en ressors pourtant extrêmement satisfaite. J’ai rapidement été prise au piège de cette enquête à 100 à l’heure, véritable course contre la montre pour sauver le monde d’un ennemi invisible. J’ai englouti plus de 350 pages en un après-midi, n’arrivant pas à lâcher ces personnages Louise et Ethan, suspectant tout et tout... J’avais beau savoir que Fabrice Papillon écrivait des thrillers scientifiques vulgarisés (c’est à dire accessibles à tous et surtout à moi!), j’avais tout de même quelques craintes. N’ayant que très peu d’attraits pour ce genre littéraire, je me suis tout de même demandé si j’arriverai à suivre cette enquête. Eh bien la réponse est une grand OUI ! Ok, le démarrage a été laborieux en ce qui me concerne, tous ces termes propres au milieu spatial m’ont pendant quelques minutes mis à rude épreuve mais c’est très, très vite passé et pour cause! L’auteur nous simplifie grandement les choses sans jamais nous prendre pour des imbéciles, ça a très bien fonctionné pour moi et je me suis laissée happer par cette intrigue digne des meilleurs scenarii de science-fiction cinématographiques. Aliénés a été pour moi, un véritable OVNI (sans mauvais jeu de mots). Peu habituée à ce genre de lecture, j’en ressors pourtant extrêmement satisfaite. J’ai rapidement été prise au piège de cette enquête à 100 à l’heure, véritable course contre la montre pour sauver le monde d’un ennemi invisible. J’ai englouti plus de 350 pages en un après-midi, n’arrivant pas à lâcher ces personnages Louise et Ethan, suspectant tout et tout le monde jusqu’au bout. Mes peurs primaires concernant la vie au delà de la terre ne m’ont pas épargnées. Les nombreux éléments à ce sujet durant toute la lecture n’ont pas été pour me rassurer. Offert aux lecteurs comme un vrai divertissement, c’est du moins comme ça que je le perçois, l’auteur joue avec des personnalités publiques bien réelles, ne soyez donc pas surpris de croiser Elon Musk, Joe Biden ou même le pape François. Certains diront que c’est un peu trop, moi j’ai trouvé ça d’autant plus intéressant pour donner un peu de réalité à tout ce récit assez incroyable. Certains personnages peuvent paraître caricaturaux, mais c’est ce qui, à mon sens, fait tout le charme de l’histoire. J’ai apprécié voyagé en compagnie de Louise et son franc parler, j’ai presque eu l’impression que j’étais devenue une experte en astronomie tout ça parce que j’ai visité l’ISS et Space X et que maintenant je connais la différence entre astronaute, spationaute et cosmonaute. AAAH les grands pouvoirs de la littératures ne peuvent être contestés ! Blague à part, j’ai savouré cette lecture bien que je craignais une fin rocambolesque qui ne soit pas digne de mes attentes. Fort heureusement pour moi, ce ne fût pas le cas. On voit bien que l’auteur sait de quoi il parle et il nous dresse ici un thriller scientifique frôlant le roman d’anticipation. Effrayant. Je n’ai nullement été vérifier les dires de Fabrice Papillon, préférant avancer aveuglement dans cette quête de vérité sur la source originelle du monde. Grand moment de distraction, teinté d’un temps soit peu d’angoisse, du moins pour ma part, j’ai dévoré ce livre, oubliant parfois où j’étais et quel jour on était. En plus de son côté page-turner à souhait, ce thriller nous amène inéluctablement à nous poser certaines questions. Je les tairais ici pour ne pas vous spoiler mais sous toute cette enquête extravagante et surprenante, de véritables problèmes sociétaux vous sauteront au nez. Inutile de faire l’autruche, on est en plein dedans… En conclusion : Une très bonne lecture pour finir l’année. De quoi vous vider la tête et l’esprit de vos tracas quotidiens et vous tordre les boyaux (mais quel est donc ce mal qui s’installe dans les intestins?). 502 pages qui promettent moult rebondissements, nous donnant l’impression d’être destiné à atterrir sur grand écran tant ses ressemblances avec les gros blockbusters sont flagrantes. Distrayante, captivante et efficace, une très belle découverte qui, une fois de plus, efface mes préjugés quant à ce genre de littérature. Que c’est bon de sortir de sa zone de confort. Vous l’aurez compris, un livre à lire si vous voulez sortir des sentiers battus !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…