Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782412057575
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

Les criminels les plus cons de l'histoire

Collection : First Histoire
Date de parution : 15/10/2020
Les criminels ne sont pas toujours bien organisés et parfois cela donne lieu à des histoires quelque peu cocasses…
Il existe des génies du crime. Des faussaires, délinquants, voleurs, escrocs, dealers, assassins, tellement organisés et inventifs qu’on ne peut se retenir de les traiter de « beaux voyous ».
La plupart des biographies policières, gendarmiques ou magistrales, font leur part à ce petit moment de nostalgie ou d’émotion devant le...
Il existe des génies du crime. Des faussaires, délinquants, voleurs, escrocs, dealers, assassins, tellement organisés et inventifs qu’on ne peut se retenir de les traiter de « beaux voyous ».
La plupart des biographies policières, gendarmiques ou magistrales, font leur part à ce petit moment de nostalgie ou d’émotion devant le souvenir d’une rencontre avec un ou une formidable criminel(le).
Et il y a les autres. Au masculin, ou au féminin. Seul(e) ou en groupe.
Tous les autres. Malchanceux, mal organisés. Emotifs. Désorganisés.
Ou tout simplement idiots.
Voici les histoires, collectées et vérifiées pour l’essentiel. Et d’autres introuvables, relevant d’autres catégories, qu’on n’a pas pu ne pas conserver.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412057575
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SaveurLitteraire Posté le 30 Décembre 2020
    Un ouvrage rigolo pour la fin d’année, quoi de mieux ? Les criminels les plus cons de l’Histoire est une longue rubrique de faits divers et un manuel des exemples à ne pas prendre si l’on veut exceller dans l’Art du Crime, et c’est signé Alain Bauer, un fin connaisseur sur le sujet de la criminalité ! Lecture qui sort de mon domaine puisque cette fois, il n’y a ni intrigue, ni enquête, ni même de personnages. C’est un historique des criminels qui n’ont, en fait, pas choisi la bonne carrière… et tout ça tient sur quelques 250 pages et quelques. Les chapitres sont découpés selon des catégories précises de malfrats et contiennent un certain nombre d’exemples qui viennent du monde entier, l’occasion de voir que la bêtise ne connaît aucune frontière. Les différentes affaires que constituent Les criminels les plus cons de l’Histoire sont résumées en, souvent, un paragraphe qui dit l’essentiel, rappelle les faits et rapporte la sentence, le tout dans un humour savoureux et bienvenu qui donne un ton ludique à la lecture. C’est que sans intrigue, il faut parvenir à maintenir l’attention du lecteur égaré, ce qu’Alain Bauer réussit au final, puisqu’on s’en tire avec des sourires, mine... Un ouvrage rigolo pour la fin d’année, quoi de mieux ? Les criminels les plus cons de l’Histoire est une longue rubrique de faits divers et un manuel des exemples à ne pas prendre si l’on veut exceller dans l’Art du Crime, et c’est signé Alain Bauer, un fin connaisseur sur le sujet de la criminalité ! Lecture qui sort de mon domaine puisque cette fois, il n’y a ni intrigue, ni enquête, ni même de personnages. C’est un historique des criminels qui n’ont, en fait, pas choisi la bonne carrière… et tout ça tient sur quelques 250 pages et quelques. Les chapitres sont découpés selon des catégories précises de malfrats et contiennent un certain nombre d’exemples qui viennent du monde entier, l’occasion de voir que la bêtise ne connaît aucune frontière. Les différentes affaires que constituent Les criminels les plus cons de l’Histoire sont résumées en, souvent, un paragraphe qui dit l’essentiel, rappelle les faits et rapporte la sentence, le tout dans un humour savoureux et bienvenu qui donne un ton ludique à la lecture. C’est que sans intrigue, il faut parvenir à maintenir l’attention du lecteur égaré, ce qu’Alain Bauer réussit au final, puisqu’on s’en tire avec des sourires, mine de rien ! Certes, très peu d’exemples et d’affaires sauront trouver leur chemin jusqu’à la mémoire, il y a tant de matière qu’on ne peut pas s’arrêter sur l’un ou l’autre, à part peut-être quelques chouchous de bêtise. Tout comme l’ouvrage, puisqu’une fois lu et refermé, il est très peu probable que l’on souvienne encore longtemps. L’humour reste au rendez-vous tout au long de cette longue rubrique, mais aussi on en vient à s’interroger sur la carrière de ces apprentis criminels, il y a du lourd, là-dedans… du lourd de stupidité et d’inattention, de quoi faire réfléchir le futur grand maître du Crime. Dites-vous bien que ces exemples sont vrais, en plus. 256 pages d’un condensé de faits divers qui nous est accessible en une seule fois, sans que l’on ait à farfouiller sur la Toile ou la rubrique dédiée des journaux, c’est ma foi agréable à lire, mais aussi très oubliable puisqu’il n’y a aucun lien entre les affaires. Une bonne façon de terminer l’année, sur une lecture qui ne se prend pas la tête et n’a pas la volonté d’être sérieuse, et c’est en ça qu’elle garde la flamme de l’intérêt tout au long de ses pages. Les criminels les plus cons de l’Histoire est un ouvrage à lire au moins une fois, ne serait-ce que pour parfaire sa technique dans l’Art du Crime et se régaler de méfaits accomplis avec désastre ! Bon, évitez d’en prendre de la graine, quand même. Gardez votre génie et votre ardeur pour des activités moins périlleuses et plus justes.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !