Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259264990
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 135 x 210 mm

Harry et Franz

Date de parution : 30/08/2018
Harry et Franz ou la rencontre de deux fraternités.
" – Dans notre travail, monsieur l’abbé, nous nous appuyons tout d’abord sur la rumeur, en partant du principe qu’il n’y a pas de fumée sans feu, puis nous l’étayons par des éléments de preuve réunis par nos soins.
– Et que dit la rumeur dans le cas de Baur ?
–...
" – Dans notre travail, monsieur l’abbé, nous nous appuyons tout d’abord sur la rumeur, en partant du principe qu’il n’y a pas de fumée sans feu, puis nous l’étayons par des éléments de preuve réunis par nos soins.
– Et que dit la rumeur dans le cas de Baur ?
– Harry Baur a interprété des rôles de juifs dans plusieurs films, ce qui n’est pas anodin."

 
Harry et Franz est le roman d’une rencontre inattendue entre l’un des plus grands acteurs français de l’entre-deux-guerres, Harry Baur, incarcéré et torturé par les nazis, et un aumônier allemand, l’abbé Franz Stock, qui assistait avec abnégation les prisonniers français.

Deux êtres d’exception, à la fois opposés et complices. Un hymne à la paix et à la fraternité à une époque où l’extrémisme, l'obscurantisme et l’arbitraire tenaient lieu de droit.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259264990
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

