Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259307086
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 135 x 210 mm
Celle qui criait au loup
Date de parution : 13/01/2022
Éditeurs :
Plon

Celle qui criait au loup

Date de parution : 13/01/2022
"Quand les filles parlent d'elle, tout bas, entre deux portes, elles disent qu'elle est fière et hautaine, aussi belle qu'une lumière froide. On a rien contre elle, qui peut avoir un truc contre Albane, elle est parfaite ? Faut juste reconnaître que c'est pas normal de passer autant d'années à travailler avec une personne sans rien savoir d'elle."
Albane est une infirmière modèle, respectée et appréciée de ses collègues, qui pourtant ne savent rien d’elle. Après des journées éreintantes dans son service, elle s’occupe de ses deux enfants... Albane est une infirmière modèle, respectée et appréciée de ses collègues, qui pourtant ne savent rien d’elle. Après des journées éreintantes dans son service, elle s’occupe de ses deux enfants jusqu’au retour de leur père. Elle le fait parce qu’il le faut, sans plaisir. Depuis peu, quelque chose la déstabilise... Albane est une infirmière modèle, respectée et appréciée de ses collègues, qui pourtant ne savent rien d’elle. Après des journées éreintantes dans son service, elle s’occupe de ses deux enfants jusqu’au retour de leur père. Elle le fait parce qu’il le faut, sans plaisir. Depuis peu, quelque chose la déstabilise et la dérange chez sa fille de six ans. Albane développe un comportement inquiétant envers Emma, au point d’alerter son mari qui ne lui laisse pas le choix…

D’une écriture intense et fulgurante, Delphine Saada décrit l’effondrement d’une femme contrainte
à revenir sur son passé, signant un roman qui trouble et bouleverse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259307086
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

Un récit percutant et sidérant.
Marie Lenoir / La Bulle, Médiathèque de Mazé

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdemoe Posté le 16 Mars 2022
    Glaçant. Choquant. Anxiogène. Bouleversant. #9642;️ Voilà les premiers mots qui me viennent en tête, même si j’avoue avoir terminé ma lecture sans voix, le souffle coupé, le sang figé. J’étais là, vaincue, K.O. Que cette lecture était éprouvante ! Je l’ai trouvée terrible, et inoubliable. C’est dur, violent, terrifiant. Certaines scènes m’ont pétrifiée. Mais laissez moi d’abord vous faire un résumé rapide. #9642;️ Albane est respectée et appréciée dans son travail, même si ses collègues ne la connaissent pas plus que ça. Ils ne savent rien d’elle. Après le travail, elle retrouve ses enfants et s’en occupe jusqu’au retour du papa. Mais le coeur n’y est pas. Elle le fait, parce qu’elle n’a pas le choix. Et depuis peu, quelque chose la dérange chez sa fille, au point de développer une aversion. Ce comportement inquiétant envers Emma alerte son mari, qui devra prendre une décision radicale. #9642;️ C’était absolument BOULEVERSANT. On se demande comment une mère peut ne pas aimer sa fille. Qu’est-ce qui s’est passé pour en arriver là? Par la force de sa plume, l’auteure nous fait devenir Albane. On s’immisce dans sa vie. Elle fait semblant. C’est mécanique, jusqu’au point de non-retour. Sous la menace du divorce, elle suit une thérapie, et s’ouvre peu à peu. La parole libère,... Glaçant. Choquant. Anxiogène. Bouleversant. #9642;️ Voilà les premiers mots qui me viennent en tête, même si j’avoue avoir terminé ma lecture sans voix, le souffle coupé, le sang figé. J’étais là, vaincue, K.O. Que cette lecture était éprouvante ! Je l’ai trouvée terrible, et inoubliable. C’est dur, violent, terrifiant. Certaines scènes m’ont pétrifiée. Mais laissez moi d’abord vous faire un résumé rapide. #9642;️ Albane est respectée et appréciée dans son travail, même si ses collègues ne la connaissent pas plus que ça. Ils ne savent rien d’elle. Après le travail, elle retrouve ses enfants et s’en occupe jusqu’au retour du papa. Mais le coeur n’y est pas. Elle le fait, parce qu’elle n’a pas le choix. Et depuis peu, quelque chose la dérange chez sa fille, au point de développer une aversion. Ce comportement inquiétant envers Emma alerte son mari, qui devra prendre une décision radicale. #9642;️ C’était absolument BOULEVERSANT. On se demande comment une mère peut ne pas aimer sa fille. Qu’est-ce qui s’est passé pour en arriver là? Par la force de sa plume, l’auteure nous fait devenir Albane. On s’immisce dans sa vie. Elle fait semblant. C’est mécanique, jusqu’au point de non-retour. Sous la menace du divorce, elle suit une thérapie, et s’ouvre peu à peu. La parole libère, et on finit par comprendre, même si on se doutait, maintenant on sait. Le jugement laisse place à l’empathie. La compréhension. Et la compassion. C’est brut. Cru. Très dur. Mais surtout captivant. Sous sa couverture rose bonbon se cache un roman psychologique très puissant, réservé à un public averti, que je ne peux que recommander.
