En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Empire de sable

        Robert Laffont
        EAN : 9782221196229
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 486
        Format : 1 x 215 mm
        L'Empire de sable

        Frédérique LE BOUCHER (Traducteur)
        Collection : Collection R
        Date de parution : 21/09/2017
        Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ?
        Bientôt adapté au cinéma par Leonardo DiCaprio et la Paramount.

        Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
        Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils...

        Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
        Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
        Son seul espoir ? Gagner l’île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d’autres évadés, l’île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison…

        « À la croisée du Labyrinthe et de la série Lost, cette dystopie vous réserve rebondissements et coups de théâtre jusqu’à la toute dernière page ! » Beth Revis, auteur de la série best-seller Au-delà des étoiles.
        La dystopie écologique qui a conquis Leonardo Dicaprio, bientôt adaptée au cinéma.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221196229
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 486
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Les-chroniques-de-la-fraise Posté le 25 Août 2018
          J'ai plongé à pieds joints dans cet univers complètement fous, disposant d'un fond réaliste qui m'a fait me poser des questions. Une plume, simple, addictive et efficace. J'ai adoré suivre les aventures d'Eden, de découvrir et me laisser emporter par l'histoire. Une dystopie unique, à lire d'urgence !
        • mutinelle Posté le 31 Mars 2018
          Grande fan de la Collection R et de dystopie, je n’allais pas rater ce roman qui avait l’air prometteur. Les « pauvres » d’Amérique se sont soulevés. Ils ont décidé qu’ils ne seraient pas sacrifiés par la classe des riches face à la montée des eaux. Les riches sont parqués dans des goulags pendant que ceux qui se font appeler les Loups tentent le tout pour trouver la solution qui les sauvera. Je suis entrée facilement dans l’intrigue. En même temps le contraire aurait été difficile vu que des les premières pages ont est emporté par l’action. Une action qui ne s’arrêtera que très rarement. C’est un des atouts forts de ce roman : on ne s’ennuie jamais. Je ne sais pas où l’auteure à trouver l’inspiration mais je salue son imagination ! Tout ce qu’elle a imaginé fonctionne très très bien, tellement que ça fait froid dans le dos quand on pense que ça pourrait arriver. Parce qu’il ne faut pas oublier que l’avenir de la planète n’est pas tout rose et que c’est maintenant qu’il faut agir avant que tout ne soit irrémédiable. Les personnages sont très bien décrit également. On s’y attache et j’ai bien aimé voir comment les... Grande fan de la Collection R et de dystopie, je n’allais pas rater ce roman qui avait l’air prometteur. Les « pauvres » d’Amérique se sont soulevés. Ils ont décidé qu’ils ne seraient pas sacrifiés par la classe des riches face à la montée des eaux. Les riches sont parqués dans des goulags pendant que ceux qui se font appeler les Loups tentent le tout pour trouver la solution qui les sauvera. Je suis entrée facilement dans l’intrigue. En même temps le contraire aurait été difficile vu que des les premières pages ont est emporté par l’action. Une action qui ne s’arrêtera que très rarement. C’est un des atouts forts de ce roman : on ne s’ennuie jamais. Je ne sais pas où l’auteure à trouver l’inspiration mais je salue son imagination ! Tout ce qu’elle a imaginé fonctionne très très bien, tellement que ça fait froid dans le dos quand on pense que ça pourrait arriver. Parce qu’il ne faut pas oublier que l’avenir de la planète n’est pas tout rose et que c’est maintenant qu’il faut agir avant que tout ne soit irrémédiable. Les personnages sont très bien décrit également. On s’y attache et j’ai bien aimé voir comment les liens se sont liés, comment ils sont devenus forts sans que rien ne puissent les distendre et cela en très peu de temps. À situation exception, relations humaines exceptionnelles. Certaines vont parfois un peu vite, mais je suis bien incapable de dire comment j’aurais réagit dans de telles circonstances. D’après mes recherches (mais je n’ai peut-être pas chercher où il faut) ce livre n’aura pas de suite. Dans ce cas-la je trouve la fin un peu trop rapide. Cela donne l’impression que l’auteure s’est aperçue qu’elle en avait déjà trop écrit et qu’elle devait écourter tout ça. C’est un peu dommage. Cela reste toutefois une lecture plus qu’agréable où j’ai passé un très bon moment.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LesFantasydAmanda Posté le 6 Février 2018
          --- Je suis… perplexe ? --- Même si j'ai globalement apprécié ma lecture, voilà le sentiment qui me reste après avoir tourné la dernière page de ce one-shot. Car, si la trame principale est accrocheuse – qu'on se le dise, ce n'est en rien une dystopie écologique ! -, on se rend vite compte dans les détails que l'intrigue souffre de failles, et c'est franchement dommage ! D'audacieux, le scénario est donc devenu bancal, impression qui s'est renforcée dans le dernier tiers du livre. Ceci dit, au vu de sa complexité, je comprends que l'auteure se soit un peu perdue en chemin ; mes facultés de compréhension ont été mises à rude épreuve, je dois l'avouer. Un conseil : si vous tentez l'aventure, soyez très attentif et évitez au maximum les distractions. --- Une plume qui a le mérite de sortir des sentiers battus --- Pour être totalement franche, j'ai eu un peu de mal avec le style de Kayla Olson... jusqu'à ce que je m'y habitue, ce qui est très vite arrivé (environ 50 pages). Les choses sont dites (ou, du moins, traduites) avec beaucoup de talent, sans fioritures, ce qui donne plus de poids au message. --- Des descriptions insuffisantes --- Le moins que l'on... --- Je suis… perplexe ? --- Même si j'ai globalement apprécié ma lecture, voilà le sentiment qui me reste après avoir tourné la dernière page de ce one-shot. Car, si la trame principale est accrocheuse – qu'on se le dise, ce n'est en rien une dystopie écologique ! -, on se rend vite compte dans les détails que l'intrigue souffre de failles, et c'est franchement dommage ! D'audacieux, le scénario est donc devenu bancal, impression qui s'est renforcée dans le dernier tiers du livre. Ceci dit, au vu de sa complexité, je comprends que l'auteure se soit un peu perdue en chemin ; mes facultés de compréhension ont été mises à rude épreuve, je dois l'avouer. Un conseil : si vous tentez l'aventure, soyez très attentif et évitez au maximum les distractions. --- Une plume qui a le mérite de sortir des sentiers battus --- Pour être totalement franche, j'ai eu un peu de mal avec le style de Kayla Olson... jusqu'à ce que je m'y habitue, ce qui est très vite arrivé (environ 50 pages). Les choses sont dites (ou, du moins, traduites) avec beaucoup de talent, sans fioritures, ce qui donne plus de poids au message. --- Des descriptions insuffisantes --- Le moins que l'on puisse dire, c'est que L'empire de sable ne s'encombre pas de vaines descriptions. En fait, c'est tout le contraire ; j'ai peiné à comprendre le déroulement de l'action et ai ressenti le besoin de relire certains passages. Dans ma tête, tout était un peu brouillon, les scènes me paraissaient confuses, je n'arrivais pas à les visualiser nettement. Et, malheureusement, ç'a perduré tout au long du récit. De plus, Eden fait régulièrement référence à des évènements dont on ignore tout, et pas forcément dans l'ordre chronologique. du coup, reconstituer le puzzle a été encore plus difficile. Mais ça en valait la peine ! Car, comme je l'ai déjà souligné, je trouve les idées de l'auteure très audacieuses. J'espère que leur plein potentiel sera révélé à l'écran, lors de l'adaptation cinématographique. --- Pas d'attachement pour les personnages --- Cela m'arrive rarement, mais là, je dois admettre que je ne me suis sentie concernée par le sort d'aucun d'entre eux. Même si j'avançais dans l'histoire avec entrain, mon coeur est resté hermétique à toute émotion, ce que j'ai du mal à m'expliquer. En effet, on se trouve dans la tête d'Eden, ce qui permet généralement de créer une certaine proximité, propice à l'empathie. Et là… rien ! Pour être tout à fait honnête, j'étais curieuse de découvrir la personnalité d'Eden… jusqu'au moment où d'autres personnages sont apparus. À partir de cet instant, et pour des raisons que je n'étalerai pas au risque de vous spoiler, elle a perdu tout son attrait. Comme si, en claquant des doigts, elle ne se définissait plus que par ses peurs. Où était donc passée sa force initiale, celle qui l'a poussée à s'évader ? Mystère ! Quant aux autres personnages, eh bien, c'est un peu comme l'intrigue : quand on se met à creuser, on se rend compte que leur comportement renferme des incohérences. Et puis, certains d'entre eux sont de vraies caricatures : Alexa a le rôle de la tête brûlée, Hope celui du tampon destiné à apaiser les tensions, Lonan celui du chevalier servant, etc. Peut-être n'étaient-ils pas assez développés, finalement… En vérité, plus que les faiblesses de l'intrigue, ce sont les personnages qui m'ont déçue. Malgré cela, je qualifierais L'empire de sable de bonne lecture, car j'ai passé un agréable moment entre ses pages.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Annabelle19 Posté le 20 Janvier 2018
