Lisez! icon: Search engine
Jésus l'enquête
Révélations sur le personnage le plus connu de l'humanité
Jean-Christian Petitfils (préface de), Jean-Charles Thomas (postface de)
Date de parution : 27/10/2022
Éditeurs :
Plon

Jésus l'enquête

Révélations sur le personnage le plus connu de l'humanité

Jean-Christian Petitfils (préface de), Jean-Charles Thomas (postface de)
Date de parution : 27/10/2022
Que l’on soit croyant ou non, il est clair que Jésus est la personnalité ayant eue le plus d’impact sur l’histoire de l’humanité. Mais que sait-on exactement de lui ?
Une enquête qui ramène le lecteur 2000 ans en arrière, basée sur des sources réelles indiscutables, mais souvent peu connues, même par les plus passionnés.
Pendant longtemps, l’expression populaire « Paroles d’Evangile » montrait que l’on prenait leur contenu au pied de la lettre. Puis, avec la modernité est venue la critique des textes, et certains auteurs,... Pendant longtemps, l’expression populaire « Paroles d’Evangile » montrait que l’on prenait leur contenu au pied de la lettre. Puis, avec la modernité est venue la critique des textes, et certains auteurs, y compris chrétiens, en sont venus à dire que, finalement, on ne savait que très peu de choses sur Jésus,... Pendant longtemps, l’expression populaire « Paroles d’Evangile » montrait que l’on prenait leur contenu au pied de la lettre. Puis, avec la modernité est venue la critique des textes, et certains auteurs, y compris chrétiens, en sont venus à dire que, finalement, on ne savait que très peu de choses sur Jésus, et encore moins sur les paroles qu’il avait prononcées. Mais est-ce vrai ou juste un a priori de notre époque ? Ne serait-ce pas extraordinaire si l’on pouvait avoir sur lui un témoignage de première main dont on pourrait montrer qu’il est extrêmement fiable jusque dans d’infimes détails ?
En menant une véritable enquête haletante « à la Hercule Poirot », à partir de l’analyse de l’ensemble des ressources disponibles dans les premier et deuxième siècles de notre ère qu’il a analysé, Jean Staune nous montre que c’est bien le cas avec le 4e Evangile, qui est fort différent des trois autres.
Mais cela implique quelque chose de stupéfiant : le principal disciple de Jésus, celui qui se présente comme le « Disciple que Jésus Aimait » n’a jamais été l’un des Douze Apôtres !
Cela ouvre des perspectives nouvelles et inattendues sur les origines du christianisme.
Mais surtout, à partir du moment où l’on prend ce témoignage et les propos les propos de Jésus qu’il contient au sérieux, cela implique une compréhension nouvelle de la nature de Jésus qui surprendra même les chrétiens, qui pourtant placent déjà la barre très haut en le considérant comme « le fils de Dieu ». Cela nous dévoilera aussi des choses essentielles sur notre propre nature et notre propre destinée.
A l’opposé de toute « démarche à la Da Vinci code », cette enquête, qui ramène le lecteur 2000 ans en arrière, est basée sur des sources réelles indiscutables, mais souvent peu connues, même par ceux passionnés par les origines du mouvement qui a le plus impacté l’histoire humaine.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259314060
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782259314060
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Guesclin 10/04/2024
    Livre très percutant, dont l'objet principal est d'essayer de démontrer que Jean l'évangéliste (l'auteur du 4e Évangile) n'est ni le fils de Zébédée (l'un des 12), comme le dit la Tradition catholique, ni un groupe de croyants intervenant tardivement à la fin du Ier siècle, comme l'affirment beaucoup de théologiens aujourd'hui, mais un contemporain du Christ, qui aurait été l'un de ses plus proches disciples, mais qui n'appartenaient pas au 12, et dont la mémoire aurait été effacée dans les 3 Évangiles synoptiques. La thèse est plutôt convaincante. On peut cependant regretter le titre, qui vise assez mal son sujet, dans la mesure où l'essentiel du livre est une enquête sur Jean, et non sur Jésus. Par ailleurs, l'auteur manque souvent d'humilité dans le propos, ce qui est dommage, car l'arrogance n'apporte rien. Enfin, la deuxième partie du livre (beaucoup plus courte, heureusement), dans laquelle l'auteur propose une sorte d'interprétation mystique et syncrétique du monde est en décalage avec le reste de l'ouvrage et apparaît un peu délirante (en tout cas, ça m'a beaucoup moins convaincu). Malgré ces réserves, je recommande cette lecture, car l'analyse reste très intéressante, en particulier en ce qui concerne ce mystère de l'identité de Jean.
