Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259276863
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 576
Format : 132 x 201 mm

Dictionnaire amoureux du tennis

,

Date de parution : 17/09/2020
L’association de l’écrivain Laurent Binet, amateur passionné, et du sportif Antoine Benneteau, ex-joueur professionnel, a tout de l’attelage complémentaire et du double gagnant pour ce Dictionnaire amoureux du Tennis.
L’association de l’écrivain Laurent Binet et du sportif Antoine Benneteau a tout de l’attelage complémentaire et du double gagnant. Laurent Binet apporte sa vision d’amateur passionné porté aussi bien sur l’analyse structuraliste et la déconstruction que sur le registre épique (voire héroïcomique) ; Antoine Benneteau nous fait partager sa connaissance... L’association de l’écrivain Laurent Binet et du sportif Antoine Benneteau a tout de l’attelage complémentaire et du double gagnant. Laurent Binet apporte sa vision d’amateur passionné porté aussi bien sur l’analyse structuraliste et la déconstruction que sur le registre épique (voire héroïcomique) ; Antoine Benneteau nous fait partager sa connaissance du milieu ainsi que sa science du jeu, et nous fait vivre de l’intérieur la vie du circuit professionnel.
Ex-joueur professionnel, Antoine Benneteau est le frère et fut le coach de Julien Benneteau, ancien 25e joueur mondial et aujourd’hui capitaine de l’équipe de Fedcup (vainqueur de l’édition 2019). C’est lui qui a contacté Laurent Binet pour lui proposer ce projet de dictionnaire, après avoir lu la Septième fonction du langage (où l’une des scènes se déroule lors de la finale de Roland-Garros 1981). Laurent Binet avait, quant à lui, déjà couvert Roland Garros en 2016 pour le journal L’Equipe.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259276863
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 576
Format : 132 x 201 mm

Ils en parlent

" Il était temps ! Laurent Binet, excellent romancier et par ailleurs bon joueur, s’est associé à un ex-pro, Antoine Benneteau, qui lui-même écrit fort bien. D’où ce dictionnaire riche, amusant et intelligent. "
Challenge

