Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749162263
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 220 mm

D'innombrables soleils

Collection : Romans
Date de parution : 22/08/2019
Un fascinant huis clos sensuel et artistique.
Il regagna sa chambre dans la nuit, se mit à écrire tout en buvant. Il plongea avec Léandre dans les abysses, en rapporta quelques trésors naufragés dont les images, dans l’ivresse, l’éblouissaient comme un enfant. Il pensait à elle, c’était elle qu’il voulait émerveiller, qu’il voulait ravir. Il lui avait... Il regagna sa chambre dans la nuit, se mit à écrire tout en buvant. Il plongea avec Léandre dans les abysses, en rapporta quelques trésors naufragés dont les images, dans l’ivresse, l’éblouissaient comme un enfant. Il pensait à elle, c’était elle qu’il voulait émerveiller, qu’il voulait ravir. Il lui avait menti, car il brûlait de l’enlever à son ennui, à son Dieu, à Walter, à tout ce qui l’empêchait d’être à lui. Ou plutôt, et avant tout, à elle-même.

Walter a recueilli chez lui son ami Christopher Marlowe, laissé pour mort après une rixe. Dans le manoir au bord de la falaise, le poète en sursis rencontre Jane, l’épouse de son hôte. Entre ces deux insoumis naît une passion rare. Les corps et les esprits s’unissent dans un élan charnel et artistique, un amour hanté par la création et l’urgence du temps qui reste.

D’innombrables soleils est à la fois une plongée dans l’intimité de deux amants, l’évocation d’un des poètes les plus fascinants de l’Angleterre élisabéthaine, et un vibrant hommage à la littérature. Porté par une écriture incandescente, le quatrième roman d’Emmanuelle Pirotte fait la preuve de son talent inclassable, se jouant de toute frontière littéraire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749162263
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Plus rien ne compte que leurs deux corps et leurs deux esprits, que le sexe, leurs pièces et leurs poèmes. Que l’urgence de vivre. Un brillant sens du romanesque et une écriture brûlante."
LIVRE DU SOIR

