Lisez! icon: Search engine
Les Criminels les plus cons de l'histoire
Collection : First Histoire
Date de parution : 15/10/2020
Éditeurs :
First Éditions

Les Criminels les plus cons de l'histoire

Collection : First Histoire
Date de parution : 15/10/2020
Les criminels ne sont pas toujours bien organisés et parfois cela donne lieu à des histoires quelque peu cocasses…
Il existe des génies du crime. Des faussaires, délinquants, voleurs, escrocs, dealers, assassins, tellement organisés et inventifs qu’on ne peut se retenir de les traiter de « beaux voyous ».
La...
Il existe des génies du crime. Des faussaires, délinquants, voleurs, escrocs, dealers, assassins, tellement organisés et inventifs qu’on ne peut se retenir de les traiter de « beaux voyous ».
La plupart des biographies policières, gendarmiques ou magistrales, font leur part à ce petit moment de nostalgie ou d’émotion devant le...
Il existe des génies du crime. Des faussaires, délinquants, voleurs, escrocs, dealers, assassins, tellement organisés et inventifs qu’on ne peut se retenir de les traiter de « beaux voyous ».
La plupart des biographies policières, gendarmiques ou magistrales, font leur part à ce petit moment de nostalgie ou d’émotion devant le souvenir d’une rencontre avec un ou une formidable criminel(le).
Et il y a les autres. Au masculin, ou au féminin. Seul(e) ou en groupe.
Tous les autres. Malchanceux, mal organisés. Emotifs. Désorganisés.
Ou tout simplement idiots.
Voici les histoires, collectées et vérifiées pour l’essentiel. Et d’autres introuvables, relevant d’autres catégories, qu’on n’a pas pu ne pas conserver.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412057575
Façonnage normé : BROCHE
Format : 14 x 22,5 mm
EAN : 9782412057575
Façonnage normé : BROCHE
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sherryyanne 23/01/2024
    Je viens de refermer ce livre que j'ai lu très rapidement. Il ne sera pas inoubliable mais il est divertissant quand on veut lire, sans se prendre la tête avec un bouquin trop compliqué, exigeant une certaine concentration. Je suis stupéfaite de constater la bêtise des personnes citées dans cet ouvrage. Je me dis que malheureusement, cela doit correspondre aux statistiques officielles, constatant une chute du QI en ce vingt et unième siècle, par manque de culture, de lecture et un abus de réseaux sociaux et de télé réalité, fléau de ce siècle. Sur le plan de la mise en page, le fait que les paragraphes des textes ne soient pas tous "justifiés", mais un coup "à gauche" ou "à droite", m'a un peu dérangé, car il est plus attrayant de lire un texte "justifié". La mise en page a aussi son importance dans la facilité de lecture et l'appréciation d'un livre. Que j'aime ou pas un livre, je mets la plupart du temps cinq étoiles car je prends en compte le fait que l'auteur s'est investi dans l'écriture et la publication de son ouvrage. Il m'arrive d'être plus sévère mais c'est surtout parce que le battage médiatique sur un livre m'a fait croire que c'était un chef-d'œuvre, et après lecture, je suis hyper déçue, "tout ça pour ça" est souvent la réflexion qui me vient à l'esprit. Le livre que je viens de refermer ne vaut pas cinq étoiles mais je me dis que l'auteur a du passer beaucoup de temps en recherches de cas spécifiques et que tout travail mérite salaire, donc j'ai coché les fameuses cinq étoiles. Si vous voulez vous amuser un moment, lisez ce bouquin mais si vous cherchez une lecture sophistiquée, il vaut mieux passer votre chemin car cet ouvrage ne vous plaira pas. Je viens de refermer ce livre que j'ai lu très rapidement. Il ne sera pas inoubliable mais il est divertissant quand on veut lire, sans se prendre la tête avec un bouquin trop compliqué, exigeant une certaine concentration. Je suis stupéfaite de constater la bêtise des personnes citées dans cet ouvrage. Je me dis que malheureusement, cela doit correspondre aux statistiques officielles, constatant une chute du QI en ce vingt et unième siècle, par manque de culture, de lecture et un abus de réseaux sociaux et de télé réalité, fléau de ce siècle. Sur le plan de la mise en page, le fait que les paragraphes des textes ne soient pas tous "justifiés", mais un coup "à gauche" ou "à droite", m'a un peu dérangé, car il est plus attrayant de lire un texte "justifié". La mise en page a aussi son importance dans la facilité de lecture et l'appréciation d'un livre. Que j'aime ou pas un livre, je mets la plupart du temps cinq étoiles car je prends en compte le fait que l'auteur s'est investi dans l'écriture et la publication de son ouvrage. Il m'arrive d'être plus sévère mais c'est surtout parce que le battage médiatique sur un livre m'a fait...
    Lire la suite
    En lire moins
  • keejay67 29/03/2023
    Se lit très facilement, porte à sourire sur ces anecdotes
  • Zexiop 25/11/2021
    Cons, cons, tout de suite les grands mots !!! Crétins pour certains, en revanche, ça c'est sûr ! Tout comme les chutes et diverses gamelles nous font rire, certains épisodes racontés dans ce recueil sont jubilatoires. Agréable avant de s'endormir, ou pour faire passer un trajet en métro, je me suis bien amusée en lisant ce bouquin, chipé dans la pile à lire de mon conjoint. Mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable.
  • SaveurLitteraire 30/12/2020
    Un ouvrage rigolo pour la fin d’année, quoi de mieux ? Les criminels les plus cons de l’Histoire est une longue rubrique de faits divers et un manuel des exemples à ne pas prendre si l’on veut exceller dans l’Art du Crime, et c’est signé Alain Bauer, un fin connaisseur sur le sujet de la criminalité ! Lecture qui sort de mon domaine puisque cette fois, il n’y a ni intrigue, ni enquête, ni même de personnages. C’est un historique des criminels qui n’ont, en fait, pas choisi la bonne carrière… et tout ça tient sur quelques 250 pages et quelques. Les chapitres sont découpés selon des catégories précises de malfrats et contiennent un certain nombre d’exemples qui viennent du monde entier, l’occasion de voir que la bêtise ne connaît aucune frontière. Les différentes affaires que constituent Les criminels les plus cons de l’Histoire sont résumées en, souvent, un paragraphe qui dit l’essentiel, rappelle les faits et rapporte la sentence, le tout dans un humour savoureux et bienvenu qui donne un ton ludique à la lecture. C’est que sans intrigue, il faut parvenir à maintenir l’attention du lecteur égaré, ce qu’Alain Bauer réussit au final, puisqu’on s’en tire avec des sourires, mine de rien ! Certes, très peu d’exemples et d’affaires sauront trouver leur chemin jusqu’à la mémoire, il y a tant de matière qu’on ne peut pas s’arrêter sur l’un ou l’autre, à part peut-être quelques chouchous de bêtise. Tout comme l’ouvrage, puisqu’une fois lu et refermé, il est très peu probable que l’on souvienne encore longtemps. L’humour reste au rendez-vous tout au long de cette longue rubrique, mais aussi on en vient à s’interroger sur la carrière de ces apprentis criminels, il y a du lourd, là-dedans… du lourd de stupidité et d’inattention, de quoi faire réfléchir le futur grand maître du Crime. Dites-vous bien que ces exemples sont vrais, en plus. 256 pages d’un condensé de faits divers qui nous est accessible en une seule fois, sans que l’on ait à farfouiller sur la Toile ou la rubrique dédiée des journaux, c’est ma foi agréable à lire, mais aussi très oubliable puisqu’il n’y a aucun lien entre les affaires. Une bonne façon de terminer l’année, sur une lecture qui ne se prend pas la tête et n’a pas la volonté d’être sérieuse, et c’est en ça qu’elle garde la flamme de l’intérêt tout au long de ses pages. Les criminels les plus cons de l’Histoire est un ouvrage à lire au moins une fois, ne serait-ce que pour parfaire sa technique dans l’Art du Crime et se régaler de méfaits accomplis avec désastre ! Bon, évitez d’en prendre de la graine, quand même. Gardez votre génie et votre ardeur pour des activités moins périlleuses et plus justes.Un ouvrage rigolo pour la fin d’année, quoi de mieux ? Les criminels les plus cons de l’Histoire est une longue rubrique de faits divers et un manuel des exemples à ne pas prendre si l’on veut exceller dans l’Art du Crime, et c’est signé Alain Bauer, un fin connaisseur sur le sujet de la criminalité ! Lecture qui sort de mon domaine puisque cette fois, il n’y a ni intrigue, ni enquête, ni même de personnages. C’est un historique des criminels qui n’ont, en fait, pas choisi la bonne carrière… et tout ça tient sur quelques 250 pages et quelques. Les chapitres sont découpés selon des catégories précises de malfrats et contiennent un certain nombre d’exemples qui viennent du monde entier, l’occasion de voir que la bêtise ne connaît aucune frontière. Les différentes affaires que constituent Les criminels les plus cons de l’Histoire sont résumées en, souvent, un paragraphe qui dit l’essentiel, rappelle les faits et rapporte la sentence, le tout dans un humour savoureux et bienvenu qui donne un ton ludique à la lecture. C’est que sans intrigue, il faut parvenir à maintenir l’attention du lecteur égaré, ce qu’Alain Bauer réussit au final, puisqu’on s’en tire avec des sourires, mine...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter First Editions
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !