Lisez! icon: Search engine

Je t'ai oubliée en chemin

Cherche midi
EAN : 9782749161150
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 140 x 220 mm
Je t'ai oubliée en chemin

Collection : Romans
Date de parution : 03/01/2019
En finir avec l’amour
Le baiser du Nouvel An était sans amour. Funèbre et froid, comme un hiver normand. Deux jours plus tard, par SMS, la femme pour laquelle il nourrit une passion depuis sept ans apprend à Pierre que tout est fini. Il est tout simplement rayé de la carte, effacé.
« Ce genre...
Le baiser du Nouvel An était sans amour. Funèbre et froid, comme un hiver normand. Deux jours plus tard, par SMS, la femme pour laquelle il nourrit une passion depuis sept ans apprend à Pierre que tout est fini. Il est tout simplement rayé de la carte, effacé.
« Ce genre d'amour qui meurt fait un bruit d'hôpital. »
Fin de partie ? Effondrement brutal. La mort rôde. Pierre pense mettre fin à ses jours. Il va plutôt venir à bout de ce chagrin, l'épuiser, le rincer - en marchant, en écrivant. Le triomphe de la littérature et du corps qui se révolte dans les ténèbres. La vie, tout au bout du chemin.
Pour que le sentiment, enfin, ne devienne plus que le souvenir de ce sentiment.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749161150
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Ce livre splendide emporte le lecteur."
L'Eveil normand