          On se situe dans un futur où une partie de la Terre est devenue inhabitable. Si la partie la plus riche du monde parvient à continuer de vivre comme si de rien n'était, les pauvres, eux, vivent dans des conditions de plus en plus difficile. C'est dans ce contexte qu'éclate la révolution des Loups, fomentée par un groupe de rebelles qui rêvent de renverser l'ordre social et de prendre la place de ceux qui ont tout. Eden, notre héroïne, a fait les frais de la rébellion et est désormais prisonnière d'un goulag. Mais elle parvient à s'enfuir et se dirige alors vers une île secrète, dont lui a parlé son père, et qui est censée être un lieu sûr. Mais une fois arrivée sur l'île en compagnie de trois autres fugitives, elle s'aperçoit que l'endroit n'a rien d'un sanctuaire. Au contraire, il abrite tout un tas de pièges mortels. J'ai préféré toute la première partie, sur l'île et avant, avec tout le côté mystérieux qui allait autour. La partie planification et infiltration m'a parue plus brouillonne, moins prenante. Les personnages sont intéressants, mais encore une fois je les ai trouvé bien plus développés durant la première partie que la suite. Hope, Finnely et... On se situe dans un futur où une partie de la Terre est devenue inhabitable. Si la partie la plus riche du monde parvient à continuer de vivre comme si de rien n'était, les pauvres, eux, vivent dans des conditions de plus en plus difficile. C'est dans ce contexte qu'éclate la révolution des Loups, fomentée par un groupe de rebelles qui rêvent de renverser l'ordre social et de prendre la place de ceux qui ont tout. Eden, notre héroïne, a fait les frais de la rébellion et est désormais prisonnière d'un goulag. Mais elle parvient à s'enfuir et se dirige alors vers une île secrète, dont lui a parlé son père, et qui est censée être un lieu sûr. Mais une fois arrivée sur l'île en compagnie de trois autres fugitives, elle s'aperçoit que l'endroit n'a rien d'un sanctuaire. Au contraire, il abrite tout un tas de pièges mortels. J'ai préféré toute la première partie, sur l'île et avant, avec tout le côté mystérieux qui allait autour. La partie planification et infiltration m'a parue plus brouillonne, moins prenante. Les personnages sont intéressants, mais encore une fois je les ai trouvé bien plus développés durant la première partie que la suite. Hope, Finnely et Alexa sont attachantes chacune à leur manière, mais elle perdent en importance dès l'arrivée de Lonan et des autres, pour finalement disparaître presque complètement de l'intrigue, et c'est dommage. Les choses accélèrent trop à partir du moment où ils ont trouvé le labo, on a l'impression que l'auteur a voulu trop en mettre d'un coup, et les choses ne paraissent pas assez développées. Les personnages de Cass et Phoenix restent assez superficiels, j'ai été déçue qu'ils prennent la place des filles dans l'intrigue sur la fin. La relation entre Alexa et Cass est juste survolée. Celle entre Eden et Lonan parait forcée, comme souvent dans les romans young adult où on a l'impression que l'auteur se sent obligé de nous fournir une romance... Le style de l'auteur, fluide et nerveux, contribue à conserver notre intérêt et à faire qu'on ne s'ennuie pas même lorsque les choses deviennent alambiquées. Par contre, j'ai eu des problèmes avec certaines situations où les descriptions me paraissaient un peu floues, du coup j'avais du mal à me figurer les scènes (quand ils traversent les ponts, par exemple). Autre petit détail : [masquer] j'avais du mal avec l'idée que le père de Eden soit si à l'aise avec l'idée d'envoyer sa fille en première ligne en lui confiant la mission de la fin. C'est celle qui courait le plus de danger dans leur plan, on aurait pu croire qu'un père ferait au contraire son possible pour trouver une solution qui laisserait sa fille à l'écart de tout danger. [/masquer] Le roman a été vendu comme une dystopie écologique, pour moi l'aspect "écologique" n'est quand même qu'un détail de l'intrigue. On se trouve dans un contexte où la planète n'est plus à même de supporter l'humanité, oui, mais on a déjà vu ça dans tout un tas d'autres livres. La partie "sociale" avec le ressentiment des pauvres envers les riches m'a parue plus présente dans l'intrigue que celle sur l'écologie. En bref: un roman plein de potentiel avec les quelques deux cent premières pages très prenantes et très intrigantes. L'univers en lui-même, avec la prise de pouvoir des Loups, est intéressant, et les personnages d'Eden et des autres filles sont tout de suite bien dessinés et capables de nous faire ressentir de l'empathie pour eux. Toute l'atmosphère de danger et de mystère de l'île est immersive est prenante, on se pose beaucoup de questions et il y a beaucoup de péripéties, de retournements de situation qui mettent à mal tout ce qu'on croyait avoir saisi. Mais le roman se perd à partir du moment où les révélations arrivent. Les personnages qui apparaissent sont moins développés, les intrigues moins approfondies. On est propulsé d'un événement à un autre trop rapidement pour avoir le temps de saisir les enjeux et de s'en préoccuper. Il y a même eu des moments où je perdais complètement le fil de ce qu'il se passait. C'est dommage, parce que globalement je n'ai pas détesté ma lecture, je ne me suis pas ennuyée. Simplement, il y a une perte de régime en cours de route, on se retrouve un peu largué. Les cents dernières pages m'ont parues fades et survolées par rapport aux débuts prometteurs.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Elo-Dit Posté le 19 Janvier 2018
          L'Empire de Sable, c'est une dystopie à l'univers incroyablement sombre, mais qui ne pourra avoir qu'une véritable résonance en chacun de nous et qui nous livrera une intrigue formidablement ficelée !

