Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259304863
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 225 mm

L'adieu interdit

Date de parution : 15/10/2020
« Je remets en cause la folie hygiéniste qui, sous prétexte de protéger les personnes âgées arrivées dans la dernière trajectoire de leur vie, impose des situations proprement inhumaines. »
Les seniors sont au cœur de la crise que nous connaissons du Covid-19 : 71% des décès directement issus du virus Covid-19 sont des personnes âgées de 75 ans et plus. Les protéger est un objectif politique majeur. Mais si, voulant les protéger, nous les asphyxiions ?
Marie de Hennezel, dans une dénonciation...
Les seniors sont au cœur de la crise que nous connaissons du Covid-19 : 71% des décès directement issus du virus Covid-19 sont des personnes âgées de 75 ans et plus. Les protéger est un objectif politique majeur. Mais si, voulant les protéger, nous les asphyxiions ?
Marie de Hennezel, dans une dénonciation forte dans Le Monde du 4 mai 2020 :
« Je remets en cause la folie hygiéniste qui, sous prétexte de protéger les personnes âgées arrivées dans la dernière trajectoire de leur vie, impose des situations proprement inhumaines. »
L’Adieu interdit développe cette dénonciation de la politique de confinement strict des âgés à l’heure du covid-19, leur interdisant embrassades avec leur enfants ou petits-enfants, mots d’adieu, présence de proches. L’accroissement du déni de mort de notre société, la remise en cause des acquis sur la dignité du mourir, la négation du besoin d’accompagnement du mourant dans ses derniers moments, sont les conséquences de cette politique.
Dans un texte fort, et doux, elle rappelle la nécessité de méditer sur le sens de l’existence, « Et sur une vie où le devoir d’accompagnement de ceux qui vont mourir impose naturellement la présence et les mots d’adieu ».
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259304863
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

" Voilà un livre qui peut servir la réflexion de tous ceux et celles qui, par leur profession, sont engagés dans le monde de la santé, mais aussi de tous ceux et celles qui par leurs engagements rencontrent les malades, les personnes âgées, accompagnent les familles en deuil... Il offre des réflexions stimulantes pour tout un chacun. "
Alphonse Limousin / L'écho de l'ouest

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Promenonsnousdansleslivres Posté le 18 Avril 2021
    A mettre entre toutes les mains #mariedehennezel nous révèle l'envers du décor de cette crise sanitaire en toute honnêteté, sans épargner les détails et la gravité de la situation dans laquelle nous avons plongée il y a un an. Sans lire, sans s'intéresser au multiples témoignages, sans l'avoir vécu nous ne pouvons pas nous imaginer l'ampleur des dégâts que toutes ces restrictions ont générées. Dans cet ouvrage l'auteure psychologue clinicienne et humaniste a mené une enquête auprès de services de soins palliatifs, d'ehpad, de personnels soignants qu'elle a pu elle même voir en consultation et le verdict est cinglant et bien plus horrible que ce que l'on peut s'imaginer. Manque de matériel, un isolement meurtrier et pour la première fois dans notre humanité l'impossibilité de dire aurevoir à un proche et ne pas pouvoir assister à ses funérailles entrainant des conséquences psychologiques devastatrices, absence de soins de thanatopraxie. L'auteure dénonce l'éthique mise à mal après des années de travail pour certains protocoles d'accompagnement de fin de vie notamment en soins palliatifs. Elle offre aussi un hommage à toutes ces personnes qui ont été présentes quoiqu'il en coûte, qui se sont adaptées aux moyens du bord, mettant en... A mettre entre toutes les mains #mariedehennezel nous révèle l'envers du décor de cette crise sanitaire en toute honnêteté, sans épargner les détails et la gravité de la situation dans laquelle nous avons plongée il y a un an. Sans lire, sans s'intéresser au multiples témoignages, sans l'avoir vécu nous ne pouvons pas nous imaginer l'ampleur des dégâts que toutes ces restrictions ont générées. Dans cet ouvrage l'auteure psychologue clinicienne et humaniste a mené une enquête auprès de services de soins palliatifs, d'ehpad, de personnels soignants qu'elle a pu elle même voir en consultation et le verdict est cinglant et bien plus horrible que ce que l'on peut s'imaginer. Manque de matériel, un isolement meurtrier et pour la première fois dans notre humanité l'impossibilité de dire aurevoir à un proche et ne pas pouvoir assister à ses funérailles entrainant des conséquences psychologiques devastatrices, absence de soins de thanatopraxie. L'auteure dénonce l'éthique mise à mal après des années de travail pour certains protocoles d'accompagnement de fin de vie notamment en soins palliatifs. Elle offre aussi un hommage à toutes ces personnes qui ont été présentes quoiqu'il en coûte, qui se sont adaptées aux moyens du bord, mettant en place des systèmes alternatifs pour compenser les besoins materiels ou humains. Mais elle parle aussi de ces responsables d'établissements qui ont transgressés les règles par humanité et qui ont de ce fait sauver des vies. Ouvrage indispensable pour notre humanité !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…