    Lire la suite
    En lire moins
  • milkaboon Posté le 16 Mars 2022
    Un livre comme j'aime ! J'ai été captivée envoûtée... J'ai quasi lu d'une traite! C'est vrai que parfois on juge vite... Sans savoir... Parfois on a tort on a parlé trop vite parce que quand on sait... On comprend mieux... Un roman 👊 ! Bouleversant !!! Ce n'est vraiment pas facile d'être parent tous les jours... Un roman bouleversant!!! Je vous le recommande vivement... 📖 Albane est une infirmière modèle, respectée et appréciée de ses collègues, qui pourtant ne savent rien d'elle. Après des journées éreintantes dans son service, elle s'occupe de ses deux enfants jusqu'au retour de leur père. Elle le fait parce qu'il le faut, sans plaisir. Depuis peu, quelque chose la déstabilise et la dérange chez sa fille de six ans. Albane développe un comportement inquiétant envers Emma, au point d'alerter son mari qui ne lui laisse pas le choix...
  • Afleurdelivres Posté le 12 Mars 2022
    Ce thriller psychologique est aussi glaçant et déroutant que bouleversant. Premier roman du médecin Delphine Saada il traite d’un sujet tabou celui du désamour d’un parent envers son enfant. Des le début on pressent qu’un drame se profile, certains passages donnent froid dans le dos et ce climat anxiogène est bien rendu. Albane, la narratrice, infirmière dans un hôpital, est une femme appréciée de ses collègues bien qu’assez froide et rigide. Elle préserve de façon forcenée les apparences et s’applique à toujours afficher une image parfaite. Elle a besoin de contrôler son environnement pour apaiser ses angoisses. Si elle est irréprochable professionnellement il n’en va pas de même concernant son rôle de mère. Cette femme qui semble forte est en réalité fragile et en grande souffrance. Son rôle maternel est de plus en plus pesant et déplaisant, sa relation à ses enfants, surtout sa fille de 6 ans, son bouc émissaire, se résume à des instructions, des gestes mécaniques et un comportement militaire privé d’affect « rien ne l’envahit, ne la submerge, ni le bon ni le mauvais ». Son mari s’inquiète mais lui trouve d’abord des excuses. « Elle chemine dans un tunnel lisse, sans relief. Ce qu’elle a traversé s’efface... Ce thriller psychologique est aussi glaçant et déroutant que bouleversant. Premier roman du médecin Delphine Saada il traite d’un sujet tabou celui du désamour d’un parent envers son enfant. Des le début on pressent qu’un drame se profile, certains passages donnent froid dans le dos et ce climat anxiogène est bien rendu. Albane, la narratrice, infirmière dans un hôpital, est une femme appréciée de ses collègues bien qu’assez froide et rigide. Elle préserve de façon forcenée les apparences et s’applique à toujours afficher une image parfaite. Elle a besoin de contrôler son environnement pour apaiser ses angoisses. Si elle est irréprochable professionnellement il n’en va pas de même concernant son rôle de mère. Cette femme qui semble forte est en réalité fragile et en grande souffrance. Son rôle maternel est de plus en plus pesant et déplaisant, sa relation à ses enfants, surtout sa fille de 6 ans, son bouc émissaire, se résume à des instructions, des gestes mécaniques et un comportement militaire privé d’affect « rien ne l’envahit, ne la submerge, ni le bon ni le mauvais ». Son mari s’inquiète mais lui trouve d’abord des excuses. « Elle chemine dans un tunnel lisse, sans relief. Ce qu’elle a traversé s’efface aussitôt. Le bout ne lui fait pas peur, ce qui lui ferait peur, en revanche, c’est qu’on l’oblige à en sortir ». Et un jour il l’oblige…témoin de son comportement abusif il menace de la quitter et la pousse à consulter un thérapeute. Sa psychothérapie