Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259268219
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 205 mm

Les lumières de l'aube

Date de parution : 08/10/2020
Le retour de Jax Miller avec un True crime addictif, dans la lignée de Breaking Bad et De sang-froid de Truman Capote.
30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, 16 ans, passent la soirée ensemble chez les Freeman. Le lendemain matin, le mobil home familial est en feu et les deux jeunes filles ont disparu. Les corps des parents d’Ashley, sont découverts dans les décombres, deux... 30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, 16 ans, passent la soirée ensemble chez les Freeman. Le lendemain matin, le mobil home familial est en feu et les deux jeunes filles ont disparu. Les corps des parents d’Ashley, sont découverts dans les décombres, deux balles dans la tête.

L’affaire est restée non résolue et les jeunes filles n’ont jamais été retrouvées.
Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ? Entre règlement de compte sur fond de trafic de drogue, vengeance, corruption et négligence policière, Jax Miller nous plonge dans les villes oubliées de l’Amérique profonde, loin des lois, là où les plus sombres secrets peuvent s’épanouir.
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259268219
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

« Un travail d'enquête immersif et captivant qui révèle les plus sombres secrets d'une Amérique oubliée. Jax Miller est sans aucun doute une auteure à suivre ! »
Mathieu / Librairie Jeanne Laffitte

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Eve-Yeshe Posté le 11 Novembre 2020
    Comme prévu, Lauria Bible est allée dormir chez son amie Ashley Freeman. Nous sommes le 30 décembre 1999, le réveillon et l’an 2000 pointent le bout de leur nez, mais hélas, elles ne le verront pas car dans la nuit le mobile home prend feu dans des conditions étranges. Le shérif arrive sur les lieux avec son équipe de bras cassés et bizarrement sous les cendres, on ne retrouve qu’un corps, celui de Kathy, la mère d’Ashley. On en conclut que son mari, Danny se cache dans la forêt après avoir pris les filles en otages, donc rubalise, et on fait une battue. Etrangement, le lendemain Lorene Bible et son mari retourne sur les lieux et découvrent sous la cendre le corps du père d’Ashley. L’enquête prend une toute autre direction, enfin aurait dû… Le shérif dépassé, on fait appel aux agents spéciaux, chacun se renvoyant la balle. Jax Miller nous raconte dans ce roman une histoire vraie qui a tenu en haleine tout l’Oklahoma, et l’incurie du shérif et de ses adjoints est incommensurable… Ce sont les époux Bible qui vont faire des recherches, ainsi que l’auteure. C’est devenu l’affaire Freeman-Bible, « une histoire vraie qui dépasse la fiction ». Pour les Freeman,... Comme prévu, Lauria Bible est allée dormir chez son amie Ashley Freeman. Nous sommes le 30 décembre 1999, le réveillon et l’an 2000 pointent le bout de leur nez, mais hélas, elles ne le verront pas car dans la nuit le mobile home prend feu dans des conditions étranges. Le shérif arrive sur les lieux avec son équipe de bras cassés et bizarrement sous les cendres, on ne retrouve qu’un corps, celui de Kathy, la mère d’Ashley. On en conclut que son mari, Danny se cache dans la forêt après avoir pris les filles en otages, donc rubalise, et on fait une battue. Etrangement, le lendemain Lorene Bible et son mari retourne sur les lieux et découvrent sous la cendre le corps du père d’Ashley. L’enquête prend une toute autre direction, enfin aurait dû… Le shérif dépassé, on fait appel aux agents spéciaux, chacun se renvoyant la balle. Jax Miller nous raconte dans ce roman une histoire vraie qui a tenu en haleine tout l’Oklahoma, et l’incurie du shérif et de ses adjoints est incommensurable… Ce sont les époux Bible qui vont faire des recherches, ainsi que l’auteure. C’est devenu l’affaire Freeman-Bible, « une histoire vraie qui dépasse la fiction ». Pour les Freeman, la famille penche pour crime commis par les flics, car un an auparavant le frère d’Ashley a été tué « accidentellement » lors d’un contrôle, l’adjoint du shérif (qui n’est autre que son frère) aurait cru avoir aperçu une arme dans la main du jeune homme de dix-sept ans et les parents coulaient obtenir réparation… Pour les Bible, on cherche plutôt à savoir où sont passées les deux jeunes filles âgées de seize ans, qu’on n’a toujours pas retrouvées, et ils explorent la piste de la drogue, Danny étant connu pour être un consommateur régulier de cannabis. Jax Miller va enquêter, rencontrer les protagonistes, les Bible, la famille des Freeman : les parents de Kathy, le demi-frère de Danny, mais aussi