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Claireandthebooks Posté le 3 Juin 2019
    Après sept ans de relation, un simple SMS bouleverse la vie de Pierre. Brutal, froid. "C'est comme ça." Ana l'a quitté. "Ce genre d'amour qui leur fait un bruit d'hôpital." "Le simple message électronique avait le pouvoir fulgurant de faire exploser tous les temps d'une vie." "On voudrait que l'être aimé ait la politesse de mourir, sans disparaître vraiment. On ne lui veut pas de mal. Juste lui faire payer toutes les traces qu'un amour se permet de déposer dans une vie de tous les jours." Parfois, quelques citations valent mieux qu'une chronique. C'est une très belle lecture, avec une belle plume, et des phrases à retenir à la pelle. C'est aussi de nombreuses réflexions sur le passé, l'histoire de leur amour, les instants qui auraient dû alerter, les doutes, les souvenirs brûlants, le besoin d'avancer, de marcher et d'écrire pour oublier. Ce récit assez autobiographique est à la fois beau, mélancolique, et très personnel. Peut-être trop, pour le lecteur. Les aller-retour dans les souvenirs ne sont pas toujours évidents à suivre, j'ai été parfois un peu perdue. 124 pages de poésie mais il n'en fallait sans doute pas beaucoup plus...
  • belaval Posté le 2 Avril 2019
    Rupture par SMS, cela devient une horrible mode, très deshumanisée. C'est ce qui arrive au narrateur qui voit défiler sept ans d'amour; il envisage le suicide puis s'enfonce dans une dépression réactionnelle avant de se reconstruire par la marche et l'écriture. Merci à lecteurs.com et aux éditions du cherche-midi
  • Bibliooophilia Posté le 14 Mars 2019
    On dit souvent que les fêtes de fin d'année peuvent être fatales pour un couple. A l'approche de Noël, on passe plus de temps en famille, on a le temps de se recentrer, de s'éloigner un peu de notre moitié. Les dîners dans la belle famille, l'ami fraichement en couple qui raconte sa passion des premiers jours ou bien le nouveau célibataire qui vante les mérites de sa liberté retrouvée. Autant d'éléments qui peuvent faire vaciller un couple déjà ébranlé. Le 2 Janvier, Pierre se retrouve célibataire. La loi des séries est tombée sur son couple. Il aura fallu un texto pour anéantir sept ans de relation. Un simple message pour que la jolie Ana sorte de sa vie aussi rapidement qu'elle y était entrée. Pierre-Louis Basse retrace au fil de sa plume, son histoire. Sa rupture. Une écriture salvatrice, nécessaire pour se reconstruire. Il écrit ses pensées, parfois de manière décousues. Les minis paragraphes rythment ses souvenirs. De la destruction à la reconstruction. La fin d'une histoire d'amour est un deuil. Elle arrive de manière soudaine, inattendue. C'est le choc. Puis, la douleur, la peine s'installe doucement. Parfois la dépression guette. Pour finalement l'accepter. Accepter cette absence. Accepter de ne plus faire parti... On dit souvent que les fêtes de fin d'année peuvent être fatales pour un couple. A l'approche de Noël, on passe plus de temps en famille, on a le temps de se recentrer, de s'éloigner un peu de notre moitié. Les dîners dans la belle famille, l'ami fraichement en couple qui raconte sa passion des premiers jours ou bien le nouveau célibataire qui vante les mérites de sa liberté retrouvée. Autant d'éléments qui peuvent faire vaciller un couple déjà ébranlé. Le 2 Janvier, Pierre se retrouve célibataire. La loi des séries est tombée sur son couple. Il aura fallu un texto pour anéantir sept ans de relation. Un simple message pour que la jolie Ana sorte de sa vie aussi rapidement qu'elle y était entrée. Pierre-Louis Basse retrace au fil de sa plume, son histoire. Sa rupture. Une écriture salvatrice, nécessaire pour se reconstruire. Il écrit ses pensées, parfois de manière décousues. Les minis paragraphes rythment ses souvenirs. De la destruction à la reconstruction. La fin d'une histoire d'amour est un deuil. Elle arrive de manière soudaine, inattendue. C'est le choc. Puis, la douleur, la peine s'installe doucement. Parfois la dépression guette. Pour finalement l'accepter. Accepter cette absence. Accepter de ne plus faire parti de la vie d'une personne qu'on aime toujours. Et finalement se relever. Recommencer. Au bout du tunnel la lumière. Chacun a ses astuces, pour l'auteur la marche et l'écriture seront sa lueur, sa rédemption. On lit le récit, court, à vif d'un homme meurtri.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fuji Posté le 11 Février 2019
    Pierre-Louis Basse nous offre d’une écriture élégante, douce et ardente un inventaire à la Prévert de feu son amour Ana. Celle-ci s’en est allée au clic métallique du SMS qui le congédie de sa vie en ce début d’année 2018. « La sanction électronique. Elle possédait cette cruauté, ce triste talent-dans mon esprit fragile- de réunir le passé et le futur. Le simple message électronique avait le pouvoir fulgurant de faire exploser tous les temps d’une vie. Toutes ces questions sans réponses. Pour le reste de toute ma vie. » Pierre-Louis et Ana quinquagénaires ce sont rencontrés sept ans plus tôt, comme une évidence, chacun avait eu des vies multiples avant d’avoir leur vie. Et là en quelques mots électroniques, elle efface tout ce qui a été eux pour être Elle. Lui, le choc passé va trainer ses guêtres dans les paysages normands, qui vont lui permettre de remâcher ses souvenirs liés ou non à son amour défunt. Avec émotion, humour il va essayer d’en retenir le parfum « Depuis quelques semaines, j’avais bifurqué vers les chemins de halage. Cette marche au milieu des bois me donnait l’assurance de pouvoir toucher les souvenirs les plus douloureux. Les