Lisez! icon: Search engine
Le chant des fantômes
Christophe Rosson (traduit par)
Date de parution : 07/07/2022
Éditeurs :
Pocket jeunesse

Le chant des fantômes

Christophe Rosson (traduit par)
Date de parution : 07/07/2022
Trois soeurs et frère, bannis de leur royaume, partent à la recherche d'un langage ancien et oublié de tous qui les aidera à reconquérir le trône qu’on leur a volé.
Réfugiée sur une île enchantée mouvante, Noa, ex-princesse de onze ans, s’est donné deux missions : rendre son ancien royaume à sa famille, et s’assurer que son grand frère ne... Réfugiée sur une île enchantée mouvante, Noa, ex-princesse de onze ans, s’est donné deux missions : rendre son ancien royaume à sa famille, et s’assurer que son grand frère ne tourne pas mal à cause de ses dons magiques impressionnants. Difficile quand elle doit aussi garder sa petite soeur incontrôlable,... Réfugiée sur une île enchantée mouvante, Noa, ex-princesse de onze ans, s’est donné deux missions : rendre son ancien royaume à sa famille, et s’assurer que son grand frère ne tourne pas mal à cause de ses dons magiques impressionnants. Difficile quand elle doit aussi garder sa petite soeur incontrôlable, tout en surveillant le serpent des mers qui les accompagne. Elle croit avoir enfin trouvé une solution lorsqu’ils découvrent un langage magique depuis longtemps oublié. Cela pourrait-il les aider à reconquérir ce qu’ils ont perdu ? Le doute s’insinue dans l’esprit de Noa : et si elle avait ouvert la voie à un pouvoir plus sombre ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266310307
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782266310307
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Louckl 17/08/2023
    À 11 ans, l'ex-princesse Noa est obligée, à la suite d'un coup d'état, de se réfugier avec son frère Julian et sa sœur Mite sur une île-vaisseau contrôlée par son grand frère, puissant mage. Dès lors, elle s'est donné deux missions : aider son frère à récupérer son trône et l'empêcher de devenir un mage noir en surveillant ses mauvais penchants. Une héroïne stratège et intrépide, un grand frère déterminé mais attentif à ses sœurs auxquelles il tient plus que tout et une petite sœur un peu bizarre et attachante : un trio dont on apprécie suivre les aventures narrées avec une écriture dynamique, le tout dans un monde fantasy rempli de magie et de créatures fantastiques. Un très bon moment de lecture !
  • Preseah 24/04/2023
    Un roman Jeunesse qui vous fait voyager par Heather Fawcett chez PKJ. Julian, Noa et Mite sont les enfants de la reine Marchena, une reine mais aussi une Mage noire. Lorsque celle ci se fait assassiner par ses opposants, ses enfants se retrouvent seuls, obligés de fuir pour survivre. Heureusement, Julian est aussi un puissant Mage noir, maîtrisant tous les Chants existants. Ils trouvent refugent sur une île voguant sur les océans et protégée par un géant serpent de mer. Mais Noa est inquiète car son frère semble de plus en plus sombre et cruel... et si la solution a leurs problèmes se trouvait dans l'un des Chants perdus ? En quête du Chant des Fantômes, la fratrie devra se montrer plus soudée que jamais pour tenir tête à leurs ennemis. Un roman parfait pour l'été. On voyage sur les océans d'Astrea en compagnie de mages puissants, de Dragons fainéants et de serpents de mer gloutons... j'ai beaucoup aimé la relation entre les Marchena et les réactions très réalistes pour des enfants. Oui, ce sont les héros de l'histoire mais comme des enfants ils sont impulsifs, parfois têtus et jaloux et tout cela les rend très attachant. La fin arrive un peu vite et le plot twist était un peu facile mais ça n'en reste pas moins une lecture agréable.Un roman Jeunesse qui vous fait voyager par Heather Fawcett chez PKJ. Julian, Noa et Mite sont les enfants de la reine Marchena, une reine mais aussi une Mage noire. Lorsque celle ci se fait assassiner par ses opposants, ses enfants se retrouvent seuls, obligés de fuir pour survivre. Heureusement, Julian est aussi un puissant Mage noir, maîtrisant tous les Chants existants. Ils trouvent refugent sur une île voguant sur les océans et protégée par un géant serpent de mer. Mais Noa est inquiète car son frère semble de plus en plus sombre et cruel... et si la solution a leurs problèmes se trouvait dans l'un des Chants perdus ? En quête du Chant des Fantômes, la fratrie devra se montrer plus soudée que jamais pour tenir tête à leurs ennemis. Un roman parfait pour l'été. On voyage sur les océans d'Astrea en compagnie de mages puissants, de Dragons fainéants et de serpents de mer gloutons... j'ai beaucoup aimé la relation entre les Marchena et les réactions très réalistes pour des enfants. Oui, ce sont les héros de l'histoire mais comme des enfants ils sont impulsifs, parfois têtus et jaloux et tout cela les rend très attachant. La fin arrive un peu vite...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shaynning 30/01/2023
    Incontournable Décembre 2022 Je me faisais la réflexion que j'ai rarement des représentant de la littérature canadienne à travers la littérature jeunesse qui se vend au Québec, bien davantage européenne et États-Unienne. Je découvre une autrice avec du talent, capable de nous sortir des conventions et de malmener des stéréotypes, tout en offrant quelque chose de passionnant. Julian, Noa et Maïta Marchena sont prince et princesses de Floréan et le temps d'un coup d'États , perdent à la fois leur mère et leur pays. Contraints de fuir, ils trouvent refuge sur une île qu'ils dotent de la capacité de se déplacer, Astrae. Durant les deux années suivantes, ils se trouvent des alliés et poursuivent leur lutte contre le dictateur, Xavier. Julian, l'aîné, à maintenant 18 ans et même s'il est un "mage Noir", c'est-à-dire un magicien qui sait parler les neuf chants connus du langage magique, a aussi tendance à être déraisonnable, peu pratique et un peu excentrique. C'est sa cadette, Noa , qui doit tempérer son manque d,organisation et élaborer des stratégies. Cartésienne et dotée d'un pragmatisme qui fait défaut à son génial grand frère, Noa ne possède aucun chant. Quand les sbires de Xavier tente une fois encore de prendre Astrae, les enfants Marchena découvre que le tyran fait ce qu'il peut pour sortir la magie de Floréan et élimine les mages noirs méthodiquement. Pire, il aura découvert deux emplacements où se trouveraient deux Chants perdus. Les Marchena s'engagent alors à trouver ces chants avant lui, mais Noa reste sur ses gardes. C'est que Julian s'est assombrit avec le temps, non pas en raison de sa magie noire, mais bien en raison de la guerre, qui lui fait cumuler les mises à mort. Il ne faudrait pas que l'un de ces chants ne le fasse davantage ressembler au Sombre Seigneur que la propagande de Xavier s’efforce de vendre aux habitants de Floréan. Un univers relativement petit bien construit vaut mieux qu'un large monde trop peu détaillé. Nous sommes pratiquement toujours sur l'île mouvante d'Astrae, mais comme elle fait office de bâtiment de guerre, de maison et de bateau, il s'y passe beaucoup de chose. Sur ses plages, il y aura des batailles , mais aussi des négociations avec Beauté, la gigantesque serpent de mer millénaire aussi élégante qu'implacable ( et grande amatrice des gâteaux au citron vert de Tomas, le fils du pâtissier). Dans son château juché au sommet de l'île, il y aura des tensions politiques et des conversations de famille pas toujours simples - et des fantômes pas commodes. Et dans les 13 mers se cache deux îles inversées qui cachent deux Chants qu'on a préféré cacher en raison de leur Nature. Attention, divulgâches. Le premier est un Chant lié au monde des morts et permet de se déplacer