« Si la rencontre entre ces deux personnages a bien eu lieu, Najjar tente d'imaginer celle-ci et rend hommage à un homme hors du commun qui n'a pas hésité à s'engager face à l'adversité. »
Isabelle Couriol / Librairie de Paris - Saint-Étienne (42)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Liraddict Posté le 2 Mai 2020
    Ce roman se déroule à Paris durant l'occupation de la Seconde guerre mondiale. Il m'a fait découvrir le rôle des aumôniers catholiques allemands dans les prisons. L'histoire raconte plus précisément la détention d'un grand acteur français de l'entre-deux guerres, Harry Baur bien connu des Allemands puisqu'il a interprété des rôles de juif dans plusieurs films, alors qu'il ne l'était pas. Puis en raison de rumeurs, il fut emprisonné dans les geôles à Paris L'aumônier allemand, Franz Stock n'hésite pas à mettre toute son énergie et sa vie en jeu à essayer d'améliorer la vie des détenus torturés. Je ne vous en dirais pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir l'histoire et le courage de ce personnage réel très attachant. Il a été surnommé "l'aumônier de l'enfer" ou l'archange des prisons" loué aussi bien par le cardinal Lustiger que par le Président Emmanuel Macron (04.01.2018) et l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl.
  • Achillevi Posté le 21 Mars 2020
    C'est une rencontre spirituelle entre deux hommes pris dans les rets de l'Histoire. Alexandre Najjar imagine la relation qui s'est nouée entre l'Abbé Franck Stock, aumônier militaire à la mission catholique allemande de Paris pendant la seconde guerre mondiale, et Harry Baur, l'un des acteurs français les plus renommés de l'avant-guerre. Dénoncé comme juif, Harry Baur a été arrêté avec sa femme par la Gestapo en mai 42 et sera relâché en septembre. Pendant sa détention, il sera lourdement torturé. Il ne s'en remettra pas et décédera six mois plus tard. Franz Stock, accompagne quotidiennement dans leurs derniers instants, les otages que ses compatriotes fusillent au petit matin sur le Mont Valérien. Récit poignant de moments où l'homme se révèle dans la tragédie. Dilemme cruel d'un allemand, aimant profondément la France, qui ne peut rien de plus qu'offrir son humanité à ceux qui vont la perdre. Harry Baur, dont on découvre la stature et l'immense talent au fil des pages, se livre avec confiance à l'Abbé Stock qui lui rend visite très régulièrement et se démène pour obtenir sa libération et celle de sa femme. Il y parviendra, mettant sa vie en jeu, s'appuyant sur une assistante espiègle. De... C'est une rencontre spirituelle entre deux hommes pris dans les rets de l'Histoire. Alexandre Najjar imagine la relation qui s'est nouée entre l'Abbé Franck Stock, aumônier militaire à la mission catholique allemande de Paris pendant la seconde guerre mondiale, et Harry Baur, l'un des acteurs français les plus renommés de l'avant-guerre. Dénoncé comme juif, Harry Baur a été arrêté avec sa femme par la Gestapo en mai 42 et sera relâché en septembre. Pendant sa détention, il sera lourdement torturé. Il ne s'en remettra pas et décédera six mois plus tard. Franz Stock, accompagne quotidiennement dans leurs derniers instants, les otages que ses compatriotes fusillent au petit matin sur le Mont Valérien. Récit poignant de moments où l'homme se révèle dans la tragédie. Dilemme cruel d'un allemand, aimant profondément la France, qui ne peut rien de plus qu'offrir son humanité à ceux qui vont la perdre. Harry Baur, dont on découvre la stature et l'immense talent au fil des pages, se livre avec confiance à l'Abbé Stock qui lui rend visite très régulièrement et se démène pour obtenir sa libération et celle de sa femme. Il y parviendra, mettant sa vie en jeu, s'appuyant sur une assistante espiègle. De très belles pages écrites dans un style simple qui nous plonge au coeur d'une période sombre où pourtant la lumière perce par endroits.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 12 Décembre 2019
    « Une vie où l'on ne souffre pas n'est pas une vie complète. » «  Je me sens comme un soldat blessé qui veut mourir debout. » Deux extraits significatifs de ce beau récit historique—— inspiré d'une histoire vraie——-plutôt qu'un roman, un éclairage bienvenu , sorte de récit témoignage — mémoire—- pour ne pas oublier . L'auteur, l'écrivain et talentueux Libanais:Alexandre Najjar , y conte la rencontre de deux êtres d'exception, l'acteur célèbre Harry Baur, âgé alors d'une soixantaine d'années , comédien des années 20-30 , le plus grand du début du siècle, jeté dans les geôles nazies sous l'occupation , incarcéré puis torturé, dénoncé, car considéré comme juif , un homme innocent, promis au poteau d'exécution et Franz Stock, aumônier allemand pendant la seconde guerre mondiale . Il assistera quantité de prisonniers : résistants, juifs ou non, et / aussi , hélas souvent , à leur exécution au Mont Valérien... Franz Stock mettra tout en oeuvre pour sauver Harry... Ce prêtre idéaliste , intelligent et cultivé, soutient spirituellement, avec abnégation ,humanité vraie , sans fard les prisonniers. Il leur apporte réconfort , prières, leur rend de menus services matériels dans la mesure de ses moyens, malgré le climat de haine, l'obscurantisme , la bassesse... « Une vie où l'on ne souffre pas n'est pas une vie complète. » «  Je me sens comme un soldat blessé qui veut mourir debout. » Deux extraits significatifs de ce beau récit historique—— inspiré d'une histoire vraie——-plutôt qu'un roman, un éclairage bienvenu , sorte de récit témoignage — mémoire—- pour ne pas oublier . L'auteur, l'écrivain et talentueux Libanais:Alexandre Najjar , y conte la rencontre de deux êtres d'exception, l'acteur célèbre Harry Baur, âgé alors d'une soixantaine d'années , comédien des années 20-30 , le plus grand du début du siècle, jeté dans les geôles nazies sous l'occupation , incarcéré puis torturé, dénoncé, car considéré comme juif , un homme innocent, promis au poteau d'exécution et Franz Stock, aumônier allemand pendant la seconde guerre mondiale . Il assistera quantité de prisonniers : résistants, juifs ou non, et / aussi , hélas souvent , à leur exécution au Mont Valérien... Franz Stock mettra tout en oeuvre pour sauver Harry... Ce prêtre idéaliste , intelligent et cultivé, soutient spirituellement, avec abnégation ,humanité vraie , sans fard les prisonniers. Il leur apporte réconfort , prières, leur rend de menus services matériels dans la mesure de ses moyens, malgré le climat de haine, l'obscurantisme , la bassesse de ses compatriotes , les exactions, L'injustice , la tyrannie et les menaces permanentes , la non- humanité , les soldats à la chasse aux juifs et tout ce que sous - tend cette période trouble. L'aumônier tirera le meilleur des hommes avec optimisme et ténacité. Francophile convaincu , conscient des horreurs, de la folie du Reich et de ses dirigeants.... surnommé «  L'archange des prisons » . L'auteur fait revivre aussi en filigrane la carrière de l'immense acteur Harry Baur, évoque le cinéma de son époque, tel Sacha Guitry et bien d'autres références culturelles ... C'est un ouvrage bien écrit , richement documenté , un hymne à la paix et à la fraternité à une époque où l'extrémisme et l'arbitraire , la traîtrise et l'innommable tenaient lieu de LOI et de DROIT. Un ouvrage intéressant , vrai,riche, pétri d'humanité . Symbole de la réunification franco - allemande , Franz repose aujourd'hui en l'église Saint- Jean Baptiste de Rechèvres , à Chartres. Son procès en béatification a été ouvert le 14 novembre 2009. ( loué par le président Macron et le cardinal Lustiger le 4 janvier 2018) . Un aumônier dont je n'avais jamais entendu parler, Harry Baur , par contre, je le connaissais . Aux éditions Plon .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ecureuilbleu Posté le 24 Août 2019
    Ce livre est pour moi plus un récit historique romancé qu'un roman. Franz Stock est un aumônier allemand qui s'est efforcé d'adoucir la vie de prisonniers et leur inculquer sa foi, dans différentes prisons parisiennes, pendant l'Occupation. Il a notamment soutenu et aidé Harry Baur, un grand acteur français, incarcéré et torturé, accusé d'être juif, C'est bien écrit mais de manière neutre, assez froide, sans que l'émotion passe. Les personnages sont survolés et de ce fait peu attachants. Il y a beaucoup de noms de lieux, de grades militaires, pas indispensables. Même si mon avis est mitigé (note : 3/5), ce livre m'a donné envie d'en apprendre plus sur l'aumônier Franz Stock, pour lequel une demande en béatification a été déposée en 2009.
  • PLL02 Posté le 8 Août 2019
    Beau livre pour une très belle rencontre imaginaire et bien réelle. Harry Baur est inoubliable en Mollenard dans le film d’aventures maritimes de Robert Siodmak. Cinéaste allemand qui a tourné en France ayant fui les nazis. Mon clin d’œil à ce roman. J’avais apprécié le roman « suédois » de cet auteur. Les Anges de Millesgården » qui mélangeait déjà réel et fiction. La plume d’A Najjar c’est une forme de réalisme magique. Merci

les contenus multimédias

Chargement en cours...
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !