En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Académie des âmes abîmées

        Plon
        EAN : 9782259263320
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 140 x 225 mm
        L'Académie des âmes abîmées

        Date de parution : 22/02/2018
        À l’Académie des Âmes Abîmées, réparer les vivants est un enseignement, une vocation. Mieux : une mission.
        Quand Lana et Dylan, deux adolescents en perdition, y sont recueillis, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. Blessés par la vie, perdus dans un monde de haine et de violence, ils vont tenter...
        À l’Académie des Âmes Abîmées, réparer les vivants est un enseignement, une vocation. Mieux : une mission.
        Quand Lana et Dylan, deux adolescents en perdition, y sont recueillis, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. Blessés par la vie, perdus dans un monde de haine et de violence, ils vont tenter de se reconstruire. Mais peut-on retrouver confiance un jour après avoir survécu à de tels drames ? Et quel rôle leurs parrains, Dimitri et Romane, joueront-ils dans la reprise en main de leur destin ?
        Entre renaissance, découverte des sentiments, échanges avec des professeurs hors normes et mise en pratique des cours, cette institution secrète dessine un nouvel avenir… Et si elle pouvait changer le monde ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259263320
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 140 x 225 mm
        Plon
        18.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LisaSoto Posté le 5 Septembre 2018
          En tout premier lieu, je tiens à dire que je vote pour une école comme celle-là! C’est le rêve! Des cours individuels en fonction des difficultés des jeunes, d’autres complètement inconnus dans les lycées normaux, un environnement bienveillant. Bref, le rêve total. C’était même tellement beau que j’ai cru à un moment qu’il pouvait y avoir anguille sous roche… Certainement parce qu’on est plus habitué à la gentillesse sans contrepartie. Les personnages principaux, Dylan et Lana, sont très attachants. Je les ai tout de suite aimés. Comme les autres résidents que nous suivons, ils ont une histoire de vie extrêmement difficile. Le livre aborde des sujets douloureux pour les enfants et les adolescents (le viol, le harcèlement, la violence etc…). L’écriture est belle, souvent poétique. Les poèmes cités sont touchants et parfaitement adaptés. Il y a de nombreux rebondissements dans l’histoire qui aident nos personnages à se reconstruire, à aider les autres, à essayer de sortir de ce monde de haine et de souffrance dans lequel ils vivent. Dans lequel nous vivons. Les adultes ici sont bienveillants, d’une empathie remarquable. Ils soutiennent les jeunes et leur donnent les clés pour aller mieux et avancer dans la vie. C’était vraiment un beau livre, teinté de psychologie et d’espérance.... En tout premier lieu, je tiens à dire que je vote pour une école comme celle-là! C’est le rêve! Des cours individuels en fonction des difficultés des jeunes, d’autres complètement inconnus dans les lycées normaux, un environnement bienveillant. Bref, le rêve total. C’était même tellement beau que j’ai cru à un moment qu’il pouvait y avoir anguille sous roche… Certainement parce qu’on est plus habitué à la gentillesse sans contrepartie. Les personnages principaux, Dylan et Lana, sont très attachants. Je les ai tout de suite aimés. Comme les autres résidents que nous suivons, ils ont une histoire de vie extrêmement difficile. Le livre aborde des sujets douloureux pour les enfants et les adolescents (le viol, le harcèlement, la violence etc…). L’écriture est belle, souvent poétique. Les poèmes cités sont touchants et parfaitement adaptés. Il y a de nombreux rebondissements dans l’histoire qui aident nos personnages à se reconstruire, à aider les autres, à essayer de sortir de ce monde de haine et de souffrance dans lequel ils vivent. Dans lequel nous vivons. Les adultes ici sont bienveillants, d’une empathie remarquable. Ils soutiennent les jeunes et leur donnent les clés pour aller mieux et avancer dans la vie. C’était vraiment un beau livre, teinté de psychologie et d’espérance. Un livre qui nous donne envie de croire encore qu’on peut changer les choses.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Tiff_Any Posté le 21 Août 2018
          Cet auteur étant l'un de mes préférés et je savais en me plongeant dans cette histoire que je serais pas déçu… Il joue à merveille avec les sentiments et nous laisse suivre le fil de l'histoire en maniant les mots avec habileté. Ce livre nous raconte comment des âmes charitables ont l'idée de créer un "centre" pour jeunes en détresse. Tous autant qu'ils sont, accompagnateurs ou adolescents ont une histoire différente et touchante… Je recommande ce livre qui est pour moi un appel à la solidarité et à l'espoir.
        • Fufute Posté le 23 Juillet 2018
          Fabuleux !! J'ai de suite été happée par l'histoire et j'ai eu bien du mal à m'en détacher, je l'ai dévoré. Une histoire prenante, on ne s'ennuie pas, on vibre avec les personnages, j'ai adoré la fin. Thierry COHEN nous emmène là où peut d'auteur m'ont emmenée. Un livre tout en psychologie. Et une couverture magnifique.
        • Zalie Posté le 23 Juillet 2018
          Plus je suis entrée dans cette histoire et plus j'avais l'impression de lire un livre destiné à la jeunesse. Pourtant j'ai cherché partout mention de la loi de 45 et rien. Cela m'a surprise. C'est pourtant un roman que j'ai envie de faire lire à des ados. Parce qu'il est plein d'espoir, de bienveillance, parce que les âmes abîmées sont écoutées et que, pour une fois, maltraitance peut rimer avec romance... Peut-être aussi que, les adultes étant plus pragmatiques, ils ne sont pas tous prêts à cautionner l'idée d'une académie dans laquelle l'illégalité est justifiée par le bien commun... Allez savoir.
        • Lucie_Ash Posté le 13 Mai 2018
          Généralement, j’évite ce genre de roman à la Guillaume Musso /Marc Levy, parce que je ne m’y reconnais pas du tout. Pour tout dire, je trouve souvent les personnages insipides, limite réalistes dans leurs réactions, parce que rien ne pourrait se passer comme ça dans la vraie vie. Et puis là, je faisais mes courses, j’ai croisé le regard de la couverture (oui, les couvertures ont des yeux, vous n’allez pas me faire croire le contraire) de L’Académie des âmes abîmées, et je me suis dit : pourquoi pas ? La 4ème promettant une quête de soi, un parcours initiatique, j’ai finalement décidé de l’acheter. L’histoire est plutôt intéressante. L’idée de base est qu’une Organisation récupère des jeunes en difficulté pour leur apporter de l’aide. L’Académie dispense donc les mêmes cours que dans une école lambda, mais y inclue aussi des leçons de self-défense, de psychologie, d’analyse comportementale… Entourés de bienveillance et d’attention particulière, les nouveaux venus peuvent alors se reconstruire et se préparer à la Vie. J’ai beaucoup apprécié ce concept, jusqu’à même me demander pourquoi est-ce que cela n’avait jamais été mis en pratique (sans parler Montessori, ce n’est pas tout à fait la même histoire) ! Nous suivons deux... Généralement, j’évite ce genre de roman à la Guillaume Musso /Marc Levy, parce que je ne m’y reconnais pas du tout. Pour tout dire, je trouve souvent les personnages insipides, limite réalistes dans leurs réactions, parce que rien ne pourrait se passer comme ça dans la vraie vie. Et puis là, je faisais mes courses, j’ai croisé le regard de la couverture (oui, les couvertures ont des yeux, vous n’allez pas me faire croire le contraire) de L’Académie des âmes abîmées, et je me suis dit : pourquoi pas ? La 4ème promettant une quête de soi, un parcours initiatique, j’ai finalement décidé de l’acheter. L’histoire est plutôt intéressante. L’idée de base est qu’une Organisation récupère des jeunes en difficulté pour leur apporter de l’aide. L’Académie dispense donc les mêmes cours que dans une école lambda, mais y inclue aussi des leçons de self-défense, de psychologie, d’analyse comportementale… Entourés de bienveillance et d’attention particulière, les nouveaux venus peuvent alors se reconstruire et se préparer à la Vie. J’ai beaucoup apprécié ce concept, jusqu’à même me demander pourquoi est-ce que cela n’avait jamais été mis en pratique (sans parler Montessori, ce n’est pas tout à fait la même histoire) ! Nous suivons deux adolescents, Lana, abusée psychologiquement et sexuellement, et Dylan, violenté physiquement. C’est cette partie-là qui me dérange, et c’est que je reproche aux romans feelgood en général : les personnages sont trop lisses. Etant donné ce qu’ils ont vécu, je trouve que l’auteur ne s’est pas assez penché sur la question et qu’il n’a pas assez creusé le problème, surtout pour Lana : à peine arrivée à l’Académie, on dirait qu’elle a déjà oublié ce qu’elle a vécu, même si certains passages y font rapidement référence. L’histoire se centre sur l’amélioration de leurs conditions de vie, en passant très -trop- vite sur les drames à mon goût. Bon et tant que je suis dans la critique un peu vive, qu’est-ce que c’est que ce passage-là : « grande, jolie, un peu trop athlétique pour être vraiment belle » (narrateur externe) ? Ça se passe de commentaire, en ce qui me concerne. Toutefois, si ce roman n’était clairement pas de ceux qui me touchent (et si c’est pareil pour vous, je vous conseillerai plutôt Les Corps Inutiles, voilà une histoire de résurrection qui tire les larmes et donne des frissons), je salue son côté accessible. Je pense que l’adolescence fait partie de ces sujets très compliqués à traiter, principalement quand elle se passe mal ; Thierry Cohen s’en sort plutôt mal, et je conseillerais facilement ce roman à des ados (de grands ados). On y trouve la naissance d’amours, la création d’amitiés, et de la bienveillance à la pelle. En gros, pour moi, L’Académie des âmes abîmées est une belle histoire, mais une belle histoire qui m’a déçue par tout ce qu’elle aurait pu être. Plus détaillée, plus vivante.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Un roman optimiste et lumineux, qui laisse songeur sur les maux contemporains et le soutien apporté aux jeunes : et si une telle académie pouvait exister ? »
        Point de vue
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !