Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266285858
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 640
Format : 140 x 225 mm

L'École du bien et du mal - tome 04 : Rêves de gloire

Leslie BOITELLE-TESSIER (Traducteur)
Collection : L'école du bien et du mal
Date de parution : 05/07/2018
Prenez des gentils, des méchants, un ou deux princes charmants, mélangez, inversez tous les rôles et vous obtiendrez un conte de fées revisité, drôle, rythmé, qui vous rendra heureux pour toujours !
Nommée Doyenne, Sophie est bien décidée à donner au Mal un souffle nouveau. Mais, pour Agatha et Tedros, partis régner sur Camelot, tout semble différent : autrefois paisible, le royaume du roi Arthur est à présent au bord de la révolte. Isolés les uns des autres, Sophie, Agatha et Tedros parviendront-ils à éviter les dangers qui les guettent ?
EAN : 9782266285858
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 640
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shaynning Posté le 8 Novembre 2019
    Encore une fois , les personnages sont touchants et haut en couleur, avec l'arrivé de Nicola,entre autres. Cette fois, on quitte beaucoup l'enceinte de l'école pour se pencher sur le monde autour de celle-ci et de Camelot, avec plus de voyages, comme dans le troisième volume avec Agatha et Tedros en fuite. L'arrivé du personnage de Rhian n'est pas une méga surprise: on s'attendait à ce que Sophie se trouve un nouveau beau garçon malgré sa nouvelle "indépendance" quelque peu feinte et l'idée du "prince" non-légitime n'est certes pas nouvelle. Mais bon, on se demande tout de même si ce "prince" est bel et bien le "serpent", entité maléfique dans ce roman, ou peut-être est-ce un beau chevalier qui aurait dû en principe être étudiant de l'école du Bien et du Mal,et qui surgit un peu trop facilement dans l'histoire? Par contre, l'idée d'un deuxième Storien laisse la question suivante: pourquoi un deuxième narrateur de conte? La réponse dans le prochain livre? Très belle imagination et mention spéciale pour l'imagination culinaire! Mention spéciale au personnage-objet Le Chapeau de Merlin: il est rare de croiser des personnages-objet aussi amusant et personnifié ( un peu comme le Tapis dans Aladdin) donc, c’est toujours... Encore une fois , les personnages sont touchants et haut en couleur, avec l'arrivé de Nicola,entre autres. Cette fois, on quitte beaucoup l'enceinte de l'école pour se pencher sur le monde autour de celle-ci et de Camelot, avec plus de voyages, comme dans le troisième volume avec Agatha et Tedros en fuite. L'arrivé du personnage de Rhian n'est pas une méga surprise: on s'attendait à ce que Sophie se trouve un nouveau beau garçon malgré sa nouvelle "indépendance" quelque peu feinte et l'idée du "prince" non-légitime n'est certes pas nouvelle. Mais bon, on se demande tout de même si ce "prince" est bel et bien le "serpent", entité maléfique dans ce roman, ou peut-être est-ce un beau chevalier qui aurait dû en principe être étudiant de l'école du Bien et du Mal,et qui surgit un peu trop facilement dans l'histoire? Par contre, l'idée d'un deuxième Storien laisse la question suivante: pourquoi un deuxième narrateur de conte? La réponse dans le prochain livre? Très belle imagination et mention spéciale pour l'imagination culinaire! Mention spéciale au personnage-objet Le Chapeau de Merlin: il est rare de croiser des personnages-objet aussi amusant et personnifié ( un peu comme le Tapis dans Aladdin) donc, c’est toujours un plaisir de le croiser dans l'histoire. Résumé maison: Agatha et Tedros connaissent des débuts difficiles en tant que futurs souverains de Camelot, spécialement après la débâcle du couronnement de Tedros. Camelot n'est plus la resplendissante cité du temps d'Arthur, maintenant croulante sous les dettes, la pauvreté et la corruption des anciens conseillers du roi. La future Reine peine à faire ses devoirs de Reine, car elle a une conception différente: elle devrait être le support direct de Tedros et non la simple organisatrice de mariage. Sophie, de son côté, met toute son énergie à redorer le blason de l'école du mal, dont elle est la jeune doyenne et se complet dans sa nouvelle indépendance. D'étranges évènements se déroulent cependant dans la forêt où les élèves de quatrième année, en l'occurence les camarades des trois protagonistes- sont victimes de sabotage dans leur quête. Pire, le seule chevalier de Tedros, Chaddick, trouvera la mort à Avalon, ultime forteresse du bien et logis de la Dame du Lac, créatrice d'Excalibur. Lorsqu' Agatha s'engage à trouver qui ou quoi met ainsi le monde en péril, elle retrouve Sophie, les trois sorcières, Hort et une nouvelle élève Lectrice Toujours, Nicola. Ensemble, ils découvrent une nouvelle intrigue malfaisante, un nouvel ennemi - Le Serpent - qui a ni dévotion pour le bien ni pour le mal, et ils parcours un monde de plus en plus vaste. Le passé du Roi Arthur semble rattraper finalement son fils dans un autre rebondissement : et si Arthur avait un autre fils?