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • motspourmots Posté le 17 Décembre 2020
    En 2016, j'ai suivi avec intérêt les billets quotidiens de Laurent Binet sur Roland-Garros, publiés dans L'Equipe pendant la Quinzaine. Je n'ai donc pas été très étonnée de voir son nom en signature de ce Dictionnaire amoureux et c'est avec enthousiasme que je me suis attelée à la lecture de cet abécédaire qui associe également Antoine Benneteau à sa réalisation. Antoine, pour ceux qui suivent le tennis, c'est le frère de Julien, que l'on pouvait encore voir à l’œuvre sur les terrains il y a deux ans. Frère de, mais également entraîneur et animateur sur Eurosport. Bref, fin connaisseur des réalités de ce sport autant que du circuit. A Laurent Binet la vision extérieure, celle de l'amateur éclairé, à Antoine Benneteau celle de l'intérieur, les coulisses, la proximité avec les joueurs. A eux deux, un regard passionné mais teinté du réalisme de celui qui sait l'ingratitude de ce sport. Et qui préfère en rire. La promenade est très éclectique. Quelques incursions aux sources du jeu, histoire de tenter de comprendre (ou pas) cette mystérieuse façon de compter les points. Les lieux emblématiques, les joueurs qui ont fait l'histoire, même s'ils sont oubliés depuis longtemps. Des anecdotes. Un léger souffle nostalgique au... En 2016, j'ai suivi avec intérêt les billets quotidiens de Laurent Binet sur Roland-Garros, publiés dans L'Equipe pendant la Quinzaine. Je n'ai donc pas été très étonnée de voir son nom en signature de ce Dictionnaire amoureux et c'est avec enthousiasme que je me suis attelée à la lecture de cet abécédaire qui associe également Antoine Benneteau à sa réalisation. Antoine, pour ceux qui suivent le tennis, c'est le frère de Julien, que l'on pouvait encore voir à l’œuvre sur les terrains il y a deux ans. Frère de, mais également entraîneur et animateur sur Eurosport. Bref, fin connaisseur des réalités de ce sport autant que du circuit. A Laurent Binet la vision extérieure, celle de l'amateur éclairé, à Antoine Benneteau celle de l'intérieur, les coulisses, la proximité avec les joueurs. A eux deux, un regard passionné mais teinté du réalisme de celui qui sait l'ingratitude de ce sport. Et qui préfère en rire. La promenade est très éclectique. Quelques incursions aux sources du jeu, histoire de tenter de comprendre (ou pas) cette mystérieuse façon de compter les points. Les lieux emblématiques, les joueurs qui ont fait l'histoire, même s'ils sont oubliés depuis longtemps. Des anecdotes. Un léger souffle nostalgique au moment de revisiter les années 60/70, avant la professionnalisation à outrance, à l'image de Georges Goven qui, vers la fin des années 60 préférera suivre sa petite amie rencontrée à Miami plutôt qu'une sélection en Coupe Davis et se retrouvera dans le bus de tournée de Jim Morrison. Des passes d'armes épiques dans les vestiaires ou au changement de côté, insultes comprises. Des matchs mythiques. Des scores gravés dans les mémoires. Des balles de break, de set, de match. Des retournements de situation. Des records. Des gloires éphémères et la bataille pour le titre de GOAT. Des gestes, des coups... dont les amateurs pratiquants recherchent la vérité parfois toute une vie sans jamais la trouver, pensent la saisir et la perdent aussi vite (cf. Ingratitude du sport). Quelques leçons de sagesse en passant, comme celle de Brad Gilbert : "Chez les amateurs, le meilleur moment pour commettre une double faute se situe juste après un ace. Lequel de l'ace ou de la double faute, était accidentel ?" (seuls ceux qui jouent comprennent). Page 301, une ode à John McEnroe. Mon idole. Avec Laurent Binet je partage la vénération pour le joueur et aussi la douleur toujours présente de la finale de Roland-Garros de 1984. Marquée au fer rouge. McEnroe et Federer sont ses fils rouges, ses dieux, je ne peux qu'adhérer. Les années 80 sont bien sûr très présentes, une richesse phénoménale dans l'évolution de ce sport et c'est un plaisir de voir resurgir des noms, des dates, des images. Mais il n'y a pas que ça. Au fil des pages, quelques références littéraires, des romans, trop rares, sont venus enrichir ma liste de livres à lire. Ce dictionnaire étant amoureux, il est forcément subjectif et partial. Certains joueurs ont dû sentir comme un sifflement dans les oreilles. Et puis, au détour d'une page, à l'évocation de l'année 1984, cet aveu de la part de l'écrivain amoureux du jeu et de sa dramaturgie "En définitive, c'est le tennis qui m'a appris à me raconter des histoires". Pas étonnant quand on connait la qualité des scénarios tennistiques. Et que l'on sait que tout cela va bien au-delà du sport. ""Le tennis est le sport le plus solitaire" disait André Agassi. Pour pratiquer ce sport, il faut aimer la solitude, la rechercher et s'y sentir bien. C'est l'une des choses que le tennis vous apprend : s'en sortir sans l'aide de personne. Car sur le terrain, vous êtes seul pour gagner, seul contre vous-même et l'adversaire. L'autonomie est vitale". En lisant ce Dictionnaire amoureux du tennis, nombre de pratiquants se sentiront moins seuls.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bazart Posté le 11 Décembre 2020
    En complément de l'excellent recueils d'anecdotes de Quentin Moynet sur le tennis, ce dictionnaire amoureux, plus littéraire dans sa démarche, vient à point (15 points si possible) nommés. Il faut dire que le double hommes qui est à la baguette n'est pas n'importe lequel. Aux manettes- aux raquettes plutôt- Laurent Binet, excellent romancier de HHH et de Civilizations, a répondu favorablement à la demande de l'entraîneur Antoine Benneteau- fils du joueur bressan autour de ce projet du Dictionnaire amoureux du tennis. https://images.sudouest.fr/2020/09/18/5f64dbdc66a4bd6f5bd490c9/golden/1200x750/la-chemisette-fila-lherbe.jpg Le résultat est un pur régal pour les aficionados de tennis qui trouveront l'ensemble particulièrement intelligent et stimulant. Binet et Benneteau ont réussi à faire du tennis un régal littéraire et rempli d'anecdotes plus ou moins connus en 500 pages qui vont d'« Ace », à « Zverev, Mischa » Les auteurs se partagent parfaitement les taches: à Binet le coté plus théorique et mythologique autour du sport, à Benneteau l'aspect plus technique et coulisses des vestiaires et une science du jeu très convaincue et convaincante . On apprend des anecdotes souvent savoureuses- Agassi, tentant de draguer Steffi Graf, et qui s'essaie à des étirements pour la première fois de sa... En complément de l'excellent recueils d'anecdotes de Quentin Moynet sur le tennis, ce dictionnaire amoureux, plus littéraire dans sa démarche, vient à point (15 points si possible) nommés. Il faut dire que le double hommes qui est à la baguette n'est pas n'importe lequel. Aux manettes- aux raquettes plutôt- Laurent Binet, excellent romancier de HHH et de Civilizations, a répondu favorablement à la demande de l'entraîneur Antoine Benneteau- fils du joueur bressan autour de ce projet du Dictionnaire amoureux du tennis. https://images.sudouest.fr/2020/09/18/5f64dbdc66a4bd6f5bd490c9/golden/1200x750/la-chemisette-fila-lherbe.jpg Le résultat est un pur régal pour les aficionados de tennis qui trouveront l'ensemble particulièrement intelligent et stimulant. Binet et Benneteau ont réussi à faire du tennis un régal littéraire et rempli d'anecdotes plus ou moins connus en 500 pages qui vont d'« Ace », à « Zverev, Mischa » Les auteurs se partagent parfaitement les taches: à Binet le coté plus théorique et mythologique autour du sport, à Benneteau l'aspect plus technique et coulisses des vestiaires et une science du jeu très convaincue et convaincante . On apprend des anecdotes souvent savoureuses- Agassi, tentant de draguer Steffi Graf, et qui s'essaie à des étirements pour la première fois de sa vie, à 29 ans ou bien le politicien Jean Vincent Placé ( que devient il celui la?) qui interrompt un match de Bercy sans honte bue . On se régale à la lecture de ces portraits forcément subjectifs , qui font revivre avec pas mal d'a propos et de nostalgie mais énormément de malice les duels qui ont marqué la grande histoire du tennis de Bjorg à Mc enroe en passant par Agasssi et Sampras et plus récemment Rafael Nadal et de Roger Federer. Un must du genre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • veziris Posté le 12 Octobre 2020
    Évidemment ça reste un livre pour les aficionados de tennis. Toutefois, les réflexions et anecdotes font sens et en font un livre très stimulant. Binet et Benneteau ont réussi à faire de la littérature de ce sujet.

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !