Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259278898
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 135 x 210 mm

Les mouches bleues

Date de parution : 14/01/2021
Quand la chanson est sauvée et sauve des camps de la mort.
 
Varsovie, 1939. Alexander Kulisiewicz a 21 ans. Il pourrait se satisfaire de ses nuits d’amour avec Hanna, sa jolie maîtresse, mais ce musicien, journaliste à ses heures, a choisi de combattre les nazis. Alex est un personnage de roman. Mais son histoire est vraie.
À force de tutoyer le danger, il...
Varsovie, 1939. Alexander Kulisiewicz a 21 ans. Il pourrait se satisfaire de ses nuits d’amour avec Hanna, sa jolie maîtresse, mais ce musicien, journaliste à ses heures, a choisi de combattre les nazis. Alex est un personnage de roman. Mais son histoire est vraie.
À force de tutoyer le danger, il commet une erreur de trop : écrire un pamphlet sur Hitler. Des gestapistes l’arrêtent, un train à bestiaux le mène au camp de Sachsenhausen où s’entassent des milliers de déportés, esclaves persécutés et tués du fait de leurs convictions, de leurs origines, de leurs religions.
Comment survivre aux SS qu’Alex compare aux mouches bleues qui aiment la chair morte et se vautrent dedans ? Infecté par le typhus, affamé, forcé à travailler douze heures par jour, soumis à toutes sortes de punitions, Alex tient bon grâce aux chansons qu’il compose sur la vérité du camp et interprète la nuit devant les déportés en risquant sa vie.
Alex s’est promis de tenir jusqu’à la mort d’Hitler afin que ses chansons ne finissent pas dans les cendres du crématorium. Plusieurs fois, il croit la fin venue, mais sa volonté est plus forte. Il écrit, chante. Sa voix, celle des ombres planant sur Sachsenhausen, ne peut s’éteindre.
Six années passent. Hitler est sur le point d’être battu. Les survivants des camps doivent disparaître. On les mène sur la route, c’est la marche de la mort, on les abat un à un. Alex s’allonge, chante une dernière fois. Mais les SS ne tirent plus, ils ont fui, les sauveurs se montrent. Des Russes. Alex passe six mois dans un hôpital avant de redevenir humain. Que deviendront « ses » ombres ?
Il en sera la mémoire, n’oubliera personne, pas un visage. Une autre vie tout aussi poignante débute ; celle du souvenir qui le conduit à parcourir le monde jusqu’à sa mort en 1982 afin de raconter en chansons l’histoire de Sachsenhausen.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259278898
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

« […] Ce roman sur la vie dans les camps est simplement beau : face à l'horreur, se dresse toute l'humanité des prisonniers les uns envers les autres. […] Une lecture que je vous recommande chaudement ! »
Laëtitia Cazenave / Libraire volante
"Un récit poignant, nous plongeant en enfer, mais animé par une force de vie indéboulonnable."
Ciné-Télé Revue

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • coquinnette1974 Posté le 26 Août 2021
    Voici mon retour de lecture sur un roman très touchant, tiré d'une histoire vraie, et que j'ai eu le plaisir de découvrir via net galley grâce aux éditions Plon : Les mouches bleues de Jean-Michel Riou. Varsovie, 1939. Alexander Kulisiewicz a 21 ans. Ce musicien, journaliste à ses heures, a choisi de combattre les nazis. Alex est un personnage de roman. Mais son histoire est vraie. À force de tutoyer le danger, il commet une erreur de trop : écrire un pamphlet sur Hitler. Des gestapistes l'arrêtent, un train à bestiaux le mène au camp de Sachsenhausen où s'entassent des milliers de déportés. Comment survivre aux SS qu'Alex compare aux mouches bleues qui aiment la chair morte et se vautrent dedans ? Infecté par le typhus, affamé, forcé à travailler douze heures par jour, soumis à toutes sortes de punitions, Alex tient bon grâce aux chansons qu'il compose sur la vérité du camp et interprète la nuit devant les déportés en risquant sa vie. Alex s'est promis de tenir jusqu'à la mort d'Hitler afin que ses chansons ne finissent pas dans les cendres du crématorium. Le jour où, par miracle, il pourra témoigner il sera la mémoire des camps, il n'oubliera personne, pas un... Voici mon retour de lecture sur un roman très touchant, tiré d'une histoire vraie, et que j'ai eu le plaisir de découvrir via net galley grâce aux éditions Plon : Les mouches bleues de Jean-Michel Riou. Varsovie, 1939. Alexander Kulisiewicz a 21 ans. Ce musicien, journaliste à ses heures, a choisi de combattre les nazis. Alex est un personnage de roman. Mais son histoire est vraie. À force de tutoyer le danger, il commet une erreur de trop : écrire un pamphlet sur Hitler. Des gestapistes l'arrêtent, un train à bestiaux le mène au camp de Sachsenhausen où s'entassent des milliers de déportés. Comment survivre aux SS qu'Alex compare aux mouches bleues qui aiment la chair morte et se vautrent dedans ? Infecté par le typhus, affamé, forcé à travailler douze heures par jour, soumis à toutes sortes de punitions, Alex tient bon grâce aux chansons qu'il compose sur la vérité du camp et interprète la nuit devant les déportés en risquant sa vie. Alex s'est promis de tenir jusqu'à la mort d'Hitler afin que ses chansons ne finissent pas dans les cendres du crématorium. Le jour où, par miracle, il pourra témoigner il sera la mémoire des camps, il n'oubliera personne, pas un visage. Une autre vie tout aussi poignante débute ; celle du souvenir qui le conduit à parcourir le monde jusqu'à sa mort en 1982 afin de raconter en chansons l'histoire de Sachsenhausen. Les mouches bleues est un magnifique roman, très poignant, qui raconte l'histoire d'Aleksander Kulisiewicz. J'ai l'habitude de lire des ouvrages se déroulant dans les camps de concentration et j'ai vraiment été touchée en plein cœur par celui-ci. Je ne connaissais pas l'histoire d'Alexander. Une fois de plus je suis stupéfaite d'un homme ai réussi à se sortir d'un tel bourbier. Il a survécu ! Ce n'est pas spoiler que le dire, c'est indiqué dans le résumé du roman. Honnêtement je me dit à plusieurs reprises que c'était pas possible, qu'il allait mourir car ce qu'il subit est une abomination. Je ne comprendrais jamais (et pourtant des livres sur les camps, sur la seconde guerre mondiale, j'en ai lu pas mal) comment des êtres humains ont pu faire subir de telles horreurs à d'autres êtres humains ! Et comment certains ont eu la force de s'en sortir, c'est stupéfiant. Bravo à Jean-Michel Riou qui, même si c'est un roman, a essayé de coller au plus près de la réalité. Le ton est juste, il n'en fait pas trop et il a vraiment réussit (comme je l'ai dit plus haut) à me toucher en plein cœur. J'ai réellement eu l'impression d'être dans les camps avec ses personnages, j'en ai eu la chair de poule à de nombreux moments. C'est une lecture difficile mais que je qualifierais de nécessaire. Les mouches bleues est un excellent roman, qu'il faut vraiment lire pour ne jamais oublier ce qui est arrivé pendant la seconde guerre mondiale. Ma note : un énorme cinq étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • dannso Posté le 24 Août 2021