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaetiCat Posté le 3 Novembre 2019
    4ème et dernier tome de cette saga. Encore de nombreux retournements de situations dans celui-ci. Dans l'ensemble j'ai apprécié cette saga. L'univers est riche et les personnages bien campés. Il s'agit d'une réécriture de conte bien sympathique qui se lit facilement. Cependant on sent qu'il s'agit clairement d'une lecture pour adolescents.
  • Perlune Posté le 21 Février 2019
    Après une guerre sans merci Le Conte de Sophie et d’Agatha, qui a bien failli vouer les Bois aux Ténèbres, est enfin refermé. Malheureux sans Sophie, Tedros et Agatha sont partis la retrouver, découvrant l’horrible dessein du Grand Maître et une Sophie déterminée à ne pas laisser sa fin heureuse lui échapper. Mais alors que tout semblait désespéré, l’amour indéfectible des deux filles, une sorcière et une princesse, aura finalement eu raison du Grand Maître, rappelant avec force aux camps du Bien et du Mal l’équilibre fondamental qui les unit malgré tout. En dépit de tout ce qu’elles ont traversé, Sophie et Agatha en sont ressorties plus fortes que jamais et ont compris le lien si fort qui les relie : elles sont sœurs, l’une âme du Bien, l’autre du Mal, qui, déjouant la malédiction les condamnant à se détruire, ont choisi de s’aimer. Agatha a pris confiance en elle et en l’amour de Tedros et est maintenant prête à affronter son destin de Reine et Sophie, nommée Doyenne, a enfin trouvé la paix, délivrée de la hantise de la solitude et acceptant enfin la noirceur de son âme. Chacune a enfin trouvé son vrai dénouement heureux. Mais voilà que... Après une guerre sans merci Le Conte de Sophie et d’Agatha, qui a bien failli vouer les Bois aux Ténèbres, est enfin refermé. Malheureux sans Sophie, Tedros et Agatha sont partis la retrouver, découvrant l’horrible dessein du Grand Maître et une Sophie déterminée à ne pas laisser sa fin heureuse lui échapper. Mais alors que tout semblait désespéré, l’amour indéfectible des deux filles, une sorcière et une princesse, aura finalement eu raison du Grand Maître, rappelant avec force aux camps du Bien et du Mal l’équilibre fondamental qui les unit malgré tout. En dépit de tout ce qu’elles ont traversé, Sophie et Agatha en sont ressorties plus fortes que jamais et ont compris le lien si fort qui les relie : elles sont sœurs, l’une âme du Bien, l’autre du Mal, qui, déjouant la malédiction les condamnant à se détruire, ont choisi de s’aimer. Agatha a pris confiance en elle et en l’amour de Tedros et est maintenant prête à affronter son destin de Reine et Sophie, nommée Doyenne, a enfin trouvé la paix, délivrée de la hantise de la solitude et acceptant enfin la noirceur de son âme. Chacune a enfin trouvé son vrai dénouement heureux. Mais voilà que leur fin vole encore en mille morceaux… Alors que tout aurait pu se finir avec le tome précédent, l’auteur de cette super histoire nous embarque à nouveau au côté de nos attachants personnages et en cette atmosphère vraiment spéciale de conte de fée, pour une suite toujours aussi surprenante et originale. Comme à son habitude, tout en alternant suspens et rebondissements, il nous fait perdre tout repères, nous abandonne aux doutes et nous prend toujours par surprise à tel point que l’on ne sait jamais où il nous emmène et à quelle fin ! Et plus encore en ce tome qui, tout en semblant être complétement détaché de l’intrigue des trois premiers, y est forcément relié d’une manière ou d’une autre que l’on peine encore à deviner. Une quatrième lecture ainsi tout aussi envoutante où beaucoup de mystères et de questionnements se soulèvent avec l’attente de nombreuses révélations à venir. C’est ainsi, avec plus d’impatience encore, que l’on attend de découvrir la suite de ce conte et merveilleusement originale saga !
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.