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Anso218 Posté le 2 Mars 2020
    Définitivement j'aime les livres d'Emmanuelle Pirotte : Elle est toujours là où on ne l'attend pas. Historienne, incontestablement. Cette fois, elle part en en Angleterre explorer lafin mystérieuse de Marlowe, poète maudit et fondateur du théâtre élisabéthain. Elle imagine que ce poète homosexuel tombe fou amoureux de la femme d'un de ses anciens amants, chez qui il est venu se réfugier. Amour réciproque, mais pas sur une fleuve tranquille. J'aime l'écriture d'Emmanuelle Pirotte. J'aime sa façon d'aborder l'histoire en gris clair. Ce roman est encore une réussite
  • Emilyvalentine Posté le 13 Février 2020
    L'auteure part du postulat que Christopher Marlowe, célèbre dramaturge, n'est pas mort le 30 mai 1593 mais, qu'il est emmené par Walter, son ami et ex-amant. Marlowe, blessé et convaincu qu'on souhaite sa mort en haut-lieu, se soigne et se cache chez Walter. Celui-ci a épousé Jane. Il l'a aimé pendant trois ans puis, son amour, son envie d'elle a disparu. Leur vie est devenue monotone. Marlowe, préférant davantage les hommes aux femmes, va perturber l'équilibre du couple. Jane et Marlowe vont tomber amoureux et vivre leur passion. Ils deviennent amants et complices d'écriture aussi. Walter assiste impuissant à cet amour. Lui-même, voyant Jane lui échapper, connaît un regain d'amour pour sa belle mais trop tard. Il se rend compte également qu'il aime toujours Marlowe.... Huis clos entre trois personnages centraux, décor somme toute assez banal: le triangle amoureux réuni sous un même toit. Mais c'est sans compter sur l'écriture d'Emmanuelle Pirotte. Elle nous partage la passion, nous décrit un Marlowe éblouissant de vie. Un épicurien certes mais il est également conscient du mal qu'il peut faire. Cependant, sa passion l'emporte. Le coeur l'emporte sur la raison. J'ai aimé ce personnage tellement vivant, j'ai aimé sa liberté, j'ai aimé son... L'auteure part du postulat que Christopher Marlowe, célèbre dramaturge, n'est pas mort le 30 mai 1593 mais, qu'il est emmené par Walter, son ami et ex-amant. Marlowe, blessé et convaincu qu'on souhaite sa mort en haut-lieu, se soigne et se cache chez Walter. Celui-ci a épousé Jane. Il l'a aimé pendant trois ans puis, son amour, son envie d'elle a disparu. Leur vie est devenue monotone. Marlowe, préférant davantage les hommes aux femmes, va perturber l'équilibre du couple. Jane et Marlowe vont tomber amoureux et vivre leur passion. Ils deviennent amants et complices d'écriture aussi. Walter assiste impuissant à cet amour. Lui-même, voyant Jane lui échapper, connaît un regain d'amour pour sa belle mais trop tard. Il se rend compte également qu'il aime toujours Marlowe.... Huis clos entre trois personnages centraux, décor somme toute assez banal: le triangle amoureux réuni sous un même toit. Mais c'est sans compter sur l'écriture d'Emmanuelle Pirotte. Elle nous partage la passion, nous décrit un Marlowe éblouissant de vie. Un épicurien certes mais il est également conscient du mal qu'il peut faire. Cependant, sa passion l'emporte. Le coeur l'emporte sur la raison. J'ai aimé ce personnage tellement vivant, j'ai aimé sa liberté, j'ai aimé son envie de bouffer la vie à pleins poumons (même si pas très français, je l'ai ressenti comme tel). Libre d'aimer et de partir avant que l'amour ne flétrisse. L'auteure nous partage aussi les tourments de ses personnages ce qui fait aussi la force du livre. Seul petit bémol, j'aurais souhaité que Walter prenne davantage de place dans le roman, que son personnage soit plus étoffé. Première lecture de cette auteure mais pas la dernière. Quelle puissance d'écriture! Ce roman se lit au galop et non au trot. Je me suis laissée emportée dans cette spirale amoureuse.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Rylou Posté le 31 Décembre 2019
    Dans "D'innombrables soleils", son quatrième roman, Emmanuelle Pirotte imagine derrière le mystère entourant la mort du poète Christopher Marlowe, sa propre légende. le poète élisabethain ne serait pas mort dans cette auberge de Deptford, mais aurait été recueilli par son ami, et ancien amant, Walter. Partant de ce postulat, Emmanuelle Pirotte offre à Christopher Marlowe quelques mois de vie en plus, à l'image de ce poète sulfureux.  Sous la plume de l'auteure, le jeune poète va vivre une passion fulgurante, belle et violente, mais ... pour une femme. Celui qui aurait affirmé que « celui qui n'aime ni le tabac ni les garçons rate quelque chose » se voit terrassé, ici, par le regard noir de Jane, l'épouse de son ami Walter. La force de ce roman tient dans ce pouvoir de ressusciter, dans toute sa dimension, un personnage nimbé de mystère  et de lui offrir une dernière passion inattendue.  