Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259265348
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

EHPAD, une honte française

Date de parution : 24/01/2019
Anne-Sophie Pelletier ouvre les portes vers une humanité qu’on oublie voire met de côté, et dévoile les secrets des EHPAD, lieux où souvent les mots « humain », « dignité » sont sacrifiés sur l’autel de la rentabilité et du profit.
« Je me souviens des chansons désuètes que me chantait ma grand-mère quand nous marchions dans les montagnes du Jura. De Ray Ventura à Georges Guétary, je les connais par cœur. Cette grand-mère je l’adorais. Et j’ai pris soin d’elle, sur la fin de sa vie. Ainsi que de nombreuses autres... « Je me souviens des chansons désuètes que me chantait ma grand-mère quand nous marchions dans les montagnes du Jura. De Ray Ventura à Georges Guétary, je les connais par cœur. Cette grand-mère je l’adorais. Et j’ai pris soin d’elle, sur la fin de sa vie. Ainsi que de nombreuses autres personnes âgées, à domicile ou en Ehpad. C’est cette vérité-là, ce lien unique avec nos aînés comme les coulisses de lieux pas toujours humains les accueillant, que ce livre vérité raconte.
« Vieillir », « le troisième âge », » le quatrième âge », pourquoi ces mots font-ils si peur ? Pour certains de nos « vieux », ils sont synonymes d’une indépendance sans faille, d’une autonomie qui permet de profiter des années de labeur en partant en croisières, en voyages organisés, que sais-je encore. Mais pour tant d’autres, c’est la dure réalité d’une existence fragilisée qui s’impose, avec perte de l’autonomie, maladie, dépendance. Dans cet ouvrage, c’est de ceux-là que je souhaite narrer le quotidien, un quotidien dur, touchant, terrible vu par une soignante ayant décidé de les accompagner au mieux. Petits bonheurs, grandes tristesses face à l’institution qui ne met pas les moyens en place en fonction des véritables besoins, j’ai tout vécu et dévoile tout.  
Avec ce livre, j’ouvre les portes vers une humanité qu’on oublie voire met de côté, et dévoile les secrets des EHPAD, lieux où souvent les mots « humain », « dignité » sont sacrifiés sur l’autel de la rentabilité et du profit. »
Anne-Sophie Pelletier
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259265348
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm
Plon

Ils en parlent

« Petits bonheurs, grandes tristesses face à l'institution qui ne met pas les moyens en place en fonction des véritables besoins, Anne-Sophie Pelletier a tout vécu et dévoile tout. Avec ce livre, elle ouvre les portes vers une humanité qu'on oublie, voire met de côté et dévoile les secrets des E.H.P.A.D., lieux où souvent les mots "humain", "dignité" sont sacrifiés sur l'autel de la rentabilité et du profit. »
L'Est républicain
« C'est un « J'accuse » dédié à sa grand-mère chérie et disparue. Mais aussi à tous ces «petits vieux » qu'elle a accompagnés en tant qu'aide médico-psychologique, chez eux ou en maison de retraite. »
Emmanuelle Souffi / Le Journal du Dimanche
« Le livre témoignage de la soignante jurassienne ne laissera personne indifférent. Les morceaux de vie des anciens qui se succèdent au fil des pages pourraient être ceux de nos parents, grands-parents et un jour les nôtres. »
Rémi Champomier / Le Progrès

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • niouniousr1 Posté le 9 Mai 2020
    J'ai beaucoup aimé ce témoignage, l'auteure nous raconte une partie de sa vie en tant qu auxiliaire de vie et on découvre certains aspects de ce métier, négatifs dans l'ensemble (dû aux manques de moyens). A lire absolument.
  • scoobytazz Posté le 26 Mars 2020
    Il est très difficile de livrer un avis sur un témoignage, car celui-ci rapporte des faits et ne raconte pas une histoire. Ce livre m'a vraiment bouleversé, choqué car l’imagination marche à plein tube pour imaginer ce qu'il se passe derrière les portes de ces établissements ou encore derrière les portes des domiciles des personnes dépendantes. L'auteure livre là un témoignage horrifiant sur la réalité des aides aux personnes dépendantes. On prend connaissance d’un monde où la qualité est effacée au profit de la quantité, où la hiérarchie se rend coupable de non dénonciation, où l’état n'a strictement rien à faire de ce que subissent nos aînés qui ont labouré toute leur vie pour être traités de la sorte au cours de leurs derniers instants. C’est écœurant tout simplement. Alors plutôt que de livrer un « avis littéraire », je tirerai simplement mon chapeau à cette femme (et à toutes celles qui lui ressemblent) d'avoir choisi ce métier par conviction, de mener ce combat contre l'horreur, la maltraitance et l’indignité de chacun. Nous devons trouver un moyen de changer ça, en se révoltant tous ensemble, nous pouvons peutêtre faire encore et encore parler de ça auprès des gouvernements afin que des vraies choses soient... Il est très difficile de livrer un avis sur un témoignage, car celui-ci rapporte des faits et ne raconte pas une histoire. Ce livre m'a vraiment bouleversé, choqué car l’imagination marche à plein tube pour imaginer ce qu'il se passe derrière les portes de ces établissements ou encore derrière les portes des domiciles des personnes dépendantes. L'auteure livre là un témoignage horrifiant sur la réalité des aides aux personnes dépendantes. On prend connaissance d’un monde où la qualité est effacée au profit de la quantité, où la hiérarchie se rend coupable de non dénonciation, où l’état n'a strictement rien à faire de ce que subissent nos aînés qui ont labouré toute leur vie pour être traités de la sorte au cours de leurs derniers instants. C’est écœurant tout simplement. Alors plutôt que de livrer un « avis littéraire », je tirerai simplement mon chapeau à cette femme (et à toutes celles qui lui ressemblent) d'avoir choisi ce métier par conviction, de mener ce combat contre l'horreur, la maltraitance et l’indignité de chacun. Nous devons trouver un moyen de changer ça, en se révoltant tous ensemble, nous pouvons peutêtre faire encore et encore parler de ça auprès des gouvernements afin que des vraies choses soient mises en place. Merci Madame Pelletier d'avoir osé délier votre langue quand d'autres fermaient les yeux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • HuguesNicolas Posté le 2 Octobre 2019
    Au premier abord, j'ai bien aimé ce livre. Un style simple et épuré. Le livre décrit notamment les couloirs d'une maison de retraite. Le hic, c'est que cette dernière est privée. Et travaillant dans un EHPAD public, les objectifs et le fonctionnement sont différents. C'est un récit personnel qu'il ne faut pas généraliser. Mais cet ouvrage fait froid dans le dos et pose de nombreuses: que souhaite-on pour nos aînés et quels moyens devons-nous mettre?
  • Jmlyr Posté le 3 Mars 2019
    Je remercie les éditions PLON et la plateforme NetGalley pour l'accès à ce témoignage dénonciation. L'amour d'une grand-mère peut amener à l'amour d'un métier, celui qui consiste à prendre en soin les anciens les plus fragilisés, ceux qui sont reclus chez eux, ou en Ehpad. Passer de responsable d'hôtel à auxiliaire de vie à domicile était déjà audacieux#8201;; ensuite, Anne-Sophie Pelletier est devenue AMP, aide médico-psychologique, puis a exercé comme aide-soignante en Ehapd, tout en assumant le rôle de porte-parole de ses collègues à plus d'une occasion (comme lors de son emploi dans l'association de soins à domicile) allant jusqu'à la grève pour essayer de faire évoluer une situation engluée. Le livre est une succession de portraits de personnes âgées, de coups de coeur en coups de gueule, on est surtout au coeur d'une réalité inadmissible, une maltraitance induite par des conditions de travail souvent inhumaines pour ces métiers tellement humains. On retrouve les ingrédients classiques tels que les sous-effectifs, la valse des arrêts de travail voire des démissions, les burn-out, et l'impossibilité d'exercer correctement sa fonction, avec les valeurs qui l'accompagnent normalement. Par moment, j'ai eu honte pour la profession paramédicale, quand elle cite des cas d'infirmières sans scrupules qui facturent... Je remercie les éditions PLON et la plateforme NetGalley pour l'accès à ce témoignage dénonciation. L'amour d'une grand-mère peut amener à l'amour d'un métier, celui qui consiste à prendre en soin les anciens les plus fragilisés, ceux qui sont reclus chez eux, ou en Ehpad. Passer de responsable d'hôtel à auxiliaire de vie à domicile était déjà audacieux#8201;; ensuite, Anne-Sophie Pelletier est devenue AMP, aide médico-psychologique, puis a exercé comme aide-soignante en Ehapd, tout en assumant le rôle de porte-parole de ses collègues à plus d'une occasion (comme lors de son emploi dans l'association de soins à domicile) allant jusqu'à la grève pour essayer de faire évoluer une situation engluée. Le livre est une succession de portraits de personnes âgées, de coups de coeur en coups de gueule, on est surtout au coeur d'une réalité inadmissible, une maltraitance induite par des conditions de travail souvent inhumaines pour ces métiers tellement humains. On retrouve les ingrédients classiques tels que les sous-effectifs, la valse des arrêts de travail voire des démissions, les burn-out, et l'impossibilité d'exercer correctement sa fonction, avec les valeurs qui l'accompagnent normalement. Par moment, j'ai eu honte pour la profession paramédicale, quand elle cite des cas d'infirmières sans scrupules qui facturent des soins non faits à l'instar de certains kinésithérapeutes. Ah les «#8201;douches sans eau#8201;»#8201;! Je me suis parfaitement reconnue quand elle décrit si bien l'enthousiasme des premiers jours où, la fleur au fusil et l'optimisme en bandoulière, on imagine qu'on a trouvé le poste idéal#8201;; avec notre énergie positive, on remotive les collègues fatigués et découragés. Et puis, au fil des semaines et des mois, on s'épuise, on se heurte à la bureaucratie hermétique à nos demandes, et on finit sur les rotules, complices d'un système que l'on dénonce. Cela concerne toutes les catégories, de l'agent de service à l'infirmier. Je déplore juste le manque d'humour qui aurait peut-être allégé un peu la lecture, mais arrivée à ce stade, je crois que l'auteure n'a plus du tout envie d'en rire. #EhpadUneHonteFrançaise #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • celine85 Posté le 17 Février 2019
    Je me suis totalement retrouvée dans son parcours, dans sa façon de voir les choses , dans ses difficultés, ses constats... Ce livre parlera à tous les soignants et montre aux personnes extérieures de ce domaine médical, les difficultés, les dysfonctionnements qui amènent à la maltraitance, aux manipulations exercées pour le profit. Comme elle, j'aurais tant d’anecdotes à raconter, de belles rencontres mais aussi de choses inadmissibles, que l'on est obligé de subir car ces structures sont gérées par des personnes qui n'ont que le coté rentabilité en tête mais n'ont aucune humanitude et respect pour ces anciens.On ressent tout son amour, son professionnalisme pour les personnes âgées, la bienveillance qu'elle a pour eux. Un bel hommage aussi pour sa grand mère qui l'a amené à cette vocation. #EhpadUneHonteFrançaise #NetGalleyFrance
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Plon

    Quel livre est fait pour vous ?

    Pas toujours facile de choisir un livre quand il y en a tant qui vous tendent les bras. C'est pour cela que nous vous proposons un petit quiz pour vous conseiller un des livres paru récemment aux éditions Plon.  Alors, quel est le verdict ?

    Lire l'article