Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259284240
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 135 x 210 mm

Papa

Collection : Plon récit
Date de parution : 24/09/2020
Que reste-t-il lorsque son père disparait ?
Une amie qui n’avait jamais rencontré mon père m’a dit un jour, en parlant de lui : « Il aurait pu donner tout ce qu’il n’avait pas. » Elle avait raison. Il est rare, je trouve, qu’un personnage public soit en total adéquation avec la personne que l’on découvre dans la vie... Une amie qui n’avait jamais rencontré mon père m’a dit un jour, en parlant de lui : « Il aurait pu donner tout ce qu’il n’avait pas. » Elle avait raison. Il est rare, je trouve, qu’un personnage public soit en total adéquation avec la personne que l’on découvre dans la vie privée. J’ai donc écrit ce livre pour rendre autre chose qu’un hommage à mon père. Pour raconter des anecdotes, décrire sa sincérité sans calculs, sans plan de carrière, sans filets… la personnalité de ce père « connu par hasard, sans vouloir le devenir ». Un père qui aimait les autres non pour qu’on dise de lui : « Il est gentil Jean Rochefort », mais parce que les écouter l’intéressait et surtout lui était vital. Pourquoi papa est-il tant aimé ? Une seule réponse, en vérité, et un mot : la sincérité.
 
Mais lorsqu’un tel personnage disparait… comment faire son deuil ? Comment être digne de lui ? De quelle manière continuer à vivre, sans être hantée par les souvenirs mais sans pour autant oublier ? Comment trouver un compagnon de vie, une présence masculine qui prenne, en quelque sorte, la suite ? De quelle manière, se servir de sa transmission ? Que reste-t-il lorsqu’un tel père disparait ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259284240
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

" Vibrant hommage dans un livre entre rires et larmes "
Camille Choteau / Gala
" Un hommage en forme de déclaration d'amour qui dévoile la face intime de l'immense acteur disparu, sans jamais tomber dans l'impudeur. Un joli moment de lecture. "
N.V. / Télé Poche

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ohlivresvagabonds Posté le 3 Février 2021
    quel bel hommage que Clémence à fait à son papa ! peut être qu' avec ce récit elle vivra mieux son départ , et pourtant je ne sais pas si on peut s'y faire, maman est partie en 2008 et je n'ai jamais pu retirer son numéro de mon portable, et même perdre l'envie de l'appeler juste pour l'entendre ... C'est la vie, on ne fait que passer sur cette terre et c'est pour ca qu'il faut dire JE T AIME à ceux qu'on aime.
  • Bazart Posté le 16 Novembre 2020
    Avec son livre '"Papa", préfacé par Jean-Paul Belmondo (rien que cela), Clémence Rochefort, la benjamine des 5 enfants qu'a eu Jean Rochefort, revient sur le destin hors norme de son comédien de père, décédé en 2017, et sur les liens particulier qui les unissaient, lui qui avait 62 ans au moment de sa naissance. On voit à la lecture de ses pages pudiques et sensibles à quel point la présence de l'inoubliable héros d'Un éléphant ça trompe énormément (1976) habite sans faille la mémoire de sa fille et à quel point ce comédien décalé, drôle, plein de charme sur écran semblait également l'être aussi dans la vie de tous les jours . Grâce à de courts et enlevés chapitres, Clémence Rochefort glisse ici et là quelques anecdotes qui racontent un Jena Rochefort intime, et finalement pas si éloigné de cela de son image médiatique : entre un compte rendu d'une folle soirée pendant lequel il a sympathisé avec la reine d'Angleterre, tournage tumultueux- Le "Don Quichotte" de Gilliam qui restera son souvenir de tournage le plus douloureux (voir Lost in La Mancha de Terry Gillian)-, ou bien encore ces quelques jolies fantaisies du comédien qui obligeait les camarades... Avec son livre '"Papa", préfacé par Jean-Paul Belmondo (rien que cela), Clémence Rochefort, la benjamine des 5 enfants qu'a eu Jean Rochefort, revient sur le destin hors norme de son comédien de père, décédé en 2017, et sur les liens particulier qui les unissaient, lui qui avait 62 ans au moment de sa naissance. On voit à la lecture de ses pages pudiques et sensibles à quel point la présence de l'inoubliable héros d'Un éléphant ça trompe énormément (1976) habite sans faille la mémoire de sa fille et à quel point ce comédien décalé, drôle, plein de charme sur écran semblait également l'être aussi dans la vie de tous les jours . Grâce à de courts et enlevés chapitres, Clémence Rochefort glisse ici et là quelques anecdotes qui racontent un Jena Rochefort intime, et finalement pas si éloigné de cela de son image médiatique : entre un compte rendu d'une folle soirée pendant lequel il a sympathisé avec la reine d'Angleterre, tournage tumultueux- Le "Don Quichotte" de Gilliam qui restera son souvenir de tournage le plus douloureux (voir Lost in La Mancha de Terry Gillian)-, ou bien encore ces quelques jolies fantaisies du comédien qui obligeait les camarades de sa fille à écouter Les Quatre Saisons de Vivaldi en hurlant de sa voix toninutrante "Cultivez-vous un peu, bande d'ignorantes !». Rien de racoleur dans ce récit qui ne comportera aucune révélation tonitruante : "Papa" est plus axé sur la singularité d'avoir un père plus âgé que la moyenne plutot qu'un père plus célèbre que la moyenne.On apprend que la complicité entre le père et la fille a vraiment été à son paroxysme une fois que Clémence avait 17 ans, qu'elle a vraiment apprécié les facéties du comédien de Tandem lors de la dernière décennie, car il fallait se dépêcher de profiter de ce père extraordinaire avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi, Clémence Rochefort raconte son enfance à Rambouillet, dans la grande demeure familiale avec son haras- on connait tous la passion du comédien pour les équidés- ou bien encore les escapades culturelles à Paris- belle scène de sortie au théâtre où Jean l'a félicité le lendemain d'avoir réussi toute la partie logistique, bien moins les relations de Jean Rochefort avec les grands comédiens et actrices que ce dernier a cotoyé au cours de sa longue carrière... Clémence Rochefort , qu'on devine particulièrement sensible à travers cet écrit, dit avoir commencé à réfléchir à rendre ses écrits publics après une dédicace que son père lui a faite en 2013 sur son propre livre "Ce genre de choses "*où il lui disait qu'elle rodait autour des mots depuis quelques temps. Ce beau "Papa" est la confirmation que Clémence Rochefort a eu bien fait de plus que roder autour des mots, et que parrallèlement à son parcours de comédienne qu'elle vient d'entamer, elle a peut etre une carrière de romancière qui l'attend de pied ferme !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…