  • Ottstef 21/03/2023
    Ce livre est absolument passionnant et se lit presque comme un policier. Les recherches, les analyses et conclusions sont bien exposées et redondantes. Les sources sont nombreuses et permettent de prolonger utilement cette lecture. Contrairement à ce qui est écrit dans une critique le livre traite bien de Jésus et notamment dans la seconde partie.
  • Killing79 09/12/2022
    Lorsque j’étais enfant, j’ai suivi l’instruction du catéchisme. Plus tard, mon esprit cartésien m’a éloigné de ces croyances et a développé mon athéisme. Mais j’ai toujours gardé une forme de curiosité envers les religions et leurs adeptes. Je me suis souvent interrogé sur les raisons d’une telle ferveur, si inconcevable pour moi. Jésus étant au centre de toutes les divergences, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion d’en savoir plus ! Malgré mon enthousiasme, la lecture a été plus compliquée que prévu, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cet essai ne parle pas principalement de Jésus. Il s’attarde surtout sur le du 4ème évangile. Jean Staune a décidé de mener une enquête à la « Hercule Poirot » pour trouver la vérité sur l’origine de ces écritures. Cette démarche permet de prouver la fiabilité de ce témoignage, qui permet ensuite d’en savoir plus sur Jésus. Je ne peux pas dire que le texte soit élitiste. L’auteur arrive parfaitement à vulgariser le sujet afin de le rendre accessible. Seulement, les explications demandent un certain nombre de connaissances que je n’avais pas. Les deux tiers du livre étant centrés sur la recherche de l’auteur de cette partie de la Bible, je me suis un peu perdu dans la diversité des références et dans l’accumulation de personnages. Mais ces incompréhensions ne sont dues qu’à mes lacunes et je ne peux donc en vouloir qu’à moi-même. Le seul bémol que je peux reprocher au fond du texte concerne la dernière partie. Alors que pour les investigations, Jean Staune fait preuve d’une objectivité rationnelle, sur la fin, il s’égare un peu dans ses convictions spirituelles beaucoup moins factuelles. Malgré cela, j’ai aimé la lecture parce qu’elle m’a poussé dans mes retranchements. Elle m’a demandé des efforts de réflexion et de logique. Et ça ne fait pas de mal !Lorsque j’étais enfant, j’ai suivi l’instruction du catéchisme. Plus tard, mon esprit cartésien m’a éloigné de ces croyances et a développé mon athéisme. Mais j’ai toujours gardé une forme de curiosité envers les religions et leurs adeptes. Je me suis souvent interrogé sur les raisons d’une telle ferveur, si inconcevable pour moi. Jésus étant au centre de toutes les divergences, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion d’en savoir plus ! Malgré mon enthousiasme, la lecture a été plus compliquée que prévu, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cet essai ne parle pas principalement de Jésus. Il s’attarde surtout sur le du 4ème évangile. Jean Staune a décidé de mener une enquête à la « Hercule Poirot » pour trouver la vérité sur l’origine de ces écritures. Cette démarche permet de prouver la fiabilité de ce témoignage, qui permet ensuite d’en savoir plus sur Jésus. Je ne peux pas dire que le texte soit élitiste. L’auteur arrive parfaitement à vulgariser le sujet afin de le rendre accessible. Seulement, les explications demandent un certain nombre de connaissances que je n’avais pas. Les deux tiers du livre étant centrés sur la recherche de l’auteur de cette partie de la Bible, je me suis un peu perdu dans la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • JeanLibremont 22/11/2022
    Dans la premiere partie du livre l'auteur développe de maniere convaincante la these selon laquelle le Jean de l'évangile est bien le "disciple bien-aimé" du Christ (celui qui l'a le mieux compris) et qu'il n'est pas celui (Saint Jean) qui fait partie des douze apotres, ce dernier se voyant souvent attribuer l'évangile éponyme. Selon Jean Staune, le véritable Jean de l'évangile était bien plus érudit que Saint Jean et plus proche aussi de Jésus, ce qui fait donc de son évangile le plus précieux des quatres. Dans la deuxieme partie, l'auteur analyse l'Évangile de Jean relativement a ce qu'il peut nous révéler sur la nature véritable du Christ. D'apres