Lisez! icon: Search engine
Super 8
EAN : 9782370560964
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 220 mm

Dark Net

Paul Simon Bouffartigue (Traducteur)
Date de parution : 07/09/2017
Fermez toutes vos fenêtres !
 


 
Sous les fondations du réseau, un second Internet palpite : un eldorado sulfureux où rien n’est interdit et où tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes – peut être trouvé. Son nom ? Le Dark Net. Mais aujourd’hui, en ces profondeurs, des forces obscures se rassemblent. Des démons, qui projettent de « hacker » les... Sous les fondations du réseau, un second Internet palpite : un eldorado sulfureux où rien n’est interdit et où tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes – peut être trouvé. Son nom ? Le Dark Net. Mais aujourd’hui, en ces profondeurs, des forces obscures se rassemblent. Des démons, qui projettent de « hacker » les esprits des utilisateurs et de les transformer en tueurs psychotiques. 

Pour leur faire face, quatre héros malgré eux, que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste au trouble passé qui veille, dans son refuge pour sans-abri, sur un ahurissant arsenal d’armes à feu ; Sarin, sa vieille amie quasi immortelle, engagée dans un combat sans pitié contre les ténèbres ; et Lela, une journaliste technophobe, persuadée d’être tombée sur une histoire que personne ne veut couvrir.

À Portland, Oregon, les portes de l’enfer sont sur le point de s’ouvrir. Hannah et les autres sont-ils prêts ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782370560964
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Un conteur remarquable qui fait preuve d’une maîtrise exceptionnelle pour évoquer les dangers et les peurs qui se sont récemment emparés de l’Amérique à l’aube de ce nouveau siècle."
Los Angeles Times
"Benjamin Percy est un des auteurs les plus talentueux et les plus protéiformes des lettres Américaines contemporaines. Son talent naturel et sa maîtrise de la langue sont extraordinaires. Son style allie le pouvoir viril d'un Hemingway à la sensibilité et la compassion d'une Eudora Welty. On assiste à la rencontre de Shakespeare et du rock'n roll." James Lee Burke
James Lee Burke
" [....] techno-thriller baroque et affolant, petit bijou pulp et cyberpunk faisant un echo lointain aux manipulations et autres fake news qui menacent aujourd'hui insidieusement le monde. " Rolling Stone
Rolling Stone

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pietro38 Posté le 8 Décembre 2020
    Dark Net est un cadeau de Noël, et je vais être honnête, si on ne me l'avait pas offert, je ne l'aurais ni acheté, ni emprunté à la bibliothèque. Si tant est que ce livre ait été acheté par la bibliothèque, ce qui n'est pas le cas de la mienne. Je n'ai pas non plus pris connaissance de la quatrième de couverture afin d'avoir un aperçu de l'intrigue. Tant mieux finalement, car sinon cela m'aurait enlevé l'effet de surprise. C'est le côté surnaturel de l'histoire qui m'a pris au dépourvu, même si Benjamin Percy explique, à la fin du livre, qu'il a essayé d'ancrer le récit du mieux qu'il a pu dans la réalité. L'auteur a courageusement mélangé enquête journalistique, thriller, science-fiction cyberpunk, et critique sociétale. Dark Net est en quelque sorte un cauchemar numérique ! Je m'attendais donc à lire un thriller entièrement consacré au Dark Net, sorte d'internet underground où le pire est à portée de clic: drogues, armes, réseaux pédophiles, groupuscules