        Ils en parlent

        Je préfère vous prévenir de suite, si vous ne m’avez pas vu crier mon enthousiasme sur les réseaux sociaux, mais ce roman fut un véritable coup de cœur ! Cela faisait bien longtemps qu’une dystopie ne m’avait pas autant plu, embarquée. C’est une petite pépite, doublée d’un diamant brut, avec des personnages modelés et déterminés, construits et fascinants. Quant à la plume de l’auteur, elle est tout simplement prodigieuse, d’une beauté surprenante sans jamais verser dans une élégance trop stricte.
        BettieRose books
        Je ne pensais vraiment pas aimer autant cette dystopie, j’étais curieuse de la lire.
        Une dystopie écologique recommandée par Leonardo DiCaprio, adaptée au cinéma.
        Qu’avait donc ce livre pour avoir un tel emballement autour de lui très peu de temps après sa sortie aux États-Unis ?
        Voilà les questions que j’avais en le commençant.
        Une souris et des livres
        L’empire de sable est une dystopie étonnante qui n’est pas sans rappeler l’excellent premier tome de la saga Le labyrinthe. L’ambiance est lourde de secrets, l’île se montre dangereuse et pleine de surprises. C’est addictif, on ne peut pas lâcher ce livre avant de savoir le fin mot de l’histoire et j’ai vraiment adoré cette lecture que je vous recommande chaudement !
        Vibration littéraire
        INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
        Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com