Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221220184
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 135 x 215 mm
Les Voraces
Les Élites et l'argent sous Macron
Date de parution : 16/01/2020
Éditeurs :
Robert Laffont

Les Voraces

Les Élites et l'argent sous Macron

Date de parution : 16/01/2020
Jamais sous la Ve République les élites qui dirigent notre pays n’ont été aussi riches et obnubilées par l’argent.

Jamais autant de hauts fonctionnaires n’ont pantouflé à prix d’or dans le privé.
Jamais autant de ministres n’ont été multimillionnaires.
Jamais autant de responsables politiques, et non des moindres, ne sont devenus...

Jamais autant de hauts fonctionnaires n’ont pantouflé à prix d’or dans le privé.
Jamais autant de ministres n’ont été multimillionnaires.
Jamais autant de responsables politiques, et non des moindres, ne sont devenus lobbyistes ou avocats d’affaires…
Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la situation a-t-elle empiré sous Macron ?
Après deux ans d’enquête...

Jamais autant de hauts fonctionnaires n’ont pantouflé à prix d’or dans le privé.
Jamais autant de ministres n’ont été multimillionnaires.
Jamais autant de responsables politiques, et non des moindres, ne sont devenus lobbyistes ou avocats d’affaires…
Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la situation a-t-elle empiré sous Macron ?
Après deux ans d’enquête et grâce à une quarantaine de témoignages inédits, Vincent Jauvert révèle les moeurs de ces élites si voraces qui ont pris le pouvoir dans le sillage du nouveau président de la République. Il décrit leur course à l’argent, leurs campagnes en coulisses pour dissimuler leurs véritables revenus et leurs conflits d’intérêts. Un document implacable.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221220184
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zippo Posté le 9 Mai 2022
    Un ouvrage décapant sur l'argent dans la France macronienne. Au début de la Vème République, de Gaulle disait : "Vous avez choisi la plus haute fonction qui soit dans l'ordre temporel : le service de l'Etat" en parlant des hauts fonctionnaires. Cela paraît remonter à la Préhistoire, tant les moeurs de notre "noblesse républicaine" ont changé... Parmi les patrons du Cac40, plus de un patron sur trois a été un grand commis de l'Etat. Le pantouflage : ces hauts fonctionnaires qui vont dans le privé...pour aider des entreprises à contourner la législation à laquelle ils ont participé à la mise en place...et ce en conservant leurs points pour leur avancement et leur retraite...pour leur retour dans la haute fonction publique. Ce livre n'épargne aucun des acteurs, des profiteurs de ce système de renvoi d'ascenceur, de grandes ambitions, de fringale financière... Un monde de rapaces : "Monsieur le Ministre"..."Madame la Ministre". Toujours "propres sur eux" dans les medias...mais dans les coulisses rétifs à la transparence, avides de bonnes places, prêts à tout. Toute cette "cuisine" fétide se fait sur le dos des citoyens. Quelques députés honnêtes font des propositions de loi pour plus de clarté, moins de lobbying...mais ils se heurtent à un tir de barrage d'un monde politique... Un ouvrage décapant sur l'argent dans la France macronienne. Au début de la Vème République, de Gaulle disait : "Vous avez choisi la plus haute fonction qui soit dans l'ordre temporel : le service de l'Etat" en parlant des hauts fonctionnaires. Cela paraît remonter à la Préhistoire, tant les moeurs de notre "noblesse républicaine" ont changé... Parmi les patrons du Cac40, plus de un patron sur trois a été un grand commis de l'Etat. Le pantouflage : ces hauts fonctionnaires qui vont dans le privé...pour aider des entreprises à contourner la législation à laquelle ils ont participé à la mise en place...et ce en conservant leurs points pour leur avancement et leur retraite...pour leur retour dans la haute fonction publique. Ce livre n'épargne aucun des acteurs, des profiteurs de ce système de renvoi d'ascenceur, de grandes ambitions, de fringale financière... Un monde de rapaces : "Monsieur le Ministre"..."Madame la Ministre". Toujours "propres sur eux" dans les medias...mais dans les coulisses rétifs à la transparence, avides de bonnes places, prêts à tout. Toute cette "cuisine" fétide se fait sur le dos des citoyens. Quelques députés honnêtes font des propositions de loi pour plus de clarté, moins de lobbying...mais ils se heurtent à un tir de barrage d'un monde politique qui défend "bec et ongles" ses valeurs...financières. Ces mêmes politicards qui ricanent et critiquent les salariés qui défendent leurs quelques avantages acquis par le travail et/ou la lutte syndicale. Plus de morale, juste de la communication tronquée, mensongère. Pour revenir au pantouflage, l'auteur nous apprend que c'est une spécialité typiquement française : "D'autant que la France est, en la matière, la mauvaise élève de l'Occident. Il s'agit d'un problème structurel à notre pays qui est le seul à connaître une telle perméabilité entre les intérêts privés et les intérêts publics explique un parlementaire. L'Organisation de Coopération et de Développement Economique , l'OCDE elle même, s'en est inquiétée il y a quelques années dans un rapport". Un livre au contenu révoltant sur nos "élites" qu'il faut absolument lire. Un grand merci à Vincent Jauvert, grand reporter à l'Obs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jefdebourges Posté le 21 Mars 2022
    Avec ce titre (non censuré bien qu'il comporte des révélations nominatives, je considère donc ces révélations comme vraies), vous vous rendez compte de l'entre-soi hyper développé, habituel, "normal" ... Soyons clairs, ce fonctionnement des hauts fonctionnaires d'état, du pantouflage, du rétro-pantouflage est juste abject et écœurant. Bien sûr, je ne découvre pas ces faits, mais leur étendue, leur fréquence, leur "normalité" qui génèrent des haut-le-cœur (et même bien pire, mais je souhaite rester correct et poli). Revoir notre constitution, est un objectif louable (et même souhaitable, mais vous pouvez être d'un avis différent) par contre il est absolument fondamental de revoir le fonctionnement de la haute administration (ou administrations centrales), d'y mettre de la démocratie, de casser ces baronnies auto-proclamées, de limiter ces "allers/retours d'ascenseur", de bien dissocier le sens du bien public et celui des carrières individuelles. Vous voulez changer cela ? La première action est déjà de voter ! Livresquement votre
  • Goudal Posté le 20 Juin 2021
    Si vous voulez des faits et des noms sur les méfaits des potes à Macron, c'est le bouquin qu'il faut lire. Ca pourra être utile le jour ou ils devront rendre des comptes. On n'imagine pas combien ces gens sont voraces, avides, goinfres et insatiables. Pour citer Branco, la haute administation n'est pas corrompue, elle est la corruption. Normal, il font comme le chef.
  • Patmarob Posté le 22 Février 2021
    Vincent Jauvert, grand reporter à L’OBS , a mené, pendant deux ans, une enquête sur les parcours professionnels des « élites » françaises. Rassemblés dans « Les Voraces – Les élites et l’argent sous Macron », une quarantaine de témoignages confirment la course à l’argent qui anime les politiques et les hauts fonctionnaires. L’auteur, en introduction, exclut de cet appétit un grand nombre de responsables de « l’establishment politico-administratif ». Mais, c’est pour mieux souligner la course à l’argent qui s’est accélérée depuis 2017 dans un milieu, certes restreint, qui passe du public au privé en « pantouflant » dans les entreprises qu’ils avaient à contrôler auparavant. L’auteur cite des personnalités connues en étayant son propos par les déclarations qu’elles ont faites à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Les montants des salaires, ajoutés aux primes, au cumul des fonctions atteignent des sommets très éloignés des salaires moyens français. Les réglementations de non-cumul concernent les politiques, la haute administration y échappe. Vincent Jauvert dénonce le refus des hauts fonctionnaires de modifier le statut de la Commission de déontologie de la fonction publique, créée en 2007. Devant l’offensive des politiques, menée ces dernières années, le... Vincent Jauvert, grand reporter à L’OBS , a mené, pendant deux ans, une enquête sur les parcours professionnels des « élites » françaises. Rassemblés dans « Les Voraces – Les élites et l’argent sous Macron », une quarantaine de témoignages confirment la course à l’argent qui anime les politiques et les hauts fonctionnaires. L’auteur, en introduction, exclut de cet appétit un grand nombre de responsables de « l’establishment politico-administratif ». Mais, c’est pour mieux souligner la course à l’argent qui s’est accélérée depuis 2017 dans un milieu, certes restreint, qui passe du public au privé en « pantouflant » dans les entreprises qu’ils avaient à contrôler auparavant. L’auteur cite des personnalités connues en étayant son propos par les déclarations qu’elles ont faites à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Les montants des salaires, ajoutés aux primes, au cumul des fonctions atteignent des sommets très éloignés des salaires moyens français. Les réglementations de non-cumul concernent les politiques, la haute administration y échappe. Vincent Jauvert dénonce le refus des hauts fonctionnaires de modifier le statut de la Commission de déontologie de la fonction publique, créée en 2007. Devant l’offensive des politiques, menée ces dernières années, le gouvernement a tout fait pour qu’elle échoue… C’est que cette Commission n’a pas de réelles capacités d’enquêtes, et si elle émet des réserves, elle n’a pas de moyens de les faire appliquer. Dans cette enquête, Vincent Jauvert voit le danger d’un discours populiste mais il souligne que la dénonciation d’une telle dérive peut servir à une réaction citoyenne.
    Lire la suite
    En lire moins
  • La31 Posté le 26 Décembre 2020
    L'auteur, journaliste au Nouvel Observateur nous fait découvrir plusieurs hauts fonctionnaires qui bénéficiant du détachement ont "pantouflé" dans de grandes entreprises avant de reprendre le cours de leur carrière. Il évoque aussi les secondes carrières de ministres dans le monde des affaires. Dans tous les cas les émoluments sont confortables. La HATVP est responsable de l'appréciation des éventuels cas de conflits d'intérêts en cas de "pantouflage". Ces transferts semblent augmenter en nombre ces dernières années....
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.