Loin des romans à rebondissements ou des intrigues tarabiscotées, l'auteure nous entraine dans un huit clos amoureux, où il n'est question que de chair et de désir. Rappelant, ainsi, la grande littérature libertine du XVIIIe siècle. Le plus surprenant est que ce n'est pas tant Marlowe qui en est le héros principal, mais bien Jane. C'est... Dans "D'innombrables soleils", son quatrième roman, Emmanuelle Pirotte imagine derrière le mystère entourant la mort du poète Christopher Marlowe, sa propre légende. le poète élisabethain ne serait pas mort dans cette auberge de Deptford, mais aurait été recueilli par son ami, et ancien amant, Walter. Partant de ce postulat, Emmanuelle Pirotte offre à Christopher Marlowe quelques mois de vie en plus, à l'image de ce poète sulfureux.  Sous la plume de l'auteure, le jeune poète va vivre une passion fulgurante, belle et violente, mais ... pour une femme. Celui qui aurait affirmé que « celui qui n'aime ni le tabac ni les garçons rate quelque chose » se voit terrassé, ici, par le regard noir de Jane, l'épouse de son ami Walter. La force de ce roman tient dans ce pouvoir de ressusciter, dans toute sa dimension, un personnage nimbé de mystère  et de lui offrir une dernière passion inattendue.  Loin des romans à rebondissements ou des intrigues tarabiscotées, l'auteure nous entraine dans un huit clos amoureux, où il n'est question que de chair et de désir. Rappelant, ainsi, la grande littérature libertine du XVIIIe siècle. Le plus surprenant est que ce n'est pas tant Marlowe qui en est le héros principal, mais bien Jane. C'est elle qui mène la danse. Et la plus belle réussite d'Emmanuelle Pirotte est certainement ce portrait de femme, loin des héroïnes mièvres, soumises et effacées que l'on rencontre habituellement dans ce genre de roman. Mieux encore, Jane devient la muse de Marlowe, celle qui lui aurait inspiré son plus beau poème " Héro et Léandre". Un roman comme celui-là ne peut être réussi que s'il est soutenu par une écriture travaillée, et c'est le cas. L'écriture d'Emmanuelle PIrotte est flamboyante, baroque et poétique. Elle parvient à décrire les scènes les plus crues avec poésie, sans pour autant édulcorer ou tomber dans le maniérisme. Au contraire, l'écriture épouse le caractère sombre, violent et provocateur de ses protagonistes et rend hommage à l'époque élisabéthaine. Seul petit bémol, l'auteur part du principe que le lecteur connaît l'histoire de Christopher Marlowe et il est parfois difficile de suivre ou de comprendre certains faits, sans se renseigner un peu sur la vie de ce poète. Mais, moi, j'aime aussi quand un auteur nous pousse à la curiosité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MadameTapioca Posté le 29 Décembre 2019
    L’an passé avec « Loup et des hommes » Emmanuelle Pirotte mettait un peu d’aventure et de panache dans ma rentrée littéraire. Cette année avec « D’innombrables soleil » elle m’offre de la poésie et de l’érotisme. Et que ce soit en 2018 ou en 2019, elle surprend, elle se démarque, n’écrit jamais deux fois le même livre, n’est pas là où on l’attend. • Dans l’Angleterre Elisabéthaine, l’auteure revisite les derniers jours du dramaturge Christopher Marlowe. Génie du théâtre, contemporain de Shakespeare, Marlowe a eu une vie sulfureuse (ses amants se comptent à la pelle) et aventureuse (il aurait même été espion). De nombreuses zones d’ombres subsistent sur sa vie et notamment sur sa mort. Emmanuelle Pirotte rajoute quelques mois de plus à sa biographie officielle, quelques mois durant lesquels elle imagine d’une plume baroque la relation torride qu’il va vivre avec la femme d’un ami. • Blessé après avoir échappé à un guet-apens, il trouve refuge chez Walter, ami et ancien amant. De façon tout à fait inattendue, Marlowe se retrouve éperdu de désir face à Jane, la maîtresse de maison. Ils vont vivre une passion amoureuse charnelle et passionnelle dans une sorte de huis-clos. Voilà donc le récit de leur amour physique, de cet attachement ténébreux qui les... L’an passé avec « Loup et des hommes » Emmanuelle Pirotte mettait un peu d’aventure et de panache dans ma rentrée littéraire. Cette année avec « D’innombrables soleil » elle m’offre de la poésie et de l’érotisme. Et que ce soit en 2018 ou en 2019, elle surprend, elle se démarque, n’écrit jamais deux fois le même livre, n’est pas là où on l’attend. • Dans l’Angleterre Elisabéthaine, l’auteure revisite les derniers jours du dramaturge Christopher Marlowe. Génie du théâtre, contemporain de Shakespeare, Marlowe a eu une vie sulfureuse (ses amants se comptent à la pelle) et aventureuse (il aurait même été espion). De nombreuses zones d’ombres subsistent sur sa vie et notamment sur sa mort. Emmanuelle Pirotte rajoute quelques mois de plus à sa biographie officielle, quelques mois durant lesquels elle imagine d’une plume baroque la relation torride qu’il va vivre avec la femme d’un ami. • Blessé après avoir échappé à un guet-apens, il trouve refuge chez Walter, ami et ancien amant. De façon tout à fait inattendue, Marlowe se retrouve éperdu de désir face à Jane, la maîtresse de maison. Ils vont vivre une passion amoureuse charnelle et passionnelle dans une sorte de huis-clos. Voilà donc le récit de leur amour physique, de cet attachement ténébreux qui les consume, entrecoupé de leurs échanges intellectuels car Jane et Christoper sont des âmes jumelles, éprises de liberté et d’art. • Roman des sens, intense et fiévreux, tout en étant une formidable réflexion sur la création littéraire, « D’innombrables soleils » termine en beauté ma rentrée littéraire de septembre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nathv Posté le 25 Novembre 2019