sous les ombres, un peu à la manière de terriers. La distance est compressée et permet donc aux magiciens maitrisant le Frisson ne parcourir le monde rapidement. Le second Chant est lié à la Peur. J'aime beaucoup ces "Chants", qui sont des langues avec de drôles de sons qui varie selon la nature de celui-ci. Julian, qui en chante neuf, a d'ailleurs une très grande créativité en la matière, jouant avec eux et les combinant pour élaborer de sortilèges dévastateurs ou alors complètement inutiles, mais tape-à-l'oeil. On dirait de la chimie langagière. Julian est un personnage très intéressant. À la fois princier et mage noir, il navigue entre deux facettes, à la manière des Gémeaux. Une part de lui est très puérile, artistique et fantasque, portée sur la famille et sur la beauté de la magie. Cette même facette le mène souvent à banaliser certaines choses importantes - comme le danger que peut représenter Beauté par exemple- mais constitue en même une force d'ouverture d'esprit. Son autre facette est plus froide, implacable, voir cruelle. C'est cette facette qui prend plaisir à tuer ses ennemis. Julian est également charismatique et plait autant aux femmes qu'aux hommes, en témoignent ses amours passés. C'est un Chef d'État et un Chef de Guerre, qui a des responsabilités imposées et qui doit prendre les décisions difficiles. Clairement, sa nature profonde et son tempérament font de lui un excellent mage, mais un prince un peu maladroit. Heureusement qu'il peut compter sur Noa. Noa, donc. C'est la cadette qui tente de faire valoir son importance, surtout auprès de son déraisonnable aîné. Elle est méthodique, réflexive et terre-à-terre. Malheureusement, elle n'a que 11 ans et a souvent l'impression de ne pas être prise avec le sérieux qu'elle mérite. Son frère a clairement du mal à trouver l'équilibre entre sa vision de grand frère et celle du Chef D'État et de Guerre. Il se veut protecteur, mais il empêche en même temps sa sœur de prendre part au défis qui est le leur. Noa dispose de pleins d'astuce et de courage, pourtant. Maïta a 8 ans, adore tout ce qui grouille et vit, surtout les créatures qui ont une réputation moins flatteuse. Elle est un peu solitaire, mais en sent qu'elle cherche sa place dans le trio, entre un frère doué en magie et une sœur doué en stratégie. "Mite" admire ses aînés, mais est effacée trop souvent. C'est un personnage qui gagne à être connue. La famille est au cœur de cette histoire. Il n'est pas aisé pour deux ados et une enfant de manœuvrer une reprise du pouvoir, mais il est surtout difficile de distinguer leur rôle politique de leur rôle fraternel. J'apprécie que nous ayons ce genre de sujet relationnel comme angle principal, plutôt que d'opter pour une sempiternelle romance conjugale, par exemple. C'était tout de même amusant de voir tout l’intérêt sentimental des personnages secondaires et tertiaires pour Julian, qui semble fasciner beaucoup de gens, gars et filles. On insiste souvent sur la beauté des princesses, mais ici, on est captivé par l'ensemble de la personne de Julian, autant son physique avantageux que sa personnalité colorée. La famille Marchena illustre aussi comment une situation grave et sérieuse fait vieillir prématurément les enfants et les ados, qui se retrouvent à gérer des enjeux d'adultes. J'aime que la "Magie noire" ne soit pas ténébreuse. Elle représente la polyvalence dans le monde des Marchena, sorte de douance magique. L'autrice prend aussi le temps de distinguer ce qui fait d'une magie une "Magie malveillance", soit une magie employée avec une intention malveillante ou destinée à causer du tort. Un parallèle que nous pouvons faire avec n'importe quel outil, comme l'énergie nucléaire, les armes à feu ou les couteaux. Ce n'est pas l'outil le problème, c'est le fait que des gens mal intentionnés et malveillants s'en servent pour causer des préjudices aux autres. Il peut même arriver que des gens bien intentionnés emploie la magie à des fins obscures. Julian était sur la limite, d'ailleurs, d'où les inquiétudes de Noa à son sujet. Les répliques sont drôles, bien souvent, et je remarque quelques petits passages qui témoignent de l'âge relativement bas des personnages, vulnérables et immatures. Le récit est fluide, l'action et le calme se côtoient bien, on nous donne suffisamment de détails pour imaginer les lieux et les types de magie. Un bel univers pour initier les plus jeunes à la Haute Fantasy. Pour un lectorat du troisième cycle primaire, 10-12 ans.Incontournable Décembre 2022 Je me faisais la réflexion que j'ai rarement des représentant de la littérature canadienne à travers la littérature jeunesse qui se vend au Québec, bien davantage européenne et États-Unienne. Je découvre une autrice avec du talent, capable de nous sortir des conventions et de malmener des stéréotypes, tout en offrant quelque chose de passionnant. Julian, Noa et Maïta Marchena sont prince et princesses de Floréan et le temps d'un coup d'États , perdent à la fois leur mère et leur pays. Contraints de fuir, ils trouvent refuge sur une île qu'ils dotent de la capacité de se déplacer, Astrae. Durant les deux années suivantes, ils se trouvent des alliés et poursuivent leur lutte contre le dictateur, Xavier. Julian, l'aîné, à maintenant 18 ans et même s'il est un "mage Noir", c'est-à-dire un magicien qui sait parler les neuf chants connus du langage magique, a aussi tendance à être déraisonnable, peu pratique et un peu excentrique. C'est sa cadette, Noa , qui doit tempérer son manque d,organisation et élaborer des stratégies. Cartésienne et dotée d'un pragmatisme qui fait défaut à son génial grand frère, Noa ne possède aucun chant. Quand les sbires de Xavier tente une fois encore de prendre...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chroniqueuse 17/08/2022
    Il est question aujourd’hui d’un joli roman pour enfants dès 10 ans publié aux éditions Pocket jeunesse. Heather Fawcett nous invite à poursuivre la recherche des mots perdus en compagnie de trois jeunes enfants courageux et déterminés à se battre en la mémoire de leur défunte mère. La princesse Noa est prise dans des souvenirs déchirants lors du dîner funéraire de sa mère. Les larmes lui montèrent aux yeux lorsqu’elle vit le dessert préféré de sa mère. Alors, à l’abri des regards indiscrets, elle se replonge seule dans ses pensées douloureux et tendres. Un bref instant où sa vigilance l’oblige à passer commande. Il semble que des intrus se soient infiltrés dans les chambres privées du palais et préparent un acte horrible, qui consiste à tuer sa sœur. Elle se précipita à son secours, non sans prévenir son frère aîné. Julian, Noa et Mite sont profondément unis et sincèrement attachés depuis la mort de leur mère. Ils ont pour mission de protéger le palais et de suivre les traces de leur mère. Chacun possède un pouvoir magique qu’il développe chaque jour en créant des sorts, etc. Outre Noa, elle cherche toujours son chemin et ne comprend pas en quoi elle est différente. Pourtant, malgré son jeune âge, elle a un raisonnement valable et utile pour aider les autres. Avec des rumeurs et des calomnies contre la reine et son futur successeur Julian les accusant de pratiquer la sorcellerie noire, la tâche ne semble pas facile. Les mages qui maîtrisent les neuf langues magiques sont rares, la reine en est la première fondatrice, et son fils est le seul à les connaître. À cette fin, le jeune adolescent fait face à une grande menace et il assume très tôt de nombreuses responsabilités, mais il prend soin de ses sœurs avec zèle. Une belle ode à la fraternité. Et la véritable cause de la mort de leur mère les anéantira, mais les encouragera toujours à se battre pour se venger. Après une série d’affrontements acharnées, de puissants opposants, escortés d’autres magiciens, ont pris le contrôle du royaume, laissant les jeunes enfants fuir leurs palais pour découvrir des îles enchanteresses. Depuis lors, ils vivent paisiblement sur Astrae accompagnés de leurs fidèles amis, des magiciens et d’un serpent terrifiant et très gourmand. Chaque jour, ils empruntent un processus d’apprentissage continu pour maîtriser leurs pouvoirs, contrairement à Noa, qui s’occupe à écrire des chroniques, suivant son intuition pour collecter des faits concrets et être capable d’appliquer la bonne stratégie contre son adversaire. Pourtant, elle se sent impuissante et inutile parce que son frère ne se soucie pas de ses impressions jusqu’à ce qu’une manœuvre émerge. Elle repère un complot terrifiant selon lequel le sort de mangue est conçu pour tout anéantir. Grâce à elle, les habitants sont sauvés, elle gagne la confiance de son frère et commence à assister aux réunions du conseil. Depuis l’horrible révélation sur la mort de la reine, Heather Fawcett nous entraîne dans une bataille ininterrompue sur la recherche des mots perdus nécessaires pour retrouver la liberté et pour récupérer le palais. Les enfants utilisent leur force, leurs connaissances et leur vigilance pour détourner les navires ennemis. Noa finira par identifier son pouvoir magique qui, lorsqu’il est employé correctement, est extraordinaire. Cette jeune fille vive et courageuse a une faiblesse qui profite à son adversaire, si elle est découverte. On est constamment émerveillé, ému, dans cette histoire remplie d’aventures. Il y aura beaucoup de traitres aussi. Une lecture dynamique et bien écrite pour passer un bon moment. Alors si vous aimez le genre fantasy, n’hésitez pas à le lire.Il est question aujourd’hui d’un joli roman pour enfants dès 10 ans publié aux éditions Pocket jeunesse. Heather Fawcett nous invite à poursuivre la recherche des mots perdus en compagnie de trois jeunes enfants courageux et déterminés à se battre en la mémoire de leur défunte mère. La princesse Noa est prise dans des souvenirs déchirants lors du dîner funéraire de sa mère. Les larmes lui montèrent aux yeux lorsqu’elle vit le dessert préféré de sa mère. Alors, à l’abri des regards indiscrets, elle se replonge seule dans ses pensées douloureux et tendres. Un bref instant où sa vigilance l’oblige à passer commande. Il semble que des intrus se soient infiltrés dans les chambres privées du palais et préparent un acte horrible, qui consiste à tuer sa sœur. Elle se précipita à son secours, non sans prévenir son frère aîné. Julian, Noa et Mite sont profondément unis et sincèrement attachés depuis la mort de leur mère. Ils ont pour mission de protéger le palais et de suivre les traces de leur mère. Chacun possède un pouvoir magique qu’il développe chaque jour en créant des sorts, etc. Outre Noa, elle cherche toujours son chemin et ne comprend pas en quoi elle est différente....
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeMondeDeMamate 15/08/2022
    C'est l'histoire de jeunes héritiers devant faire face à une menace. Pour cela, ils vont devoir affronter toutes sortes d'ennemis. Dans ce livre, on ne peut faire confiance à personne. On se demande qu'elle sera l'issue tout au long de l'histoire. J'adore le personnage de Mite : la dernière de la fratrie, un peu naïve, qui se débrouille seule car elle est toujours mise à l'écart. J'apprécie qu'il n'y ait qu'un seul tome. J'ai eu quelques difficultés à visualiser l'île mais la couverture du livre est formidable pour cela. Le prologue plante directement le décor, l'histoire commence tout de suite. Le dénouement est peut-être un peu trop rapide et incertain à mon goût. Je vous recommande ce livre si vous aimez les aventures avec des enfants.
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

Vous aimerez aussi