    Aleksander Kulisiewicz est arrêté en 1939 pour quelques mots signés de sa main dans un journal polonais. Il est envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen, dont il ne ressortira qu’en 1945 pour la marche de la mort, avant d’être recueilli plus mort que vif par des soldats russes. Poète et musicien, il va pendant ces presque 6 ans recueillir les témoignages de nombreux déportés qu’il mettra en musique. Ces chants donneront lieu à de multiples représentations dans le camp, permettant aux prisonniers d’entendre autre chose que la musique des nazis. Dotée d’une mémoire prodigieuse, il transcrira tous ces chants à sa sortie du camp et les jouera sur scène dans les années 60. C’est certes un livre de plus sur les camps de concentration. Tous sont nécessaires, mais celui-ci est particulier. Particulier car il m’a révélé l’histoire de cet homme dont je n’avais jamais entendu parler, particulier parce qu’il raconte une forme différente de résistance à la barbarie, particulier aussi dans sa rédaction où l’auteur qui s’exprime par la voix d’Aleksander, donne aussi la parole à d’autres déportés, ceux dont Aleksander va conter l’histoire et qui raconte leur vision de la vie au camp. Un court roman où barbarie et humanité s’opposent, où... Aleksander Kulisiewicz est arrêté en 1939 pour quelques mots signés de sa main dans un journal polonais. Il est envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen, dont il ne ressortira qu’en 1945 pour la marche de la mort, avant d’être recueilli plus mort que vif par des soldats russes. Poète et musicien, il va pendant ces presque 6 ans recueillir les témoignages de nombreux déportés qu’il mettra en musique. Ces chants donneront lieu à de multiples représentations dans le camp, permettant aux prisonniers d’entendre autre chose que la musique des nazis. Dotée d’une mémoire prodigieuse, il transcrira tous ces chants à sa sortie du camp et les jouera sur scène dans les années 60. C’est certes un livre de plus sur les camps de concentration. Tous sont nécessaires, mais celui-ci est particulier. Particulier car il m’a révélé l’histoire de cet homme dont je n’avais jamais entendu parler, particulier parce qu’il raconte une forme différente de résistance à la barbarie, particulier aussi dans sa rédaction où l’auteur qui s’exprime par la voix d’Aleksander, donne aussi la parole à d’autres déportés, ceux dont Aleksander va conter l’histoire et qui raconte leur vision de la vie au camp. Un court roman où barbarie et humanité s’opposent, où l’horreur est omniprésente, mais d’où l’espoir ne disparait jamais. Où l’auteur s’attache à nous décrire les hommes et réussit à nous les rendre terriblement proches. Proverbe : L’homme méchant est comme la mouche qui ne s’intéresse qu’aux plaies : Les nazis étaient ces mouches. N’oublions pas. Merci aux éditions Plon pour ce partage #Lesmouchesbleues #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aouan Posté le 22 Août 2021
    Ça commence de façon très romantique mais on tombe très vite dans l’horreur de la déportation et des camps. Pourtant l’humanité survit, des amitiés se créent et une solidarité se construit autour du chant avec la volonté de témoigner contre l’oubli. Un superbe roman à partir d’une histoire vraie, dans l’espoir de servir de leçons pour ne pas recommencer.
  • mariech Posté le 2 Juillet 2021
    Jean -Michel Riou nous raconte l’histoire d’Alexander Kulisiewicz , rescapé du camp de Sachsenhausen , un livre comme devoir de mémoire , pour que l’histoire des camps ne tombe pas dans l’oubli . L’auteur mentionne qu’au États -Unis , 41 % de la population ignore ce qui s’est passé dans les camps , jusqu’à 66 % d’ignorance pour la tranche d’âge des 18- 34 ans , ces chiffres m’ont interpellé . C’est l’histoire d’une bataille gagnée contre le barbarisme , le récit d’une résilience où la musique tiendra le rôle principal , chanter , faire de la musique pour garder son statut d’être humain .
  • leslivresmapassion Posté le 22 Juin 2021
    JEAN MICHEL RIOU nous met en exergue des pourcentages qui m'ont glacé le sang 41 % de la population américaine ignore ce qu'il s'est produit à Auschwitz. Chez les 18-34 ans, ce chiffre grimpe à 66 % !!!!! En 1939, Aleksander Kulisiewicz a 21 ans et est d'origine polonaise. Il est envoyé en Allemagne à Sachsenhausen après avoir rédigé un pamphlet sur Hitler. Pour survivre à l'impensable dans ce camp de la mort, il trouve refuge dans la musique. Dans ce camp il survit en écrivant des chansons sur ses conditions de vie sans échapper à l'envie de les interpréter. Il chante pour apporter à ses compagnons déportés un peu de réconfort. Il devient ainsi la mémoire vivante de ses camarades assassinés. JEAN MICHEL RIOU s'est attaché dans ce roman, inspiré de l'histoire vraie d'Aleksander, à écrire ce qui avait unis ces déportés Alex survivra à ces 5 années d'horreur et jouera sur scène ses chansons pour ne rien oublier Un roman émouvant que je vous recommande
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article