RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Mob Psycho 100 - tome 01

            Kurokawa
            EAN : 9782368525029
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 128 x 182 mm
            Mob Psycho 100 - tome 01

            Frédéric MALET (Traducteur)
            Collection : Mob Psycho 100
            Date de parution : 08/06/2017
            La nouvelle série de ONE, l'auteur de ONE-PUNCH MAN ! Préparez-vous au choc psychique !!
            Un jeune garçon qui explose lorsqu’il atteint le niveau 100… Son nom : Mob !!

            Collégien aspirant à une adolescence sans histoire, le jeune Shigeo Kageyama, surnommé « Mob », possède des pouvoirs psychiques ; autrement dit, des super-pouvoirs !! Que ce soit un médium charlatan ou une étrange secte religieuse, nombreux sont ceux qui vont essayer de...
            Un jeune garçon qui explose lorsqu’il atteint le niveau 100… Son nom : Mob !!

            Collégien aspirant à une adolescence sans histoire, le jeune Shigeo Kageyama, surnommé « Mob », possède des pouvoirs psychiques ; autrement dit, des super-pouvoirs !! Que ce soit un médium charlatan ou une étrange secte religieuse, nombreux sont ceux qui vont essayer de se servir de lui, mais « quelque chose » est en train de se produire à l’intérieur de Mob !!

            Préparer-vous au choc psychique !!
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782368525029
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 128 x 182 mm
            Kurokawa
            7.65 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Sous couvert d'un argument fantastique, One brosse le quotidien d'un ado confronté aux absurdités de la société nippone (ce tome 1 l'oppose à une secte du bonheur obligatoire), avec un héros à l'indolence comparable à celle du Saitama de One Punch Man.
            ATOM

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • myormerod Posté le 22 Août 2017
              Coup de cœur à nouveau pour cet auteur, ici le dessin est loin d’être de qualité, mais je savais que One n’était pas fortiche en dessin xD ont notera toutefois que c’est ce qui fait sont charme et c’est pour cela que je trouve Mod si intéressant. Une création originale avec un personnage tout sauf attractif, mais qui détient de remarquables pouvoirs psychiques. Que dire, j’adore, c’est très drôle et l’on ne s’ennuie pas une seule seconde avec Reigen qui n’en rate pas une pour se mettre dans le pétrin. Les élèves du club aussi mon fait bien rire et c’est sans oublier la secte... Beaucoup d’humour, pour tout avouer je ne m’en lasse pas et vous le recommande assurément, mais il faut passé outre les dessins XD. En même temps moi je trouve que ça va super bien avec l’histoire. En bref, pour l’humour et prendre la vie du bon côté il faut lire Mob psycho 100 !!!!
            • garrytopper9 Posté le 11 Juillet 2017
              Voici le nouveau manga de One, le mangaka déjà bien connu chez nous pour One-Punch Man, également édité chez Kurokawa. J’aime beaucoup l’humour, le rythme et l’évolution des personnages que l’on suit dans One-Punch Man, mais je n’avais pas encore testé Mob Psycho 100, car j’avais entendu dire que les dessins n’étaient vraiment pas terribles. Il faut savoir que One, n’est pas très doué pour les dessins, c’est d’ailleurs pour cela que c’est Yûsuke Murata (bien connu des fans d’Eyeshield 21) qui dessine One-Punch Man. Au départ j’avais vraiment peur que les dessins ne soient pas à la hauteur, mais comme j’aime vraiment One-Punch Man, je me suis dit qu’il était idiot de ne pas tenter. Et au final, ce n’est pas si mauvais que ça, en tout cas du coté des dessins. Certes, ils ne sont pas magnifiques, mais ils collent bien à l’ambiance du titre qui est bien plus déjanté que One-Punch Man. On y suit Mob, un jeune adolescent qui possède des pouvoirs psychiques et qui travaille pour un charlatan qui l’utilise et le sous-paye. Mob est assez introverti, il a peu d’amis et ne parvient pas à trouver sa place dans le monde. Cela le conduit parfois à faire... Voici le nouveau manga de One, le mangaka déjà bien connu chez nous pour One-Punch Man, également édité chez Kurokawa. J’aime beaucoup l’humour, le rythme et l’évolution des personnages que l’on suit dans One-Punch Man, mais je n’avais pas encore testé Mob Psycho 100, car j’avais entendu dire que les dessins n’étaient vraiment pas terribles. Il faut savoir que One, n’est pas très doué pour les dessins, c’est d’ailleurs pour cela que c’est Yûsuke Murata (bien connu des fans d’Eyeshield 21) qui dessine One-Punch Man. Au départ j’avais vraiment peur que les dessins ne soient pas à la hauteur, mais comme j’aime vraiment One-Punch Man, je me suis dit qu’il était idiot de ne pas tenter. Et au final, ce n’est pas si mauvais que ça, en tout cas du coté des dessins. Certes, ils ne sont pas magnifiques, mais ils collent bien à l’ambiance du titre qui est bien plus déjanté que One-Punch Man. On y suit Mob, un jeune adolescent qui possède des pouvoirs psychiques et qui travaille pour un charlatan qui l’utilise et le sous-paye. Mob est assez introverti, il a peu d’amis et ne parvient pas à trouver sa place dans le monde. Cela le conduit parfois à faire de drôles de fréquentations ou des choix étranges concernant ses activités scolaires. Il va par exemple travailler pour un médium qui l’escroque, fréquenter un club de télépathie, un club de musculation, et s’approcher un peu trop près d’une secte. Bref, on retrouve des situations assez variées et qui ne sont pas toujours du même niveau. Et c’est bien ça qui est dommage, car si le début était assez sympathique, j’ai trouvé qu’ensuite les chapitres trainaient en longueur. Le pire étant les chapitres sur la secte, dont on devine l’issue dès le départ, mais qui dure, qui dure beaucoup trop. L’humour est pourtant bien présent, le style décalé de One également. Par exemple les personnages évoluent dans la ville de l’assaisonnement et Mob étudie au collège du sel. Vous voyez un peu le genre de délire ? Mais hélas, j’ai trouvé que le héros ne dégageait aucun charisme. Certes il est un peu perdu, mais je ne sais pas comment le définir, il lui manque un petit quelque chose. Je ne me suis pas vraiment attaché au personnage, et après la lecture du premier tome, je n’ai pas spécialement envie de connaitre la suite. C’était sympathique, mais sans plus. Il y a tellement de manga qui sortent chaque mois, qu’il faut faire des choix, et je ne prends que des coups de cœur et Mob Psycho 100 n’en est pas un, malheureusement. Attention, Mob Psycho 100 n’est pas un mauvais manga, loin de là, mais sur moi cela n’a pas pris complètement, il a manqué un petit je ne sais quoi pour que j’accroche complètement à l’univers. Un mot sur la traduction qui est vraiment de grande qualité. On y retrouve Frédéric Malet, très habitué aux univers décalés, puisqu’il traduit également les titres One-Punch Man, Blood Lad, Red Eyes Sword chez Kurokawa et Assassination Classroom, Fire Force ou encore Seraph of the end aux éditions Kana. Je remercie l’opération Masse Critique de Babelio ainsi que les éditions Kurokawa pour ce Service Presse, qui m’ont permis de tester un titre sur lequel je me posais beaucoup de questions.
              Lire la suite
              En lire moins
            • fuji Posté le 9 Juillet 2017
              Tome 1 S’intéresser à la littérature à toutes les littératures… Le manga n’est pas un art mineur et il n’y a pas d’âge pour l’apprécier, c’est ce que je me suis dit en découvrant celui-ci et je remercie Babelio et sa masse critique et PKJ pour cet envoi. Le graphisme m’a paru minimaliste tout d’abord mais en commençant ma lecture j’ai trouvé au contraire qu’il collait au sujet à la perfection et que cela le renforçait . Shigeo Kageyama est un collégien appelé Mob. Il est du style effacé et passer inaperçu est pour lui le summum car s’il laisse ses émotions prendre le dessus il atteint vite 100%. 100% de quoi me direz-vous ? De ce qu’il essaie de cacher : des pouvoirs psychiques, comme la kinétélésie, la télépathie. C’est un ado anti-héros et en le suivant on entre dans un monde totalement décalé, il n’est pas désireux d’entrer dans une bande, ni de montrer ses talents, il est indifférent au monde. Ce qui renforce l’effet comique. En effet un medium va le récupérer et il déploie dans son activité de telles ficelles grossières qu’il devient d’une loufoquerie à mourir de rire. C’est une parodie du monde de l’adolescence poussée à l’extrême. Mob est blasé, ne... Tome 1 S’intéresser à la littérature à toutes les littératures… Le manga n’est pas un art mineur et il n’y a pas d’âge pour l’apprécier, c’est ce que je me suis dit en découvrant celui-ci et je remercie Babelio et sa masse critique et PKJ pour cet envoi. Le graphisme m’a paru minimaliste tout d’abord mais en commençant ma lecture j’ai trouvé au contraire qu’il collait au sujet à la perfection et que cela le renforçait . Shigeo Kageyama est un collégien appelé Mob. Il est du style effacé et passer inaperçu est pour lui le summum car s’il laisse ses émotions prendre le dessus il atteint vite 100%. 100% de quoi me direz-vous ? De ce qu’il essaie de cacher : des pouvoirs psychiques, comme la kinétélésie, la télépathie. C’est un ado anti-héros et en le suivant on entre dans un monde totalement décalé, il n’est pas désireux d’entrer dans une bande, ni de montrer ses talents, il est indifférent au monde. Ce qui renforce l’effet comique. En effet un medium va le récupérer et il déploie dans son activité de telles ficelles grossières qu’il devient d’une loufoquerie à mourir de rire. C’est une parodie du monde de l’adolescence poussée à l’extrême. Mob est blasé, ne sourit jamais, attire des « bras cassés ». Pour lire les auteurs de littérature japonaise, j’ai trouvé dans ce manga une satire de la société nippone et de ces codes, très bien révélés dans le fonctionnement du collège de Mob. Il y a les clubs, les sectes alors que cet ado a un rêve simple se faire une musculature car il pense que c’est comme cela il attirera la fille qu’il convoite. Tout est traité par l’absurde et c’est là que je trouve que la simplicité des dessins renforce le côté gag de chaque situation. Un plaisir de lecture que je n’ai pas boudé et je vais lire la suite. ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 09 juillet 2017
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
            Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.