forcée, l’acheminant d’un état inconscient vers un état de conscience, ouvre la boîte de Pandore. On comprend alors l’origine de son mal et on se surprend à ressentir de la compassion. Une mécanique implacable se met en route jusqu’au final intense et empoignant. Même si l’on devine assez vite la raison de son dysfonctionnement la lecture reste addictive ne perdant jamais d’intérêt. Les mécanismes de défenses, les zones grises et tortueuses de la psyché sont abordés subtilement avec filigrane une interrogation sur la maternité bien sûr mais aussi sur la transmission et le traumatisme. Une très belle découverte! A lire l’émouvante chronique de @Ladybirdy qui m’a convaincue de le lire et que je remercie
    Lire la suite
    En lire moins
  • VELGHE Posté le 5 Mars 2022
    #x1f338;La vérité n'est qu'un miroir brisé qui éclate tôt ou tard. Nos reflets ne sont guère que des conséquences. Lord Esperanza#x1f338; #x1f36d;Albane est une infirmière, parfaite aux yeux de tous ses collègues. Mais Albane intrigue. Personne ne sait rien d'elle. Elle ne se livre pas, ne se confie pas. Et quand en rentrant chez elle après le travail, Albane doit encore s'occuper de ses 2 enfants, Arthur 3 ans et Emma 6 ans, c'est un monde de règles, de reproches, de punitions, de rigueur en particulier envers Emma. Car Albane n'aime pas sa fille. Comment une mère ne peut aimer son enfant ? Son comportement va alerter son mari qui l'incitera à suivre une thérapie. Une thérapie qui fera plonger Albane dans son enfance. Avec une couverture si colorée, si rose bonbon, rien ne prédestinait une telle claque. J'ai détesté Albane pour sa froideur, sa rigidité mais au fil des pages, j'ai découvert un mal être dont le secret bien enfoui finira par éclater en milles morceaux. Tout compte fait, après lecture, la couverture résume bien à elle seule une vie brisée. Un 1er roman pour Delphine Saada qui fait froid dans le dos.#x1f36d; RÉSUMÉ  : #x1f4d6; "Quand les filles parlent d'elle, tout bas, entre deux portes, elles disent qu'elle est fière et... #x1f338;La vérité n'est qu'un miroir brisé qui éclate tôt ou tard. Nos reflets ne sont guère que des conséquences. Lord Esperanza#x1f338; #x1f36d;Albane est une infirmière, parfaite aux yeux de tous ses collègues. Mais Albane intrigue. Personne ne sait rien d'elle. Elle ne se livre pas, ne se confie pas. Et quand en rentrant chez elle après le travail, Albane doit encore s'occuper de ses 2 enfants, Arthur 3 ans et Emma 6 ans, c'est un monde de règles, de reproches, de punitions, de rigueur en particulier envers Emma. Car Albane n'aime pas sa fille. Comment une mère ne peut aimer son enfant ? Son comportement va alerter son mari qui l'incitera à suivre une thérapie. Une thérapie qui fera plonger Albane dans son enfance. Avec une couverture si colorée, si rose bonbon, rien ne prédestinait une telle claque. J'ai détesté Albane pour sa froideur, sa rigidité mais au fil des pages, j'ai découvert un mal être dont le secret bien enfoui finira par éclater en milles morceaux. Tout compte fait, après lecture, la couverture résume bien à elle seule une vie brisée. Un 1er roman pour Delphine Saada qui fait froid dans le dos.#x1f36d; RÉSUMÉ  : #x1f4d6; "Quand les filles parlent d'elle, tout bas, entre deux portes, elles disent qu'elle est fière et hautaine, aussi belle qu'une lumière froide. On a rien contre elle, qui peut avoir un truc contre Albane, elle est parfaite ? Faut juste reconnaître que c'est pas normal de passer autant d'années à travailler avec une personne sans rien savoir d'elle." Albane est une infirmière modèle, respectée et appréciée de ses collègues, qui pourtant ne savent rien d'elle. Après des journées éreintantes dans son service, elle s'occupe de ses deux enfants jusqu'au retour de leur père. Elle le fait parce qu'il le faut, sans plaisir. Depuis peu, quelque chose la déstabilise et la dérange chez sa fille de six ans. Albane développe un comportement inquiétant envers Emma, au point d'alerter son mari qui ne lui laisse pas le choix... D'une écriture intense et fulgurante, Delphine Saada décrit l'effondrement d'une femme contrainte à revenir sur son passé, signant un roman qui trouble et bouleverse.#x1f4d6;
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sansan83300 Posté le 28 Février 2022
    Ce livre est juste une pépite qui va être très difficile à chroniquer sans spoiler car il est court, moins de 300 pages et intense, mais je vais essayer d'être à la hauteur. On fait la connaissance d'Albane, infirmière, mariée et mère de deux enfants. Albane est secrète, énigmatique, toujours très organisée dans sa vie personnelle et professionnelle. En ce début de livre on va suivre parallèlement ses pensées et ses actions. Albane est une machine bien huilée qui ne fait aucune faute et pourtant un grain de sable va venir enrayer la machine et comme un moteur qui pétarade, on va voir arriver des ratés jusqu'au raté de trop qui va faire tomber en panne la machine. Dans la deuxième partie, nous suivons toujours Albane, dans sa vie et ses pensées mais cette fois en essayant de comprendre d'où vient la panne et cette accumulation de mauvaises actions. Et le lecteur va tout comprendre au fil des pages. L'auteur, nous embarque dès les premiers mots, dès les premiers chapitres et ne nous lâche plus jusqu'à la fin. Vous ressentez toutes les émotions et pourtant le style n'est absolument pas angoissant au contraire les pages défilent à une allure folle. Quand j'ai enfin compris de... Ce livre est juste une pépite qui va être très difficile à chroniquer sans spoiler car il est court, moins de 300 pages et intense, mais je vais essayer d'être à la hauteur. On fait la connaissance d'Albane, infirmière, mariée et mère de deux enfants. Albane est secrète, énigmatique, toujours très organisée dans sa vie personnelle et professionnelle. En ce début de livre on va suivre parallèlement ses pensées et ses actions. Albane est une machine bien huilée qui ne fait aucune faute et pourtant un grain de sable va venir enrayer la machine et comme un moteur qui pétarade, on va voir arriver des ratés jusqu'au raté de trop qui va faire tomber en panne la machine. Dans la deuxième partie, nous suivons toujours Albane, dans sa vie et ses pensées mais cette fois en essayant de comprendre d'où vient la panne et cette accumulation de mauvaises actions. Et le lecteur va tout comprendre au fil des pages. L'auteur, nous embarque dès les premiers mots, dès les premiers chapitres et ne nous lâche plus jusqu'à la fin. Vous ressentez toutes les émotions et pourtant le style n'est absolument pas angoissant au contraire les pages défilent à une allure folle. Quand j'ai enfin compris de quoi il s'agissait et que toutes les informations d'avant se sont connectées, c'était trop tard, j'avais fini mon livre en larmes. Enfin, avec le recul des deux jours de fin de lecture, quand je regarde cette couverture, je me dis que rien a été oublié, le choix des couleurs, le bandeau qui pour une fois est à sa place et le choix du dessin. Je ne peux que vous encourager à l'acheter, vous le faire offrir ou l'emprunter car c'est incontestablement un coup de cœur pour moi et beaucoup de lecteurs, et que ce n'est pas par hasard. . Je suis passionnée de lecture que pour ces émotions là qui viennent nous cueillir et nous faire vibrer. . Merci Delphine.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !