Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262085124
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 154 x 240 mm

Fouché

Collection : Biographies
Date de parution : 14/11/2019
Fouché ou la puissance et l’efficacité du cynisme.
 
« Je me rendis chez Sa Majesté : introduit dans une des chambres qui précédaient celle du roi, je ne trouvai personne ; je m’assis dans un coin et j’attendis. Tout à coup une porte s’ouvre  ;: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Talleyrand marchant soutenu par M.... « Je me rendis chez Sa Majesté : introduit dans une des chambres qui précédaient celle du roi, je ne trouvai personne ; je m’assis dans un coin et j’attendis. Tout à coup une porte s’ouvre  ;: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Talleyrand marchant soutenu par M. Fouché […]. Fouché venait jurer foi et hommage à son seigneur ; le féal régicide, à genoux, mit les mains qui firent tomber la tête de Louis XVI entre les mains du frère du roi martyr ; l’évêque apostat fut caution du serment. »
Ces lignes célébrissimes de Chateaubriand, dont on n’a retenu que le vice appuyé sur le bras du crime, contiennent l’essentiel de Joseph Fouché (1759-1820), duc d’Otrante : le régicide, l’organisateur des mitraillages de Lyon, l’inamovible ministre de la Police de Napoléon, l’acteur clé dans le retour de Louis XVIII, doté d’une extraordinaire habileté, d’une intelligence politique aiguë et d’un cynisme absolu.
Et qui était mieux placé qu’André Castelot, dont l’œuvre abondante et multiforme a enchanté des générations de lecteurs, pour s’attaquer à ce monument de duplicité ? Le biographe étincelant de Marie-Antoinette, Napoléon, Talleyrand ou Charles X partage avec le lecteur le mépris et la fascination qu’il éprouve devant cet homme aux sincérités successives qui, trahissant ses amis, savait transformer ses ennemis en débiteurs. Utilisant une documentation en partie inédite ainsi que les Mémoires de Fouché que l’on a longtemps crus apocryphes, cet « écrivain d’histoire et d’histoires » – ainsi qu’il se qualifiait – restitue avec bonheur les différents visages de celui qui osa prétendre un jour : « Je ne suis pas un roi, mais je suis plus illustre que la plupart d’entre eux. »
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262085124
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • glegat Posté le 22 Janvier 2021
    Personnage central ayant joué un rôle historique important durant toute la période qui va du directoire à la restauration, Joseph Fouché (1759-1820) est un homme à la personnalité contrastée, qui a analysé avec acuité les situations politiques complexes de cette époque tourmentée. Il a su manoeuvrer habilement pour se rendre indispensable et se maintenir proche du pouvoir pendant près de trente ans à une époque où les têtes pouvaient tomber sans procès. Son comportement habile à la limite de la trahison, son aplomb, son sens politique lui permettront de passer du statut de révolutionnaire à l'adhésion totale aux projets napoléoniens pour finir comme servant de la monarchie. Un tour de force pour quelqu'un qui vota la mort de Louis XVI. Couvert d'honneur et de considération par tous les régimes il ne tomba en disgrâce qu'à la fin de sa vie qu'il termina affaiblit par la maladie, mais doté d'une confortable fortune. André Castelot démontre à nouveau son talent de conteur en nous décrivant la vie extraordinaire de cet homme hors du commun. L'auteur se plagie lui-même en reprenant des paragraphes contenus dans ses ouvrages précédents (notamment sur Napoléon), mais sans jamais lasser le lecteur. Bibliographie : - "Fouché", André Castelot, éditions France Loisirs (1991),... Personnage central ayant joué un rôle historique important durant toute la période qui va du directoire à la restauration, Joseph Fouché (1759-1820) est un homme à la personnalité contrastée, qui a analysé avec acuité les situations politiques complexes de cette époque tourmentée. Il a su manoeuvrer habilement pour se rendre indispensable et se maintenir proche du pouvoir pendant près de trente ans à une époque où les têtes pouvaient tomber sans procès. Son comportement habile à la limite de la trahison, son aplomb, son sens politique lui permettront de passer du statut de révolutionnaire à l'adhésion totale aux projets napoléoniens pour finir comme servant de la monarchie. Un tour de force pour quelqu'un qui vota la mort de Louis XVI. Couvert d'honneur et de considération par tous les régimes il ne tomba en disgrâce qu'à la fin de sa vie qu'il termina affaiblit par la maladie, mais doté d'une confortable fortune. André Castelot démontre à nouveau son talent de conteur en nous décrivant la vie extraordinaire de cet homme hors du commun. L'auteur se plagie lui-même en reprenant des paragraphes contenus dans ses ouvrages précédents (notamment sur Napoléon), mais sans jamais lasser le lecteur. Bibliographie : - "Fouché", André Castelot, éditions France Loisirs (1991), 423 pages.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…