RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Empire de sable

            Robert Laffont
            EAN : 9782221196229
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 486
            Format : 1 x 215 mm
            L'Empire de sable

            Frédérique LE BOUCHER (Traducteur)
            Collection : Collection R
            Date de parution : 21/09/2017
            Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ?
            Bientôt adapté au cinéma par Leonardo DiCaprio et la Paramount.

            Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
            Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils...

            Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
            Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
            Son seul espoir ? Gagner l’île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d’autres évadés, l’île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison…

            « À la croisée du Labyrinthe et de la série Lost, cette dystopie vous réserve rebondissements et coups de théâtre jusqu’à la toute dernière page ! » Beth Revis, auteur de la série best-seller Au-delà des étoiles.
            La dystopie écologique qui a conquis Leonardo Dicaprio, bientôt adaptée au cinéma.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221196229
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 486
            Format : 1 x 215 mm
            Robert Laffont

            Ils en parlent

            Je préfère vous prévenir de suite, si vous ne m’avez pas vu crier mon enthousiasme sur les réseaux sociaux, mais ce roman fut un véritable coup de cœur ! Cela faisait bien longtemps qu’une dystopie ne m’avait pas autant plu, embarquée. C’est une petite pépite, doublée d’un diamant brut, avec des personnages modelés et déterminés, construits et fascinants. Quant à la plume de l’auteur, elle est tout simplement prodigieuse, d’une beauté surprenante sans jamais verser dans une élégance trop stricte.
            BettieRose books
            Je ne pensais vraiment pas aimer autant cette dystopie, j’étais curieuse de la lire.
            Une dystopie écologique recommandée par Leonardo DiCaprio, adaptée au cinéma.
            Qu’avait donc ce livre pour avoir un tel emballement autour de lui très peu de temps après sa sortie aux États-Unis ?
            Voilà les questions que j’avais en le commençant.
            Une souris et des livres
            L’empire de sable est une dystopie étonnante qui n’est pas sans rappeler l’excellent premier tome de la saga Le labyrinthe. L’ambiance est lourde de secrets, l’île se montre dangereuse et pleine de surprises. C’est addictif, on ne peut pas lâcher ce livre avant de savoir le fin mot de l’histoire et j’ai vraiment adoré cette lecture que je vous recommande chaudement !
            Vibration littéraire

