Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258086432
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 992
Format : 132 x 198 mm

Ecrivains randonneurs

Date de parution : 30/05/2013

Un recueil des plus beaux textes écrits sur la marche, pour partager et retrouver le bonheur du chemin.

« Jamais je n’ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j’ose ainsi dire, que dans les voyages que j’ai fait à pied », écrivait Jean-Jacques Rousseau. Il fut le seul écrivain randonneur à avoir imaginé une écritoire portative qui lui permette d’écrire tout en marchant, mais...

« Jamais je n’ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j’ose ainsi dire, que dans les voyages que j’ai fait à pied », écrivait Jean-Jacques Rousseau. Il fut le seul écrivain randonneur à avoir imaginé une écritoire portative qui lui permette d’écrire tout en marchant, mais pas le seul à avoir nourri sa pensée en mettant un pied devant l’autre, loin de là.
De Pétrarque jusqu’à Jim Harrison en passant par Flaubert, Rimbaud, Proust, Colette, Simone de Beauvoir, Jacques Lacarrière… tous ont écrit des pages inoubliables sur cette expérience qu’ils ont eue en commun avec tous les amateurs de randonnée.


« A travers ces textes, la marche apparaît comme la meilleure façon d’appréhender le monde, à vitesse humaine, au rythme de sa propre introspection... »
Antoine de Baecque

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258086432
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 992
Format : 132 x 198 mm
Omnibus

Ils en parlent

"La Liberté en marchan"

Le Figaro Littéraire

"Cet ouvrage foisonnant rassemble des écrits de marcheurs de plaine ou d'alpinistes, d'aventuriers des grands espaces ou d'excursionnistes du dimanche."

Le Monde des Livres

"Tous les bonheurs et nécessités de la marche vont ainsi, au rythme de l'avancée des pages et des chapitres de ce judicieux recueil."

Le Pèlerin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • karkarot Posté le 28 Août 2018
    L'auteur a réuni dans ce livre épais un aperçu très intéressant et complet de tout ce qui s'est dit sur le fait de marcher, des premières études anatomiques aux plus philosophiques de considérations, réunissant des auteurs aussi divers que passionnant. Ce livre ne doit pas se lire d'une traite, mais par petit pas, en dégustant chaque extrait commenté. Un régal !
  • eowin Posté le 15 Septembre 2013
    Un gros livre à consommer par petites tranches. Ecrivains et philosophes, d'hier et d'aujourd'hui, sont convoqués grâce à leurs écrits consacrés à la marche. J'ai beaucoup aimé suivre le cheminement de pensée de ces grands esprits. Certains expliquent et conseillent: attention à monsieur Balzac.... l'idée blasphématoire que ces bons conseils n'aient pas été tant que cela suivis par l'auteur m'a effleurée ;) Des textes plus physiologiques nous éclairent aussi sur ce qui se passe dans notre corps pendant cette cette saine activité. Ces petits textes donnent envie de s'y mettre à la marche, ce livre étant le criant témoignage de l'adage: men sana in corpore sano..... puristes n'hésitez pas à corriger.
  • ivredelivres Posté le 9 Août 2013
    Voila un livre qui donne une furieuse envie de marcher ET de Lire Disons le tout de suite, pour les fanatiques de livres sur la marche, qu'il peut être parfois un peu redondant, mais pas tant que ça. On y trouve des pointures comme N Bouvier, JC Bourlès, ou Jim Harrison, des amateurs plus récents dont j’ai eu l’occasion de vous parler : JL Hue ou F Gros sans oublier nos classiques de Thoreau à Emerson en passant par Jean Jacques Rousseau. Mais surprise j’ai trouvé là des noms inconnus, des références oubliées et des extraits de livres aujourd’hui introuvables hors des archives des bibliothèques. Ce sont ces textes là qui ont fait mon bonheur et je vais tout faire pour vous allécher. Pétrarque par exemple qui n’a pas fait que gravir le Mont Ventoux, ou allez Hazlitt, ce nom ne vous dit rien ? alors c’est que vous n’avez pas lu Helen Hanff et ce sera votre premier oubli à rattraper. Ou alors Agricol Perdiguier, rien que le nom donne envie d’en savoir plus, cet avignonnais va faire son Tour de compagnon du Devoir et son tour de France a une sacrée saveur. Rimbaud, oui oui le marcheur du désert, oui mais pas que….le voilà... Voila un livre qui donne une furieuse envie de marcher ET de Lire Disons le tout de suite, pour les fanatiques de livres sur la marche, qu'il peut être parfois un peu redondant, mais pas tant que ça. On y trouve des pointures comme N Bouvier, JC Bourlès, ou Jim Harrison, des amateurs plus récents dont j’ai eu l’occasion de vous parler : JL Hue ou F Gros sans oublier nos classiques de Thoreau à Emerson en passant par Jean Jacques Rousseau. Mais surprise j’ai trouvé là des noms inconnus, des références oubliées et des extraits de livres aujourd’hui introuvables hors des archives des bibliothèques. Ce sont ces textes là qui ont fait mon bonheur et je vais tout faire pour vous allécher. Pétrarque par exemple qui n’a pas fait que gravir le Mont Ventoux, ou allez Hazlitt, ce nom ne vous dit rien ? alors c’est que vous n’avez pas lu Helen Hanff et ce sera votre premier oubli à rattraper. Ou alors Agricol Perdiguier, rien que le nom donne envie d’en savoir plus, cet avignonnais va faire son Tour de compagnon du Devoir et son tour de France a une sacrée saveur. Rimbaud, oui oui le marcheur du désert, oui mais pas que….le voilà faisant la traversée du Gothard où il trouve la neige qui l’oblige à trouver refuge à l’hospice du lieu. Et ces récits du Pèlerin Russe tout empreints de mystique, lui qui n’a dans son sac qu’ « une Bible, du pain et c’est tout » Piquons parmi les romantiques, il n’y a pas que Chateaubriand ou Lamartine, Goethe est aussi un grand marcheur, mais aussi bien moins connu Etienne Pivert de Sénancour qui « n’imagine rien hors de la nature ». Plus près de nous Julien Gracq et ses Carnets du grand chemin Et ça c’est sans compter sur les montagneux et leurs multiples voyages dans les Alpes qui sont parfois d’une « sublime horreur » pour le dire comme Victor Hugo. Là je vous sens accrochés et prêts à me suivre sur ces chemins et sentiers, en promenade avec Walser ou à la découverte du monde. « A travers ces textes, la marche apparaît comme la meilleure façon d'appréhender le monde, à vitesse humaine, au rythme de sa propre introspection... » Il parait qu’il y a six millions de français qui partage cette façon là d’appréhender le monde ! Vous en faites peut être partie ?
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.