    Emmanuelle Pirotte nous présente, dans « D’innombrables soleils », Christopher Marlowe; ce dramaturge et poète – personnage historique – à la vie tourmentée et turbulente dont la fin mystérieuse est, ici, romancée. Et s’il n’était pas mort assassiné le 30 mai 1593 à Deptford? Et s’il avait été recueilli par Walter Bilbury, l’un de ses anciens amants, et, qu’en débarquant chez celui-ci, il tombait éperdument amoureux de Jane, la femme de Walter? C’est ce dénouement qu’Emmanuelle Pirotte nous développe dans son livre, nous livrant un huis clos entre ces trois personnages; un triangle amoureux devenant vite une histoire d’amour tragique entre Jane et Christopher à laquelle assiste démuni le brave Walter, lui qui ne rêve que de se retrouver, à nouveau, dans les bras de son ex-amant. Christopher, homosexuel notoire, se surprend à ressentir une forte attirance physique et, ensuite, de réels sentiments pour Jane – alors qu’il n’avait, jusque-là, qu’une piètre opinion de la gente féminine. Son univers ne semble bientôt plus tourner qu’autour de Jane, leur amour étant fait de rapprochements, d’éloignements, de douceur et de violence, leur permettant à tous deux de se sentir pleinement vivants. Dans ce livre, il est également question de littérature, de poésie, de conventions sociales, de la... Emmanuelle Pirotte nous présente, dans « D’innombrables soleils », Christopher Marlowe; ce dramaturge et poète – personnage historique – à la vie tourmentée et turbulente dont la fin mystérieuse est, ici, romancée. Et s’il n’était pas mort assassiné le 30 mai 1593 à Deptford? Et s’il avait été recueilli par Walter Bilbury, l’un de ses anciens amants, et, qu’en débarquant chez celui-ci, il tombait éperdument amoureux de Jane, la femme de Walter? C’est ce dénouement qu’Emmanuelle Pirotte nous développe dans son livre, nous livrant un huis clos entre ces trois personnages; un triangle amoureux devenant vite une histoire d’amour tragique entre Jane et Christopher à laquelle assiste démuni le brave Walter, lui qui ne rêve que de se retrouver, à nouveau, dans les bras de son ex-amant. Christopher, homosexuel notoire, se surprend à ressentir une forte attirance physique et, ensuite, de réels sentiments pour Jane – alors qu’il n’avait, jusque-là, qu’une piètre opinion de la gente féminine. Son univers ne semble bientôt plus tourner qu’autour de Jane, leur amour étant fait de rapprochements, d’éloignements, de douceur et de violence, leur permettant à tous deux de se sentir pleinement vivants. Dans ce livre, il est également question de littérature, de poésie, de conventions sociales, de la condition de la femme, d’homosexualité, etc. le tout durant cette époque élisabéthaine dont les bonnes convenances ne semblent pas atteindre Christopher Marlowe. Tous ces thèmes sont magnifiés par la superbe et poétique plume d’Emmanuelle Pirotte – déjà appréciée lors de ses trois précédents romans Today we live – De Profundis et Loup et les hommes. L’auteur, malgré quelques longueurs en fin de récit, suscite de nombreux questionnement en nous dépeignant une magnifique histoire d’amour, confirmant ainsi ses réels talents d’écriture.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Romantique, pimentée, glaçante... Votre Saint-Valentin idéale en 20 idées de lecture

    Et si la soirée de Saint-Valentin idéale ne comprenait ni bouquet de roses, ni boîte de chocolats... mais des livres ? Nous avons sélectionné 20 romans qui chacun à leur façon racontent l'amour, sa puissance et ses dérives. Des lectures à savourer seul ou à deux, évidemment. 

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    Rentrée littéraire 2019 : les romans français à ne pas louper

    Rendez-vous immanquable de la fin de l'été, la rentrée littéraire cuvée 2019 convoque des romans toujours plus passionnants et ambitieux. Côté francophone, 19 ouvrages sont attendus en librairie. Des histoires tragiques ou comiques, des héros magnifiques, des destins qui s'emmêlent, du banal sublimé... Auteurs confirmés et prometteurs convoquent des univers romanesques forts et inoubliables. Belles découvertes et belle rentrée !

    Lire l'article