Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749168036
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 200 mm

Apprendre à se noyer

Jean-Yves Cotte (traduit par)
Date de parution : 26/08/2021
Qu’avait vu le garçon ? Son père, tendant la main. La gorge sans fin de la bête. Quoi d’autre ? Peut-être était-ce allé si vite qu’il n’avait rien vu. Rien compris. De grâce.
Quelque part dans la jungle somptueuse et inquiétante d’un pays d’Amérique du Sud, un père emmène son fils pêcher, l’autorisant pour la première fois à s’aventurer au milieu d’un fleuve dont les eaux se révèlent aussi dangereuses que généreuses. Ce rite d’initiation va bientôt tourner au cauchemar lorsque le jeune... Quelque part dans la jungle somptueuse et inquiétante d’un pays d’Amérique du Sud, un père emmène son fils pêcher, l’autorisant pour la première fois à s’aventurer au milieu d’un fleuve dont les eaux se révèlent aussi dangereuses que généreuses. Ce rite d’initiation va bientôt tourner au cauchemar lorsque le jeune garçon disparaît subitement. À la recherche de son enfant, l’homme débarque sur un rivage hostile, peuplé de tribus, de chamans et de sorcières.
 
Apprendre à se noyer est un conte initiatique et horrifique, saisissant par sa cruauté autant que par sa poésie et sa délicatesse. Jeremy Robert Johnson nous entraîne dans un voyage apocalyptique et intime qui, par-delà le macabre, offre une fable de toute beauté sur l’amour, la disparition, et la possibilité toujours présente, pour nous autres les vivants, de défier la mort pour lui arracher ce dont elle nous a privés.

« Johnson fait preuve d’une énergie qui nous propulse dans des espaces très ténébreux, inquiétants, mais profondément humains ». Brian Evenson
 
« Un écrivain éblouissant » Chuck Palahniuk

Rentrée littéraire 2021
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749168036
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

"Entre songe et réalité, la quête d'une âme perdue pour trouver la vengeance, puis la paix. Une lecture hypnotique, qu'on ne lâche pas."
Margaux / FNAC