ses conclusions, le Christ est véritablement a la fois Fils de l'Homme et Fils de Dieu, c'est-a-dire plus qu'un messie. Dans cette perspective, Christ est cette partie de Dieu qui fait le lien avec nous de maniere a ce que nous puissions appréhender la nature divine par nos sens et compréhension limités. Jean Staune se dit également convaincu de ce que le supplice du Christ exprime le renoncement et donc le sacrifice fait par Dieu de sa toute puissance afin que nous puissions disposer de la liberté de choisir (libre arbitre) face a la voie que Dieu nous indique par l'intermédiaire du Christ. Jean Staune exprime l'espoir que la paix au sein de l'humanité puisse un jour naitre de l'unification des religions autour de ce qu'il pense etre l'enseignement secret du Christ, un enseignement parallele a celui donné aux douze apotres reconnus par l'Église (le véritable Jean de l'évangile - comme dit dans la premiere partie du livre - ne fait pas partie des Douze). C'est probablement le message principal du livre, les recherches de l'auteur l'ayant amené a croire que le Jean de l'évangile - le "disciple bien-aimé du Christ" - a été choisi pour commencer a dispenser oralement et dans un groupe restreint se renouvelant a travers les ages (Padre Pio notamment en a peut-etre fait partie) un enseignement tenu secret du fait que la plupart ne sont pas prets a le recevoir. Selon Jean Staune, l'enseignement secret (la véritable "gnose") n'est plus seulement d'ordre mystique et allégorique, mais rejoint ce que nous laisse entrevoir la science, notamment la physique quantique. L'idée est que, lorsque l'humanité sera suffisamment élevée spirituellement, l'enseignement secret sera révélé et fera de chacun un thaumaturge a l'égal du Christ comme l'était par exemple quelqu'un comme Padre Pio. Alors s'éclaireront les mystérieuses paroles du Christ disant que beaucoup seront appelés mais qu'il y aura peu d'élus et, en meme temps, le nombre des élus commencera a se multiplier des lors que beaucoup seront devenus prets a recevoir cet enseignement. Il est a noter que, selon Jean Staune -qui ne développe cependant pas ce sujet -, le fait de ne pas faire partie des "élus" ne ferme pas pour autant les portes de "la vie éternelle" devant le croyant sincere. Aux approches de Noel, voila un livre a offrir a tout esprit ouvert pour lequel l'enseignement du Christ est beaucoup plus une boussole spirituelle dans cette vie qu'un élément religieux identitaire.Dans la premiere partie du livre l'auteur développe de maniere convaincante la these selon laquelle le Jean de l'évangile est bien le "disciple bien-aimé" du Christ (celui qui l'a le mieux compris) et qu'il n'est pas celui (Saint Jean) qui fait partie des douze apotres, ce dernier se voyant souvent attribuer l'évangile éponyme. Selon Jean Staune, le véritable Jean de l'évangile était bien plus érudit que Saint Jean et plus proche aussi de Jésus, ce qui fait donc de son évangile le plus précieux des quatres. Dans la deuxieme partie, l'auteur analyse l'Évangile de Jean relativement a ce qu'il peut nous révéler sur la nature véritable du Christ. D'apres ses conclusions, le Christ est véritablement a la fois Fils de l'Homme et Fils de Dieu, c'est-a-dire plus qu'un messie. Dans cette perspective, Christ est cette partie de Dieu qui fait le lien avec nous de maniere a ce que nous puissions appréhender la nature divine par nos sens et compréhension limités. Jean Staune se dit également convaincu de ce que le supplice du Christ exprime le renoncement et donc le sacrifice fait par Dieu de sa toute puissance afin que nous puissions disposer de la liberté de choisir (libre arbitre) face...
    Lire la suite
    En lire moins
  • DrCornelius 17/11/2022
    Une enquête passionnante qui traite sans concession un dossier délicat, donc jamais clairement explicité dans sa nature et ses conséquences dans notre société : "Qui est le Disciple que Jésus aimait, que nous indique son Evangile de la personne de Jésus et de ses pouvoirs ?". La conclusion de l'auteur s'ouvre alors sur une voie et une perspective inattendue pour la plupart des lecteurs, perspective qui amène à réfléchir ensuite sur beaucoup de sujets actuels.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…