RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Passions intellectuelles

            Robert Laffont
            EAN : 9782221203453
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1216
            Format : 132 x 198 mm
            Les Passions intellectuelles

            Collection : Bouquins
            Date de parution : 11/10/2018

            Dans cette fresque, Élisabeth Badinter, observatrice de l’évolution des moeurs et des mentalités, éclaire de façon inédite la société des Lumières, cette « tribu » intellectuelle qui inaugure les Temps modernes, ses grandeurs et ses faiblesses. Les savants et philosophes qui jusque-là constituaient la République des Lettres travaillaient le plus...

            Dans cette fresque, Élisabeth Badinter, observatrice de l’évolution des moeurs et des mentalités, éclaire de façon inédite la société des Lumières, cette « tribu » intellectuelle qui inaugure les Temps modernes, ses grandeurs et ses faiblesses. Les savants et philosophes qui jusque-là constituaient la République des Lettres travaillaient le plus souvent en vase clos. Assujettis aux institutions, ils n’échangeaient qu’entre eux et pour leur seul profit. Avec l’émergence, au milieu du XVIIIe siècle, d’une opinion publique éclairée et de plus en plus puissante, le pouvoir change de camp. On voit naître chez les intellectuels trois « passions » successives qui suscitent rivalités et surenchères au prix d’affrontements parfois terribles.
            La première de ces passions est le désir de gloire, et à travers lui l’apparition d’une nouvelle figure incarnée par d’Alembert, codirecteur de l’Encyclopédie avec Diderot : celle du philosophe soucieux de s’imposer comme le meilleur, qui aspire tout à la fois à séduire l’opinion et à s’attirer la reconnaissance de ses pairs. C’est ce même d’Alembert qui introduit une deuxième passion : l’exigence de dignité. Ayant conquis notoriété et autonomie aux yeux de leurs contemporains, les encyclopédistes, conscients du savoir dont ils sont les détenteurs, appellent désormais au respect de leur indépendance et se refusent à toute concession à une autorité extérieure. C’est alors qu’on assiste à la naissance et à l’affirmation de leur troisième grande passion : la volonté de pouvoir, représentée par Voltaire avec un courage qui force l’admiration. Autour de lui se forme un vrai parti politique, le parti des philosophes, qui modèle peu à peu la pensée de la bourgeoisie et prépare l’avènement de la Révolution au nom de la justice, de la liberté et de l’égalité entre les hommes.
            Dans cette étude de grande ampleur, Élisabeth Badinter fournit autant de clés pour comprendre et décrypter l’histoire d’un monde intellectuel dont l’influence sur celui d’aujourd’hui est loin d’être dissipée.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221203453
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1216
            Format : 132 x 198 mm
            Robert Laffont
            32.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Une captivante fresque des Lumières. »
            Caroline Pigozzi / Paris Match
            « Un formidable feuilleton sur les philosophes et savants du XVIIIe siècle, entre grands combats pour les Lumières et petits intérêts mesquins. »
            Catherine Golliau & Thomas Mahler / Le Point
            « Ce que l'on appelle l'histoire des idées se présente généralement comme un genre noble, elle mérite en effet un récit mais, pour le condure, il faut le talent et le détachement de la moraliste qu'est Élisabeth Badinter. »
            Jean Lebrun / La Marche de l'histoire

            les contenus multimédias

            Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
            Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.