Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259253680
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 132 x 201 mm

Comme des bleus

,

Date de parution : 12/04/2018
Un meurtre sordide à Paris. Un jeune flic et une jeune journaliste. Tous deux ont moins de trente ans et doivent faire face à une enquête compliquée. Nos deux bleus partent à la chasse au tueur et se font avoir. Des erreurs de jeunesse qui pourraient avoir des conséquences fâcheuses. Mais ils sont têtus. Ils ne lâchent pas l'affaire...
Paris, novembre 2016. Le sordide assassinat d'une femme enceinte secoue l'opinion publique. La brigade criminelle est sous pression. Il faut dire que tous les ingrédients du scandale sont réunis : une victime, fille d'un ténor du barreau, des élections qui approchent et une presse qui se déchaîne.
Dernière recrue du groupe...
Paris, novembre 2016. Le sordide assassinat d'une femme enceinte secoue l'opinion publique. La brigade criminelle est sous pression. Il faut dire que tous les ingrédients du scandale sont réunis : une victime, fille d'un ténor du barreau, des élections qui approchent et une presse qui se déchaîne.
Dernière recrue du groupe chargé de l'enquête, Arsène Galien est tout de suite plongé dans le grand bain. Il compte bien profiter de cette affaire pour gagner la confiance de ses supérieurs. Quant à Pauline Raumann, jeune journaliste voisine de la victime, elle se serait bien passée d'être mêlée à cette enquête, qui fait ressurgir des démons oubliés.
Les deux novices ont des idéaux et des incertitudes plein la tête, tandis qu'une irrésistible attraction les pousse toujours plus près l'un de l'autre. Ils vont finir par se laisser emporter dans une affaire hors du commun, à la poursuite du pire des tueurs.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259253680
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 132 x 201 mm
Plon

Ils en parlent

« [Un] roman survolté et choral aux dialogues savoureux. »
Lire
« Un 1er roman parfaitement maîtrisé, construit un chapitre après l'autre, avec la voix du flic Arsène puis celle de la journaliste, Pauline, les 2 héros du livre, auquel le lecteur s'attache, d'entrée de jeu. L'enquête sur l'assassinat d'une jeune femme éventrée va les réunir mais pourrait tout aussi bien les séparer. »
Caroline / FNAC Rosny 2

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YvonS Posté le 14 Janvier 2020
    OÙ ?  Paris QUAND? du 14 novembre au 2 décembre  2016 QUOI? Une jeune femme enceinte assassinée  chez elle, éventrée,  mutilée. Un meurtre bien sordide.  QUI? ELLE : Pauline Rauman, jeune et jolie journaliste, seule, un peu paumée,  incapable garder un mec et qui discute souvent avec son père (qui lui répond) mort depuis un an.LUI : Arsène Galien,  flic débutant au 36 quai des Orfèvres, beau gosse, mal dans sa peau et qui vient de se faire larguer par sa petite amie avocate. POURQUOI?  Pourquoi ai-je commencé cette chronique ainsi? Pour le savoir,  il faudra lire "Comme des bleus". Ça n'est pas le chef d'oeuvre du siècle mais on passe un très bon moment. C'est très bien construit, bien fichu. On s'attache très vite aux deux personnages principaux. On se demande d'ailleurs... le roman ayant été écrit à 4 mains  ( bizarre cette expression,  deux auteurs ambidextres? 😂).... elle a écrit ELLE et lui LUI, ou l'inverse,  ou pas ?  Je suis clair ?  😂Construction habile,  style moderne,  vocabulaire contemporain,  références des années 2010. On est dans le vieux bâtiment du quai des Orfèvres en instance de déménagement donc dans le monde d'aujourd'hui. On suit assez tranquillement leurs enquêtes. Parce que ELLE et LUI... OÙ ?  Paris QUAND? du 14 novembre au 2 décembre  2016 QUOI? Une jeune femme enceinte assassinée  chez elle, éventrée,  mutilée. Un meurtre bien sordide.  QUI? ELLE : Pauline Rauman, jeune et jolie journaliste, seule, un peu paumée,  incapable garder un mec et qui discute souvent avec son père (qui lui répond) mort depuis un an.LUI : Arsène Galien,  flic débutant au 36 quai des Orfèvres, beau gosse, mal dans sa peau et qui vient de se faire larguer par sa petite amie avocate. POURQUOI?  Pourquoi ai-je commencé cette chronique ainsi? Pour le savoir,  il faudra lire "Comme des bleus". Ça n'est pas le chef d'oeuvre du siècle mais on passe un très bon moment. C'est très bien construit, bien fichu. On s'attache très vite aux deux personnages principaux. On se demande d'ailleurs... le roman ayant été écrit à 4 mains  ( bizarre cette expression,  deux auteurs ambidextres? 😂).... elle a écrit ELLE et lui LUI, ou l'inverse,  ou pas ?  Je suis clair ?  😂Construction habile,  style moderne,  vocabulaire contemporain,  références des années 2010. On est dans le vieux bâtiment du quai des Orfèvres en instance de déménagement donc dans le monde d'aujourd'hui. On suit assez tranquillement leurs enquêtes. Parce que ELLE et LUI vont se rencontrer, craquer complètement l'un pour l'autre ( il ne FAUT pas et ils le savent : le témoin et le flic,  c'est pas bien ! ). On suit avec plaisir leur histoire torride et puis à un moment... TOUT part en vrille (pas comme vous le pensiez, il y a de l'originalité). le coup de théâtre est totalement inattendu justifiant parfaitement le titre. On ne peut pas lâcher le livre parce qu'on veut savoir : vont-ils finir ensemble ou pas? leurs carrières sont-elles foutues ?Et puis, quand même,  le coupable, l'assassin... c'est qui?  La réponse (un peu invraisemblable,  soyons honnête ) est assez inattendue.Parce que, cher lecteur, vous aussi quand vous commencez un livre... vous êtes un bleu ! 😉
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvaine Posté le 3 Novembre 2019
    Comme des bleus ,écrit en tandem par Marie Talvat et Alex Laloue, est un polar, un vrai. Un meurtre sordide, la Crim' ,le 36 du Quai des Orfèvres, un groupe d'hommes et de femme, section droit commun à sa tête le commandant Michel Haribo alias Dragibus. Arsène Galien est le 6 ème homme, le bleu,fier comme Artaban d'appartenir à ce groupe. Une enquête pas comme les autres, une victime belle comme le jour, sa voisine de palier journaliste d'investigation .... Et voilà c'est parti, enquête, victime, mauvaise piste, presse, médias, histoire d'amour, deuil et le ciel qui vous tombe sur la tête à la dernière page. J'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, Alex Laloue a fait partie de la maison et sait nous en parler. Le quatre mains fonctionne sans difficultés. Une jolie réussite.
  • CeciBonDeLire Posté le 25 Août 2019