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • paperborn Posté le 24 Mai 2019
              Super potentiel, et j'aimais beaucoup, jusqu'à l'arrivée de la romance que j'ai trouvé superflue et niaise. Ça a malheureusement un peu tout gâché pour moi. Après cela, ça devient flou et part dans une direction que je n'ai pas appréciée. Ça reste une lecture passable, divertissante et pas compliquée à lire.
            • paperborn Posté le 24 Mai 2019
              Super potentiel, et j'aimais beaucoup, jusqu'à l'arrivée de la romance que j'ai trouvé superflue et niaise. Ça a malheureusement un peu tout gâché pour moi. Après cela, ça devient flou et part dans une direction que je n'ai pas appréciée. Ça reste une lecture passable, divertissante et pas compliquée à lire.
            • Les-chroniques-de-la-fraise Posté le 25 Août 2018
              J'ai plongé à pieds joints dans cet univers complètement fous, disposant d'un fond réaliste qui m'a fait me poser des questions. Une plume, simple, addictive et efficace. J'ai adoré suivre les aventures d'Eden, de découvrir et me laisser emporter par l'histoire. Une dystopie unique, à lire d'urgence !
            • mutinelle Posté le 31 Mars 2018
              Grande fan de la Collection R et de dystopie, je n’allais pas rater ce roman qui avait l’air prometteur. Les « pauvres » d’Amérique se sont soulevés. Ils ont décidé qu’ils ne seraient pas sacrifiés par la classe des riches face à la montée des eaux. Les riches sont parqués dans des goulags pendant que ceux qui se font appeler les Loups tentent le tout pour trouver la solution qui les sauvera. Je suis entrée facilement dans l’intrigue. En même temps le contraire aurait été difficile vu que des les premières pages ont est emporté par l’action. Une action qui ne s’arrêtera que très rarement. C’est un des atouts forts de ce roman : on ne s’ennuie jamais. Je ne sais pas où l’auteure à trouver l’inspiration mais je salue son imagination ! Tout ce qu’elle a imaginé fonctionne très très bien, tellement que ça fait froid dans le dos quand on pense que ça pourrait arriver. Parce qu’il ne faut pas oublier que l’avenir de la planète n’est pas tout rose et que c’est maintenant qu’il faut agir avant que tout ne soit irrémédiable. Les personnages sont très bien décrit également. On s’y attache et j’ai bien aimé voir comment les... Grande fan de la Collection R et de dystopie, je n’allais pas rater ce roman qui avait l’air prometteur. Les « pauvres » d’Amérique se sont soulevés. Ils ont décidé qu’ils ne seraient pas sacrifiés par la classe des riches face à la montée des eaux. Les riches sont parqués dans des goulags pendant que ceux qui se font appeler les Loups tentent le tout pour trouver la solution qui les sauvera. Je suis entrée facilement dans l’intrigue. En même temps le contraire aurait été difficile vu que des les premières pages ont est emporté par l’action. Une action qui ne s’arrêtera que très rarement. C’est un des atouts forts de ce roman : on ne s’ennuie jamais. Je ne sais pas où l’auteure à trouver l’inspiration mais je salue son imagination ! Tout ce qu’elle a imaginé fonctionne très très bien, tellement que ça fait froid dans le dos quand on pense que ça pourrait arriver. Parce qu’il ne faut pas oublier que l’avenir de la planète n’est pas tout rose et que c’est maintenant qu’il faut agir avant que tout ne soit irrémédiable. Les personnages sont très bien décrit également. On s’y attache et j’ai bien aimé voir comment les liens se sont liés, comment ils sont devenus forts sans que rien ne puissent les distendre et cela en très peu de temps. À situation exception, relations humaines exceptionnelles. Certaines vont parfois un peu vite, mais je suis bien incapable de dire comment j’aurais réagit dans de telles circonstances. D’après mes recherches (mais je n’ai peut-être pas chercher où il faut) ce livre n’aura pas de suite. Dans ce cas-la je trouve la fin un peu trop rapide. Cela donne l’impression que l’auteure s’est aperçue qu’elle en avait déjà trop écrit et qu’elle devait écourter tout ça. C’est un peu dommage. Cela reste toutefois une lecture plus qu’agréable où j’ai passé un très bon moment.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesFantasydAmanda Posté le 6 Février 2018
              --- Je suis… perplexe ? --- Même si j'ai globalement apprécié ma lecture, voilà le sentiment qui me reste après avoir tourné la dernière page de ce one-shot. Car, si la trame principale est accrocheuse – qu'on se le dise, ce n'est en rien une dystopie écologique ! -, on se rend vite compte dans les détails que l'intrigue souffre de failles, et c'est franchement dommage ! D'audacieux, le scénario est donc devenu bancal, impression qui s'est renforcée dans le dernier tiers du livre. Ceci dit, au vu de sa complexité, je comprends que l'auteure se soit un peu perdue en chemin ; mes facultés de compréhension ont été mises à rude épreuve, je dois l'avouer. Un conseil : si vous tentez l'aventure, soyez très attentif et évitez au maximum les distractions. --- Une plume qui a le mérite de sortir des sentiers battus --- Pour être totalement franche, j'ai eu un peu de mal avec le style de Kayla Olson... jusqu'à ce que je m'y habitue, ce qui est très vite arrivé (environ 50 pages). Les choses sont dites (ou, du moins, traduites) avec beaucoup de talent, sans fioritures, ce qui donne plus de poids au message. --- Des descriptions insuffisantes --- Le moins que l'on... --- Je suis… perplexe ? --- Même si j'ai globalement apprécié ma lecture, voilà le sentiment qui me reste après avoir tourné la dernière page de ce one-shot. Car, si la trame principale est accrocheuse – qu'on se le dise, ce n'est en rien une dystopie écologique ! -, on se rend vite compte dans les détails que l'intrigue souffre de failles, et c'est franchement dommage ! D'audacieux, le scénario est donc devenu bancal, impression qui s'est renforcée dans le dernier tiers du livre. Ceci dit, au vu de sa complexité, je comprends que l'auteure se soit un peu perdue en chemin ; mes facultés de compréhension ont été mises à rude épreuve, je dois l'avouer. Un conseil : si vous tentez l'aventure, soyez très attentif et évitez au maximum les distractions. --- Une plume qui a le mérite de sortir des sentiers battus --- Pour être totalement franche, j'ai eu un peu de mal avec le style de Kayla Olson... jusqu'à ce que je m'y habitue, ce qui est très vite arrivé (environ 50 pages). Les choses sont dites (ou, du moins, traduites) avec beaucoup de talent, sans fioritures, ce qui donne plus de poids au message. --- Des descriptions insuffisantes --- Le moins que l'on puisse dire, c'est que L'empire de sable ne s'encombre pas de vaines descriptions. En fait, c'est tout le contraire ; j'ai peiné à comprendre le déroulement de l'action et ai ressenti le besoin de relire certains passages. Dans ma tête, tout était un peu brouillon, les scènes me paraissaient confuses, je n'arrivais pas à les visualiser nettement. Et, malheureusement, ç'a perduré tout au long du récit. De plus, Eden fait régulièrement référence à des évènements dont on ignore tout, et pas forcément dans l'ordre chronologique. du coup, reconstituer le puzzle a été encore plus difficile. Mais ça en valait la peine ! Car, comme je l'ai déjà souligné, je trouve les idées de l'auteure très audacieuses. J'espère que leur plein potentiel sera révélé à l'écran, lors de l'adaptation cinématographique. --- Pas d'attachement pour les personnages --- Cela m'arrive rarement, mais là, je dois admettre que je ne me suis sentie concernée par le sort d'aucun d'entre eux. Même si j'avançais dans l'histoire avec entrain, mon coeur est resté hermétique à toute émotion, ce que j'ai du mal à m'expliquer. En effet, on se trouve dans la tête d'Eden, ce qui permet généralement de créer une certaine proximité, propice à l'empathie. Et là… rien ! Pour être tout à fait honnête, j'étais curieuse de découvrir la personnalité d'Eden… jusqu'au moment où d'autres personnages sont apparus. À partir de cet instant, et pour des raisons que je n'étalerai pas au risque de vous spoiler, elle a perdu tout son attrait. Comme si, en claquant des doigts, elle ne se définissait plus que par ses peurs. Où était donc passée sa force initiale, celle qui l'a poussée à s'évader ? Mystère ! Quant aux autres personnages, eh bien, c'est un peu comme l'intrigue : quand on se met à creuser, on se rend compte que leur comportement renferme des incohérences. Et puis, certains d'entre eux sont de vraies caricatures : Alexa a le rôle de la tête brûlée, Hope celui du tampon destiné à apaiser les tensions, Lonan celui du chevalier servant, etc. Peut-être n'étaient-ils pas assez développés, finalement… En vérité, plus que les faiblesses de l'intrigue, ce sont les personnages qui m'ont déçue. Malgré cela, je qualifierais L'empire de sable de bonne lecture, car j'ai passé un agréable moment entre ses pages.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)