En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Maggie, une vie pour en finir

            Plon
            EAN : 9782259251556
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 396
            Format : 154 x 240 mm
            Nouveauté
            Maggie, une vie pour en finir

            Date de parution : 27/09/2018
            A l’occasion du 100e anniversaire de la victoire de 1918, Maggie, une vie pour ne finir raconte le destin vrai d’une femme dont la vie a été bouleversée par la Première guerre mondiale. 
            Les guerres sont propices à la naissance des grandes histoires d’amour. En période de conflit, on aime avec passion et rapidité, comme si chaque jour était le dernier. Des vies basculent au milieu des morts qui se succèdent. La société change de visage et l’Europe se dirige, sans le savoir,... Les guerres sont propices à la naissance des grandes histoires d’amour. En période de conflit, on aime avec passion et rapidité, comme si chaque jour était le dernier. Des vies basculent au milieu des morts qui se succèdent. La société change de visage et l’Europe se dirige, sans le savoir, vers un autre désastre.
            A l’occasion du centième anniversaire de la victoire de 1918, ce roman raconte le destin d’une femme dont la vie a été bouleversée par le conflit. On y retrouve l’esprit de Downton Abbey et celui de la jeunesse d’Agatha Christie qui se porta volontaire dans les hôpitaux et dont Maggie sera une fidèle lectrice. Mais on y croise aussi les affres de la Seconde Guerre mondiale, l’ombre de la Guerre Froide et la folie consumériste qui caractérise les lendemains de conflit. Un monde jeté à terre n’a qu’une seule volonté, celle de renaître plus grand, plus beau et plus fort. Mais quand les « golden sixties » surgissent, il est trop tard pour les témoins des heures sombres. Ils incarnent des épisodes tragiques que chacun cherche à oublier.
            A travers la vie, les choix et la mort de Maggie, c’est l’histoire de ces innombrables femmes du XXe siècle qui s’incarne. On les a un peu oubliées mais les femmes d’aujourd’hui leur doivent beaucoup.
            Parti sur les traces de sa grand-mère et de ses origines familiales, Patrick Weber nous conduit d’Altrincham à Manchester, de Londres à Bruxelles, d’Anvers aux camps de concentration allemands.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259251556
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 396
            Format : 154 x 240 mm
            Plon
            19.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • voyagelivresque Posté le 12 Novembre 2018
              Deux guerres qui bouleversèrent à jamais des existences, changèrent des destins . A l’image de Maggie, cette jeune anglaise modeste, qui se trouva au cœur de la tourmente. Maggie la grand-mère de Patrick Weber qui lui rend ici un fort bel hommage.  C'est le roman d’une vie marquée, meurtrie par de trop nombreux deuils. Un drame familial au cœur de la bourrasque qui souleva ce XXème siècle. Avec Maggie , une vie pour en finir, l’auteur se lance dans un voyage sur les traces de sa famille, sur cette grand-mère qu’il a fort peu connu. Un roman intense, qui se décline à la première personne , il fait vivre Maggie, la fait évoluer sous nos yeux, on la sent, la voit , son émotion est palpable. Un récit passionnant, vibrant , émouvant, fort, douloureux qui parle d’amour, de passion, de mort avec en toile de fond les grands changements européens, la guerre, le socialisme, le nazisme, la guerre froide etc La force de ce roman c’est son côté intemporel et universel , bien qu’étant un roman autobiographique. En effet n’importe quelle femme pourrait se retrouver dans le personnage clef de Maggie, toutes ses femmes qui durant les guerres attendent des... Deux guerres qui bouleversèrent à jamais des existences, changèrent des destins . A l’image de Maggie, cette jeune anglaise modeste, qui se trouva au cœur de la tourmente. Maggie la grand-mère de Patrick Weber qui lui rend ici un fort bel hommage.  C'est le roman d’une vie marquée, meurtrie par de trop nombreux deuils. Un drame familial au cœur de la bourrasque qui souleva ce XXème siècle. Avec Maggie , une vie pour en finir, l’auteur se lance dans un voyage sur les traces de sa famille, sur cette grand-mère qu’il a fort peu connu. Un roman intense, qui se décline à la première personne , il fait vivre Maggie, la fait évoluer sous nos yeux, on la sent, la voit , son émotion est palpable. Un récit passionnant, vibrant , émouvant, fort, douloureux qui parle d’amour, de passion, de mort avec en toile de fond les grands changements européens, la guerre, le socialisme, le nazisme, la guerre froide etc La force de ce roman c’est son côté intemporel et universel , bien qu’étant un roman autobiographique. En effet n’importe quelle femme pourrait se retrouver dans le personnage clef de Maggie, toutes ses femmes qui durant les guerres attendent des nouvelles de leurs proches, espèrent, redoutent, pleurent de douleurs, de joie, de soulagement et restent plus ou moins en retrait , perdurant et protégeant leur famille, continuant à sauvegarder la société , soignant les blessés. Maggie est issue d'une famille de 7 enfants, originaire de la ville d'Altrincham. A 16 ans, en 1915, elle devient infirmière. Quand arrive un blessé Belge, Joseph Aerts , sa vie est bouleversée. Un bel amour naît entre ces deux êtres et ils se marient en 1919. Elle va quitter sa famille si chère à son cœur, sa ville, son pays pour accompagner Joseph à Bruxelles, une nouvelle vie, teintée de craintes. De cet amour, deux enfants vont naitre. Et puis la maladie va rattraper Joseph et l'emporter la laissant seule, éteinte, anéantie. Hélas, suite à cette terrible épreuve, la seconde guerre mondiale explose qui va tout bouleverser. Une histoire tragique mais si belle, un hommage plein de tendresse, d’amour pour une grand-mère. Un roman que je vous recommande. Merci à Netgalley et aux éditions Plon.
              Lire la suite
              En lire moins
            • mjaubrycoin Posté le 31 Octobre 2018
              C'est avec une grande émotion que je viens de terminer ce beau roman écrit par Patrick Weber en hommage à une grand mère qu'il n'a pas connue mais dont l'influence a durablement marqué sa famille. L'auteur s'est glissé dans les pensées de Maggie et a revisité cette vie qui s'est déroulée depuis le début du 20ème siècle en la présentant sous une forme romancée, et en imbriquant les épisodes de son histoire personnelle avec l'histoire du monde. Maggie a connu une enfance difficile dans une petite ville proche de Manchester, elle a souffert des privations pendant la première guerre mondiale et a rencontré l'amour de sa vie en la personne de Joseph ce soldat belge qu'elle a soigné dans un hôpital de l'arrière, puis épousé à la fin des hostilités pour le suivre en Belgique où elle a donné naissance à ses enfants et passé le reste de ses jours. Cette famille n'a pas été épargnée par le malheur et on découvre dans le récit de Maggie le calvaire vécu par la Belgique occupée au moment de la Seconde guerre mondiale. Comment cette courageuse jeune femme n'aurait elle pas pu sombrer dans la dépression alors que ceux qu'elle aime plus que tout... C'est avec une grande émotion que je viens de terminer ce beau roman écrit par Patrick Weber en hommage à une grand mère qu'il n'a pas connue mais dont l'influence a durablement marqué sa famille. L'auteur s'est glissé dans les pensées de Maggie et a revisité cette vie qui s'est déroulée depuis le début du 20ème siècle en la présentant sous une forme romancée, et en imbriquant les épisodes de son histoire personnelle avec l'histoire du monde. Maggie a connu une enfance difficile dans une petite ville proche de Manchester, elle a souffert des privations pendant la première guerre mondiale et a rencontré l'amour de sa vie en la personne de Joseph ce soldat belge qu'elle a soigné dans un hôpital de l'arrière, puis épousé à la fin des hostilités pour le suivre en Belgique où elle a donné naissance à ses enfants et passé le reste de ses jours. Cette famille n'a pas été épargnée par le malheur et on découvre dans le récit de Maggie le calvaire vécu par la Belgique occupée au moment de la Seconde guerre mondiale. Comment cette courageuse jeune femme n'aurait elle pas pu sombrer dans la dépression alors que ceux qu'elle aime plus que tout lui ont été enlevés successivement ? L'amour de sa fille sera impuissant à la sauver et la mère de l'auteur n'en sortira pas indemne. Peut-être fallait il ce superbe hommage du petit fils pour restituer dans toute sa complexité une vie de femme "ordinaire" et rendre sa dignité à celle qui trouve une place cruciale dans l'histoire familiale. Même si on ne peut pas parler vraiment de suspense, les chapitres s'enchainent et la familiarité se crée entre le lecteur et la narratrice pour laquelle on se prend d'affection et on éprouve l'envie irrésistible de progresser en même temps qu'elle comme si on lui tenait la main. Patrick Weber excelle à décrire les méandres du coeur féminin, mais il fait aussi oeuvre d'historien en situant les différents épisodes de cette biographie romancée dans un contexte précisément documenté .. On ne peut que recommander chaudement la lecture de ce grand roman qui satisfera le lectorat le plus exigeant.
              Lire la suite
              En lire moins
            • cecille Posté le 29 Octobre 2018
              L'auteur, Patrick Weber, nous raconte dans ce très beau roman, la vie d'une femme, sa grand-mère. Cette dernière issue d'une famille de 7 enfants est originaire de la ville d'Altrincham, non loin de Manchester. A 16 ans, en 1915, Maggie est invitée par son ami, le révérend Johnson pour devenir infirmière au cœur de l' hôpital qu'il va ouvrir avec l'aide de son épouse. Quand arrive le blessé Belge, Joseph Aerts , c'est toute sa vie qui bascule. Un bel amour, poétique et respectueux va naître entre ces deux êtres. Maggie se marie en 1919 : " Je l’avais déjà compris, il m’apparaissait de plus en plus clairement que le bonheur s’accompagnait toujours d’une ombre menaçante. La peur de perdre, la peur de ne pas réussir, la peur de commettre une erreur. En épousant Joseph, j’étais sûre de mon choix, mais je n’étais plus aussi convaincue de vouloir quitter Altrincham et ma famille. J’avais rêvé de cet instant pendant des années et, à présent qu’il devenait réalité, j’en avais peur. Je pense que ce sont les mois qui ont suivi la guerre qui ont changé mon état d’esprit. " Elle va tout quitter sa famille si chère, sa ville, son pays... L'auteur, Patrick Weber, nous raconte dans ce très beau roman, la vie d'une femme, sa grand-mère. Cette dernière issue d'une famille de 7 enfants est originaire de la ville d'Altrincham, non loin de Manchester. A 16 ans, en 1915, Maggie est invitée par son ami, le révérend Johnson pour devenir infirmière au cœur de l' hôpital qu'il va ouvrir avec l'aide de son épouse. Quand arrive le blessé Belge, Joseph Aerts , c'est toute sa vie qui bascule. Un bel amour, poétique et respectueux va naître entre ces deux êtres. Maggie se marie en 1919 : " Je l’avais déjà compris, il m’apparaissait de plus en plus clairement que le bonheur s’accompagnait toujours d’une ombre menaçante. La peur de perdre, la peur de ne pas réussir, la peur de commettre une erreur. En épousant Joseph, j’étais sûre de mon choix, mais je n’étais plus aussi convaincue de vouloir quitter Altrincham et ma famille. J’avais rêvé de cet instant pendant des années et, à présent qu’il devenait réalité, j’en avais peur. Je pense que ce sont les mois qui ont suivi la guerre qui ont changé mon état d’esprit. " Elle va tout quitter sa famille si chère, sa ville, son pays pour accompagner Joseph à Bruxelles pour une nouvelle vie, malgré toutes ses peurs. De ce grand amour, vont naître deux enfants. Et puis la maladie tant redoutée par Maggie, va rattraper Joseph et l'emporter la laissant seule, complètement anéantie. Malheureusement suite à cette terrible épreuve, la seconde guerre mondiale va éclater, ce qui va, à tout jamais métamorphoser tout son être. A l’occasion des commémorations de 1918, ce roman raconte le destin d’une femme, d'une épouse et d'une mère dont la vie a été bouleversée par les guerres. A travers ce récit, la vie de Maggie, qui a traversé les deux grandes guerres mondiales avec force, courage, colère et épuisement, c’est l’histoire de ces nombreuses femmes du XXe siècle que l'auteur nous raconte. C'est un roman touchant, captivant, tragique, écrit merveilleusement bien, nous sommes, dès la première page et jusque la toute dernière, emportés dans la vie de cette famille, le destin de cette jeune fille. Merci Patrick Weber . Merci à NetGalley de m'avoir permis de lire Maggie, une vie pour en finir. #PatrickWeber #NetGalleyFrance
              Lire la suite
              En lire moins
            • stephalivres Posté le 26 Octobre 2018
              Les histoires de famille c'est toujours un peu particulier : on se demande parfois ce que l'on fait là, à lire l'histoire d'une famille qu'on ne connaît pas, et qui ressemble à un hommage à ses aïeux sans rien de particulier. Mais ici, ça n'est pas du tout ça. On rentre dans l'histoire de la vie de Maggie tellement facilement, on grandit avec elle, on tombe amoureux avec elle, on souffre avec elle, et l'on se dit que cette Maggie pourrait être tellement une de nos grands-mères! Et puis elle traverse l'Histoire, un peu différente de celle que l'on connaît, nous français, puisqu'elle la vit en Angleterre et en Belgique, et pourtant tellement semblable. Ce récit de vie est tellement bien écrit qu'une fois que l'on commence, on se prend à espérer et à dévorer les pages. Pourtant l'auteur a fait le choix de nous présenter dès le début le contexte et la fin de sa grand mère. Je me demande s'il n'aurait pas été judicieux de n'en parler qu'à la fin, j'ai eu du mal les premières pages à me détacher du fait que l'auteur écrivait dans la peau de sa grand mère. Mais ce n'était que les premières... Les histoires de famille c'est toujours un peu particulier : on se demande parfois ce que l'on fait là, à lire l'histoire d'une famille qu'on ne connaît pas, et qui ressemble à un hommage à ses aïeux sans rien de particulier. Mais ici, ça n'est pas du tout ça. On rentre dans l'histoire de la vie de Maggie tellement facilement, on grandit avec elle, on tombe amoureux avec elle, on souffre avec elle, et l'on se dit que cette Maggie pourrait être tellement une de nos grands-mères! Et puis elle traverse l'Histoire, un peu différente de celle que l'on connaît, nous français, puisqu'elle la vit en Angleterre et en Belgique, et pourtant tellement semblable. Ce récit de vie est tellement bien écrit qu'une fois que l'on commence, on se prend à espérer et à dévorer les pages. Pourtant l'auteur a fait le choix de nous présenter dès le début le contexte et la fin de sa grand mère. Je me demande s'il n'aurait pas été judicieux de n'en parler qu'à la fin, j'ai eu du mal les premières pages à me détacher du fait que l'auteur écrivait dans la peau de sa grand mère. Mais ce n'était que les premières pages, je l'ai occulté très rapidement.#8233;Un autre petit moins serait les titres de chapitres, que je trouve en décalage avec l'écriture, mais comme je lis rarement les titres de chapitres d'habitude, j'avoue qu'après les quelques premiers j'ai arrêté et n'ait plus suivi que le texte, vraiment agréable.#8233;Je dirais donc que si vous voulez plonger dans une histoire de vie personnelle mais pourtant universelle, c'est ce livre qu'il vous faut. Et si Maggie n'a eu qu'un seul petit fils qu'elle n'a pas connu, nous sommes désormais tous un peu ces petits enfants...
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesLecturesdAnneSophie Posté le 8 Octobre 2018
              Une biographie doublement intéressante à lire. Premièrement parce que comme toute bonne biographie elle nous apprend à connaître un personnage fort, fait de douleurs et de joies, et traversant une époque, pour le moins, chargée. Deuxièmement, parce que le dit personnage se trouve être la grand-mère maternelle de l'auteur. Ce second point donne une profondeur au roman que l'on obtient rarement dans ce genre d'ouvrages. Maggie n'est donc pas « seulement » une héroïne, elle est aussi le visage du passé de la famille de Patrick Weber et la personne qui, par son absence et son incroyable vécu a donné à l'auteur l'envie de nous raconter son histoire. Pour ce qui est du style employé, j'ai tout simplement adoré celui que ce prolifique écrivain a choisi d'adopter pour cette biographie ! Rien n'est figé, les phrases s'écoulent le plus naturellement du monde rendant la lecture très immersive. le ton des protagonistes est d'un tel naturel qu'il nous permet souvent des sourires, ce qui, avouons-le, n'est pas courant dans ce genre de littérature. La grande et la petite Histoire s'entremêlent, de façon très poétique mais aussi très naturelle. Maggie, comme des millions d'autres femmes, a traversé une époque qui, en plus d'être... Une biographie doublement intéressante à lire. Premièrement parce que comme toute bonne biographie elle nous apprend à connaître un personnage fort, fait de douleurs et de joies, et traversant une époque, pour le moins, chargée. Deuxièmement, parce que le dit personnage se trouve être la grand-mère maternelle de l'auteur. Ce second point donne une profondeur au roman que l'on obtient rarement dans ce genre d'ouvrages. Maggie n'est donc pas « seulement » une héroïne, elle est aussi le visage du passé de la famille de Patrick Weber et la personne qui, par son absence et son incroyable vécu a donné à l'auteur l'envie de nous raconter son histoire. Pour ce qui est du style employé, j'ai tout simplement adoré celui que ce prolifique écrivain a choisi d'adopter pour cette biographie ! Rien n'est figé, les phrases s'écoulent le plus naturellement du monde rendant la lecture très immersive. le ton des protagonistes est d'un tel naturel qu'il nous permet souvent des sourires, ce qui, avouons-le, n'est pas courant dans ce genre de littérature. La grande et la petite Histoire s'entremêlent, de façon très poétique mais aussi très naturelle. Maggie, comme des millions d'autres femmes, a traversé une époque qui, en plus d'être celle du symbole de la violence des hommes entre eux, était aussi celle où être une femme forte était synonyme de combat quotidien. C'est donc avec un réel plaisir que nous suivons sa vie, souvent douloureuse, mais toujours infiniment riche d'expériences. Parce que c'est l'histoire d'une vie, marquées par de trop nombreux deuils insurmontables. Parce que c'est une véritable tranche de l'Histoire que nous vivons avec elle, de son enfance à sa vie durant deux guerres mondiales, et de celles-ci au milieu des années 60. Parce que c'est l'histoire d'une femme, incroyable forte, dont nous apprenons à connaître les faiblesses. C'est l'histoire d'une famille qui, à force de chagrins et de secrets, s'est dispersée aux quatre vents. C'est l'histoire que l'on conta à un jeune enfant à de nombreuses reprises, et qui une fois devenu auteur décida de combler les blancs et de nous la conter à son tour. Une histoire tragiquement belle. Une histoire à lire.
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez! La newsletter qui vous inspire !
            Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Plon

              6 romans à offrir pour Noël

              Il n’est pas toujours aisé de trouver le roman idéal à offrir pour Noël. Pour faciliter vos choix, nous vous proposons une sélection de 6 romans historiques. D’une épopée au temps des croisades à une fresque foisonnante de la révolution de 1830, embarquez vos proches pour un voyage à travers le temps.

              Lire l'article