    Chers Vous, Qu’il est mignon ce petit couple d’amoureux, elle tatoueuse, lui flic. Ils sont sympathiques comme tout, drôles et cultivés… et fins commerciaux aussi, puisqu’ils ont réussi à me refourguer leur bouquin lors des mémorables Pontons Flingueurs de 2018… Comme des bleus est un roman qui met un coup de frais, de jeune, dans l’univers du polar ! On connait l’écriture à quatre mains, eux, vous offrent une écriture à deux voix. La même trame policière vue par deux protagonistes, Pauline (Marie Talvat) est une jeune journaliste, voisine d’une victime d’un meurtre sordide donne sa vision des choses. Vision qui n’est bien sûr pas la même que celle d’Arsène (Alex Laloue) jeune flic fraichement débarqué à la Crim’. Bien sûr il y a une chouette d’intrigue vicieuse, sinon ce ne serait pas un bon polar, mais surtout, oui surtout, il y a un vent d’humour qui souffle dans ce livre, ces deux personnages qui se cherchent, se repoussent et bien d’autres choses encore que je vous laisse découvrir… Un détail sympathique : sentir la complicité des deux écrivains dans leur texte, sentir comme ils se sont amusés à nous écrire leur roman, qu’ils y ont pris leur pied… A lire et découvrir. Stanislas Petrosky
  • Elodieuniverse Posté le 20 Juin 2019
    J'ai vraiment beaucoup aimé ce thriller qui sort des sentiers battus. Je suis tombée amoureuse de l'écriture des auteurs. Les mots sont tellement bien choisis. Les personnages ont du coffre, ont du répondant et ne se laissent pas faire. On est en totale immersion dans le monde journalistique mais surtout au coeur de la brigade criminelle, ses horreurs, ses traumatismes... On a une alternance de point de vue entre "Elle" et "Lui", deux points de vue différents par rapport à l'histoire. Le féminin et le masculin. Le flic et la journaliste. (Rappelons que ce sont les métiers des auteurs). Deux personnalités travaillées. Le texte est saupoudré d'humour, les répliques sont sans détour et truculentes. Vous aurez comme toile de fond les moeurs des jeunes gens d'aujourd'hui, les travers de notre société... L'intrigue est bien menée et je n'ai pas vu venir le dénouement. Bref, j'ai beaucoup aimé ce thriller à quatre mains de par son réaliste et de son dynamisme. (...) Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
  • loeildeluciole Posté le 9 Juin 2019
    Parfois il suffit d’un petit quelque chose pour qu’un polar tout ce qu’il y a de plus classique devienne un roman qu’on n’est pas prêt d’oublier ! Et là c’est le talent combiné des deux auteurs, Marie Talvat, journaliste et médiatrice culturelle et Alex Laloue, policier à la Police Judiciaire de Paris. Ils nous livrent ici un premier roman bourré d’humour et de clichés qui ne le sont pas tant que ça sur la généraion « Y ». Arsène est jeune flic à la Crim’ au 36. Pauline est journaliste. L’équipe d’Arsène débarque dans son immeuble de bon matin suite à la découverte macabre et sanglante de la voisine de Pauline. L’enquête suit son cours et l’attirance des deux jeunes trentenaires aussi. Le final est surprenant et je me suis laissée balader dans cette enquête pleine de rebondissements ! Ce qui fait la force et la singularité de ce polar, ce sont les dialogues parfaitement bien menés et qui donnent un rythme dingue au roman ! Les personnages sont assez clichés pour ce genre de littérature mais leur jeunesse apporte une fraîcheur au vieux flic alcoolique et veuf dont on a plus que l’habitude. Entre 20 et 40 ans, on ne peut... Parfois il suffit d’un petit quelque chose pour qu’un polar tout ce qu’il y a de plus classique devienne un roman qu’on n’est pas prêt d’oublier ! Et là c’est le talent combiné des deux auteurs, Marie Talvat, journaliste et médiatrice culturelle et Alex Laloue, policier à la Police Judiciaire de Paris. Ils nous livrent ici un premier roman bourré d’humour et de clichés qui ne le sont pas tant que ça sur la généraion « Y ». Arsène est jeune flic à la Crim’ au 36. Pauline est journaliste. L’équipe d’Arsène débarque dans son immeuble de bon matin suite à la découverte macabre et sanglante de la voisine de Pauline. L’enquête suit son cours et l’attirance des deux jeunes trentenaires aussi. Le final est surprenant et je me suis laissée balader dans cette enquête pleine de rebondissements ! Ce qui fait la force et la singularité de ce polar, ce sont les dialogues parfaitement bien menés et qui donnent un rythme dingue au roman ! Les personnages sont assez clichés pour ce genre de littérature mais leur jeunesse apporte une fraîcheur au vieux flic alcoolique et veuf dont on a plus que l’habitude. Entre 20 et 40 ans, on ne peut que se reconnaître dans ces deux protagonistes ! Leur second roman vient de sortir chez Plon et il va vite atterrir dans ma PAL !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…