ceux qui ont enquêter à l’époque, les agents spéciaux, le shérif et son frère, les détectives privée, allant jusqu’à rencontrer des malfrats, drogués à fond à la « meth », la méthamphétamine, , qu’ils fabriquent dans leur grange, leur sous-sol, et tout le monde le sait. Ils sont pervers, et quand ils sont sous l’emprise de la drogue, deviennent hyper-violent, et pendant leurs « parties » torturent les femmes, les violent… Jax Miller est touchante tant par son désir de trouver les coupables que par ses crises d’angoisse, ses peurs qu’elle tente de contrôler par des pratiques respiratoires, perdant le sommeil, l’appétit coupé car personne ne va lui faciliter la tâche, menaces de mort comprises. L’incurie des enquêteurs est stupéfiante c’est le cas de le dire, au pays des « experts », on ne trouve pas d’indices, parce qu’on n’en cherche pas en fait…. J’ai choisi ce roman car j’ai bien apprécié un précédent roman de Jax Miller : « Les infâmes » et même si je trouve son enquête intéressante et si j’admire son opiniâtreté je n’ai pas réussi à m’intéresser vraiment à ce livre, même si l’affaire en elle-même est intéressante, j’ai souvent décroché, je me suis perdue dans les noms de protagonistes, ne me souvenant plus si Untel était un policier ou un truand et il m’a fallu du temps pour en arriver à bout… Bref, je suis restée sur ma faim, je cherchais un polar haletant pour lutter contre le blues covidien, mais cela n’a pas vraiment marché. Un grand merci à NetGalley et aux éditions Plon qui m’ont permis de découvrir ce roman et de retrouver la plume de son auteure. #Leslumièresdelaube #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • SophieSonge Posté le 7 Novembre 2020
    Le 30 décembre 1999 en Oklahoma, Lauria Bible et Ashley Freeman, deux amies se sont retrouvées en famille pour une soirée ordinaire. Le lendemain, le mobil-home des Freeman est ravagé par un incendie, et on retrouve les corps des parents assassinés. On n'a jamais retrouvé la trace des jeunes filles, l'occasion pour Jax Miller de revenir sur une affaire sombre et compliquée... C'est une enquête obsessionnelle, tourmentée, un travail de longue haleine rapportée par Jax Miller. Ce qu'elle nous raconte prend aux tripes, au cœur de la misère de l'Amérique profonde. On s'imprègne des tabous de la violence, de la corruption, de la peur, de la méfiance. En l'espace de vingt ans, on revient sur les erreurs, les négligences, les oublis, les fausses pistes. Jax Miller a rencontré les familles, les proches, les gens du cru. On se penche d'abord sur le meurtre de Shane Freeman un an plus tôt, abattu par un policier, alors qu'il fuyait son père. Jax Miller est portée par l'énergie et la persévérance de la mère de Lauria qui veut savoir, et apporter la paix à son enfant. La bataille est lente, longue, tortueuse. Elle remue beaucoup d'éléments que beaucoup auraient voulu gardés, étouffés. On est assailli... Le 30 décembre 1999 en Oklahoma, Lauria Bible et Ashley Freeman, deux amies se sont retrouvées en famille pour une soirée ordinaire. Le lendemain, le mobil-home des Freeman est ravagé par un incendie, et on retrouve les corps des parents assassinés. On n'a jamais retrouvé la trace des jeunes filles, l'occasion pour Jax Miller de revenir sur une affaire sombre et compliquée... C'est une enquête obsessionnelle, tourmentée, un travail de longue haleine rapportée par Jax Miller. Ce qu'elle nous raconte prend aux tripes, au cœur de la misère de l'Amérique profonde. On s'imprègne des tabous de la violence, de la corruption, de la peur, de la méfiance. En l'espace de vingt ans, on revient sur les erreurs, les négligences, les oublis, les fausses pistes. Jax Miller a rencontré les familles, les proches, les gens du cru. On se penche d'abord sur le meurtre de Shane Freeman un an plus tôt, abattu par un policier, alors qu'il fuyait son père. Jax Miller est portée par l'énergie et la persévérance de la mère de Lauria qui veut savoir, et apporter la paix à son enfant. La bataille est lente, longue, tortueuse. Elle remue beaucoup d'éléments que beaucoup auraient voulu gardés, étouffés. On est assailli par un chaos social qui gangrène tout sur son passage. L'écriture est intime, émotionnelle. Tout est exploré dans les moindres détails, ausculté, rien n'est écarté. Pour se rapprocher de la vérité, on doit ouvrir les yeux sur le pouvoir de la "Meth" et accepter une réalité détestable et cruelle. Les directions sont souvent sans issue, avec cette impression que cela mènera jamais à nulle part... Avec ce roman, l'auteure nous imbibe jusqu'à la moelle de cette fange noueuse, criminelle. Un terrain à risque, sous haute tension qui ne répondra malheureusement pas encore à toutes les questions !
    Lire la suite
    En lire moins
  • fannyvincent Posté le 6 Novembre 2020
    Un mobil-home en flamme, deux corps retrouvés armi les décombres, les parents d'Ashley Freeman, 16 ans, qui a disparu, tout comme son amie Lauria, venue passer la nuit chez Ashley. Nous sommes le 30 décembre 1999 à Welch, en Oklahoma. 20 ans plus tard, les deux jeunes filles n'ont jamais été retrouvées... Tout ceci n'est pas de la fiction, c'est un fait divers réel sur lequel Jax Miller a longuement enquêté, de façon quasi obsessionnelle, interrogeant toutes les personnes impliquées, famille, policiers, suspects. Elle expose successivement les différentes théories liées à ces meurtres et disparitions, s'arrêtant longuement sur la thèse la plus plausible, celle d'une affaire liée au trafic de drogues. En tout cas, il y a beaucoup de fausses pistes, et il n'est pas toujours aisé de s'y retrouver à la lecture, d'autant que le récit n'est pas linéaire ... Ce qui est sûr en revanche, c'est que l'enquête autour de la disparition des deux jeunes filles a été véritablement bâclée, une vraie honte. Un peu plus de sérieux dès les premiers jours aurait peut-être permis de les sauver. Car il n'y a malheureusement guère d'illusions à se faire sur leur triste sort, quand on voit les personnages particulièrement inquiétants liés... Un mobil-home en flamme, deux corps retrouvés armi les décombres, les parents d'Ashley Freeman, 16 ans, qui a disparu, tout comme son amie Lauria, venue passer la nuit chez Ashley. Nous sommes le 30 décembre 1999 à Welch, en Oklahoma. 20 ans plus tard, les deux jeunes filles n'ont jamais été retrouvées... Tout ceci n'est pas de la fiction, c'est un fait divers réel sur lequel Jax Miller a longuement enquêté, de façon quasi obsessionnelle, interrogeant toutes les personnes impliquées, famille, policiers, suspects. Elle expose successivement les différentes théories liées à ces meurtres et disparitions, s'arrêtant longuement sur la thèse la plus plausible, celle d'une affaire liée au trafic de drogues. En tout cas, il y a beaucoup de fausses pistes, et il n'est pas toujours aisé de s'y retrouver à la lecture, d'autant que le récit n'est pas linéaire ... Ce qui est sûr en revanche, c'est que l'enquête autour de la disparition des deux jeunes filles a été véritablement bâclée, une vraie honte. Un peu plus de sérieux dès les premiers jours aurait peut-être permis de les sauver. Car il n'y a malheureusement guère d'illusions à se faire sur leur triste sort, quand on voit les personnages particulièrement inquiétants liés à ce drame, dans une région gangrenée par la drogue. Cette enquête très sombre est certes intéressante, mais aussi éprouvante, certains aspects étant vraiment glauques, sordides. On ne peut qu'être ému par ces jeunes destins fauchés. Et admiratif du courage et de la ténacité de certains proches des victimes, en particulier la mère de Lauria qui, malgré les années qui passent, les désillusions, continue de se battre pour connaître la vérité. Je remercie en tout cas Babelio et les éditions Belfond pour l'envoi de ce roman dans le cadre d'une récente opération Masse Critique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 6 Novembre 2020
    30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. C’est l’anniversaire d’Ashley Freemann. Elle fête ses seize ans avec sa famille et sa meilleure amie, Lauria Bible. Pour l’occasion, cette dernière reste dormir chez sa copine. Le lendemain matin, le mobil-home des Freemann est dévasté par le feu. Les corps des parents sont retrouvés, mais les deux adolescentes ont disparu. Fin 2015, Jax Miller décide d’écrire sur cette affaire. Écrit comme un polar, Les lumières de l’aube, est un « True-crime », une histoire vraie. Pendant quatre ans, l’auteure a creusé toutes les pistes. La première personne qu’elle a rencontrée est Lorene, la mère de Lauria : c’est une femme pleine de dignité, qui vingt ans après, tente encore de faire la lumière sur ce qui est arrivé à sa fille. Elle s’interdit d’espérer, mais ne lâche pas. Elle essaie de briser la loi du silence qui entoure la police et les malfrats. Très rapidement, l’auteure a découvert que sa quête est dangereuse : elle indique que ses investigations la mettent aussi en danger et qu’elle reçoit des menaces. Certaines situations l’obligent à reculer, certains témoins du passé lui demandent, parfois, de ne pas retranscrire leurs paroles, d’autres n’osent pas parler. En effet, elle révèle que... 30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. C’est l’anniversaire d’Ashley Freemann. Elle fête ses seize ans avec sa famille et sa meilleure amie, Lauria Bible. Pour l’occasion, cette dernière reste dormir chez sa copine. Le lendemain matin, le mobil-home des Freemann est dévasté par le feu. Les corps des parents sont retrouvés, mais les deux adolescentes ont disparu. Fin 2015, Jax Miller décide d’écrire sur cette affaire. Écrit comme un polar, Les lumières de l’aube, est un « True-crime », une histoire vraie. Pendant quatre ans, l’auteure a creusé toutes les pistes. La première personne qu’elle a rencontrée est Lorene, la mère de Lauria : c’est une femme pleine de dignité, qui vingt ans après, tente encore de faire la lumière sur ce qui est arrivé à sa fille. Elle s’interdit d’espérer, mais ne lâche pas. Elle essaie de briser la loi du silence qui entoure la police et les malfrats. Très rapidement, l’auteure a découvert que sa quête est dangereuse : elle indique que ses investigations la mettent aussi en danger et qu’elle reçoit des menaces. Certaines situations l’obligent à reculer, certains témoins du passé lui demandent, parfois, de ne pas retranscrire leurs paroles, d’autres n’osent pas parler. En effet, elle révèle que ses recherches la mènent vers des criminels endurcis du milieu de la drogue. Elle explique que la corruption a gangrené l’enquête et que les policiers de l’époque sont protégés par ceux de maintenant, qui ne veulent pas briser l’omerta. Avec beaucoup de persévérance, elle obtient certaines réponses et ce qu’elles laissent entendre glace d’horreur. La construction du livre nous immerge dans le récit. Ce n’est pas didactique et cela se lit comme un suspense. Parfois, Jax Miller, en livrant ses sentiments, de manière pudique, rappelle que ces faits tragiques sont, malheureusement, réels et montre la détresse des proches des jeunes filles qui veulent connaître la vérité. En intervenant dans le déroulé chronologique, l’écrivaine met en exergue la souffrance de ceux qui restent. Elle fait vivre la mémoire d’Ashley et de Lauria et leur redonne leur humanité, oubliée dans les rapports qui se sont évaporés. Lorsqu’elle décide d’écrire sur ces crimes, seize ans se sont écoulés depuis les faits, l’âge que les adolescentes avaient quand elles ont été vues pour la dernière fois. Les lumières de l’aube est une enquête sur un crime, mais ce livre semble être, également, un cri, un appel à ceux qui savent : Jax Miller leur demande de parler avant que toutes les personnes concernées soient décédées.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Therubrick Posté le 2 Novembre 2020
    Les Infâmes et Candyland, les deux premiers livres de l'auteure, avaient été deux coups de cœurs. C'est avec enthousiasme que j'ai découvert "Les lumières de l'aube". J'ai retrouvé tout ce que j'aime chez Jax Miller. L'ambiance si particulière d'une Amérique reculée, où seul la noirceur semble avoir une chance d'émerger dans le quotidien des populations indigènes. Clairement ce n'est pas un roman à lire si on veut rire ou se détendre. C'est lourd, épais, d'une consistance qui vous englue comme des oiseaux de mer dans une nappe de pétrole brut. Merci à Plon et NEtGalley pour cette excellente lecture.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…