En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Eleanor Oliphant va très bien

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116511
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Eleanor Oliphant va très bien

        Aline AZOULAY-PACVON (Traducteur)
        Date de parution : 28/09/2017
        Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
        Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.
        Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère...
        Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
        Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.
        Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.
        Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec « maman ».
        Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.
        Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.
        Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec « maman », Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…
                                           
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116511
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • ecritureamoureuse Posté le 31 Août 2018
        • Buckette Posté le 7 Août 2018
          Quel petit bijou ! Le personnage d'Eleanor est vraiment déstabilisant au premier abord puisqu'elle se fiche complètement des normes imposées par la société. Elle ne discute pas avec ses collègues, se fiche pas mal des nouvelles rencontres ou d'une relation amoureuse. Tout change quand elle décide de conquérir son amour : un chanteur de rock pour lequel elle va tenter de changer. Les tenues, le maquillage, tout y passe. Mais surtout, c'est socialement qu'elle change : en rencontrant Raymond, elle voit sa vie sociale s'enrichir d'un seul coup. C'est un petit coup de cœur : j'ai adoré le personnage d'Eleanor qui ma fait parfois éclater de rire, de par sa naïveté et son franc parler. Raymond est touchant et extrêmement gentil. Ses actions étaient émouvantes et c'est l'ami dont elle avait besoin. Cette lecture est complètement différente des autres romans contemporains que j'ai pu lire et merci bien ! Je ne m'attendais pas à ce que ce soit si drôle, si émouvant... lisez-le et ce sera une des lectures la plus marquante de votre année !
        • Ysagele Posté le 5 Août 2018
          Fini et il était temps, rien de tel que les vacances pour dévorer ce pavé. Je vous dirais qu’Eleanor va bien, comme vous et moi quand on nous le demande. Mais si elle répondait honnêtement et bien elle ferait défiler les pages de ce bouquin. Si vous recherchez l’action vous n’en n’aurez pas. Par contre, vous serez toucher par Eleanor, vous sourirez à ses blagues et à la façon dont elle voit le monde (assez juste cependant). Bref j’ai passé un bon moment et je finirai pas un extrait : « ...lorsqu’on prend le temps de regarder autour de soi, on remarque des tas de détails, et on se sent ...plus léger ».
        • enlivrezvous Posté le 19 Juillet 2018
          Eleanor Oliphant, trentenaire pour le moins excentrique, passe ses semaines entre son travail de comptable dans une agence de design, ses coups de fils hebdomadaires avec "Maman" et ses soirées solitaires en compagnie d'une bouteille de vodka le week-end. Peu encline à suivre les codes sociaux, elle dit ce qu'elle pense sans ambages et est souvent surprise par les réactions de ses congénères. Elle fuit donc les relations humaines, y préférant la solitude et sa routine bien réglée. Un soir, elle se rend à un concert et s'éprend passionnément du chanteur du groupe. Bien décidée à conquérir l'objet de ses fantasmes, elle décide d'entamer une série de transformations afin de se rendre sociable et séduisante. En plein parcours du combattant, elle se lie d'amitié avec Raymond, l'informaticien du boulot, un bonhomme négligé, doux et patient. Peu à peu, alors qu'Eleanor modifie ses habitudes, son passé trouble et douloureux se révèle. Décalée et à la limite de l'autisme, Eleanor pose un regard ingénu et cynique sur notre société et ses réflexions sont souvent hilarantes. Eleaonor est en permanence intriguée par le comportement de ses contemporains, et son décalage nous permet de rire de nos habitudes,... Eleanor Oliphant, trentenaire pour le moins excentrique, passe ses semaines entre son travail de comptable dans une agence de design, ses coups de fils hebdomadaires avec "Maman" et ses soirées solitaires en compagnie d'une bouteille de vodka le week-end. Peu encline à suivre les codes sociaux, elle dit ce qu'elle pense sans ambages et est souvent surprise par les réactions de ses congénères. Elle fuit donc les relations humaines, y préférant la solitude et sa routine bien réglée. Un soir, elle se rend à un concert et s'éprend passionnément du chanteur du groupe. Bien décidée à conquérir l'objet de ses fantasmes, elle décide d'entamer une série de transformations afin de se rendre sociable et séduisante. En plein parcours du combattant, elle se lie d'amitié avec Raymond, l'informaticien du boulot, un bonhomme négligé, doux et patient. Peu à peu, alors qu'Eleanor modifie ses habitudes, son passé trouble et douloureux se révèle. Décalée et à la limite de l'autisme, Eleanor pose un regard ingénu et cynique sur notre société et ses réflexions sont souvent hilarantes. Eleaonor est en permanence intriguée par le comportement de ses contemporains, et son décalage nous permet de rire de nos habitudes, et de prendre du recul sur ce que l'on considère comme "normal". L'auteur parvient à maintenir un rythme à la fois confortable et haletant, en alternant entre passé et présent, quotidien et révélations. Les personnages de ce livre sont merveilleux, loin des stéréotypes et des cases, et j'ai passé un moment délicieux en leur présence. Un livre réjouissant, d'une grande tendresse et d'une profonde humanité. Céline
          Lire la suite
          En lire moins
        • Saiwhisper Posté le 6 Juillet 2018
          C’est grâce aux avis unanimes que j’ai vu défiler sur la toile et dans la presse et plus particulièrement grâce aux critiques des babelionautes comme Iris29, Lily81, LillyMaya, Marina53, que j’ai décidé de lire ce titre. Ce fut une très belle découverte à la fois drôle, loufoque, légère, dramatique, triste et poignante. J’ai ressenti un panel d’émotions… Eleanor Oliphant est une femme en marge de la société avec une logique bien à elle. Son tempérament m’a fortement fait songer au personnage de Britt-Marie de Fredrik Backman. Les deux femmes sont quasiment les mêmes : maniaques, solitaires, ayant peu confiance en elles, ne comprenant rien aux futilités des gens, ont une vie réglée comme du papier à musique et jugeant facilement les autres. C’est pourtant grâce à des rencontres qu’elles vont apprendre à s’ouvrir, à se faire connaître et à se faire aimer pour ce qu’elles sont – qu’importe si elles sont spéciales… Ayant accroché à Britt-Marie, Eleanor ne fit pas exception ! Celle-ci est vraiment très touchante et dissimule un lourd passé. On comprend aisément pourquoi elle est renfermée, peu sociable, stricte, dans sa bulle et peu habituée à prendre soin d’elle. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est qu’elle ne... C’est grâce aux avis unanimes que j’ai vu défiler sur la toile et dans la presse et plus particulièrement grâce aux critiques des babelionautes comme Iris29, Lily81, LillyMaya, Marina53, que j’ai décidé de lire ce titre. Ce fut une très belle découverte à la fois drôle, loufoque, légère, dramatique, triste et poignante. J’ai ressenti un panel d’émotions… Eleanor Oliphant est une femme en marge de la société avec une logique bien à elle. Son tempérament m’a fortement fait songer au personnage de Britt-Marie de Fredrik Backman. Les deux femmes sont quasiment les mêmes : maniaques, solitaires, ayant peu confiance en elles, ne comprenant rien aux futilités des gens, ont une vie réglée comme du papier à musique et jugeant facilement les autres. C’est pourtant grâce à des rencontres qu’elles vont apprendre à s’ouvrir, à se faire connaître et à se faire aimer pour ce qu’elles sont – qu’importe si elles sont spéciales… Ayant accroché à Britt-Marie, Eleanor ne fit pas exception ! Celle-ci est vraiment très touchante et dissimule un lourd passé. On comprend aisément pourquoi elle est renfermée, peu sociable, stricte, dans sa bulle et peu habituée à prendre soin d’elle. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est qu’elle ne va pas changer à la manière d’Ugly Betty. Elle va plutôt s’épanouir, prendre confiance en elle, comprendre qu’elle a des relations nocives, pour enfin s’accepter telle qu’elle. En aucun cas, elle va devenir une autre femme. À mon sens, c’est très crédible ainsi. Les réactions décalées d’Eleanor m’ont souvent provoqué des gloussements ou des fous-rire. Franche, elle n’utilise pas de pincettes lorsqu’elle dit ce qu’elle pense d’une situation ou d’une personne. J’ai beaucoup aimé la suivre dans ses mésaventures : épilation du maillot, manucure, ordinateur, portable, boisson au pub, enterrement, fêtes dansantes, etc. C’est une pluie de premières fois pour elle ! En effet, notre anti-héroïne va décider de changer à partir du moment où elle va assister à un concert. Le déclic ! Sous le charme d’un musicien, elle va essayer de tout faire pour convenir à ce bel Apollon (qui ne sait même pas qu’elle existe…). C’est également à ce moment-là qu’elle va rencontrer Raymond, un informaticien adorable ! J’ai été conquise par cet homme bienveillant, formidable, gentil, ouvert, protecteur et plein d’imperfections, lui aussi. La relation qu’il va tisser avec Eleanor est pleine de douceur. Les choses prennent du temps, il y a des petites habitudes comme des pause-repas à deux et des événements plus importants… D’autres personnages comme Sammy (un vieil homme que le tandem va sauver), la mère de Raymond, la belle Laura et bien d’autres sont également intéressants. On s’attache réellement à tout ce petit monde… Il n’y a pas que des personnages sympathiques dans ce roman. De prime abord, les collègues de notre anti-héroïne vont se montrer cassants, insultants, fourbes et cruels. Ils n’hésitent pas à se moquer d’elle ouvertement ou à lui donner des surnoms méchants… Mais finalement, ce n’était rien à côté de la mère d’Eleanor qui lui téléphone toutes les semaines. Étant donné le franc-parler de la jeune femme, on s’étonne qu’elle se fasse traiter de la sorte. Comment une mère peut-elle être aussi tyrannique, violente, mauvaise et affreuse avec son enfant ? Elle est sans cesse en train de dénigrer sa fille et cette dernière ne se défend pas. Le côté passif d’Eleanor m’a d’abord agacée, car cela me faisait de la peine pour elle… Puis, lorsque le scénario a pris de l’ampleur, j’ai fini par comprendre certaines choses. Panser des blessures sans les nettoyer n’est pas toujours une solution : cela ne cicatrise jamais bien… Le récit est un peu long toutefois, j’ai trouvé l’ensemble sympathique et plein d’émotions. On n’est pas uniquement dans du feel-good : certains passages sont vraiment douloureux, terribles, sensibles et désarmants. Quand on arrive à la fin du roman, on apprécie la construction du scénario et on saisit enfin où voulait en venir l’auteure… Mais outre les messages que Gail Honeyman veut faire passer, c’est avant tout une œuvre remplie de petites choses qui arrachent des rires et des larmes au lecteur. Une anti-héroïne aussi bizarre qu’attachante, des liens affectifs que l’on prend plaisir à voir se tisser, des moments hilarants comme poignants, des rebondissements imprévisibles et un nuage d’espoir… C’est le savoureux mélange qui vous attend derrière ces pages ! Je n’ai qu’une chose à vous conseiller : foncez !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        Le coup de coeur de la rentrée des libraires : 
        « Une lecture réjouissante, émouvante, poignante. » Bénédicte Cadoux, librairie le Failler à Rennes
        « Le carton assuré de cet automne ! Tellement décalée, tellement attachante, Eleanor va tout balayer sur son passage. » Guillaume Le Tirilly, Furet du Nord à Arcueil
        « Ce livre est juste à tomber par terre. » Sandrine Dantard, Fnac de Grenoble
        « Elle est drôle, intelligente, singulière, et vous découvrirez avec elle qu'il n'est jamais trop tard pour apprendre à vivre. La friandise de la rentrée ! » Olga Philonenko, librairie Kléber à Strasbourg

        « Eleanor Oliphant va très bien est une pure merveille littéraire. C’est drôle, touchant, et imprévisible. Son parcours pour se débarrasser de ses démons est savamment tissé et absolument saisissant. » Jojo Moyes, auteur bestseller du New York Times avec Avant toi.
        « Puissant... J’ai totalement adoré Eleanor Oliphant va très bien. » Fiona Barton, auteur du New York Times bestseller La Veuve.
        « Je me suis épris de cette histoire étrangement belle et triste en quelques pages, et en suis tombé profondément et irrévocablement amoureux à la fin. J’espère que tous les lecteurs tomberont pour Eleanor Oliphant autant que moi. » Stylist
        « Comme une Jane Eyre contemporaine, la Eleanor Oliphant de Gail Honeyman est une femme marquée par une profonde solitude et l’ombre d’une enfance déchirante […] votre cœur battra pour Eleanor à chaque page tournée. J’ai adoré cette histoire.  » Paula McClain, auteur New York Times bestseller Madame Hemingway
        « Eleanor Oliphant va très bien est de ces romans à part, entre textes littéraires et fictions plus commerciales : tout à fait accessible mais très bien écrit, aussi lucide et intelligent que drôle et émouvant. » The Guardian
         
        « Un livre puissamment addictif, brillant et bouleversant. »
        Héléna Voillovitch / Elle
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com