terroristes... rien n'est interdit, tout peut être trouvé. Notamment une bonne intrigue policière, le potentiel romanesque est illimité. Mais Benjamin Percy a choisi un chemin différent, surnaturel. L'action se déroule à Portland, Oregon, dans un futur proche.... Dark Net est un cadeau de Noël, et je vais être honnête, si on ne me l'avait pas offert, je ne l'aurais ni acheté, ni emprunté à la bibliothèque. Si tant est que ce livre ait été acheté par la bibliothèque, ce qui n'est pas le cas de la mienne. Je n'ai pas non plus pris connaissance de la quatrième de couverture afin d'avoir un aperçu de l'intrigue. Tant mieux finalement, car sinon cela m'aurait enlevé l'effet de surprise. C'est le côté surnaturel de l'histoire qui m'a pris au dépourvu, même si Benjamin Percy explique, à la fin du livre, qu'il a essayé d'ancrer le récit du mieux qu'il a pu dans la réalité. L'auteur a courageusement mélangé enquête journalistique, thriller, science-fiction cyberpunk, et critique sociétale. Dark Net est en quelque sorte un cauchemar numérique ! Je m'attendais donc à lire un thriller entièrement consacré au Dark Net, sorte d'internet underground où le pire est à portée de clic: drogues, armes, réseaux pédophiles, groupuscules terroristes... rien n'est interdit, tout peut être trouvé. Notamment une bonne intrigue policière, le potentiel romanesque est illimité. Mais Benjamin Percy a choisi un chemin différent, surnaturel. L'action se déroule à Portland, Oregon, dans un futur proche. Des forces obscures veulent utiliser le Dark Net pour ouvrir les portes de l'enfer et semer la terreur et le chaos sur la terre. Mais Hannah, Lela, Mike et Sarin vont tout faire pour empêcher cela. Quatre personnages hors normes embarqués dans cette histoire hors normes. Mon avis sur ce roman reste mitigé. D'un côté, j'ai bien aimé l'atmosphère crépusculaire et apocalyptique qui règne dans ce thriller. J'ai également appris des choses très intéressantes sur le monde du numérique et de la cyber sécurité, même si certaines informations communiquées dans ce livre font vraiment froid dans le dos. L'histoire sert d'ailleurs de prétexte à l'auteur pour dresser un constat sans concession sur nos société modernes ultra-connectées. La question de la dépendance grandissante des êtres humains aux technologies de l'information et de la communication se pose ici dans des termes assez musclés. En outre, j'ai été aussi séduit par les personnages principaux auxquels je me suis attaché le temps de la lecture. Et l'intrigue est plutôt prenante, si le côté surnaturel ne vous rebute pas. De l'autre côté, je trouve que le style d'écriture manque globalement de fluidité et de limpidité. Peut-être que cela vient de la traduction, je ne sais pas. Mais j'ai trouvé le récit un peu lourd, voire même laborieux. Ce n'est pas super bien écrit, ou traduit. Cela nuit au plaisir de lecture, ce qui est dommage. Au final, un thriller surprenant qui m'a séduit sur le fond. Beaucoup moins sur la forme !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Leya-niess Posté le 10 Octobre 2019
    « Darknet » est un roman qui se lit vite, la cause en étant un rythme très soutenu. De même, les personnages sont abordés rapidement (trop, peut-être) mais ont le mérite d’être intéressants. Quant à l’irruption du surnaturel, elle est sans doute un peu abrupte. Ceci dit, le fantastique de ce techno-thriller fonctionne bien et on ne s’ennuie pas un instant. Une lecture agréable, qui emporte vite le lecteur.