apprivoiser. » Parce qu’une rupture, fait remonter du fond... Pierre-Louis Basse nous offre d’une écriture élégante, douce et ardente un inventaire à la Prévert de feu son amour Ana. Celle-ci s’en est allée au clic métallique du SMS qui le congédie de sa vie en ce début d’année 2018. « La sanction électronique. Elle possédait cette cruauté, ce triste talent-dans mon esprit fragile- de réunir le passé et le futur. Le simple message électronique avait le pouvoir fulgurant de faire exploser tous les temps d’une vie. Toutes ces questions sans réponses. Pour le reste de toute ma vie. » Pierre-Louis et Ana quinquagénaires ce sont rencontrés sept ans plus tôt, comme une évidence, chacun avait eu des vies multiples avant d’avoir leur vie. Et là en quelques mots électroniques, elle efface tout ce qui a été eux pour être Elle. Lui, le choc passé va trainer ses guêtres dans les paysages normands, qui vont lui permettre de remâcher ses souvenirs liés ou non à son amour défunt. Avec émotion, humour il va essayer d’en retenir le parfum « Depuis quelques semaines, j’avais bifurqué vers les chemins de halage. Cette marche au milieu des bois me donnait l’assurance de pouvoir toucher les souvenirs les plus douloureux. Les apprivoiser. » Parce qu’une rupture, fait remonter du fond de la piscine de notre existence, d’autres abandons volontaires ou non, mal cicatrisés sous notre épiderme cuirassé. Il se dit au bord de la folie pris dans une toile d’araignée de ces moyens de communications modernes qui au lieu de rapprocher, éloignent et surtout effacent, balayent tout sur leur passage comme une tempête. En filigrane de cette errance le lecteur voit se dessiner le visage d’Ana, et probablement entre ombres et lumières comme le négatif d’une photo argentique tous ces petites choses qui les séparent, des hasards qui les ont réunis aux méandres qui les repoussent. Désormais, chaque pas dans cette nature foisonnante, bruissante, était comme l’élastique qui retient aux chevilles celui qui va sauter dans le vide. Parce que nos vies sont peuplées de fantômes et de gens bien réels qui doivent coexister, parce que tout cela forme un tout qui nous a construit, parce que vivre à deux s’est abandonné un peu ou beaucoup de soi… Alors « Quand c’est fini, c’est fini. » En marchant Pierre-Louis éloigne la folie du chagrin, il lui aura fallu neuf mois, temps d’une gestation, pour aller vers lui. J’ai aimé cet inventaire au rythme des pas dans une campagne luxuriante, où la vie bruisse et prend son temps, celui de se révéler à soi-même. Merci à Masse Critique Babelio et Le Cherche Midi. ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 11/02/2019.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Manonlitetvadrouilleaussi Posté le 7 Février 2019
    « Courir, marcher, promesse de vaincre l’effondrement ». Durant plus de 120 pages Pierre le narrateur ( ou l’auteur ?) nous entraîne dans sa reconstruction. Ce SMS reçu le 2 janvier 2018. La fin de 7 ans d’amour avec Ana. Un simple clic et cet amour est effacé. De long mois pour comprendre ce qui a pu se passer . Se remémorer les souvenirs. Y avait-il eu des signes ? Le dernier petit déjeuner, le dernier baiser ... « minuit un baiser absent qui sentait le sapin » Au milieu des souvenirs avec Ana, les souvenirs de l’enfance se mêlent. Proust, Scorcese et bien d’autres sont également cités. Nombreux bonds en avant et en arrière qui peuvent parfois dérouter. Un flot décousu de pensées qui traduit finalement bien le désarroi du narrateur. Faut juste pas s’y perdre 😆. - Ce désespoir profond se tranformera petit à petit en introspection. Le temps fait toujours son œuvre et finalement l’essentiel est ailleurs. #9642;️ #9642;️ Ce qui ressort également c’est le reflet de notre époque et des technologies. On peut aussi bien trouver l’amour que le perdre en quelques secondes. Un clic, un message tout est fini ou tout commence. Triste constat mais reflet de la réalité... #9642;️ #9642;️ Merci @babelio et @cherche_midi_editeur_... « Courir, marcher, promesse de vaincre l’effondrement ». Durant plus de 120 pages Pierre le narrateur ( ou l’auteur ?) nous entraîne dans sa reconstruction. Ce SMS reçu le 2 janvier 2018. La fin de 7 ans d’amour avec Ana. Un simple clic et cet amour est effacé. De long mois pour comprendre ce qui a pu se passer . Se remémorer les souvenirs. Y avait-il eu des signes ? Le dernier petit déjeuner, le dernier baiser ... « minuit un baiser absent qui sentait le sapin » Au milieu des souvenirs avec Ana, les souvenirs de l’enfance se mêlent. Proust, Scorcese et bien d’autres sont également cités. Nombreux bonds en avant et en arrière qui peuvent parfois dérouter. Un flot décousu de pensées qui traduit finalement bien le désarroi du narrateur. Faut juste pas s’y perdre 😆. - Ce désespoir profond se tranformera petit à petit en introspection. Le temps fait toujours son œuvre et finalement l’essentiel est ailleurs. #9642;️ #9642;️ Ce qui ressort également c’est le reflet de notre époque et des technologies. On peut aussi bien trouver l’amour que le perdre en quelques secondes. Un clic, un message tout est fini ou tout commence. Triste constat mais reflet de la réalité... #9642;️ #9642;️ Merci @babelio et @cherche_midi_editeur_ pour cet envoi 😊 〰️ 📱💔
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Cherche midi

    Pierre-Louis Basse : l'interview

    Grande figure du journalisme mais également écrivain et ancien conseiller de François Hollande, Pierre-Louis Basse a publié son dernier ouvrage « Je t’ai oubliée en chemin » aux Editions du Cherche-Midi. Rencontre avec ce grand amateur de sport et d’histoire.

    Lire l'article