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Thalie4 Posté le 3 Novembre 2021
    Quelque part en Amérique du sud, un père emmène son fils à la pêche. C'est jour de fête et de fierté pour ce père qui apprend à son enfant. Mais le malheur arrive lorsque  le garçon disparaît, avalé dans la gueule d'un monstre. Ce roman est un conte hors du temps. Une ôde à la douleur, lorsque celle-ci s'approche de la folie. Le père se lance dans une fuite, une quête folle. Il ne peut dire à la mère de l'enfant que celui-ci n'est plus par sa faute. Il doit le venger, quitte à y laisser sa vie. De toute façon, il est déjà mort à l'intérieur.
  • Lilylivre Posté le 29 Octobre 2021
    Nous sommes en Amérique du Sud, un père apprend à pêcher à son fils. Pour la première fois, il va l'autoriser à parcourir les eaux du fleuve. C'est le début d'un long cauchemar... Impuissant, il voit son fils disparaître, emporté par les eaux. Ne pouvant se résoudre à retourner chez lui sans son fils, il parcourera la jungle, rencontrera des tribus, des chamans et des sorcières pour tenter coûte que coûte de retrouver son fils. Apprendre à se noyer c'est 148 pages de lecture en apnée. Une plume forte, percutante, brutale et terriblement poétique. On ressent toute l'impuissance, l'incompréhension et la colère de ce père qui voit s'écrouler son monde en un instant. Au fil des pages, il tombera peu à peu dans la folie, hanté par les souvenirs des moments passés avec son fils. Rongé par sa culpabilité, il poursuivra sa quête jusqu'à épuisement. Un conte déchirant, un cri du cœur qui nous parle de la perte, du deuil. Je pense qu'il faudra que je le relise encore pour en comprendre toutes les subtilités. Adepte de romans initiatiques, ce livre est fait pour vous !
  • Manonlitetvadrouilleaussi Posté le 24 Octobre 2021
    Il y a des faux airs de David Vann dans ce roman de Jeremy Robert Johnson, traduit par Jean-Yves Cotté. Direction la jungle d’un pays d’Amérique du Sud, au côté d’un père et son jeune fils de 7 ans partis pêcher. Mais ce qui devait être un bon moment père-fils vire rapidement au cauchemar dans cette nature hostile où créatures mystérieuses et dangereuses règnent dans le fleuve. Et la comparaison avec Vann s’arrête là, car ici Jeremy Robert Johnson convoque l’onirisme et le mysticisme dans l’errance d’un des personnages. C’est sombre et beau à la fois. C’est dérangeant et déroutant. Autant vous prévenir, certains passages sont carrément glauques, mais on se laisse porter par cette atmosphère pesante et oppressante où des territoires sont gardés par des tribus menaçantes, des chamans ou sorcières. Des personnages jamais nommés, aucune indication précise du lieu et de l’époque (Amazonie ?). Un rythme maîtrisé qui monte crescendo. Des chapitres courts. Voilà pour la construction de ce récit singulier. Je ne nous en dirai pas plus. Le roman est court ( 140 pages) mais extrêmement intense. Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai beaucoup aimé même si j’ai été malmenée... Il y a des faux airs de David Vann dans ce roman de Jeremy Robert Johnson, traduit par Jean-Yves Cotté. Direction la jungle d’un pays d’Amérique du Sud, au côté d’un père et son jeune fils de 7 ans partis pêcher. Mais ce qui devait être un bon moment père-fils vire rapidement au cauchemar dans cette nature hostile où créatures mystérieuses et dangereuses règnent dans le fleuve. Et la comparaison avec Vann s’arrête là, car ici Jeremy Robert Johnson convoque l’onirisme et le mysticisme dans l’errance d’un des personnages. C’est sombre et beau à la fois. C’est dérangeant et déroutant. Autant vous prévenir, certains passages sont carrément glauques, mais on se laisse porter par cette atmosphère pesante et oppressante où des territoires sont gardés par des tribus menaçantes, des chamans ou sorcières. Des personnages jamais nommés, aucune indication précise du lieu et de l’époque (Amazonie ?). Un rythme maîtrisé qui monte crescendo. Des chapitres courts. Voilà pour la construction de ce récit singulier. Je ne nous en dirai pas plus. Le roman est court ( 140 pages) mais extrêmement intense. Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai beaucoup aimé même si j’ai été malmenée tout au long de la lecture. La direction que prend le récit peut en dérouter certains, mais sur moi cela a fonctionné. Il faut pouvoir s’ouvrir à cette part de magie. Un conte initiatique, une fable macabre où l’horreur côtoie l’amour, où le poids de la culpabilité vous entraîne en eaux troubles...Peut-on réellement refaire surface après un tel drame ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • clo73 Posté le 16 Octobre 2021
    Un texte initiatique, onirique et poétique. Un roman surprenant, très original qui étonnamment m'a plu. En général, j'ai du mal à adhérer au monde imaginaire et irréel. Mais pour cette lecture, cela a bien fonctionné et j'ai passé un bon moment en compagnie de cet ouvrage. Dans ce livre, le sujet m'intéresse vivement puisqu'il est question de la perte d'un enfant, c'est pourquoi j'ai souhaité le lire. C'est une histoire captivante ; Un fils disparait sous les yeux de son père. Un monstre a emporté son enfant, il devient fou… Fou de chagrin, de honte et de désespoir. Il y a un passage très fort au cours du récit apportant de l'intensité et de la puissance au texte et l'histoire prend véritablement tout son sens ! C'est vraiment judicieux et bouleversant à la fois. Mais chut ! C'est une expérience littéraire que je ne regrette pas d'avoir lu. Je ne peux que vous conseiller de plonger à votre tour dans cet étrange roman. Je suis sortie de ma zone de confort avec plaisir en découvrant cette nouveauté de la rentrée littéraire. Merci Babelio et les éditions Le Cherche-Midi pour cet envoi.
  • bibliothecaire_reveuse Posté le 15 Octobre 2021
    CHERCHER LE GARÇON... Quelque part dans la jungle d'Amérique du Sud, un homme cherche le corps de son fils, emporté par une bête aquatique, suite à un rite d'initiation. Une sorcière va l'aider dans cette quête impossible... Premier roman de JR Johnson publié en France, ce conte cauchemardesque et poétique est une plongée dans l'enfer amazonien, qu'on lit d'une traite tant on est hypnotisé par le texte. Minimaliste, sombre, puissant et magnifique, ce roman à la frontière du rêve et de la transe, qui parle de l'amour et du deuil d'un enfant va vous hanter un bon moment... Une belle découverte et un auteur que j'ai hâte de relire...
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Les romans étrangers de la rentrée littéraire

    Lumière sur les romans étrangers ! À l’occasion de cette rentrée littéraire, ce sont 11 romans venus des quatre coins du monde qui sont à l’honneur. De la jungle d’un pays d’Amérique du Sud à un domaine familial au Venezuela en passant par la campagne finlandaise, offrez-vous un tour du monde à travers la lecture.

    Lire l'article
  • Focus
    le cherche midi éditeur

    "Apprendre à se noyer", fable bouleversante sur la mort et l'amour absolu

    Première publication de Jeremy Robert Johnson en France, Apprendre à se noyer est une véritable surprise en cette rentrée littéraire, un récit dont les premières pages ne nous emmènent pas là où on pensait aller. Une épopée aussi mystérieuse que poétique en pleine jungle.

    Lire l'article