  • Caran Posté le 5 Mars 2019
    Ce livre est visiblement un thriller… Personnellement, je l’aurais classé soit dans la science-fiction ou même dans le fantastique, tant ce livre est chargé d’occultisme… ce que j’ai aimé d’ailleurs. Avant d’attaquer ce livre, j’ai vu la note moyenne attribuée par certains de ses lecteurs mais j’ai su passer au-dessus de ça. Généralement, certaines personnes passent très facilement à côté d’histoires qui sont vraiment intéressantes et avec ce bouquin, c’était le cas. Il est clair que j’ai passé un excellent moment lors de sa lecture et c’est pour cette raison que je vais lui attribuer une jolie note. Bien sûr, avant de révéler cette dernière, je me dois de dévoiler mes fameuses listes. Points négatifs : - J’ai trouvé deux belles petites longueurs dans le coeur du livre. Heureusement, je me suis basé sur les autres chapitres lus bien avant et cela m’a aidé à poursuivre. Je ne le regrette pas d’ailleurs. - Les termes informatiques. Toutefois, ces derniers apparaissent en masse vers la fin du livre et je dois reconnaître que les derniers chapitres ont été plutôt difficiles. Après, si on est fan de tout ce qui touche l’informatique, forcément, certaines personnes vont y trouver leur compte. Points positifs : - La taille aléatoire... Ce livre est visiblement un thriller… Personnellement, je l’aurais classé soit dans la science-fiction ou même dans le fantastique, tant ce livre est chargé d’occultisme… ce que j’ai aimé d’ailleurs. Avant d’attaquer ce livre, j’ai vu la note moyenne attribuée par certains de ses lecteurs mais j’ai su passer au-dessus de ça. Généralement, certaines personnes passent très facilement à côté d’histoires qui sont vraiment intéressantes et avec ce bouquin, c’était le cas. Il est clair que j’ai passé un excellent moment lors de sa lecture et c’est pour cette raison que je vais lui attribuer une jolie note. Bien sûr, avant de révéler cette dernière, je me dois de dévoiler mes fameuses listes. Points négatifs : - J’ai trouvé deux belles petites longueurs dans le coeur du livre. Heureusement, je me suis basé sur les autres chapitres lus bien avant et cela m’a aidé à poursuivre. Je ne le regrette pas d’ailleurs. - Les termes informatiques. Toutefois, ces derniers apparaissent en masse vers la fin du livre et je dois reconnaître que les derniers chapitres ont été plutôt difficiles. Après, si on est fan de tout ce qui touche l’informatique, forcément, certaines personnes vont y trouver leur compte. Points positifs : - La taille aléatoire des chapitres. - L’absence de romance. Pas une seule dans ce bouquin, inutile de vous dire à quel point j’étais en joie et c’est pour cette raison que j’attribue ce point supplémentaire. - Les personnages. Au tout début, ils peuvent paraître assez nombreux mais bizarrement, certains évoluent dans le cercle d’un autre, puis c’est l’autre en question qui fréquente tout un cercle de personnages et ces derniers viennent à faire connaissance avec les premiers. Finalement, après quelques morts, on se retrouve avec un petit cercle restreint et cela ne dérange nullement à la compréhension. - L’occultisme et surtout, cette bonne dose de fantastique. Perso, plus je m’enfonçais dans le livre et plus j’avais l’impression d’assister à une projection cinématographique tant les scènes étaient plutôt bien décrites. - Sarin. Cette fille est badasse à souhait et lorsque l’on me propose un tel personnage, forcément, je deviens fan très vite. Cette femme possède une paire de couilles que la plupart des protagonistes ne possèdent pas dans ce livre et sincèrement, je me suis régalé. - La Tumeur. Lui aussi aide beaucoup à aborder le côté fantastique de l’histoire et lorsqu’il est présenté au tout début de l’histoire, il donne l’impression d’être un simple fou de quartier, comme il en existe tant. Toutefois, ce personnage intervient au bon moment où je vous incite à ne pas vous fier à l’apparence qu’il donne. Franchement, j’aurais aimé le connaître un peu plus ou du moins, le voir apparaître plus souvent car lorsqu’il montre son minois, la donne change immédiatement et j’avais tendance à me montrer rassurer de le savoir dans le coin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Julitlesmots Posté le 6 Mars 2018
