Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259311601
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté
L'inquiétante histoire des vaccins
Date de parution : 07/04/2022
Éditeurs :
Plon
Nouveauté

L'inquiétante histoire des vaccins

Date de parution : 07/04/2022
Ce livre nous concerne tous ! Profitant de la crise du Covid-19, la médecine foule au pied le plus grand de nos principes républicains : la liberté !
Marc Menant démonte dans ce livre coup de poing les travers de cette médecine en reprenant son histoire et en dénonçant ses impostures !
Quel bouleversement nous vivons ! Antivax ou pro Vax, ce livre nous concerne tous.
 
La médecine a profité de la crise du Covid-19 pour s’arroger le principe le plus noble, le...
Quel bouleversement nous vivons ! Antivax ou pro Vax, ce livre nous concerne tous.
 
La médecine a profité de la crise du Covid-19 pour s’arroger le principe le plus noble, le plus fragile et le plus emblématique, celui de notre « liberté ». Au nom de la science, elle lui a...
Quel bouleversement nous vivons ! Antivax ou pro Vax, ce livre nous concerne tous.
 
La médecine a profité de la crise du Covid-19 pour s’arroger le principe le plus noble, le plus fragile et le plus emblématique, celui de notre « liberté ». Au nom de la science, elle lui a substitué celui de la « santé publique.»
 
Tous se sont rendus coupables d’un délit d’illusion de bonne santé.
Délit évitable par la vaccination qui – garantissent certains infectiologues – force le système immunitaire à la production de l’indispensable, stock d’anticorps.
 
Vous allez découvrir pourquoi seule l’histoire des vaccins depuis Pasteur peut nous aider sur ce débat au cœur de nos vies.
 
Une éclairante et nécessaire histoire d’éminents chercheurs et de leurs impostures dûment établies, dont la première, celle du légendaire, du mythique Pasteur ! Car tout commence avec lui.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259311601
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tancrede50 Posté le 6 Mai 2022
    C’est un livre indispensable pour permettre de prendre du recul par rapport au matraquage médiatique mondial sans précédent concernant les vaccins contre le Covid 19. Mais c’est aussi un livre qui se lit avec plaisir, où l’on retrouve la verve du conteur qu’est Marc Menant. Il y aborde, pour commencer, les épidémies et les vaccins. Il dénonce les nombreux mensonges à propos des vaccins, en particulier l’imposture de Pasteur et de son vaccin contre la rage. On apprend que les épidémies surviennent souvent dans les moments de changement climatique, de famine et de guerre. Et qu’elles se répandent par la malnutrition, le manque d’hygiène et la promiscuité. L’épidémie touche donc ainsi plus les classes populaires que les classes aisées. Existe-t-il un seul noble emporté par la peste de 1347? L’auteur n’en a trouvé aucun. Un autre point important mis en évidence, c’est qu’une épidémie s’arrête un jour, sans qu’on en comprenne très bien le mécanisme. Mais le vaccin n’y est pour rien. Souvent on vaccine après la fin de l’épidémie et on crie victoire, attribuant faussement au vaccin l’arrêt de l’épidémie. Ainsi en est-il de la polio dont la vaccination a été rendue obligatoire en 1964, alors que la maladie... C’est un livre indispensable pour permettre de prendre du recul par rapport au matraquage médiatique mondial sans précédent concernant les vaccins contre le Covid 19. Mais c’est aussi un livre qui se lit avec plaisir, où l’on retrouve la verve du conteur qu’est Marc Menant. Il y aborde, pour commencer, les épidémies et les vaccins. Il dénonce les nombreux mensonges à propos des vaccins, en particulier l’imposture de Pasteur et de son vaccin contre la rage. On apprend que les épidémies surviennent souvent dans les moments de changement climatique, de famine et de guerre. Et qu’elles se répandent par la malnutrition, le manque d’hygiène et la promiscuité. L’épidémie touche donc ainsi plus les classes populaires que les classes aisées. Existe-t-il un seul noble emporté par la peste de 1347? L’auteur n’en a trouvé aucun. Un autre point important mis en évidence, c’est qu’une épidémie s’arrête un jour, sans qu’on en comprenne très bien le mécanisme. Mais le vaccin n’y est pour rien. Souvent on vaccine après la fin de l’épidémie et on crie victoire, attribuant faussement au vaccin l’arrêt de l’épidémie. Ainsi en est-il de la polio dont la vaccination a été rendue obligatoire en 1964, alors que la maladie avait disparu. Maladie par maladie, vaccin par vaccin, Marc Menant va enquêter sur les symptômes, l’organisation de la psychose autour de la maladie et le vaccin qui arrive comme le sauveur! Il va aussi compiler les effets secondaires des vaccins, souvent plus importants que les conséquences de la maladie en elle-même. Ainsi en est-il du vaccin contre l’hépatite B. 1300 personnes développent des effets secondaires graves du vaccin, alors que 152 cas aigus de la maladie avaient été recensés en 2004. L’auteur nous fait voyager au coeur de « la folie vaccinale » et se pose la question: « comment encore ranger la médecine parmi les sciences? ». Puis, l’auteur élargit son étude en considérant les effets indésirables des médicaments, effets qui semblent en constante augmentation au fur et à mesure que de nouveaux médicaments apparaissent. Et leurs conséquences: les retraits de médicaments, très nombreux et toujours trop lents. En 2004 aux USA, il y a eu plus de décès liés aux effets secondaires des médicaments que de morts par maladies cardiaques ou cancers. L’auteur nous emmène alors dans « la folie des traitements ». Il parle des maladies créées ex nihilo par les laboratoires (l’hypertension et l’hypercholestérolémie dans leur définition actuelle, la TDAH…) et des dépistages qui « transforment donc les gens bien portants en malades ». Il conclut qu’une bonne hygiène de vie est primordiale pour rester en bonne santé, et donne d’intéressants conseils en la matière.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…