    Alors là ! S'il y a bien un livre qui trompe son monde c'est bien celui-ci ! Avec un titre pareil, je pensais lire un thriller connecté genre espionnage avec les dessous d'internet... Je me suis faite avoir et même si j'ai été déstabilisée par la tournure que prenait ma lecture, j'ai vraiment pris mon pied ! Bon en même temps, les démons et compagnie j'adore, donc je suis bon public... Et je ne regrette pas de ne pas avoir lu la quatrième de couverture, car elle en dit trop à mon goût et ma surprise aurait été gâchée...#8233;Comme quoi, un titre et une couverture et l'imagination du lecteur est lancée! Chacun influencé par ses propres lectures, son caractère ou son vécu...#8233;Quatre personnes, aussi différentes l'une que l'autre vont affronter l'envers du décor d'internet et se préparer à combattre les ténèbres... Les démons ont fait leur nid dans le Dark Net et veulent posséder l'esprit des gens connectés pour les transformer en tueurs... Les démons sont partout, le mal est partout, ils sont derrière nos écrans, pénètrent dans nos têtes, et investissent notre corps. #8233;Lela, journaliste technophobe largué au cœur d'une histoire, dont personne ne veut... Une sale histoire... #8233;Hannah, sa nièce, se... Alors là ! S'il y a bien un livre qui trompe son monde c'est bien celui-ci ! Avec un titre pareil, je pensais lire un thriller connecté genre espionnage avec les dessous d'internet... Je me suis faite avoir et même si j'ai été déstabilisée par la tournure que prenait ma lecture, j'ai vraiment pris mon pied ! Bon en même temps, les démons et compagnie j'adore, donc je suis bon public... Et je ne regrette pas de ne pas avoir lu la quatrième de couverture, car elle en dit trop à mon goût et ma surprise aurait été gâchée...#8233;Comme quoi, un titre et une couverture et l'imagination du lecteur est lancée! Chacun influencé par ses propres lectures, son caractère ou son vécu...#8233;Quatre personnes, aussi différentes l'une que l'autre vont affronter l'envers du décor d'internet et se préparer à combattre les ténèbres... Les démons ont fait leur nid dans le Dark Net et veulent posséder l'esprit des gens connectés pour les transformer en tueurs... Les démons sont partout, le mal est partout, ils sont derrière nos écrans, pénètrent dans nos têtes, et investissent notre corps. #8233;Lela, journaliste technophobe largué au cœur d'une histoire, dont personne ne veut... Une sale histoire... #8233;Hannah, sa nièce, se retrouve mêlée à une chasse aux démons, après avoir été équipée d'une prothèse d'un nouveau genre...#8232;#8232;Cheston, un hacker qui passe une partie de son temps sur internet, mais pas celui sur lequel nous simple mortel surfons ! Non lui son domaine c'est le Dark Net, un lieu sans foi ni loi. #8233;Mike Juniper dirige un refuge «le Repos du Voyageur» où il y accueille les sans- abri de Portland. Sarin, une femme quasi immortelle #8233;J'ai été complètement embarquée par l'intrigue surnaturelle et apocalyptique, que l'auteur a mis en place. Une ambiance de fin de monde, glaçante.#8233;L'auteur se sert de notre environnement quotidien pour une intrigue bien flippante, avec des scènes parfois choquantes, on flirt avec le satanisme et les possessions le tout habillement mené par un auteur qui construit son intrigue sur fond de meurtres, de sang. Le tout avec une plume nerveuse qui donne un rythme effréné au récit.#8233;L'auteur, fait un parallèle avec la faiblesse du système qui régit notre quotidien, tout est connecté et même si on a du mal à y échapper, la mise en garde est présente.#8233;Lors de « l'attaque » j'ai trouvé intéressant le parallèle que l'auteur fait avec le regard vague, lorsque nous sommes sur nos écrans... La possession que nous subissons... Nous sommes les zombis modernes... #8233;Un livre original avec un savant dosage entre surnaturel, thriller et technologie.#8233;Merci à NetGalley et aux Éditions Super 8.#8232;#8233;#8233;Benjamin Percy a été couronné par plusieurs prix. "Sous la bannière étoilée" a été adaptée en bande dessinée par Danica Novgorodoff, et est en cours d’adaptation au cinéma. Il enseigne à l’Université de Marquette, Wisconsin. #8233;#8233;#8233;#8233;
    Lire la suite
    En lire moins
  • mifasol Posté le 30 Janvier 2018
    Un thriller fantastique. Après la lecture de ce livre, on regarde différemment la touche "delete" de son ordinateur...
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés